Jeep,jeepster,petit,SUV,compact,baby,new,genève,salon,2014,mercedes,

Les Nissan Juke, Peugeot 2008 et autres Renault Captur n'ont qu'à bien se tenir, ils vont recevoir une concurrence féroce dans les prochaines années. Ainsi, à Genève, nous devrions voir arriver une petite Jeep basée sur la plateforme de la Fiat 500L. Cette Jeepster s'inspire de l'emblématique Jeep Wrangler ce qui explique les proportions carrées, les phares ronds et la grille de calandre verticale à sept barres. Les passages de roues carré sont également une signature du style de la marque. Sous cette carrosserie, on retrouve la petite plate-forme du groupe Fiat, utilisée actuellement par les 500L et 500L MPW, mais que nous retrouverons également sur la future 500X. Ces prochaines déclinaisons sont configurées pour être construites à l'usine de Fiat à Melfi, en Italie, à partir du milieu de cette année. Aucune indiscrétion n'a filtré concernant les motorisations mais nous devrions voir le 1.6 litre Multijet diesel ainsi que le 2.0 diesel qui est prêt à motoriser le Cherokee en avril prochain, pour son arrivée sur le sol européen. Côté essence, l'offre est susceptible d'inclure un 1,4 litres atmosphérique et un 1.4 MultiAir turbo. Enfin, comme il s'agit d'une Jeep, vous pouvez vous attendre à ce que l'accent soit mis sur la capacité hors-piste grâce aux quatre roues motrices adoptées par toute la gamme sans oublier la technologie en descente intelligente pour faciliter les passages des pentes abruptes ou sur les pistes boueuses. Enfin, Mercedes réfléchit à proposer un petit SUV sous le GLA. Celui-ci serait basé sur le Renault Captur et ne devrait pas arriver avant 2016.

Jeep,jeepster,petit,SUV,compact,baby,new,genève,salon,2014,mercedes,

10:37 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jeep, jeepster, petit, suv, compact, baby, new, genève, salon, 2014, mercedes | | |

Toyota,BMW,partenariat,accord,conception,coupé,roadster,cabriolet,propulsion,léger,2017,Z4,MR

L'année dernière, BMW et Toyota ont signé un accord pour produire un coupé en commun en en partageant les matériaux et la mécanique. Logiquement, la marque japonaise souhaite produire sa version de ce roadster et l'illustration qui accompagne cet article tente de montrer à quoi pourrait ressembler une voiture qui ne sera pas lancée avant 2017. Le nouveau coupé utilisera un moteur à l'avant mais la propulsion sera conservée à l'image de l'actuel Z4. Cette future voiture devrait s'appuyer sur la conception légère des i3 et i8. Cela signifie l'utilisation de fibre de carbone et d'aluminium pour un modèle qui reposera sur une base 100% BMW. Et même avec ce type de construction, vous pouvez vous attendre un prix avoisinant celui de l'actuel Z4, a ajouté la source citée par AUTO Express. Enfin, cette voiture devrait pouvoir se contenter d'un moteur de maximum 2.0 litres sans sacrifier le plaisir de conduire.

15:23 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : toyota, bmw, partenariat, accord, conception, coupé, roadster, cabriolet, propulsion, léger, 2017, z4, mr | | |

BMW,Série4,Gran Coupé,essence,diesel,6 cylindres,ligne,435i,428i,420i,420d,5 portes,euro6,turbo,twinpower,

Emboîtant le pas aux BMW Série 4 Coupé et Cabriolet, la Gran Coupé est le troisième modèle de la nouvelle gamme 4 qui, avec ses proportions équilibrées, est non seulement plus longue et plus large, mais aussi plus dynamique que tout autre série de modèles de milieu de gamme connue à ce jour. La BMW Série 4 Gran Coupé associe les qualités visuelles du coupé à deux portes à la fonctionnalité qu’offrent quatre portes et un espace généreux accessible par un capot de coffre s’ouvrant en grand.

BMW,Série4,Gran Coupé,essence,diesel,6 cylindres,ligne,435i,428i,420i,420d,5 portes,euro6,turbo,twinpower,

Avec une longueur de 4 638 millimètres et une largeur de 1 825 millimètres ainsi qu’un empattement de 2 810 millimètres, la BMW Série 4 Gran Coupé affiche exactement les mêmes dimensions que le coupé à deux portes. Le bloc avant des deux modèles se caractérise par des traits stylistiques identiques, typiques de la marquye, tels que les naseaux, les phares ronds doubles et la grande entrée d’air dans le bouclier avant. Le toit de la 4 Gran Coupé dépasse cependant de 12 millimètres celui de sa sœur pour plonger doucement vers l’arrière en dessinant une ligne allongée de 112 millimètres. Avec en plus les porte-à-faux réduits typiques de la marque, le long capot moteur et l’habitacle reculé, la nouveauté dégage non seulement un équilibre absolument parfait, mais aussi une prestance encore plus forte. Affichant un volume de 480 litres, le coffre à bagages est, lui aussi, plus grand (+ 35 l) que celui de la deux portes et contribue ainsi à la grande aptitude au quotidien qui distingue la BMW Série 4 Gran Coupé.

BMW,Série4,Gran Coupé,essence,diesel,6 cylindres,ligne,435i,428i,420i,420d,5 portes,euro6,turbo,twinpower,

Grâce aux quatre portes, monter à bord de la BMW Série 4 Gran Coupé et en descendre est encore plus confortable que sur le coupé à deux portes. Sans cadre, les portes reprennent un trait stylistique caractéristique des coupés BMW de milieu de gamme et mettent en valeur l’élégance du concept automobile. Les instruments ronds très faciles à lire au look black panel et l’écran plat iDrive en position dégagée illustrent l’élégance fonctionnelle de la 4 + 1 places. S’ouvrant en grand, le capot arrière facilite l’accès au compartiment arrière doté d’un plancher de chargement plan et facilement accessible. Le dossier de la banquette arrière fractionnable, sur demande également dans un rapport de 40/20/40, accroît encore la modularité. Le volume maximal du coffre est de 1 300 litres, ce qui représente une valeur inégalée dans la catégorie des coupés premium à quatre portes. Pour maximiser le confort, la voiture est équipée de série d’un capot de coffre à ouverture et fermeture automatiques enrichi, sur demande, de la commande gestuelle Smart Opener réagissant à un simple mouvement du pied.

BMW,Série4,Gran Coupé,essence,diesel,6 cylindres,ligne,435i,428i,420i,420d,5 portes,euro6,turbo,twinpower,

À l’intérieur de la BMW Série 4 Gran Coupé, élégance et extravagance riment avec ergonomie exceptionnelle. Toutes les commandes sont disposées de façon à garantir une utilisation optimale au conducteur. À l’avant, le layering – l’agencement habile des volumes en superposant les lignes et les surfaces – exprime l’orientation vers le conducteur typique de la marque. Des lignes émergeant du poste de conduite filent vers l’arrière en passant par les portes avant et les montants centraux. Elles relient les sièges avant et arrière au même titre que les revêtements de porte, dont les dessins se fondent, de chaque côté, les uns dans les autres. Suggérant deux sièges individuels, la banquette arrière offre pourtant une place au milieu transformant la voiture en une 4 + 1 places. La dotation de base et les trois lignes d’équipement ainsi que le pack sport M proposent, dès le lancement du modèle, de vastes possibilités de personnalisation. Avec ses selleries cuir spécifiques, ses teintes de carrosserie et une roue de 19 pouces en alliage léger, la gamme BMW Individual crée dès le lancement commercial une allure exclusive sans pareille.

BMW,Série4,Gran Coupé,essence,diesel,6 cylindres,ligne,435i,428i,420i,420d,5 portes,euro6,turbo,twinpower,

Au lancement commercial de la nouvelle BMW Série 4 Gran Coupé, les clients ont le choix entre cinq motorisations pleines de punch et de velouté, mais pourtant sobres. Le six cylindres en ligne essence de 3.0 litres de cylindrée d’une puissance de 306 ch qui propulse la BMW 435i, est la motorisation de pointe. Deux quatre cylindres de 2.0 litres, à la fois puissants et légers, débitant respectivement 245 ch et 184 ch animent les BMW 428i et 420i Gran Coupé. Quant aux deux quatre cylindres diesel, ils séduisent, comme tous les moteurs à allumage par compression signés BMW, par leur velouté, leur punch et leur efficacité exceptionnelle. Débitant 184 ch, la BMW 420d Gran Coupé se contente pourtant de 4,9 litres seulement aux 100 kilomètres en cycle normalisé et s’acquitte du 0 à 100 km/h en seulement 7"7. Sous le capot de la BMW 418d Gran Coupé, le moteur délivre 143 ch pour une consommation de 4,7 litres aux 100 km/h.

BMW,Série4,Gran Coupé,essence,diesel,6 cylindres,ligne,435i,428i,420i,420d,5 portes,euro6,turbo,twinpower,

Tous les moteurs diesel et essence font appel à la technologie BMW TwinPower Turbo et respectent la norme antipollution Euro 6. Ainsi, les moteurs ultramodernes associent reprises et dynamisme exceptionnels à des valeurs de consommation et d’émission réduites. Dès le lancement du modèle, la BMW 428i Gran Coupé et la BMW 420d Gran Coupé peuvent recevoir, sur demande, la transmission intégrale intelligente BMW xDrive. En dotation standard, la transmission du couple est assurée par une boîte mécanique à six rapports. Toutefois, si le client le souhaite, toutes les motorisations peuvent être accouplées à une boîte Steptronic à huit rapports avec palettes au volant optionnelles.

BMW,Série4,Gran Coupé,essence,diesel,6 cylindres,ligne,435i,428i,420i,420d,5 portes,euro6,turbo,twinpower,

La BMW Série 4 Gran Coupé peut bénéficier de toutes les offres soumises par BMW ConnectedDrive. La gamme comprend des prestations phares parmi lesquelles il convient de citer l’Affichage tête haute utilisant toute la gamme des couleurs ou le système de navigation Professional, mais aussi le Driving Assistant Plus, un Assistant pleins phares anti-éblouissement ainsi que le système Active Protection ou encore un Régulateur distance-vitesse évolué avec fonction stop & go. En outre, une technologie d’interfaçage particulièrement performante facilite l’intégration de smartphones dans la voiture. Grâce à ces derniers, l’offre sans cesse croissante d’applications, comme celles, très récentes, d’Audible ou de Deezer, fait son entrée dans la voiture. Davantage de photos sur la page Facebook du Rédacteur de l'Automobile.

BMW,Série4,Gran Coupé,essence,diesel,6 cylindres,ligne,435i,428i,420i,420d,5 portes,euro6,turbo,twinpower,

17:18 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bmw, série4, gran coupé, essence, diesel, 6 cylindres, ligne, 435i, 428i, 420i, 420d, 5 portes, euro6, turbo, twinpower | | |

autonews,février,2014,266,mensuel,revue,magazine,auto,rallye,essais,test,industrie,interview,Monte Carlo,Ogier,Haspengouw,futur,erc,audi,RS7,

Pour son numéro de février 2014, Autonews ne connait pas de baisse de régime. Ainsi, vous saurez tout sur les deux premiers rallyes de l’année. L’ERC a débuté du côté de Freistadt, en Autriche, avec le Jännerrally remporté par Kubica. Une semaine plus tard, c’est le Monte-Carlo qui ouvrait la saison du WRC avec un Ogier impérial malgré un début d’épreuve conditionné par le choix des pneus. En Belgique, c’est du côté de Landen que débuteront les hostilités avec le Rally van Haspengouw. En lisant Autonews, vous saurez déjà tout concernant les projets et les ambitions des ténors belges.

En attendant de retrouver les candidats au titre 2014 en action, nous vous proposons deux interviews très intéressantes en compagnie de David Bonjean et de Johan Gitsels. Le premier rêve d’une victoire quand l’autre ne pense qu’au titre avec son nouveau pilote, Freddy Loix. Autre rencontre, Stéphane Peterhansel nous parle ouvertement de son parcours en rallye-raid et de sa carrière mêlant, aujourd'hui encore, moto et voitures. Et puis la tradition veut également que nous remettions les Awards aux pilotes ayant animés les épreuves ASAF en 2013.

En circuit, nous avons rencontré Maxime Martin à l’aube de sa saison en DTM à bord d’une BMW M3 du team RMG.

Le cahier Histonews n’est pas en reste avec l’interview de Pascal Smets, un talent à l’état brut qui n’a malheureusement pas connu la carrière qu’il aurait mérité. Vous y trouverez également la présentation du premier grand rendez-vous de l'année, les Legend Boucles de Spa.

Enfin, nous n’avons pas non plus connu de ralentissement en termes d’essais puisque nous vous proposons une présentation de la nouvelle Mercedes Classe C et une première prise en main du Nissan Qashqai, mais aussi les essais plus complets des Audi RS7, BMW 420d, Citroën C4 Grand Picasso, Mazda3 HB 2.0 SkyActiv, Mercedes S350 et S400 Hybrid, Volvo XC60 D4, Skoda Rapid Sportback TDI 90, sans oublier une Volkswagen de feu, la Polo R WRC.

Cerise sur le gâteau, vous trouverez aussi dans ce numéro 266 d'autonews, un mois plus tôt que de coutume, le fameux poster-calendrier  de la saison 2014 de sport auto. Une réalisation qui reste exceptionnelle puisqu'elle rassemble, facilement consultable en un coup d'œil, plus de 700 épreuves et manifestations programmées dans les 11 prochains mois partout dans le monde.

Volkswagen,VW,Polo,2014,Facelift,nouvelle,new,tdi,tfsi,essence,diesel,printemps,salon,genève,bluemotion,BlueGT

Chez Volkswagen, on n'a jamais surfé sur la vague d'une mode quelconque pour justifier l'apparition d'un modèle. Une nouvelle fois, la sagesse est de mise à l'heure de dévoiler la Polo restylée. Cette nouvelle mouture, disponible dès le printemps et dévoilée au prochain Salon de Genève, se distingue par des boucliers redessinés et une nouvelle calandre. Et la signature lumineuse des nouveaux projecteurs sera avant tout remarquée par les connaisseurs. Pourtant, compte tenu des technologies que la Polo adopte lors de son lifting, elle n'a vraiment pas à rougir. Le volant multifonction et le système multimédia, revu de fond en comble, montrent déjà que la Polo s'approche sérieusement de la catégorie supérieure.

Volkswagen,VW,Polo,2014,Facelift,nouvelle,new,tdi,tfsi,essence,diesel,printemps,salon,genève,bluemotion,BlueGT

Emprunté à la Golf, l'afficheur tactile mesure 5 ou 6"5 et permet de piloter la hi-fi, le téléphone et l'ordinateur de bord avec aisance. La caméra de recul, proposée moyennant finance, y fait également appel. Mieux: l'intégration des smartphones s'annonce particulièrement soignée. En option, le dispositif Bluetooth autorise le streaming audio, et une interface sans fil permet de connecter le téléphone à l'antenne extérieure. De plus, le système Mirrorlink affiche sur l'écran central certaines applications tournant sur le smartphone, pour améliorer l'ergonomie et minimiser la distraction du conducteur.

Volkswagen,VW,Polo,2014,Facelift,nouvelle,new,tdi,tfsi,essence,diesel,printemps,salon,genève,bluemotion,BlueGT

Au chapitre sécurité, la Polo s'inspire de sa cousine, l'Audi A1. Elle hérite donc d'un radar intégré dans l'entrée d'air avant, surveillant la distance par rapport au véhicule précédant. En cas de risque de collision, le système Front Assist (en option) peut ainsi déclencher un freinage autonome (jusqu'à 30 km/h), alors que le régulateur adaptatif maintient automatiquement la distance de sécurité requise, entre 30 et 160 km/h.

Volkswagen,VW,Polo,2014,Facelift,nouvelle,new,tdi,tfsi,essence,diesel,printemps,salon,genève,bluemotion,BlueGT

Mécaniquement parlant, les changements sont également nombreux et discrets. Une direction électrique remplace son pendant électrohydraulique pour contribuer à une baisse générale des consommations. Tous les moteurs se conforment à la norme de dépollution Euro 6 et peuvent s'associer à un système Stop & Start, installé de série dès 90 ch. Au lancement, la gamme des blocs essence sages se compose des 1.0 MPI en 60 et 75 ch, ainsi que des 1.2 TSI développant respectivement 90 et 110 ch. Ultérieurement, un inédit trois-cylindres turbo s'y ajoutera, en affichant un appétit de moineau. Ce 1.0 TSI Bluemotion de 90 ch n'annoncera que 4,1 l de sans plomb aux 100 km.

Volkswagen,VW,Polo,2014,Facelift,nouvelle,new,tdi,tfsi,essence,diesel,printemps,salon,genève,bluemotion,BlueGT

Côté diesel, les 1.2 et 1.6 TDI cèdent la place à un unique trois-cylindres de 1,4 litre, décliné en 75, 90 et 105 ch, équipé d'un arbre d'équilibrage et d'un volant bi-masse. Ici, la palme de la frugalité revient à la variante de 75 ch, avec une soif de seulement 3,2 l de gazole aux 100 km. Bref, la Polo cru 2014 s'inscrit dans une cure de sobriété aussi bien stylistique qu'énergétique.

Volkswagen,VW,Polo,2014,Facelift,nouvelle,new,tdi,tfsi,essence,diesel,printemps,salon,genève,bluemotion,BlueGT

Au second semestre 2014, le 1.4 TSI de la version BlueGT, toujours dotée de son astucieuse technologie de désactivation de cylindres, montera dès lors de 140 à 150 ch. Et la GTI gagnera 12 ch, pour 192 au total. Deux candidates idéales pour profiter de son châssis "Sport Select" optionnel, proposant deux lois d'amortissement différentes. Sans parler de la future Polo R  qui devrait rapidement compléter le catalogue pour fêter son titre en WRC. Avec ses 250 ch et sa transmission intégrale, dissimulés par une robe toujours aussi neutre, elle pourra séduire les fans de rallye et de Sébastien Ogier.

Volkswagen,VW,Polo,2014,Facelift,nouvelle,new,tdi,tfsi,essence,diesel,printemps,salon,genève,bluemotion,BlueGT

12:29 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : volkswagen, vw, polo, 2014, facelift, nouvelle, new, tdi, tfsi, essence, diesel, printemps, salon, genève, bluemotion, bluegt | | |