Championnat,rallyes,pologne,seconde,manche,ford,fiesta,R5,Karkonoski,Rajd,Luckasz,Brian,Bouffier,Grzegorz,video,spectaculaire,film,sorties,limite,show,

La seconde manche du Championnat de Pologne des Rallyes a eu lieu le week-end dernier avec la 30è édition du Rajd Karkonoski. Rassurez-vous, nous n'allons pas suivre tout ce championnat sur le blog mais c'est une vidéo hyper-spectaculaire que nous avons eu envie de partager avec vous qui nous a poussé à nous intéresser de plus près à cette épreuve.

Championnat,rallyes,pologne,seconde,manche,ford,fiesta,R5,Karkonoski,Rajd,Luckasz,Brian,Bouffier,Grzegorz,video,spectaculaire,film,sorties,limite,show,

Elle a vu une véritable razzia de Ford Fiesta R5 s'accaparer les sept premières places du classement général final. Habaj Luckasz l'a emporté devant le français Bryan Bouffier qu'il a devancé de 26"1 mais entre le second et le troisième, Grzyb Grzegorz, il n'y avait qu'une seconde.Championnat,rallyes,pologne,seconde,manche,ford,fiesta,R5,Karkonoski,Rajd,Luckasz,Brian,Bouffier,Grzegorz,video,spectaculaire,film,sorties,limite,show,

Au vu de la vidéo qui suit, on se dit que cela a été très chaud sur l'asphalte polonais. Au sens propre comme au sens figuré… A visionner jusqu'au bout!

 

21:58 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : championnat, rallyes, pologne, seconde, manche, ford, fiesta, r5, karkonoski, rajd, luckasz, brian, bouffier, grzegorz, video, spectaculaire, film, sorties, limite, show | | |

BRC,championnat,belgique,rallyes,Bocholt,Sezoens,quatrième,épreuve,calnedrier,skoda,loix,freddy,vainqueur,Citroên,DS3,R5,Snijers,Porsche,Ford,

On ne peut certainement pas lui en vouloir mais en remportant samedi sa troisième victoire en Championnat de Belgique, Freddy Loix a tué tout suspense dans une discipline qui n'en manquait pourtant pas en début de saison. Et même durant l'épreuve, on a pu encore y croire du côté de ses adversaires à l'image d'un Chris Van Woensel flamboyant sur sa Mitsubishi Lancer WRC. Mais au final, comme souvent en 2015, c'est Freddy Loix qui l'emporte et qui signe ainsi sa troisième victoire cette année en Championnat de Belgique. Une victoire symboliquement importante puisqu'il s'agit de la treizième de Freddy Loix avec la Skoda Fabia Super 2000, une monture qui sera remplacée dès Ypres par la nouvelle Fabia R5.

BRC,championnat,belgique,rallyes,Bocholt,Sezoens,quatrième,épreuve,calnedrier,skoda,loix,freddy,vainqueur,Citroên,DS3,R5,Snijers,Porsche,Ford,

Dans la première spéciale, De Hees, Chris Van Woensel signe le meilleur temps. Le pilote Yokohama est en forme et il reste solidement accroché à sa place de leader malgré les attaques de Kris Princen et Freddy Loix. Au fil des spéciales, Chris augmente même son avance. Mais dans l'ES12, Goolder, tout bascule quand le leader qui sort de la route à haute vitesse.

BRC,championnat,belgique,rallyes,Bocholt,Sezoens,quatrième,épreuve,calnedrier,skoda,loix,freddy,vainqueur,Citroên,DS3,R5,Snijers,Porsche,Ford,

Kris Princen pouvait dès lors envisager la victoire… si la boîte de vitesses de sa Peugeot 208 T16 ne restait bloquée en première, refusant tout service après l'arrivée du chrono.

BRC,championnat,belgique,rallyes,Bocholt,Sezoens,quatrième,épreuve,calnedrier,skoda,loix,freddy,vainqueur,Citroên,DS3,R5,Snijers,Porsche,Ford,

Freddy Loix ne laissait pas passer l'opportunité de remporter une troisième victoire en Championnat de Belgique cette année. Il faisait ainsi avec brio ses adieux à la Skoda Fabia Super 2000, qui avait reçu pour l'occasion une robe dorée.
"Ce fut une course difficile car notre 2 litres atmosphérique était clairement désavantagé dans certaines spéciales. Mais une fois encore, la fiabilité de notre Skoda a fait la différence. Et naturellement aussi la fiabilité du pilote," riait Freddy Loix, qui renforce ainsi sa position de leader au championnat. "Avant le début de la saison, je ne m'attendais pas à encore gagner trois rallyes avec la Fabia Super 2000. Je pensais plutôt limiter les dégâts en réalisant quelques podiums. Maintenant, nous allons aborder Ypres en leader du Championnat de Belgique avec la nouvelle Fabia R5, une voiture qui sera prête pour me permettre d'ambitionner une dixième victoire!"

BRC,championnat,belgique,rallyes,Bocholt,Sezoens,quatrième,épreuve,calnedrier,skoda,loix,freddy,vainqueur,Citroên,DS3,R5,Snijers,Porsche,Ford,

La deuxième place est revenue à Vincent Verschueren, qui retrouvait la terre du Nord-Limbourg pour la première fois depuis 2010. Sur sa DS 3 R5, Verschueren a réalisé un sans-faute: "Il m'a quand même fallu une boucle pour trouver le rythme sur la terre. Au début de la journée, j'étais trop prudent. Quand j'ai commencé à être plus agressif dans mon pilotage, les chronos se sont améliorés. Je suis très heureux de ma deuxième place."

BRC,championnat,belgique,rallyes,Bocholt,Sezoens,quatrième,épreuve,calnedrier,skoda,loix,freddy,vainqueur,Citroên,DS3,R5,Snijers,Porsche,Ford,

Stephen Wright a profité en fin de course de la sortie de Michiel Becx pour s'offrir un podium inespéré. Ce podium était évidemment de nature à ravir aussi son copilote, Eddy Smeets, qui évoluait à domicile.

BRC,championnat,belgique,rallyes,Bocholt,Sezoens,quatrième,épreuve,calnedrier,skoda,loix,freddy,vainqueur,Citroên,DS3,R5,Snijers,Porsche,Ford,

Assez hésitant en début de rallye sur sa Skoda Fabia WRC, Benoît Allart progressait au classement au fil de la journée, terminant finalement quatrième devant le Néerlandais Johan Faes, lauréat de l'officieuse catégorie des Gr.N classiques.

BRC,championnat,belgique,rallyes,Bocholt,Sezoens,quatrième,épreuve,calnedrier,skoda,loix,freddy,vainqueur,Citroên,DS3,R5,Snijers,Porsche,Ford,

BRC,championnat,belgique,rallyes,Bocholt,Sezoens,quatrième,épreuve,calnedrier,skoda,loix,freddy,vainqueur,Citroên,DS3,R5,Snijers,Porsche,Ford,

À l'arrivée,  Patrick Snijers était aussi heureux que Freddy Loix puisqu'il était cette fois à l'arrivée sur sa Porsche 997 GT3, désormais confiée à M.I. "Cette victoire va faire du bien à tout le monde," souriait Patrick Snijers."Naturellement, nous savions avant le départ que nous n'avions aucune chance sur la terre face aux 4x4, mais je me suis régalé avec la Porsche sur la terre."

BRC,championnat,belgique,rallyes,Bocholt,Sezoens,quatrième,épreuve,calnedrier,skoda,loix,freddy,vainqueur,Citroên,DS3,R5,Snijers,Porsche,Ford,

Jourdan Serderidis terminait 7ème devant Martin van Iersel et Guillaume Dilley, une nouvelle fois lauréat de la classe RC3, ce qui lui permet de s'emparer d'une incroyable deuxième place au Championnat de Belgique.

(Photos: www.belgianrallychampionship.be)

BRC,championnat,belgique,rallyes,Bocholt,Sezoens,quatrième,épreuve,calnedrier,skoda,loix,freddy,vainqueur,Citroên,DS3,R5,Snijers,Porsche,Ford,

13:38 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : brc, championnat, belgique, rallyes, bocholt, sezoens, quatrième, épreuve, calnedrier, skoda, loix, freddy, vainqueur, citroên, ds3, r5, snijers, porsche, ford | | |

rallycross,mondial,wrx,duval,françois,mettet,ford,focus,supercar

Seul pilote belge vainqueur d’une épreuve du Championnat d’Europe de Rallycross dans la catégorie-reine, François Duval espère toujours pouvoir se targuer un jour d’un même exploit dans le cadre du nouveau Championnat du Monde. Lancé en 2014, le FIA World Rallycross Championship est incontestablement la compétition qui monte au niveau international. Par son format très explosif, avec une succession de courses très courtes, mais aussi par les voitures engagées – des monstres de plus de 500 chevaux en Supercar – et la qualité des pilotes, le « mondial » de Rallycross est un gage de spectacle!

L’an dernier, François Duval n’avait pas connu beaucoup de réussite pour la première venue, sur le circuit de Mettet, de cette compétition en Belgique. S’il avait assuré le show, le citoyen de Cul-des-Sarts avait payé cher une petite touchette l’ayant empêché de rejoindre les demi-finales.

rallycross,mondial,wrx,duval,françois,mettet,ford,focus,supercar

Mais Dudu n’est pas du genre à baisser les bras. Ayant obtenu une invitation pour participer à la troisième manche du Championnat du Monde, l’ex-pilote du WRC retrouvera une voiture qui lui a souvent réussi. «Je piloterai en effet une Ford Focus», sourit-il. «Tout le monde sait que c’est avec Ford que j’ai disputé le plus de rallyes mondiaux et c’est aussi avec une Focus que je m’étais imposé à Maasmechelen en 2010, dans le cadre du Championnat d’Europe.»

Cette fois, c’est avec la voiture de Sverre Isachsen, le triple champion d’Europe norvégien, que François espère provoquer la chance. «Je pense que le moteur 2 litres de cette Focus Supercar est très performant et j’espère que le châssis sera au niveau par rapport aux voitures de la nouvelle génération», précise François. «Vu la difficulté pour boucler les budgets, cette monture offre vraiment un excellent rapport prix/performances.»

Quoi qu’il en soit, c’est avec une motivation au top que François Duval abordera ce rendez-vous. Les 16 et 17 mai, celui que ses supporters appellent encore Phénoménal Duval espère bien faire vibrer les spectateurs sur le circuit Jules Tacheny!

10:59 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallycross, mondial, wrx, duval, françois, mettet, ford, focus, supercar | | |

Tour,Belgique,2015,novembre,rallye,ancêtre,historique,régularité,DG Sport,tracé,parcours,finalisé,

Si son homologue cycliste a disparu des tablettes, le Tour de Belgique automobile compte – à nouveau – parmi les rendez-vous incontournables du calendrier national.

Certes, il n’y est plus question de vitesse mais de régularité, et ce sont désormais les voitures historiques qui s’y produisent. Néanmoins, un mauvais équipage ne gagnera jamais le rallye relancé en 2012 par DG Sport: «Comme à la belle époque, le Tour de Belgique demeure une épreuve longue et exigeante mais où tous les concurrents doivent s’amuser, quelles que soient l’auto dont ils disposent… et l’expérience dont ils peuvent se targuer», analyse Robert Vandevorst le directeur de course. «Cette approche nous a d’ailleurs incités à créer le Critérium destiné aux gentlemen drivers qui souhaitent participer à l’événement en ménageant leur monture et en évitant de devoir puiser dans leurs propres réserves… physiques. L’initiative a recueilli un réel succès en 2014 et suscite déjà l’intérêt de nombreux concurrents cette année.»

Tour,Belgique,2015,novembre,rallye,ancêtre,historique,régularité,DG Sport,tracé,parcours,finalisé,

L’élaboration du parcours est terminée. Comme l’an dernier, les concurrents se retrouveront au circuit Jules Tacheny à Mettet pour les contrôles techniques et administratifs: «Moche pour les superstitieux, le Tour débutera le vendredi 13 novembre», sourit le maître d’œuvre du rallye. «Les premiers concurrents s’élanceront dès 17h30 pour une étape qui s’annonce déjà corsée…»

Ce solide hors d’œuvre se terminera à Pont-à-Lesse près de Dinant d’où les équipages mettront le cap, samedi matin, vers le Karting des Fagnes à Mariembourg, avant de rejoindre Rochehaut via Givet, Gedinne et les petites routes serpentant autour de la vallée de la Semois: «Le timing sera calculé pour que chacun puisse pleinement profiter du repas servi à la salle du Petit Bois afin de recharger les accus avant un autre gros morceau du Tour… Cette deuxième étape s’achèvera à Houffalize au domaine Ol Fosse d’Outh. Mais mieux vaudra ne pas s’éterniser à table car le rallye ne sera pas terminé, loin de là!»

La matinée de dimanche sera mise à profit pour rallier le circuit de Spa-Francorchamps en effectuant un large détour par les cantons de l’Est. Après la halte de midi à la Pit-Brasserie, il sera l’heure de se laisser glisser vers Spa et l’arrivée place Royale… en affrontant les ultimes RT dont on sait par expérience qu’ils peuvent chambouler la hiérarchie. La remise des prix est prévue vers 18h00 au Radisson Blu Palace Hotel.

Tour,Belgique,2015,novembre,rallye,ancêtre,historique,régularité,DG Sport,tracé,parcours,finalisé,

Voilà pour les grandes lignes d’un parcours qu’emprunteront également les concurrents engagés en Critérium, à l’exception de la boucle nocturne du vendredi et des quelques secteurs en terre.

Côté règlement, DG Sport garde les lignes directrices qui ont fait le succès des éditions précédentes:

  • Voitures dont le body cage date d’avant le 1/1/1975 (Tour de Belgique) ou d’avant le 1/1/1982 (Critérium).
  • Moyenne de 50 km/h maximum pour les RT, contrôlée par Trippy. Chronométrage assuré par les chronométreurs du RACB sur les RT en circuit.
  • Road-book en fléché métré (avec quelques notes non-métrées pour les concurrents Tour de Belgique).

DG Sport propose aux concurrents trois packs différents pour le logement et le catering.

  • Avec logement et tous les repas.
  • Sans logement mais avec tous les repas.
  • Sans le logement du vendredi (le nombre de chambres au Castel de Pont à Lesse est limité) mais avec le logement du samedi et tous les repas.

On le voit, l’épreuve de DG Sport se présente sous les meilleurs auspices. Si son canevas rappelle celui des précédentes éditions, ce Tour de Belgique 2015 sera pourtant très différent, avec une attention particulière sur la qualité des routes empruntées, et ne manquera pas de réserver de nombreuses surprises aux participants.

Bien entendu, le site internet www.tourdebelgique.com est déjà actif. Au fur et à mesure qu’approchera l’échéance, il diffusera toutes les informations utiles pour les concurrents comme pour les suiveurs et passionnés.

15:34 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tour, belgique, 2015, novembre, rallye, ancêtre, historique, régularité, dg sport, tracé, parcours, finalisé | | |

Rallye,Régularité,ING,ARdenne,Roads,spa,porsche,victoire,podium,Yves,Noelanders,PV544,Volvo,Delahaye,Van Praag,Closjans

Nous vous l'avions annoncé vendredi, nous allions découvrir les rallyes de régularité en compagnie d'Yves Noelanders sur sa Volvo PV544 de 1961. Et nous avons été gâtés puisque nous avons joué la victoire durant tout le week-end. Seconds samedi soir, derrière la Porsche 914/6 de Ruben Maes, nous abordions la deuxième journée du dimanche particulièrement motivés. Bien concentrés, les choses se passaient au mieux pour nous puisque l'équipage de la Porsche pointait en avance à un départ de RT, prenant 200 points de pénalités. Las, dans l'ultime petit RT disputé à Balmoral, nous perdions deux petits points suffisants pour nous faire plonger au troisième rang derrière la Porsche de Closjans et la Delahaye de Van Praag. Nous nous consolions avec la victoire en Classic mais ce qui est sûr, c'est que nous y avons pris goût.

Rallye,Régularité,ING,ARdenne,Roads,spa,porsche,victoire,podium,Yves,Noelanders,PV544,Volvo,Delahaye,Van Praag,Closjans

Porsche à l’honneur

En remportant cette victoire disputée jusqu’aux derniers mètres, Michel Closjans, associé à Robert Vandevorst, a signé de bien belle manière un troisième succès ici pour le plus grand bonheur d’un partenaire puisqu’il roule en Porsche 356 PRE A.

Rallye,Régularité,ING,ARdenne,Roads,spa,porsche,victoire,podium,Yves,Noelanders,PV544,Volvo,Delahaye,Van Praag,Closjans

«Suite à la création d’un coefficient de pénalité supplémentaire pour les anciens vainqueurs, j’avais un peu délaissé l’épreuve. Mais finalement, en y réfléchissant, quand on dispute le RT à la moyenne impartie et qu’on ne prend aucune pénalité, le coefficient ne change rien puisqu’on est alors à zéro. Et nous voilà avec cette nouvelle victoire dans une épreuve toujours garante de petites routes amusantes et de paysages bucoliques. C’est la troisième fois que je participe à l’ING Ardenne Roads avec cette Porsche de 1954 dont les qualités sont sa boîte et son pont courts sans oublier sa vivacité qui en font la reine des routes sinueuses.»

Rallye,Régularité,ING,ARdenne,Roads,spa,porsche,victoire,podium,Yves,Noelanders,PV544,Volvo,Delahaye,Van Praag,Closjans

Une Delahaye l’emporte en avant-guerre!

Vainqueur l’année dernière, le duo Dirk et Nick Van Praag n’a guère été perturbé par un changement de monture, passant d’une Bentley à une superbe Delahaye 135 M de 1936. Que du contraire, comme nous l’explique Dirk, le papa: «Pour notre dixième participation, nous avons à nouveau joué la victoire. Ce que nous apprécions, avec l’ING Ardenne Roads qui figure toujours en première place dans notre agenda de la saison, c’est qu’il se déroule le week-end et de la sorte, mon fils, qui travaille à Londres, peut plus facilement se libérer. Nous y affrontons des équipages très expérimentés et de cette manière, nous progressons encore. Nous croisons très peu de circulation et les routes sont magnifiques. Enfin, je possède un petit avantage avec la Delahaye sur les autres avant-guerre, c’est qu’elle dispose d’une boîte de vitesses Cotal qui me permet de changer de vitesse d’un doigt parce que le levier est juste à côté du volant. Quand vous devez prendre une épingle sans direction assistée et avec une première non synchronisée, les choses se compliquent. Maintenant, notre monture a besoin d’une bonne révision pour revenir en pleine forme en 2016!» (Photos: J. Mahiels)

Rallye,Régularité,ING,ARdenne,Roads,spa,porsche,victoire,podium,Yves,Noelanders,PV544,Volvo,Delahaye,Van Praag,Closjans

22:20 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye, régularité, ing, ardenne, roads, spa, porsche, victoire, podium, yves, noelanders, pv544, volvo, delahaye, van praag, closjans | | |