Tour,Belgique,2015,novembre,rallye,ancêtre,historique,régularité,DG Sport,tracé,parcours,finalisé,

Si son homologue cycliste a disparu des tablettes, le Tour de Belgique automobile compte – à nouveau – parmi les rendez-vous incontournables du calendrier national.

Certes, il n’y est plus question de vitesse mais de régularité, et ce sont désormais les voitures historiques qui s’y produisent. Néanmoins, un mauvais équipage ne gagnera jamais le rallye relancé en 2012 par DG Sport: «Comme à la belle époque, le Tour de Belgique demeure une épreuve longue et exigeante mais où tous les concurrents doivent s’amuser, quelles que soient l’auto dont ils disposent… et l’expérience dont ils peuvent se targuer», analyse Robert Vandevorst le directeur de course. «Cette approche nous a d’ailleurs incités à créer le Critérium destiné aux gentlemen drivers qui souhaitent participer à l’événement en ménageant leur monture et en évitant de devoir puiser dans leurs propres réserves… physiques. L’initiative a recueilli un réel succès en 2014 et suscite déjà l’intérêt de nombreux concurrents cette année.»

Tour,Belgique,2015,novembre,rallye,ancêtre,historique,régularité,DG Sport,tracé,parcours,finalisé,

L’élaboration du parcours est terminée. Comme l’an dernier, les concurrents se retrouveront au circuit Jules Tacheny à Mettet pour les contrôles techniques et administratifs: «Moche pour les superstitieux, le Tour débutera le vendredi 13 novembre», sourit le maître d’œuvre du rallye. «Les premiers concurrents s’élanceront dès 17h30 pour une étape qui s’annonce déjà corsée…»

Ce solide hors d’œuvre se terminera à Pont-à-Lesse près de Dinant d’où les équipages mettront le cap, samedi matin, vers le Karting des Fagnes à Mariembourg, avant de rejoindre Rochehaut via Givet, Gedinne et les petites routes serpentant autour de la vallée de la Semois: «Le timing sera calculé pour que chacun puisse pleinement profiter du repas servi à la salle du Petit Bois afin de recharger les accus avant un autre gros morceau du Tour… Cette deuxième étape s’achèvera à Houffalize au domaine Ol Fosse d’Outh. Mais mieux vaudra ne pas s’éterniser à table car le rallye ne sera pas terminé, loin de là!»

La matinée de dimanche sera mise à profit pour rallier le circuit de Spa-Francorchamps en effectuant un large détour par les cantons de l’Est. Après la halte de midi à la Pit-Brasserie, il sera l’heure de se laisser glisser vers Spa et l’arrivée place Royale… en affrontant les ultimes RT dont on sait par expérience qu’ils peuvent chambouler la hiérarchie. La remise des prix est prévue vers 18h00 au Radisson Blu Palace Hotel.

Tour,Belgique,2015,novembre,rallye,ancêtre,historique,régularité,DG Sport,tracé,parcours,finalisé,

Voilà pour les grandes lignes d’un parcours qu’emprunteront également les concurrents engagés en Critérium, à l’exception de la boucle nocturne du vendredi et des quelques secteurs en terre.

Côté règlement, DG Sport garde les lignes directrices qui ont fait le succès des éditions précédentes:

  • Voitures dont le body cage date d’avant le 1/1/1975 (Tour de Belgique) ou d’avant le 1/1/1982 (Critérium).
  • Moyenne de 50 km/h maximum pour les RT, contrôlée par Trippy. Chronométrage assuré par les chronométreurs du RACB sur les RT en circuit.
  • Road-book en fléché métré (avec quelques notes non-métrées pour les concurrents Tour de Belgique).

DG Sport propose aux concurrents trois packs différents pour le logement et le catering.

  • Avec logement et tous les repas.
  • Sans logement mais avec tous les repas.
  • Sans le logement du vendredi (le nombre de chambres au Castel de Pont à Lesse est limité) mais avec le logement du samedi et tous les repas.

On le voit, l’épreuve de DG Sport se présente sous les meilleurs auspices. Si son canevas rappelle celui des précédentes éditions, ce Tour de Belgique 2015 sera pourtant très différent, avec une attention particulière sur la qualité des routes empruntées, et ne manquera pas de réserver de nombreuses surprises aux participants.

Bien entendu, le site internet www.tourdebelgique.com est déjà actif. Au fur et à mesure qu’approchera l’échéance, il diffusera toutes les informations utiles pour les concurrents comme pour les suiveurs et passionnés.

15:34 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tour, belgique, 2015, novembre, rallye, ancêtre, historique, régularité, dg sport, tracé, parcours, finalisé | | |

Rallye,Régularité,ING,ARdenne,Roads,spa,porsche,victoire,podium,Yves,Noelanders,PV544,Volvo,Delahaye,Van Praag,Closjans

Nous vous l'avions annoncé vendredi, nous allions découvrir les rallyes de régularité en compagnie d'Yves Noelanders sur sa Volvo PV544 de 1961. Et nous avons été gâtés puisque nous avons joué la victoire durant tout le week-end. Seconds samedi soir, derrière la Porsche 914/6 de Ruben Maes, nous abordions la deuxième journée du dimanche particulièrement motivés. Bien concentrés, les choses se passaient au mieux pour nous puisque l'équipage de la Porsche pointait en avance à un départ de RT, prenant 200 points de pénalités. Las, dans l'ultime petit RT disputé à Balmoral, nous perdions deux petits points suffisants pour nous faire plonger au troisième rang derrière la Porsche de Closjans et la Delahaye de Van Praag. Nous nous consolions avec la victoire en Classic mais ce qui est sûr, c'est que nous y avons pris goût.

Rallye,Régularité,ING,ARdenne,Roads,spa,porsche,victoire,podium,Yves,Noelanders,PV544,Volvo,Delahaye,Van Praag,Closjans

Porsche à l’honneur

En remportant cette victoire disputée jusqu’aux derniers mètres, Michel Closjans, associé à Robert Vandevorst, a signé de bien belle manière un troisième succès ici pour le plus grand bonheur d’un partenaire puisqu’il roule en Porsche 356 PRE A.

Rallye,Régularité,ING,ARdenne,Roads,spa,porsche,victoire,podium,Yves,Noelanders,PV544,Volvo,Delahaye,Van Praag,Closjans

«Suite à la création d’un coefficient de pénalité supplémentaire pour les anciens vainqueurs, j’avais un peu délaissé l’épreuve. Mais finalement, en y réfléchissant, quand on dispute le RT à la moyenne impartie et qu’on ne prend aucune pénalité, le coefficient ne change rien puisqu’on est alors à zéro. Et nous voilà avec cette nouvelle victoire dans une épreuve toujours garante de petites routes amusantes et de paysages bucoliques. C’est la troisième fois que je participe à l’ING Ardenne Roads avec cette Porsche de 1954 dont les qualités sont sa boîte et son pont courts sans oublier sa vivacité qui en font la reine des routes sinueuses.»

Rallye,Régularité,ING,ARdenne,Roads,spa,porsche,victoire,podium,Yves,Noelanders,PV544,Volvo,Delahaye,Van Praag,Closjans

Une Delahaye l’emporte en avant-guerre!

Vainqueur l’année dernière, le duo Dirk et Nick Van Praag n’a guère été perturbé par un changement de monture, passant d’une Bentley à une superbe Delahaye 135 M de 1936. Que du contraire, comme nous l’explique Dirk, le papa: «Pour notre dixième participation, nous avons à nouveau joué la victoire. Ce que nous apprécions, avec l’ING Ardenne Roads qui figure toujours en première place dans notre agenda de la saison, c’est qu’il se déroule le week-end et de la sorte, mon fils, qui travaille à Londres, peut plus facilement se libérer. Nous y affrontons des équipages très expérimentés et de cette manière, nous progressons encore. Nous croisons très peu de circulation et les routes sont magnifiques. Enfin, je possède un petit avantage avec la Delahaye sur les autres avant-guerre, c’est qu’elle dispose d’une boîte de vitesses Cotal qui me permet de changer de vitesse d’un doigt parce que le levier est juste à côté du volant. Quand vous devez prendre une épingle sans direction assistée et avec une première non synchronisée, les choses se compliquent. Maintenant, notre monture a besoin d’une bonne révision pour revenir en pleine forme en 2016!» (Photos: J. Mahiels)

Rallye,Régularité,ING,ARdenne,Roads,spa,porsche,victoire,podium,Yves,Noelanders,PV544,Volvo,Delahaye,Van Praag,Closjans

22:20 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye, régularité, ing, ardenne, roads, spa, porsche, victoire, podium, yves, noelanders, pv544, volvo, delahaye, van praag, closjans | | |

autoworld,cinquantenaire,bruxelles,musée,automobile,exposition,temporaire,youngtimers,bmw,mercedes,porsche,renault,peugeot,alpine,lancia,golf

Les Oldtimers font désormais partie du paysage nostalgique automobile et évoquent les voitures d’avant-guerre et des années proches de l’après-guerre. Pourtant, les souvenirs automobiles de la génération des trenta- et quadragénaires sont plutôt liés aux véhicules n’ayant que 20 ou 30 ans, soit ceux des années ’80 et début des années ’90.

Sous le nom de Youngtimers, ces « nouveaux ancêtres » commencent à faire fureur, d’autant plus que leurs prix souvent plus abordables les rendent bien plus accessibles.Durant tout le mois de mai, Autoworld leur consacre une exposition temporaire.

autoworld,cinquantenaire,bruxelles,musée,automobile,exposition,temporaire,youngtimers,bmw,mercedes,porsche,renault,peugeot,alpine,lancia,golf

A côté des voitures de cette époque déjà présentes dans le musée, une dizaine d’exemplaires supplémentaires seront mis en lumière, dont: une BMW M3, une Mercedes-Benz 190E Evo (1989), une Porsche 924 Carrera GT,  une Renault R5 Turbo, une Alpine Renault GTA V6, une Range Rover (1988), une Dodge Viper, une Peugeot 205 Turbo,  une Lancia Delta Evo, une Volkswagen Golf GTi,  autant de modèles liés à la jeunesse de la génération montante.

Détails pratiques:

Autoworld - Esplanade du Cinquantenaire – 1000 Bruxelles

Ouvert tous les jours – même le lundi – de 10h à 18h

Prix d’entrée : * 9€/adulte * 7€/senior & étudiant * 5€/enfant 6-13 ans * gratuit - de 6 ans

Infos : www.autoworld.be ou +32.2.736.41.65 – et Facebook fanpage

autoworld,cinquantenaire,bruxelles,musée,automobile,exposition,temporaire,youngtimers,bmw,mercedes,porsche,renault,peugeot,alpine,lancia,golf

10:51 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : autoworld, cinquantenaire, bruxelles, musée, automobile, exposition, temporaire, youngtimers, bmw, mercedes, porsche, renault, peugeot, alpine, lancia, golf | | |

ING,Ardenne,Roads,rallye,régularité,moyenne,historique,ancêtres,avant-guerre,2015,Spa,Semois,Deflandre,Noelanders,Kegels,Maes,Porsche,Volvo,Triumph,

Pour l'ING Ardenne Roads 2015, le compte à rebours a commencé. La 14e édition du doyen des rallyes de prestige en Belgique débutera ce vendredi 24 avril, au cœur de Spa, avec dès 14h le contrôle administratif et le contrôle de conformité des quelque 145 véhicules qui s'élanceront le lendemain matin à l'assaut des plus belles routes des Ardennes et de la Semois. Avec au départ une quinzaine de véhicules d'avant-guerre et une poignée d'anciens vainqueurs, le millésime 2015 sera à coup sûr un grand cru.

Ce week-end, la ville de Spa vivra au rythme de l'ING Ardenne Roads, qui fait depuis 2002 le bonheur des propriétaires de voitures à vocation sportive et haut de gamme construites jusqu'à 1969, accueillant aussi chaque année de très exclusifs modèles d'avant-guerre. Au cœur de la cité thermale et sur les routes composant le parcours de l'épreuve, les amoureux des belles mécaniques pourront admirer une multitude de Bentley, Ferrari, Aston Martin, Porsche, MG, Jaguar, Triumph, Austin Healey, Alfa Romeo, BMW et autres Chevrolet.

ING,Ardenne,Roads,rallye,régularité,moyenne,historique,ancêtres,avant-guerre,2015,Spa,Semois,Deflandre,Noelanders,Kegels,Maes,Porsche,Volvo,Triumph,

Où et quand les voir ?

Au cœur de Spa, les amateurs d'automobiles exclusives et sportives pourront admirer les voitures participant à la 14e édition de  l'ING Ardenne Roads à diverses reprises. Vendredi, dès 15h et jusqu'à 21h, se tiendront les vérifications administratives et de conformité.

«Samedi matin, les équipages s'élanceront depuis le majestueux Parc des Sept Heures de 8h à 10h30 environ, franchissant un tout nouveau podium, et ils seront de retour entre 17h et 19h,» détaille Jean-François Devillers, organisateur de l'événement. «Dimanche, les promeneurs matinaux profitant de l'agréable atmosphère du centre de Spa pourront encore admirer les véhicules participants entre 8h et 10h. L'arrivée sera célébrée aux alentours de 14h30.»

Par ailleurs, les spectateurs désirant suivre cette grande épreuve de régularité qui sillonnera durant deux jours les plus belles routes des Ardennes et de la Semois pourront trouver dans le courant de la semaine sur le site officiel de l'épreuve, www.ing.ardenneroads.org, les heures de passage en divers endroits stratégiques, qu'ils pourront rejoindre aisément sur la base des coordonnées GPS.

ING,Ardenne,Roads,rallye,régularité,moyenne,historique,ancêtres,avant-guerre,2015,Spa,Semois,Deflandre,Noelanders,Kegels,Maes,Porsche,Volvo,Triumph,

Lutte sportive

Cette année encore, l'ING Ardenne Roads peut se targuer de présenter une liste des engagés particulièrement impressionnante. Un plateau qui fait naturellement le bonheur de l'organisateur. «Comment pourrait-il en être autrement avec 145 équipages et même une liste de réservistes?» sourit Jean-François Devillers. «Au-delà des voitures exclusives qui seront au départ, dont une quinzaine de véhicules d'avant-guerre et assimilés avec des Bentley, Alvis, Riley ou MG, nous aurons le plaisir d'accueillir au départ plusieurs des anciens vainqueurs de l'épreuve et les plus grands spécialistes de la régularité, qu'il s'agisse d'Yves Deflandre (Austin Healey MKII de 1964), Yves Noelanders (Volvo PV444 de 1953), Joris Kegels (Triumph TR4A de 1965), Michel Closjans et Robert Vandevorst (Porsche 356 Pré A) ou encore Ruben Maes (Porsche 914/6), qui a remporté le Zoute Grand Prix et a brillé lors du Rallye Monte-Carlo Historique. La bagarre s'annonce passionnante!»

ing,ardenne,roads,rallye,régularité,moyenne,historique,ancêtres,avant-guerre,2015,spa,semois,deflandre,noelanders,kegels,maes,porsche,volvo,triumph

Ne reculant devant aucun sacrifice, votre serviteur épaulera Yves Noelanders lors de ce week-end. Une première expérience qu'il espère fructueuse même si, je me souviens avoir participé il y a bien longtemps à la seconde édition des Rondes Olnoises à bord d'une autre Volvo, une Amazon qui appartenait à mon meilleur ami. C'était en 1994 et nous avions terminés vingtième sur une quarantaine d'équipages...

ing,ardenne,roads,rallye,régularité,moyenne,historique,ancêtres,avant-guerre,2015,spa,semois,deflandre,noelanders,kegels,maes,porsche,volvo,triumph

Rendez-vous à Spa et sur les routes des Ardennes et de la Semois ces 24, 25 et 26 avril pour vivre l'un des plus grands rendez-vous de l'année pour les amoureux de la régularité en Belgique!

Informations complémentaires : www.ing.ardenneroads.org

09:00 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ing, ardenne, roads, rallye, régularité, moyenne, historique, ancêtres, avant-guerre, 2015, spa, semois, deflandre, noelanders, kegels, maes, porsche, volvo, triumph | | |

autonews,avril,2015,279,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,erc,brc,toyota,retour,aston martin,cherain,verschueren,asaf

Les baroudeurs sont à l’honneur dans ce numéro 280 de votre mensuel favori. En effet, nous vous proposons un reportage exclusif sur les traces des supporters de Thierry Neuville ayant fait le lointain déplacement au Mexique. Vincent Marique, l’infatigable globe-trotter de la rédaction, est allé assister au Rallye d’Irlande dont il vous dit tout. Comme il était accompagné de Wim Doms, le toujours souriant Directeur de la Communication de Peugeot Belgique-Luxembourg, il en a profité pour tailler une petite bavette devant une bonne bière irlandaise avant de nous en relater les infos les plus intéressantes.

A peine revenu en Belgique, il reprenait ses valises pour aller assister à la présentation tchèque de la nouvelle Skoda Fabia R5. Et comme il est prêt à tout pour autonews, il s’est même installé à la droite d'Esapekka Lappi pour tenter de ressentir toute l’efficacité de cette nouvelle venue sur la scène des rallyes.

Une nouveauté que nous ne devrions pas tarder à voir débarquer en Belgique aux mains de Freddy Loix. En attendant, l’homme poursuit sa moisson de succès avec la ″vieille″ Fabia S2000 puisqu’il a remporté le TAC comme nous le raconte nos journalistes. Les épreuves ASAF de ce mois vous sont également largement contées.

Et puis trois interviews retiendront probablement toute votre attention. Ainsi, Kurt Heyndrickx explique à Hugo Van Opstal la vision du rallye qu’il partage avec son pilote, Tim Van Parijs. Essentiellement orientée vers le plaisir qu’ils éprouvent ou qu’ils offrent aux spectateurs, elle n’en est pas moins basée sur un réel calcul en termes d’investissements.

Notre deuxième rencontre du mois devrait plaire à tous ceux qui apprécient ce pilote connu pour sa gentillesse et son professionnalisme. Les autres découvriront un sportif toujours affûté du haut de ses 47 ans. Vincent Radermecker, puisque c’est de lui qu’il s’agit, nous parle de ses trois métiers qui lui permettent de vivre de son amour pour la conduite et les belles trajectoires!

Enfin, nous sommes allés à la rencontre de Paul Lietaer qui est peut-être le prépensionné le plus actif de Belgique. Dans ses ateliers, les Escort et autres Subaru ne cessent d’être bichonnées mais c’est de son dernier bébé, la Legacy RS, dont il est surtout question ici en attendant son arrivée en Historic BRC.

Au rayon des essais, l’équipe s’est fait plaisir ce mois-ci avec un duel de V8 signés AMG et Lexus. La GT S et la RC-F nous ont offert le plein de sensations et ça aussi, nous voulions le partager avec vous. La BMW i8 a également bluffé tout son monde en remportant un succès inouï auprès de tous ceux que nous avons croisés. Retrouvez aussi les découvertes de la Hyundai i30 Turbo et du nouveau Renault Espace sans oublier un inédit comparatif de pneus Hautes Performances.

 

Vous l’aurez compris, nous avons encore fait le maximum pour vous satisfaire!

autonews,mai,2015,280,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,erc,brc,tac,irlande,peugeot,doms,hendrickx,vincent,radermecker,skoda,fabia,r5,wallonie,présentation,bmw,lexus,mercedes,amg,i8,gt s,rc-f