Nissan,ZEOD RC,course,racing,prototype,LMP,Fuji,6 Heures,endurance,Le Mans,24 Hours,japon,démonstration,Cox,Krumm,Nismo

Nissan a dévoilé la ZEOD RC aujourd’hui même, dans les locaux de Nismo. Une voiture que nous devrions voir en piste ce week-end, lors de la sixième manche du WEC (Championnat du Monde d'Endurance) qui se déroule à Fuji. Il s'agira avant tout de réaliser quelques tours de démonstration en préambule d'un meeting se déroulant sur les terres de... Toyota. Déjà exposée au Mans sous forme de maquette, la ZEOD RC voit son style général quelque peu remanié avec de nouvelles ouïes de refroidissement et une aéro revue et corrigée. En juin 2014, cette Nissan ZEOD RC occupera le 56e stand et devrait être la première voiture à rouler sur le circuit du Mans en utilisant occasionellement de l’énergie électrique. Sa vitesse sera supérieure à 300 km/h, soit plus rapide qu’une GTE. Le pilote sera en mesure de basculer entre l’énergie électrique et un petit moteur turbo léger à combustion interne. La batterie se rechargera via le freinage régénératif. «Ce week-end est important dans l’objectif d’aller au Mans», commentait Darren Cox, le pilote de développement de l'engin. «Nous voulons que les fans voient que la technologie innovante de Nissan se développe. Nous ne pouvions pas rêver meilleur endroit que Fuji pour que la ZEOD RC apparaisse pour la première fois en public. Nous avons interrompu nos tests au Royaume-Uni pour amener la voiture au Japon pour les fans japonais.» Michael Krumm sera chargé de faire rouler l’auto sur le Fuji Speedway.

Nissan,ZEOD RC,course,racing,prototype,LMP,Fuji,6 Heures,endurance,Le Mans,24 Hours,japon,démonstration,Cox,Krumm,Nismo

12:34 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nissan, zeod rc, course, racing, prototype, lmp, fuji, 6 heures, endurance, le mans, 24 hours, japon, démonstration, cox, krumm, nismo | | |

cinéma,rush,film,F1,formule un,Howard,hunt,lauda,mc laren,ferrari,histoire,circuit,track,culture,grand écran

Forts des nombreuses critiques positives entendues ici et là, nous sommes allés découvrir ce film annoncé depuis bien longtemps. Et le sentiment qui nous anime à l'issue de cette projection est mitigé. Certes, il s'agit bel et bien d'un film hollywoodien qui devrait plaire au plus grand nombre. Il suffit de préciser que Hugues Dayez, le Monsieur Cinéma de la RTBF qui avoue être autant intéressé par les films de voitures que par les exposition canines, a aimé pour comprendre que cette œuvre de qualité a été conçue pour plaire aux cinéphiles avant tout. Et effectivement, il offre tous les ingrédients qui font le succès des films actuels: sexe, violence et vulgarité.

Et même si nous savons que James Hunt n'était pas réputé pour son côté puritain, la vision qu'en donne le film relève de la caricature. Il est constamment filmé avec une fille à moins de 5 cm de lui ou avec un verre d'alcool à la main. Par rapport à un Lauda ascète à l'extrême, la comparaison est rude pour l'Anglais. Cette dichotomie entre les deux personnages est au centre du film, nous n'en disconvenons pas, mais était-il nécessaire de la dépeindre de manière aussi grotesque? On penserait lire du Musso ou du Levi, ces pseudo-écrivains qui se sentent obligés d'écrire vingt fois la même chose durant tout le roman pour vous faire comprendre une idée simplissime. A l'image de cette dernière scène peu vraisemblable où Hunt croise Lauda sur un aérodrome italien et où l'Autrichien y va à nouveau de son refrain sur les bienfaits du travail, de la vie rangée et de l'effort...

cinéma,rush,film,F1,formule un,Howard,hunt,lauda,mc laren,ferrari,histoire,circuit,track,culture,grand écran

Et puis, il y a ces scènes gores de corps mutilés (Cevert décapité ou un anonyme à la jambe en piteux état) que Howard a choisi pour illustrer la dangerosité de ce sport alors que la convalescence et les soins prodigués à Lauda après son terrible accident sont nettement plus justifiés. Enfin, la vulgarité de certains gestes et de certaines expressions nous a choqués mais ce sont sans doutes les ingrédients inévitables des films qui s'adressent aux jeunes générations.

Concernant la véracité des scènes d'action, tous les puristes auront bien compris qu'on filmait Brands-Hatch alors qu'ils étaient censés être au Paul-Ricard ou encore que les deux hommes ne se sont jamais opposés en F3 britannique. Enfin, un excellent confrère nous a rappelé que ce n'était pas parce qu'il avait peur, comme le film le laisse entendre, que Lauda s'était retiré du dernier GP de la saison couru dans des conditions extrêmes au Japon mais bien parce qu'en l'absence de paupières suite à ses graves brûlures, il ne pouvait pas protéger ses yeux de l'eau qui passait à travers sa visière...

cinéma,rush,film,F1,formule un,Howard,hunt,lauda,mc laren,ferrari,histoire,circuit,track,culture,grand écran

Et puis au-delà de ça, il y a une façon de filmer les voitures qui ne rend pas l'impression de vitesse, nous trouvons que certains films réalisés lors de courses contemporaines avec du slowmotion ou des techniques modernes participent mieux à rendre le sentiment de vitesse. Les pistes semblent étroites, filmées en plans serrés, les voitures sont réelles mais nous ne sommes pas sûr qu'elles figurent toujours en duo sur les grilles de départ. Mais laissons à Ron Howard le mérite de nous avoir offert un film plus que correct sur notre sport favori avec des acteurs qui jouent parfaitement le jeu.

Et bizarrement, ce n'est pas une scène d'action sur un circuit qui nous a le plus touché mais une séquence totalement imaginaire où Lauda se retrouve en Italie avec sa future épouse et deux tifosis dans une Lancia d'époque qu'il pousse dans ses derniers retranchements pour prouver à la dame qu'il est bel et bien pilote de course à défaut d'en avoir le physique ou le charisme. Au final, tout amateur de sport automobile ne peut rater ce film. Il pourra y emmener des proches totalement insensibles à sa passion sans avoir peur de les ennuyer. Mais autant le film-docu sur Senna nous a totalement séduits (ne fut-ce que parce qu'il a réussi à humaniser ce robot qu'était, à nos yeux, le Brésilien) autant Rush ne nous a pas réellement convaincus mais cela est sans doute dû à ce besoin de véracité historique qui habite les passionnés que nous sommes!

cinéma,rush,film,F1,formule un,Howard,hunt,lauda,mc laren,ferrari,histoire,circuit,track,culture,grand écran

11:57 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cinéma, rush, film, f1, formule un, howard, hunt, lauda, mc laren, ferrari, histoire, circuit, track, culture, grand écran | | |

bmw,320i,supertourisme,endurance,course,24 heures de spa,spa,24hours,soper,kox,duez,bigazzi

Si la course de la BMW #1 dont nous vous avons parlé la semaine passée ne fut pas de tout repos, celle de la numéro deux ne fut pas non plus un long fleuve tranquille. A bord, nous découvrons un équipage inédit constitué du Belge Thierry Tassin, toujours dans les bons coups lorsqu'il s'agit de jouer la victoire, accompagné des Allemands Jorg Müller et Alexander Burgstaller.

bmw,320i,supertourisme,endurance,course,24 heures de spa,spa,24hours,soper,kox,duez,bigazzi

Cet équipage a connu une course mouvementée et cette voiture fut souvent filmée au ralenti sur le circuit, les quatre feux clignotants allumés. Et tout commence par cette erreur d'approximation au freinage des Combes signée Tassin dès le premier tour.

bmw,320i,supertourisme,endurance,course,24 heures de spa,spa,24hours,soper,kox,duez,bigazzi

Selon le principal intéressé, c'est un frein à main mal desserré au départ qui lui aurait valu cette frayeur. Toujours est-il que cette BMW 320i est retardée d'entrée de jeu face aux concurrents qui jouent la victoire et l'équipage belgo-allemand doit laisser s'échapper la BMW n°1.

bmw,320i,supertourisme,endurance,course,24 heures de spa,spa,24hours,soper,kox,duez,bigazzi

Revenue très vite aux avant-postes, la BMW #2 reprend d'ailleurs la tête de l'épreuve de manière très provisoire lors des premiers ravitaillements. Malheureusement, un cardan cassé en début de soirée, puis un autre au petit matin, vont reléguer cette BMW officielle loin de sa sœur.

bmw,320i,supertourisme,endurance,course,24 heures de spa,spa,24hours,soper,kox,duez,bigazzi

Et pour couronner le tout, un bris de câble d'accélérateur vient s'ajouter à la longue liste des pépins sur le coup de 10h30. Sept tours séparent alors les deux bolides à l'hélice avant les premiers ennuis de Peter Kox...

bmw,320i,supertourisme,endurance,course,24 heures de spa,spa,24hours,soper,kox,duez,bigazzi

Peu avant l'arrivée, un écrou de roue desserré conduite Tassin hors de la piste au virage de Bruxelles mais il devait être écrit que la victoire ne devait pas échapper à cet équipage puisque la n°2 allait franchir la ligne d'arrivée avec deux tours d'avance sur sa consœur.

bmw,320i,supertourisme,endurance,course,24 heures de spa,spa,24hours,soper,kox,duez,bigazzi

 

13:30 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Histoire, Littérature | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bmw, 320i, supertourisme, endurance, course, 24 heures de spa, spa, 24hours, tassin, müller, jorg, burgstaller, bigazzi, #2, fina, bastos | | |

autonews,octobre,2013,262,mensuel,revue,magazine,auto,rallye,essais,test,industrie,interview,Genten,Australie,neuville,thierry

Pour sa première participation au Rallye d’Australie, Thierry Neuville signe un nouveau podium. Plus rien ne l’arrête et autonews est toujours le premier à vous faire vivre l’action au plus près. D’action, il en était également question en ERC avec les deux dernières manches disputées à l’Est de l’Europe qui ont vu Kopecky se rapprocher de son premier titre de Champion d’Europe.

En parlant de premiers lauriers, Freddy Loix a cueilli, pour la première fois dans sa carrière, ceux de Champion de Belgique des Rallyes en remportant facilement sa sixième victoire de la saison à Roulers. Juste avant la dernière ligne droite de la saison, Cédric De Cecco nous a confié ses espoirs.

Toujours au rayon des interviews qui collent à l’actualité, Hugo Van Opstal nous a rapporté quelques belles déclarations de Kris Meeke et de Martin Anayi, le Managing Director d'IMG, société de promotion du Rallycross RX, lors de son déplacement sur la manche européenne de Rallycross à Lohéac. Le tout est complété des toutes les dernières infos du paddock.

Enfin, ne ratez pas l’interview à cœur ouvert de Lili Genten, qui est revenue sur sa longue carrière de manière honnête et sincère! A lire dans notre cahier Histonews.

Le Salon de Francfort a fermé ses portes dimanche dernier mais cela ne nous empêche pas de faire un bilan des principales nouveautés qui y furent dévoilées. Au rayon des voitures passées entre nos mains, vous aurez droit à du sportif avec la Renault Clio RS mais aussi à du plus pragmatique avec les Peugeot 308, Citroën DS3 Cabrio e-HDi, Kia Sorento 2.2 CRDi, la Fiat 500 Living sans oublier l'excellente Toyota Auris Touring Sports Hybrid. 

Vous l’aurez compris, une nouvelle fois, toute l’équipe d’autonews s’est décarcassée pour vous offrir un numéro particulièrement riche en contenu.

Bentley,Continental,GT3,2014,FIA,Blancpain,endurance,series,next,season,M-Sport,Loriaux,coupé,track,24 heures

La Bentley Continental GT3 va débuter en compétition dans le cadre des 12 Heures du Golfe, à Abou Dhabi, le 13 décembre 2013. Cette course d'endurance en deux parties, qui se déroulera sur le magnifique circuit de Yas Marina, marque le retour de Bentley à la course automobile, 10 ans après sa victoire écrasante aux 24 Heures du Mans en 2003. Le retour de Bentley sur les circuits est, dès lors, attendu avec impatience. La Continental GT3 a été conçue pour exposer les performances de la fameuse Continental GT de Bentley dans sa forme la plus extrême.

Bentley,Continental,GT3,2014,FIA,Blancpain,endurance,series,next,season,M-Sport,Loriaux,coupé,track,24 heures

Depuis les débuts dynamiques de la GT3 lors du Festival de vitesse de Goodwood en juillet dernier, la nouvelle voiture de course de Bentley suit un programme intensif de tests de performance, de configuration et de durabilité, effectués sur différents circuits à travers toute l'Europe. En prouvant qu'il pouvait allier vitesse et fiabilité en toutes circonstances, le bolide comble parfaitement les attentes de Bentley. Brian Gush, directeur Sport automobile chez Bentley, commente: «Jusqu'à présent, la voiture a réalisé de très belles performances. Pendant nos simulations, ses résultats se sont révélés supérieurs à nos attentes, et ce à tous égards. Avec 3 000 km de tests effectués à ce jour, l'équipe est extrêmement satisfaite des progrès réalisés et nous avons de plus en plus confiance en notre modèle.»

Bentley,Continental,GT3,2014,FIA,Blancpain,endurance,series,next,season,M-Sport,Loriaux,coupé,track,24 heures

Alimentée par un moteur Bentley biturbo V8 4 litres à carter sec destiné à la course, développant une puissance de 608 ch en mode circuit sans restriction, la GT3 – qui présente les mêmes lignes caractéristiques que ses sœurs – a parfaitement sa place dans la famille des Continental. La GT3 conserve ses ambitions sportives et reprend les bases de la luxueuse voiture de Grand Tourisme avec le volant, le siège de course en fibre de carbone et les poignées de portières en cuir entièrement cousus à la main à l'usine de Crewe.

Bentley,Continental,GT3,2014,FIA,Blancpain,endurance,series,next,season,M-Sport,Loriaux,coupé,track,24 heures

Un formidable travail d'équipe a été réalisé au moment de la conception, des tests et du développement. Ces spécialistes réunissaient les ingénieurs de Bentley et les ingénieurs de M‑Sport, partenaire technique de la Continental GT3. Dirigée depuis la base sport automobile à l'usine de Crewe, la voiture est entre les mains de M-Sport en préparation de sa participation à la FIA Blancpain Series en 2014, pour le compte de l'équipe M-Sport Bentley.

Bentley,Continental,GT3,2014,FIA,Blancpain,endurance,series,next,season,M-Sport,Loriaux,coupé,track,24 heures

14:05 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Histoire, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bentley, continental, gt3, 2014, fia, blancpain, endurance, series, next, season, m-sport, loriaux, coupé, track, 24 heures | | |