beaux livres,librairie,books,shopping,Noël,cadeaux,auto,sport,industry

Eternel outil de référence pour les passionnés de la chose automobile dans sa globalité, la soixante-deuxième édition de l’Année Automobile vous invite à revivre les événements industriels, sportifs et culturels qui ont marqué l’automobile mondiale en 2014.

Au cours de l’année, l’industrie automobile commence doucement à reprendre vigueur. Parmi les nouveautés, la voiture électrique reste anecdotique, tandis que le moteur thermique poursuit sa progression. Du côté des concept cars, les constructeurs préfèrent désormais les projets réalistes qui annoncent des modèles de série.

Le sport automobile a, quant à lui, été marqué par les modifications technologiques imposées à la F1: adoption d’un V6 et restriction de carburant. La révolution écologique est en marche, ce qui ne pouvait que changer la hiérarchie entre les équipes et sacrer Mercedes AMG au championnat des constructeurs 2014. L’Endurance a aussi été chamboulée par la création du Blancpain GT Series et une nouvelle victoire de Audi aux 24 Heures du Mans. Quant aux rallyes, la suprématie de Sébastien Ogier sur Volkswagen n’est pas sans rappeler celle de son ancien leader chez Citroën. Cette année, l’automobile était également à l’honneur de plusieurs expositions: les futuristes au Guggenheim ou encore Dream cars à Atlanta. Preuve en est que le secteur automobile soulève des questionnements au sein du monde des arts. Le milieu de la collection a une fois de plus fait tourner les têtes avec la vente d’une Ferrari 250 GTO, adjugée à près de 29 millions d’euros.

Faisant appel aux meilleurs spécialistes internationaux, avec des contributeurs venus d’Inde, de Russie, de Grande-Bretagne et d’ailleurs, L’Année Automobile reste définitivement tournée vers l’international.

18:15 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Histoire, Industrie, Littérature, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : beaux livres, librairie, books, shopping, noël, cadeaux, auto, sport, industry | | |

spa,rally,new,nouveau,saison,2015,épreuves,routières,hitsoire,comeback,dg sport,jupsin,christian,mars

De toutes les villes belges, Spa peut se prévaloir de la plus forte et la plus ancienne tradition automobile. Selon les historiens spécialisés, la première course organisée dans notre pays s’est en effet déroulée dans la ville d’eaux, le 12 juillet… 1896 très exactement; disputée sur 12 km, elle a vu deux concurrents français – Roussel et Laumaille – terminer ex-aequo. Plus tard, le nom de Spa est revenu régulièrement en haut de l’affiche, via le circuit mondialement connu installé à quelques kilomètres de là mais grâce aussi à de nombreuses épreuves routières.

spa,rally,new,nouveau,saison,2015,épreuves,routières,hitsoire,comeback,dg sport,jupsin,christian,mars

Depuis une dizaine d’années pourtant, le championnat de Belgique des rallyes ne faisait plus étape dans cette région au si riche passé. Dès les 13 et 14 mars prochains, le mouvement sera relancé avec la première édition du Spa Rally. Soucieuses de renouer avec la tradition et d’accueillir à nouveau les passionnés, si nombreux aux quatre coins du pays, les autorités spadoises ont trouvé avec DG Sport l’interlocuteur idéal pour mettre sur pied cette épreuve qui fera la part aussi belle aux voitures dernier cri qu’à leurs aînées des catégories historiques.

spa,rally,new,nouveau,saison,2015,épreuves,routières,hitsoire,comeback,dg sport,jupsin,christian,mars

Spécialisée dans l’organisation d’événements sur deux et quatre roues, la société theutoise DG Sport dirigée par Christian Jupsin compte à son tableau de chasse des rendez-vous aussi réussis que les Bikers Classic, SpaItalia, le Tour de Belgique, etc. Elle se lance un nouveau défi avec ce Spa Rally, promu d’emblée dans la compétition nationale dont il constituera le deuxième round après le Haspengouw (22 février): «Un créneau était disponible dans le calendrier des manifestations organisées à Spa et dans les environs», explique Christian Jupsin. «Avec l’équipe de DG Sport, nous voulions diversifier encore plus nos activités. Nous avons donc présenté le projet à la Ville de Spa qui s’est montrée enthousiaste. Le RACB et le promoteur ayant donné leur accord à l’intégration de notre rallye au championnat de Belgique, nous avons foncé ! Cela dit, nous mesurons pleinement l’ampleur de la tâche, d’autant que les délais sont courts. Mais le challenge n’en est que plus excitant!»

spa,rally,new,nouveau,saison,2015,épreuves,routières,hitsoire,comeback,dg sport,jupsin,christian,mars

Chargé d’orchestrer la partie sportive du Spa Rally, Robert Vandevorst travaille d’arrache-pied depuis de nombreuses semaines à  l’élaboration du parcours et du timing. S’il a déjà ficelé son road-book,  il se garde bien – évidemment – de le dévoiler… Toutefois, le directeur de l’épreuve accepte de lever un coin du voile sur le canevas qu’il a adopté : «N’en déplaise aux superstitieux, c’est bien le vendredi 13 mars que le départ sera donné. Les concurrents quitteront Spa à partir de 16h00 pour une boucle de trois spéciales à disputer deux fois, le retour au parc étant prévu peu avant 23h00. Le menu sera évidemment plus corsé le lendemain avec, dès 08h00, une boucle de cinq autres tronçons chronométrés qui sera parcourue à deux reprises… avant un petit dessert, un troisième passage dans trois de ces chronos. L’arrivée est prévue à 21h00 au terme de dix-neuf sprints représentant plus de 200 km chronométrés.»

spa,rally,new,nouveau,saison,2015,épreuves,routières,hitsoire,comeback,dg sport,jupsin,christian,mars

On le sait, la compétition nationale 2015 s’annonce sous des auspices très favorables puisque plusieurs importateurs s’impliqueront dans la catégorie-reine qui regroupe les voitures R5 et Super 2000. Tenant du titre, Freddy Loix n’étrennera la nouvelle Skoda Fabia R5 qu’en cours de saison et il disputera les premiers rounds avec la Fabia Super 2000; c’est donc au volant de cette dernière qu’il se présentera à Spa. Inutile de chercher plus loin l’homme à battre : «Fast Freddy» connaît sa monture sur le bout des doigts et son expérience lui permettra d’être directement performant dans les spéciales inédites qui seront proposées aux concurrents du Spa Rally.

spa,rally,new,nouveau,saison,2015,épreuves,routières,hitsoire,comeback,dg sport,jupsin,christian,mars

La  concurrence sera – notamment – emmenée par Cédric Cherain, passé de la Ford Fiesta R5 à la Citroën DS3 R5, mais bien d’autres cadors sont attendus sur des engins dernier cri, Peugeot, Ford ou Citroën. Ajoutez-y les traditionnelles WRC, R4, Groupe N ainsi que les nombreuses tractions – Renault Clio, Peugeot 208, Ford Fiesta, des classes R2 et R3, etc – et ces GT dont la cote ne cesse de grimper chez les passionnés : le spectacle s’annonce superbe à l’occasion du Spa Rally 2015 qui constituera un véritable trait d’union entre le passé et le présent.

spa,rally,new,nouveau,saison,2015,épreuves,routières,hitsoire,comeback,dg sport,jupsin,christian,mars

En effet, les voitures historiques (BHC + VHRS) joueront un rôle très en vue sur ces spéciales où elles ont écrit naguère des pages marquantes de l’histoire du rallye belge. Les longs travers des Ford Escort RS, Porsche 911, Opel Kadett GT/E et autres Lancia Beta restent dans toutes les mémoires, comme la « bande-son » des moteurs poussés dans la zone rouge et les craquements des boîtes à crabots. Décidé à offrir à nouveau ces moments magiques au public massé le long des routes spadoises, DG Sport multiplie d’ailleurs les contacts avec plusieurs spécialistes étrangers susceptibles de venir donner la réplique aux ténors belges de la catégorie.

spa,rally,new,nouveau,saison,2015,épreuves,routières,hitsoire,comeback,dg sport,jupsin,christian,mars

16:00 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : spa, rally, new, nouveau, saison, 2015, épreuves, routières, hitsoire, comeback, dg sport, jupsin, christian, mars | | |

autonews,décembre,2014,275,mensuel,revue,magazine,auto,rallye,essais,paris,mondial,industrie,interview,wrc,erc,france,brc,condroz,princen,ogier,wales,espagne,WRC,renault,megane,RS,trophy,infiniti,Q50S,hybride

Si ce nouveau numéro d’autonews revient abondamment sur les dernières épreuves routières du WRC et du BRC, il est déjà largement tourné vers 2015. Ainsi, nous vous livrons nos analyses du Rallye d’Espagne et du Wales Rally qui clôturaient une saison marquée par la mainmise de Volkswagen, auteur d’un triplé au classement des pilotes, chose qui n’était plus arrivée depuis l’époque Lancia à la fin des années 80. En ERC, le Valais et la Corse ont vu Esapekka Lappi sacré Champion d’Europe alors que Sarrazin renouait avec la victoire en rallye sur l’île de Beauté. Et puis en Belgique, le Rallye du Condroz marquait la fin d’une époque, celle des WRC, et l’arrivée de plus en plus précise des R5 moins coûteuses mais plus pointues.

Juste avant l’épreuve hutoise, Freddy Loix nous a invités à découvrir, en exclusivité, son travail de pilote d’essai pour Michelin. Hugo Van Opstal a pu suivre une séance en sa compagnie alors que le Limbourgeois testait de nouveaux pneus terre en vue de 2015. A propos de l’an prochain... nous avons longuement parlé du futur avec Pieter Tsjoen, qui se verrait bien au volant d’une Peugeot 208 T16 R5, avant d’aller à la rencontre d’André Leyh qui va vivre sa première saison complète en 2015 aux côtés de Cédric Cherain. L’occasion pour Stéphane Halleux de revenir sur sa déjà longue carrière de copilote. Enfin, c’est à bord d’un vénérable ancêtre que notre Directeur de la Publication s’est entretenu avec le jeune Laurens Vanthoor, revenant en sa compagnie sur ses exploits avant d’aborder son futur et ses rêves. Sans oublier nos habituelles rubriques consacrées aux épreuves ASAF, au circuit ou encore à l’Historique.

Au rayon de l’industrie, nous revenons sur les plus beaux concepts du Salon de Paris tandis que nos essayeurs vous proposent leurs impressions après avoir goûté à la Cadillac ATS Coupé, à la Mercedes Classe B remodelée, à la nouvelle Skoda Fabia et surtout à la très efficace Renault Mégane RS Trophy et à la non moins surprenante Infiniti Q50S Hybrid.

autonews,décembre,2014,275,mensuel,revue,magazine,auto,rallye,essais,paris,mondial,industrie,interview,wrc,erc,france,brc,condroz,princen,ogier,wales,espagne,WRC,renault,megane,RS,trophy,infiniti,Q50S,hybride

modélisme,nouveautés,news,Spark,1/43,résine,2014,novembre,Le Mans,endurance,24 Heures,Porsche,Lotus,Toyota,Oreca,Zytek,Prospeed,

Vous le savez, dans la multitude de produits proposés par les fabricants de modèles réduits, nous privilégions les modèles vus lors des 24 Heures du Mans. Ce mois-ci, Spark propose quelques belles choses à l'image de la Lotus XI vue dans la Sarthe en 1956. La #32 était pilotée par Colin Chapman en personne et Herbert Mackay Fraser. Elle était motorisée par un Coventry Climax à 4 cylindres en ligne atmosphérique de 1.429cc. Cette voiture était censée batailler avec les Porsche RS mais le moteur ne tint pas le coup. Deux autres voitures étaient engagées par l'usine mais avec des petits 1100cc. Si la #35 rencontra un chien errant, la #36 allait s'imposer dans la classe face à la Cooper T39 pareillement motorisée.

modélisme,nouveautés,news,Spark,1/43,résine,2014,novembre,Le Mans,endurance,24 Heures,Porsche,Lotus,Toyota,Oreca,Zytek,Prospeed,

Parmi l'arrivage de ce mois, la Porsche 956 n°26 vue au Mans en 1984 n'est pas la moins intéressante. En effet, elle était pilotée par Jean Rondeau qui signait d'ailleurs le meilleur chrono de l'équipage lors des essais. Auteur d'une course feutrée avec ses équipiers Preston Henn et John Paul Jr, il menait cette Porsche noire à une belle deuxième place finale.

modélisme,nouveautés,news,Spark,1/43,résine,2014,novembre,Le Mans,endurance,24 Heures,Porsche,Lotus,Toyota,Oreca,Zytek,Prospeed,

La Toyota GT-One TS020 No.1 a animé l'édition de 1999 des 24 Heures du Mans 1999 avec l'équipage Martin Brundle, Emmanuel Collard et Vincenzo Sospiri. L'Anglais signe la pole position. Pour sa troisième tentative, Toyota a optimisé ses GT-One. Mais celles-ci se présentent sans avoir disputé d'épreuves préalables, donc sans le moindre repère. Rapides, elles sont aussi gourmandes et ravitaillent deux tours avant les BMW V12. Seule la n°3 parviendra à lutter mais à force de lui en demander trop, Katayama éclate un pneu à une heure de la fin. De son côté, la #1 est la première du trio de Toyota a se retirer suite à la sortie de piste de Brundle à la première chicane vers 22h30.

modélisme,nouveautés,news,Spark,1/43,résine,2014,novembre,Le Mans,endurance,24 Heures,Porsche,Lotus,Toyota,Oreca,Zytek,Prospeed,

Les trois autres nouveautés datent de cette année avec l'Oreca 03R - Nissan No.24 du Sébastien Loeb Racing pilotée par René Rast, Jan Charouz et Vincent Capillaire et qui terminera huitième et quatrième du LMP2.

modélisme,nouveautés,news,Spark,1/43,résine,2014,novembre,Le Mans,endurance,24 Heures,Porsche,Lotus,Toyota,Oreca,Zytek,Prospeed,

L'autre LMP2 est la Zytek Z11SN - Nissan du Catheram Racing confiée à Thomas Kimber‐Smith, Matthew Mc Murry et Chris Dyson qui terminera 25e et onzième du LMP2.

modélisme,nouveautés,news,Spark,1/43,résine,2014,novembre,Le Mans,endurance,24 Heures,Porsche,Lotus,Toyota,Oreca,Zytek,Prospeed,

Enfin, la dernière nouveauté de ce mois intéressera les amateurs de Porsche 911 GT3 RSR dont cette #79 engagée par le Team belge Prospeed Competition. Cooper Mac Neil, Jeroen Bleekemolen et B. Curtis termineront 33e et cinquièmes du GTE Pro.

22:28 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : modélisme, nouveautés, news, spark, 143, résine, 2014, novembre, le mans, endurance, 24 heures, porsche, lotus, toyota, oreca, zytek, prospeed | | |

exposition,aston martin,bruxelles,autoworld,cinquantenaire,DB,

Pour clôturer l’année en beauté, Autoworld présente dès le samedi 13 décembre prochain, une exposition consacrée au centenaire de la marque anglaise de voitures de courses Aston Martin. Cette initiative conjointe avec Paul Verellen, grand amateur de la marque anglaise avec qui le musée avait déjà organisé l’exposition Racing Memories en été 2013, est une belle occasion de mettre en lumière l’histoire de cette icône de l’automobile.

exposition,aston martin,bruxelles,autoworld,cinquantenaire,DB,

Un grand nombre de propriétaires privés ont permis de réunir une quarantaine de modèles différents - voitures de courses et routières - qui seront exposés sur la mezzanine du musée. Parmi ces modèles historiques, citons un des plus anciens exemplaires, une Langonda DP 21/15 de 1925. La Vantage GT3, la récente victorieuse du Championnat de Belgique (BRCC 2014) et une Vantage GT4 Gulf.  Sous réserve, l’Aston Martin DBR 4 Formule 1 de 1959 et quelques carrosseries de designer italien Zagato, dont la DB4 GT.De nombreux autres modèles qui parlent sans conteste à notre imagination telles que la DB2/4, la DB4, la DB5, la Vantage, la Vanquish et la One-77, seront également exposés. Incontournables aussi, la DB 5 et de la V8 Vantage, qui jouèrent un rôle important dans les films de James Bond.

exposition,aston martin,bruxelles,autoworld,cinquantenaire,DB,

Des affiches, des dépliants d’usine, des livres et une collection unique de voitures miniatures complètent cette initiative.

Infos pratiques:

Autoworld – Parc du Cinquantenaire 11  – 1000 Bruxelles

Ouvert tous les jours (également le lundi)  – de 10h à  17h (jusque 18h le samedi et le dimanche)

Prix d'entrée:  * 9€/adultes * 7€/senior & étudiant * 5€/enfant 6-13 ans * gratuit jusqu'à 6 ans.

Infos : www.autoworld.be ou  +32.2.736.41.65 – et Facebook fanpage 

exposition,aston martin,bruxelles,autoworld,cinquantenaire,DB,

11:27 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Industrie, Littérature | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : exposition, aston martin, bruxelles, autoworld, cinquantenaire, db | | |