BMW,Série 1,GT,MPV,monovolume,compact,futur,2013,rentrée,Salon,Paris,Mondial,nouveauté,avant-première,next

Ce n'est plus qu'un secret de polichinelle, BMW va présenter au prochain Salon de Paris, à la fin du mois de septembre, sa première traction avant. Cette voiture sera basée sur la plate-forme de la prochaine MINI qui devrait faire ses débuts en 2013. Plus pratique et plus économique que la Série 1 Hatchback, la future petite GT devrait venir concurrencer directement la Mercedes Classe B dans le segment des monovolumes compacts. La position de conduite sera surrélevée par rapport à celle de la MINI qui devrait suivre. Sous les capots, trois et quatre cylindres essence et diesel au programme. Mais la BMW devrait profiter d'une puissance maximale puisque les petits 3 cylindres 1.5 diesel et essence devrait dépasser les 100 chevaux! Une puissance minimale pour garantir un certain esprit BMW. Des 2.0 à quatre cylindres en essence et en diesel viendront compléter l'offre. La future MINI n'aura pas droit à autant de puissance. Et les transmissions seront également différenciées puisque la BMW proposera une boîte manuelle à six rapports (comme la MINI) mais une boîte automatique à huit rapports là où sa petite soeur devra se contenter de sept! Systèmes hybrides et totalement électriques sont annoncés mais pour plus tard!

BMW,Série 1,GT,MPV,monovolume,compact,futur,2013,rentrée,Salon,Paris,Mondial,nouveauté,avant-première,next

06:00 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bmw, série 1, gt, mpv, monovolume, compact, futur, 2013, rentrée, salon, paris, mondial, nouveauté, avant-première, next | | |

lexus,ls,2013,new,nouvelle,japon,luxe,premium,berline,statutaire,haut de gamme,f-sport

Aujourd’hui, Lexus a dévoilé à San Francisco en Californie, la nouvelle gamme de berlines LS, dont laLS 600h et la toute nouvelle F SPORT. Équipée du Lexus Hybrid Drive, la LS 600h possède le système hybride intégral V8 le plus puissant au monde. Après la récente GS (que nous essayerons prochainement), ce nouveau vaisseau amiral Lexus conjugue audacieusement raffinement et évolution. Ce fleuron combine le nouveau style puissant Lexus caractérisé par le design de la grille de calandre, à une dynamique de conduite accrue et à une technologie à la pointe du secteur. «Avec plus de 730.000 véhicules vendus en 23 ans, soit quatre générations de LS, la LS a grandi et évolué avec son temps», déclare Kiyotaka Ise, Président de Lexus International. «La présence visuelle de notre nouvelle berline porte-étendard est beaucoup plus marquée; son nouveau design audacieux reflète l’évolution de Lexus. Cette nouvelle LS offre une dynamique de conduite plus aiguisée, hisse le raffinement et le luxe à des sommets jamais atteints et s’appuie à nouveau sur une technologie à la pointe du secteur».

lexus,LS,2013,new,nouvelle,japon,luxe,premium,berline,statutaire,haut de gamme,F-Sport,

La nouvelle LS présente plus de 3000 évolutions, y compris trois premières mondiales et pas moins de 15 avancées technologiques étrennées par Lexus. Répondant précisément aux demandes du consommateur dans chaque aspect de son élaboration, le nouveau fleuron de Lexus a été conçu pour placer la barre encore plus haut dans la quête d’un raffinement, d’un confort, de performances de conduite, d’une excellence technique et surtout, d’une qualité sans précédent.

lexus,ls,2013,new,nouvelle,japon,luxe,premium,berline,statutaire,haut de gamme,f-sport

Design

L’extérieur de la nouvelle LS a été complètement redessiné. Lexus de la proue à la poupe, elle est équipée de phares à technologie DEL, y compris des phares antibrouillards verticaux intégrant le plus petit système au monde de projecteurs ellipsoïdes et un éclairage de jour DRL inédit, en «L», parfaitement intégré. S’inspirant de la future orientation esthétique de Lexus, le dynamisme sophistiqué et intrépide du design de la nouvelle grille de calandre confère au véhicule une élégance raffinée, une présence plus imposante sur la route et une identité de la marque plus forte parfaitement en phase avec le statut d’une berline phare. Le dynamisme accru exprimé par le nouveau design de la calandre annonce une amélioration sensible dans la dynamique de conduite, la réactivité et la manoeuvrabilité.

lexus,ls,2013,new,nouvelle,japon,luxe,premium,berline,statutaire,haut de gamme,f-sport

Dynamique de conduite

Les nouvelles techniques de soudage par laser et d’assemblage de carrosserie par collage ont accru la rigidité globale de la carrosserie. La stabilité s’en trouve ainsi améliorée de même que le confort de conduite, sans nuire à la maniabilité. Grâce à la nouvelle évolution du système de contrôle de la force d’amortissement aux 4 roues de la suspension variable adaptative (AVS), le contrôle du roulis et du tangage a été amélioré afin d’offrir plus d’agrément de conduite et encore plus de stabilité. La direction remaniée présente des améliorations directement perceptibles tant en termes de précision que de réactivité. Le système de freinage a été amélioré pour une puissance optimale et un excellent ressenti de la pédale. Un nouveau système de sélection du mode de conduite se caractérise par cinq modes de conduite commutables - ECO, COMFORT, NORMAL, SPORT S et SPORT S+, afin d’optimiser les préférences du conducteur en matière d’économie, de confort, de performance et de maniabilité.

lexus,LS,2013,new,nouvelle,japon,luxe,premium,berline,statutaire,haut de gamme,F-Sport,

F-SPORT

Flambant neuve, la LS F-SPORT marie un design tant extérieur qu’intérieur plus sportif et plus racé à de véritables améliorations dynamiques, y compris l’abaissement de 10 mm de la hauteur du châssis, des freins avant Brembo étriers à 6 pistons et des palettes de changement de vitesse au volant. La version LS 600h est également équipée d’un système de stabilisateur actif.

lexus,ls,2013,new,nouvelle,japon,luxe,premium,berline,statutaire,haut de gamme,f-sport

Raffinement, confort et caractéristiques dernier cri

Des améliorations significatives ont été apportées pour réduire les bruits du moteur, de roulement et aérodynamiques, et cette nouvelle berline de luxe peut être chaussée de pneus à chambre creuse, une première signée Lexus afin de réduire le niveau sonore à l’avant de l’habitacle. Les sièges avant ont encore été améliorés et, première mondiale, le système de climatisation des sièges avant et arrière et le volant chauffant peuvent aujourd’hui être intégrés automatiquement au nouveau système de conditionnement d’air Lexus Climate Concierge qui compte pas moins de 13 capteurs commandés par un calculateur central. L’intérieur de la LS, de très belle facture, est rehaussé du premier système d’éclairage avancé (AIS) au monde, avec un éclairage d’ambiance de couleur champagne et un dispositif d’éclairage du tableau de bord à technologie DEL. Le nouveau design intérieur entend non seulement porter le luxe et le confort de l’occupant à leur paroxysme, mais répond également à des demandes de maturité accrue des technologies d’interface homme-machine (HMI) réputées de Lexus.

lexus,LS,2013,new,nouvelle,japon,luxe,premium,berline,statutaire,haut de gamme,F-Sport,

Sécurité avancée

Le nouveau système perfectionné de sécurité pré-collision (Advanced Pre-Crash Safety (A-PCS)) avec assistance à la prévention de collision est conçu pour assister le conducteur afin de réduire les conséquences des collisions ou d’éviter toute collision avec d’autres véhicules et des piétons, tant en agglomération que sur autoroutes, de jour comme de nuit. Un nouveau système d’éclairage adaptatif (AHS) permet une transition automatique entre codes, feux de route et de croisement, en augmentant la moyenne de temps de conduite avec les grands feux. Le système d’assistance de maintien de trajectoire (LKA) a été amélioré pour mieux répondre aux changements d’inclinaison de la route et lorsqu’elle est soumise à des vents traversiers. Un système de moniteur d’angle mort (BSM) et un dispositif de vision nocturne (Lexus Night View) sont également disponibles.

lexus,ls,2013,new,nouvelle,japon,luxe,premium,berline,statutaire,haut de gamme,f-sport

18:00 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lexus, ls, 2013, new, nouvelle, japon, luxe, premium, berline, statutaire, haut de gamme, f-sport | | |

porsche,918,spyder,martini,sponsor,italien,développement,robe,couleurs,célèbres,hommage,test,hybride,770 ch,nordschleife

Les essais dynamiques de la Porsche 918 Spyder entrent dans la phase suivante. Comme c’est le cas lors de la mise au point de tous les véhicules de la marque, les 20,8 km de la Nordschleife (boucle nord) du Nürburgring, caractérisés par de nombreux virages et passages sélectifs, font partie intégrante du programme de test de la nouvelle venue. Tourner en moins de 7’22’’ au tour est l’un des objectifs de développement fixés pour l’innovante supersportive à propulsion hybride.

porsche,918,spyder,martini,sponsor,italien,développement,robe,couleurs,célèbres,hommage,test,hybride,770 ch,nordschleife

Pour rappel, la 918 Spyder combine moteur à combustion hautes performances et moteurs électriques (l’un à l’avant, l’autre à l’arrière), un mariage source de performances hors du commun et de formidable efficacité énergétique. La puissance système cumulée des trois moteurs est de 770 ch. La consommation moyenne (selon le NCCE) devrait avoisiner les 3 l/100 km seulement, à quoi correspondent des émissions de CO2 de quelque 70 g/km. La carrosserie monocoque en plastique renforcé de fibres de carbone (PRFC) est synonyme de faible poids et de rigidité hors pair, cette dernière étant à son tour garante d’un comportement routier caractérisé par une précision maximale. L’aérodynamique entièrement modulable, l’effet directionnel adaptatif du train arrière et la ligne d’échappement qui se termine par des « Top Pipes » dirigées vers le haut sont autant d’autres particularités de cette voiture. La Porsche 918 Spyder représente ainsi l’avenir de la voiture supersportive, même si le look des prototypes rappelle des exemples du passé.

porsche,918,spyder,martini,sponsor,italien,développement,robe,couleurs,célèbres,hommage,test,hybride,770 ch,nordschleife

Le plus récent véhicule de développement de la marque évolue maintenant paré du look légendaire du Martini Racing, faisant ainsi référence à de nombreuses Porsche de course qui écumaient les circuits principalement dans les années 1970. Pour ainsi dire aucune autre «robe de compétition» n’est devenue mythique aussi rapidement, et ne l’est restée à ce jour. Entre 1973 et 1978, Martini était déjà partenaire officiel du team d’usine de Porsche. À cette époque, les attrayantes Porsche Martini, comme on les appelait, faisaient parler d’elles grâce à leurs nombreux exploits. À leur palmarès figurent notamment l’édition 1973 de la Targa Florio, le Championnat du monde des voitures de sport en 1976, ainsi que les 24 Heures du Mans en 1976 et 1977.

porsche,918,spyder,martini,sponsor,italien,développement,robe,couleurs,célèbres,hommage,test,hybride,770 ch,nordschleife

Dès 1971, une Porsche 917 s’était adjugé la légendaire épreuve du Mans avec l’appui du sponsor italien. Qu’il s’agisse des Porsche 908, 917, 935 et 936 ou de différentes 911 RS et 911 RSR, toutes ont arboré sous des déclinaisons les plus diverses la tenue rouge et bleu qui a marqué les esprits. Aujourd’hui, un nouveau chapitre de ce partenariat réussi permet à l’innovante 918 Spyder d’afficher en exclusivité le design Martini Racing. C’est le résultat d’un nouvel accord de coopération entre Porsche AG et la marque Martini, représentée par la société Bacardi & Company Limited, dont le siège se trouve en Suisse.

porsche,918,spyder,martini,sponsor,italien,développement,robe,couleurs,célèbres,hommage,test,hybride,770 ch,nordschleife

11:54 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Histoire, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : porsche, 918, spyder, martini, sponsor, italien, développement, robe, couleurs, célèbres, hommage, test, hybride, 770 ch, nordschleife | | |

audi,r!,nouvelle,new,V8,V10,GT,sportive,supercar,allemand,quattro,s-Tronic,7 rapports,led,diodes

Présenté au prochain Salon de Paris, ce modèle restylé sera commercialisé en fin d'année. Sachant pouvoir compter sur des lignes spectaculaires qui plaisent toujours, la plus sportive des Audi a opté pour la continuité stylistique, en coupé comme en Spyder. Certes, la disposition de ses diodes évolue, à l'avant comme à l'arrière, mais il faudra un oeil exercé pour distinguer l'ancienne de la nouvelle. Et l'habitacle n'est pas plus bouleversé.

audi,r!,nouvelle,new,V8,V10,GT,sportive,supercar,allemand,quattro,s-Tronic,7 rapports,led,diodes

Heureusement pour les futurs propriétaires, la boîte R-tronic à six rapports et simple embrayage, responsable d'à-coups et de lenteurs, disparait. Place à la transmission à double embrayage et sept rapports S-tronic. La rapidité comme la douceur devraient en bénéficier, et causer des sueurs froides aux Ferrari 458 Italia, McLaren  MP4-12C, Nissan  GT-R ou Mercedes  SLS qui jouent dans le même segment.

audi,r!,nouvelle,new,V8,V10,GT,sportive,supercar,allemand,quattro,s-Tronic,7 rapports,led,diodes

Mais pour ne pas froisser sa majesté la Lamborghini Gallardo, qui reste privée de cette technologie jusqu'à l'arrivée de sa remplaçante, le 4.2 V8 de la R8 reste bloqué à 430 ch là où les dernières RS4 et RS5 poussent dorénavant cette même mécanique à 450 ch. Quant au V10, il est désormais proposé en deux puissances: 525 ch ou 550 ch pour la nouvelle R8 V10 Plus, qui serait capable de bondir de 0 à 100 km/h en 3"5.

audi,r!,nouvelle,new,V8,V10,GT,sportive,supercar,allemand,quattro,s-Tronic,7 rapports,led,diodes

15:26 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : audi, r!, nouvelle, new, v8, v10, gt, sportive, supercar, allemand, quattro, s-tronic, 7 rapports, led, diodes | | |

autonews,magazine,aout,2012,librairie,presse,nouveau,news,ypres,IRC,France,Loix,Skoda,circuit,francorchamps,présentation,essais,jaguar,ford,focus,ST

Rassurez-vous, nous n’allons pas vous parler de la météo… S’il est bien un sport où les vacances d’été ne sont pas nécessairement synonymes de longues semaines de farniente, c’est assurément le sport automobile. Les mois de juin, juillet et août sont en effet fertiles en événements majeurs. Dans ce numéro 248 du magazine AUTOnews, nous consacrons évidemment une large page au plus grand rallye belge de l’année, le Geko Ypres Rally. Après l’interview le mois dernier de Juho Hänninen, son futur vainqueur, nous vous proposons cette fois un entretien avec Yannick Willocx, l’ingénieur belge qui a permis à Skoda de signer cette année sa 3ème victoire d’affilée. Et avec Vincent Struye, le PR de Skoda Belgique, nous faisons le point sur les projets d’avenir de Skoda en rallye belge et international. Si la Fabia Super2000 s’est imposée en Belgique, elle a dû cependant baisser pavillon sur la terre du Rally San Marino, la septième épreuve de l’Intercontinental Rally Challenge, face à la Ford Fiesta RRC de Basso. Nous vous expliquerons pourquoi. De Super2000, il est aussi question évidemment en Championnat de France des Rallyes, au Rouergue, où Freddy Loix n’a pas été gâté, une nouvelle fois, par les autorités sportives dans le cadre de son programme dans l’Hexagone… Aux Pays-Bas aussi, les discussions ont été animées lors de l’Exotic Green Rally. C’est aussi dans le N° 248 d’Autonews.

Heureusement, le Championnat du Monde des Rallyes laisse moins de place aux règlements de comptes et aux interprétations personnelles des règlements. En Nouvelle-Zélande, Thierry Neuville nous a une nouvelle fois tenus éveillés pour suivre de près ses performances. En signant deux meilleurs temps dans de vraies spéciales sur un vrai parcours révélateur des vrais talents, le pilote Citroën a encore franchi un palier dans son irrésistible ascension… Il vous en parlera d’ailleurs dans sa chronique mensuelle, se fixant désormais un nouvel objectif: le podium.

En circuit aussi, l’actualité est chaude avec un retour décalé sur les 24 Heures du Mans, les récentes épreuves du Belgian Racing Car Championship et les 3000 Km of Francorchamps en Be Trophy vus de l’intérieur. Nous vous présentons aussi les principaux favoris des prochaines 24 Heures de Spa où le duel s’annonce haletant entre BMW et Audi notamment, avec peut-être McLaren en arbitre.

Subtil mélange de rallye et de course en peloton, le rallycross est aussi à l’honneur avec la présentation de la manche belge du Championnat d’Europe à Maasmechelen et une interview de notre meilleur représentant (en attendant François Duval peut-être?) dans la catégorie-reine, Michaël De Keersmaecker.

Notre cahier Histonews est consacré ce mois-ci en grande partie aussi au Rallye d’Ypres avec les reportages sur les deux épreuves: celle du Championnat d’Europe Historique et celle du Championnat du Belgique Historique. Dans la série "Que sont-ils devenus?", c’est Pierre Fermine, le dentiste le plus rapide de Belgique, qui est à l’honneur.

En plus de nos rubriques habituelles consacrées à l’actualité en bref, au rallye régional, au modélisme, à l’agenda, etc, vous retrouverez bien évidemment Le Regard de Koen, consacré ce mois-ci au BRPC (un club de journalistes disparu), ainsi que les présentations et essais de nouveaux modèles. Et parmi ceux-ci, plusieurs qui feront chavirer les cœurs: la Jaguar XKR-S, la Ford Focus ST et la Subaru BRZ ! Sans oublier évidemment les Chevrolet Cruze SW, Toyota Grand Prius +, BMW 640d xDrive Cabrio, Kia Cee’d 1.6 CRDi, Mini Cooper SD Roadster et Peugeot 208 1.6 VTi.

En dévorant AUTOnews, faites quand même attention aux coups de soleil… (Vincent Marique)