40,ans,moteur,audi,essence,5,cylindres,100,TFSI,RS3

Il y a 40 ans, Audi présentait son premier moteur à essence cinq cylindres à l’occasion de la sortie de la seconde génération du modèle Audi 100. Depuis, de nombreuses améliorations et nouveautés ont suivi, notamment la turbocompression, le post-traitement des gaz d’échappement, la technologie à 4 soupapes par cylindre, les moteurs de rallye ainsi que les moteurs diesel à 5 cylindres. Aujourd’hui, le 2.5 TFSI, qui équipe les Audi RS 3 Sportback et Audi TT RS, perpétue la grande tradition de ces motopropulseurs 5 cylindres.

40,ans,moteur,audi,essence,5,cylindres,100,TFSI,RS3

Les moteurs Audi à 5 cylindres sont devenus cultes au fil du temps, un succès qui s’explique par leur entrée réussie dans le monde du sport automobile et par leur fiabilité et leur efficacité. Ils ont joué un rôle essentiel dans la définition du Vorsprung durch Technik et ont, à ce jour, procuré de nombreuses émotions grâce à leur son caractéristique.

40,ans,moteur,audi,essence,5,cylindres,100,TFSI,RS3

Le premier moteur essence à 5 cylindres équipait l’Audi 100 (C2) lors de sa sortie en 1976. Le modèle, connu en interne sous le nom de Type 43, devait se placer plus haut sur le marché que son prédécesseur. Cependant, les moteurs à 4 cylindres de l’époque ne convenaient pas pour réaliser cet objectif. C’est pourquoi les ingénieurs d’Audi avaient déjà évoqué de la possibilité d’intégrer des moteurs à 5 et 6 cylindres en ligne au début des années 1970.

40,ans,moteur,audi,essence,5,cylindres,100,TFSI,RS3

Les moteurs 6 cylindres furent rapidement écartés en raison de l’espace requis pour leur construction et d’une répartition du poids défavorable. Ils ont donc finalement opté pour le moteur 5 cylindres en ligne, conçu sur la base du nouveau concept de moteur EA 827. Ce moteur à 4 cylindres fut utilisé par l’ensemble du Groupe Volkswagen dans les années 1970 sur les Audi 80 et Audi 100 par exemple. Le moteur dérivé 2,1 l à 5 cylindres produisait 136 ch. Un système d’injection moderne était utilisé afin d’augmenter son efficience et sa puissance. Les livraisons de l’Audi 100 5E débutèrent en mars 1977.

40,ans,moteur,audi,essence,5,cylindres,100,TFSI,RS3

Dès l’année suivante, Audi présenta la première version diesel: un moteur atmosphérique avec une cylindrée de 2 litres produisant 70 ch. Un an plus tard, le premier moteur essence à 5 cylindres turbocompressé fit son apparition: une autre innovation de la part d’Audi. Avec 170 ch et 265 Nm de couple, ce moteur équipait le nouveau modèle haut de gamme du constructeur, l’Audi 200 5T.

40,ans,moteur,audi,essence,5,cylindres,100,TFSI,RS3

Le moteur à 5 cylindres essence de 1980 de l’Audi Ur-quattro avait toutefois encore plus à offrir. Avec son système de suralimentation par turbocompresseur, son système de refroidissement de l’air d’admission et sa transmission intégrale permanente, ce modèle constituait un ensemble technologique très complet pour une conduite sur route et pour la course automobile. Initialement, il générait 200 ch.

40,ans,moteur,audi,essence,5,cylindres,100,TFSI,RS3

En 1983, le Finlandais Hannu Mikkola remporta le Championnat du monde des rallyes à bord de cette voiture. La même année, Audi présenta la Sport quattro, raccourcie de 24 centimètres et avec une voie plus large. Elle était dotée d’un nouveau moteur 4 soupapes à 5 cylindres en aluminium avec une puissance de 306 ch. Ce moteur faisait de la Sport quattro la voiture la plus puissante de l’époque développée par un constructeur allemand pour une utilisation sur la voie publique.

40,ans,moteur,audi,essence,5,cylindres,100,TFSI,RS3

Ce modèle a ensuite servi de base pour une nouvelle voiture de rallye appartenant au Groupe B: son moteur à 4 soupapes générait 450 ch. Celui-ci fut utilisé pour la première fois lors de l’avant-dernière course de l’année 1984, le rallye de la Côte d’Ivoire. Les 11 autres courses de la saison furent disputées par le Suédois Stig Blomqvist à bord d’une Audi quattro A2 du Groupe B, délivrant 360 ch. Au terme de la saison, il remporta le titre de meilleur pilote et Audi celui de meilleur constructeur.

40,ans,moteur,audi,essence,5,cylindres,100,TFSI,RS3

Même si Audi a pris la décision de se retirer des courses de rallye en 1986, elle continua de marquer la course automobile. En effet, Walter Röhrl remporta en 1987 la course de côte Pikes Peak (États-Unis) à bord d’une Audi Sport quattro S1 (E2). Sa voiture générait 598 ch.

40,ans,moteur,audi,essence,5,cylindres,100,TFSI,RS3

En 1989, la IMSA-GTO, avec 720 ch, excellait sur la scène des courses automobiles américaines, toujours avec une cylindrée d’un peu plus de deux litres.

40,ans,moteur,audi,essence,5,cylindres,100,TFSI,RS3

Lors du Salon International de Francfort de 1989, Audi présenta un autre jalon de l’histoire de l’automobile: l’Audi 100 TDI. Il s’agissait de la première voiture en production de série équipée d’un moteur diesel 5 cylindres turbocompressé à injection directe à gestion moteur complètement électronique. Il générait 120 ch pour une cylindrée de 2,5 litres. Audi a par la suite diversifié sa gamme de moteurs essence à 5 cylindres.

40,ans,moteur,audi,essence,5,cylindres,100,TFSI,RS3

L’Audi RS2, d’une puissance de 315 ch, est sortie en 1994. En tant que voiture break dotée de la puissance d’une véritable sportive, elle établit une nouvelle catégorie automobile. Avec le lancement de l’Audi A4 (B5) en 1994, les 5 cylindres ont disparu du segment B. Ils ont été remplacés au fur et à mesure au milieu des années 1990 par les nouveaux moteurs V6. Les derniers moteurs à 5 cylindres, le 2.5 TDI de l’Audi A6 et le 2.3 Turbo de l’Audi S6, ont été produits en 1997.

40,ans,moteur,audi,essence,5,cylindres,100,TFSI,RS3

L’année 2009 fut celle de leur grand retour, avec turbocompression et injection directe d’essence pour l’Audi TT RS. Le moteur transversal développé par quattro GmbH générait 340 ch pour une cylindrée de 2,5 litres. Celui-ci permettait des performances exceptionnelles aux RS 3 Sportback et RS Q3.

40,ans,moteur,audi,essence,5,cylindres,100,TFSI,RS3

La TT RS plus, présentée par Audi en 2012, atteignait même les 360 ch. Aujourd’hui, le 2.5 TFSI de l’Audi TT RS génère 400 ch. Un jury international composé de journalistes automobiles a élu le moteur 5 cylindres Engine of the Year dans sa catégorie pour la 7e fois consécutive depuis 2010.

40,ans,moteur,audi,essence,5,cylindres,100,TFSI,RS3

La première Audi équipée d’un moteur à 5 cylindres est visible à l’Audi Forum de Neckarsulm. L’exposition de voitures classiques, intitulée De 0 à 100, propose de découvrir un grand nombre de modèles qui ont marqué l’histoire d’Audi. L’un des premiers moteurs 5 cylindres TDI d’une Audi 100 de 1989 est également exposé. Il sera possible de s’y rendre jusqu’au 6 novembre 2016.

40,ans,moteur,audi,essence,5,cylindres,100,TFSI,RS3

15:21 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : 40, ans, moteur, audi, essence, 5, cylindres, 100, tfsi, rs3, quattro, gr.b, tt-rs | | |

 

Sans titre.png

Pour mieux digérer la rentrée, l'équipe du Rédacteur Auto vous propose un quizz... en espérant qu'il vous amusera alors suivez le lien!

 

15:24 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Divers, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | | |

Volvo,SUV,compact,modeste,XC40,suédois,chinois,4x4,1.5,turbo,3,cylindres,hybride

Avec seulement deux SUV dans sa gamme, Volvo accuse un certain retard sur ses concurrents allemands. Mais la marque se prépare à agrandir sa palette de baroudeurs par le bas, grâce au futur XC40. Il faut dire que les SUV semblent porter chance à Volvo: l'an dernier, le XC60 était encore le modèle le plus vendu de la marque mais le nouveau XC90 connait aussi un joli démarrage commercial. On comprend donc bien que le constructeur suédois accorde beaucoup d'importance au lancement d'une nouveauté plus compacte dans la catégorie: le futur XC40. Même si la commercialisation n'aura lieu qu'en 2017, les lignes de ce petit dernier sont déjà bien connues. Il arborera en effet la même silhouette que le Concept 40.1 dévoilé au printemps dernier.

Volvo,SUV,compact,modeste,XC40,suédois,chinois,4x4,1.5,turbo,3,cylindres,hybride

Une motorisation hybride rechargeable et un inédit trois-cylindres

Sous les traits ciselés de ce SUV, long de 4,40 m environ, on trouvera une plate-forme inédite, conçue avec le chinois Geely, propriétaire de Volvo et baptisée CMA. Une base logiquement compatible avec une motorisation hybride rechargeable, que les concurrents Audi Q3 et Mercedes GLA ne pourront pas proposer sur leur actuelle génération: seul le X1 de BMW devrait offrir une telle alternative prochainement. À l'autre extrémité de la gamme, le XC40 profitera d'un nouveau trois-cylindres 1.5 turbo, qui sera épaulé par des quatre-cylindres 2.0. Quant à l'habitacle, il délaissera l'ergonomie complexe de l'actuelle V40 pour adopter un grand écran tactile au format portrait, bien plus aisé à utiliser.

Volvo,SUV,compact,modeste,XC40,suédois,chinois,4x4,1.5,turbo,3,cylindres,hybride

13:42 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : volvo, suv, compact, modeste, xc40, suédois, chinois, 4x4, 1.5, turbo, 3, cylindres, hybride | | |

Salon,automobile,genève,international,motorshow,87,ème,édition,2017,affiche,visuel,site,internet,url,adresse

L’affiche du Geneva International Motor Show 2017 a été dévoilée ce vendredi au Comité d’organisation. Il s’agit du deuxième volet d’un triptyque qui montre différents flancs d’une même voiture. Parallèlement, le site officiel de l’édition 2017 a été mis en ligne. Dans le cadre du processus de renforcement de la communication institutionnelle, il a été doté d’une nouvelle URL: www.gims.swiss. Le Comité a approuvé le plan des stands. L’édition 2017 affiche complet. Le 87e Salon international de l’automobile aura lieu du 9 au 19 mars 2017 à Palexpo, Genève.

L’affiche de la 87e édition a été présentée ce vendredi, à l’occasion de la traditionnelle séance du Comité d’organisation du mois de septembre. Elle montre la vue arrière d’une voiture résolument sportive. Celle-ci a déjà fait l’objet de l’affiche 2016, vue de devant. Cette voiture aux lignes fluides mais puissantes a été dessinée par l’agence Wirz Corporate à Zurich, en collaboration avec le designer automobile suisse Mark Stehrenberger. L’idée étant de la dévoiler sous différents angles et sur plusieurs éditions. Peu à peu, le public la découvrira ainsi dans son intégralité, représentant une mobilité individuelle forte, esthétique et attractive.

Vendredi était aussi le jour de la mise en ligne du site web consacré à l’édition 2017. Il s’affichera dorénavant sous la nouvelle adresse www.gims.swiss. André Hefti, directeur général explique: "Nous avons entamé un processus de renforcement de l’image internationale de la manifestation il y a trois ans. Ce processus a débuté par le changement du logo affichant le nom de la manifestation en anglais. A terme, il était donc logique d’adapter l’adresse du site en conséquence. GIMS est la contraction de Geneva International Motor Show, l’identité internationale de notre manifestation. Le domaine .swiss - ouvert par la Confédération à la fin de l’année dernière – met l’accent sur notre ancrage national suisse avec ses valeurs de sécurité, de neutralité, de propreté, etc qui contribuent significativement au succès de la manifestation."

Salon,automobile,genève,international,motorshow,87,ème,édition,2017,affiche,visuel,site,internet,url,adresse

Quant aux marques, modèles et nouveautés qui seront présentés, l’édition à venir promet d’être riche en découvertes et émotions. "Nous nous réjouissons de constater que le Salon de Genève ne représente pas seulement une valeur sûre pour toutes les grandes marques mais attire chaque année aussi de nombreux constructeurs et préparateurs de voitures d’exception.", souligne M. Maurice Turrettini, Président du Conseil de Fondation. En effet, le Comité a approuvé les plans des stands ; toutes les surfaces d’exposition sont occupées.

Le Salon international de l’automobile de Genève fait partie des cinq manifestations automobiles majeures dans le monde reconnues par l’OICA (Organisation internationales des Constructeurs Automobiles). Il est le seul en Europe à avoir lieu chaque année et au printemps. La 87e édition se tiendra du 9 au 19 mars 2017 dans les halles de Palexpo.

15:18 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Divers, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : salon, automobile, genève, international, motorshow, 87, ème, édition, 2017, affiche, visuel, site, internet, url, adresse | | |

autonews,septembre,2016,294,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,brc,mondial,24,heures,francorchamps,zolder,citroën,mercedes,ford,fiat,kia,Lexus

Il est des jours où le poste de Rédacteur en chef d’Autonews n’est pas enviable. Ainsi, pour ce numéro de rentrée, ce fut un véritable casse-tête de mettre tous les articles prévus dans les 68 pages dédiées. Ainsi, vous retrouverez les reportages complets sur les rallyes de Finlande et d’Allemagne. Si le premier a été remporté par l’inattendu Kris Meeke sur sa DS 3 WRC, le second a vu Sébastien Ogier reprendre ses bonnes habitudes en s’imposant tout naturellement. Les dernières manches du Championnat d’Europe sont également évoquées ou détaillées en fonction de leur importance. Cédric Cherain nous explique notamment pourquoi il n’a pas réussi à se mettre en évidence au Barum Rally.
Nos interviews du mois sont consacrées à Sven Smeets qui prend encore une nouvelle dimension au sein de VW Motorsport en succédant à Jost Capito au poste de Directeur, et à Teemu Suninen, le très jeune protégé de Toyota Motorsport qui s’étonne encore d’être devenu pilote officiel aussi rapidement. De jeune, il en est également question en TCR Benelux avec l’interview de Sam Dejonghe, ce jeune Anversois à la tête bien faite et au pied droit particulièrement lourd.
Et puis Vincent Marique a fait le point pour vous sur les essais des futures WRC 2017 qui promettent, avant de se rendre dans les impressionnants ateliers de Caren Burton Racing dans le Nord du Grand-Duché du Luxembourg. Enfin, six pages sont consacrées aux épreuves routières communautaires.
L’été, c’est également la saison des courses d’endurance avec les 24 Heures de Spa durant lesquelles Stéphane Halleux a suivi tout particulièrement l’évolution, tantôt impressionnante, tantôt décevante, de Maxime Soulet, Wolfgang Reip et Christian Loriaux au sein du team Bentley et leur défaite au profit de Maxime Martin, mais aussi les 24 Heures de Zolder que notre essayeur-maison a eu la chance de disputer sur une sympathique Mazda MX-5 Cup.
Le cahier ‘Historic’ est consacré à l’Eifel Rallye Festival, avec la première démonstration publique de l’Audi Gr.S, et aux vacances rallystiques de Christophe Jacob.
Et puis nous vous parlons encore de quelques belles surprises en matière d’essais avec la Fiat Tipo HB 1.4 T-Jet 120, la Ford EcoSport 1.0 EcoBoost, la Kia Niro, la Lexus GS-F, la Mercedes SL 400, la Mini One D Clubman, la Skoda Octavia Scout 2.0 TDI 184 sans oublier la Smart ForTwo cabrio 90.
Voilà ce que l’on appelle une rentrée bien remplie qui devrait vous ravir!

autonews,septembre,2016,294,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,brc,mondial,24,heures,francorchamps,zolder,citroën,mercedes,ford,fiat,kia,Lexus