autonews,juin,2013,an258,mensuel,revue,magazine,auto,rallye,essais,test,industrie,interview,tac,loix,polo,vw,wrc,ogier,belgique

Alors qu'approchent à grands pas pour beaucoup d'entre vous les vacances d'été, nous vous avons concocté ce mois-ci un menu aussi alléchant que varié et intemporel. Avec l'aide de ceux qui le connaissent bien, nous avons décidé de vous présenter l'homme qui se cache derrière Maxime Martin, un pilote que d'aucuns n'hésitent plus à comparer déjà aujourd'hui à un certain… Jacky Ickx.

Ce numéro d'été est également particulièrement riche en interviews. Nous vous proposons de découvrir les coulisses de MY Racing avec Sandrine Wanson, la "patronne" de l'équipe hutoise et coordinatrice des Trophées Citroën. Spécialiste unanimement reconnu par la profession, Chris Courteyn vous parlera également de son métier de producteur de télévision dans le domaine du sport auto. Dans ce milieu, le métier de designer n'est pas souvent mis en relief. Nous avons décidé de réparer cette injustice au travers d'une rencontre avec Attila Bocsi, designer pour Peugeot Sport de ses plus récentes créations. Bernard Munster nous a également accueillis avec le sourire pour évoquer tout le travail de transformation nécessaire pour faire d'une Porsche 997 Cup de circuit une bête de rallye. Une monture qu'étrennera Patrick Snijers en septembre.

Comme toujours très honnête dans ses analyses, Thierry Neuville vous explique dans sa chronique mensuelle pourquoi son podium à l'Acropole est tellement important. Ce rallye, nous vous en livrons également une analyse.

Dans notre cahier Histonews, vous trouverez notamment une interview de Thierry Reginster, un pilote qui marqua son époque en Belgique dans les années 1980.

En plus de nos différents essais de nouveaux modèles commercialisés dans notre pays, nous vous proposons aussi un spectaculaire essai comparatif de cinq sportives originales de plus de 200 chevaux: Hyundai Genesis 2.0T, Lotus Elise S, Nissan Juke Nismo, Peugeot RCZ THP et Subaru BRZ !

Bonne lecture! Et attention aux coups de soleil…

autonews,juin,2013,an258,mensuel,revue,magazine,auto,rallye,essais,test,industrie,interview,tac,loix,polo,vw,wrc,ogier,belgique,

Passionnés de rallye, vous êtes servis dans ce numéro d’Autonews puisque nous vous emmenons un peu partout dans le monde pour suivre les différentes compétitions auxquelles nous nous intéressons avec fidélité. A tout seigneur, tout honneur: nous revenons bien évidemment en détail sur le duel entre les Sébastien, Loeb et Ogier, au Rallye d’Argentine. Avant de débarquer à Ypres fin juin, une épreuve dont nous vous parlons évidemment déjà, les animateurs du Championnat d’Europe ont fait le tour des îles. Découvrez nos analyses du Rallye des Açores, remporté par Jan Kopecky, et du Tour de Corse, où Bryan Bouffier s’est imposé. Le rythme soutenu du Championnat de Belgique nous permet aussi de vous présenter ce mois-ci deux épreuves très différentes: le Rallye de Wallonie et le Sezoensrally. Deux épreuves aussi remportées par l’insubmersible Freddy Loix. Notre tour du monde et d’Europe passe aussi par la France, où Cédric Cherain et Kevin Demaerschalk se sont distingués dans les coupes de promotion Peugeot et Citroën. De coupes de promotion, il en est également beaucoup question dans nos sujets traitant du BFO-BRC.

En plus de vous expliquer dans sa chronique mensuelle ce qui l’a poussé à se montrer prudent en Argentine, avec à la clé une belle 5ème place, Thierry Neuville vous présente la nouvelle Ford Fiesta ST qu’il a testée pour nous sur la piste du Lommel Proving Ground de Ford. D’autres modèles “musclés” sont à l’honneur avec notamment la nouvelle Audi S3, la Volkswagen Golf GTI ou encore la Porsche Turbo. Les SUV compacts Chevrolet Trax et Peugeot 2008 figurent aussi parmi les nouveautés du mois.

Outre les traditionnelles rubriques consacrées aux dernières infos “rallye”, au modélisme, à l’agenda ou aux épreuves régionales, nous vous proposons de revivre les exploits de Maxime Martin aux 24 Heures du Nürburgring ou encore la belle victoire d’André Lotterer en WEC aux 6H de Spa. Les Belges ont la cote!

Notre cahier dédié aux épreuves historiques débute ce mois-ci par une longue interview de Léon Lejeune, celui qui a permis à Marc Duez de faire ses débuts en Championnat du Monde des Rallyes. C’était au Portugal, voici 30 ans, au volant de l’Opel Manta Gr.A du Verviétois. Le Costa Brava Historic, le Classic Spring Roads et les annexes historiques du Rallye de Wallonie et du Sezoens Rally vous feront aussi vibrer.

Et dans notre page Shopping, vous saurez comment faire pour bénéficier d’une entrée gratuite à Ypres… (V. Marique)

20:41 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Essai, Histoire, Industrie, Littérature, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : autonews, juin, 2013, an258, mensuel, revue, magazine, auto, rallye, essais, test, industrie, interview, tac, loix, polo, vw, wrc, ogier, belgique | | |

Essai,BMW,320d,320,Série3,Touring,break,new,nouveau,2013,test,roadtest,confort,perfromance,M Sport,kit,carrosserie,Blau,estoril,allemand,diesel,2.0,184 ch

C’est désormais une tradition, chez BMW comme dans d’autres marques allemandes, le break succède à la berline dans les apparitions. Une bonne occasion pour votre blog préféré de goûter à nouveau à cette BMW 3 largement remodelée l’an passé. Cette déclinaison Touring est plutôt réussie avec une face avant reprise de la berline F30. Nous ne reviendrons pas en détail sur celle-ci. Sinon pour souligner que le pack M qui habille notre modèle d’essai lui donne un caractère plutôt affirmé qui nous plait davantage que les versions de base. L’arrière de cette Touring profite pleinement des traits plus marqués qui caractérise cette génération. Par contre, il devient très difficile de distinguer une 3 d’une 5 lorsqu’elles ne sont pas côte-à-côte. Un souhait manifeste de la marque qui souhaite uniformiser l’ensemble de ses lignes.

Essai,BMW,320d,320,Série3,Touring,break,new,nouveau,2013,test,roadtest,confort,perfromance,M Sport,kit,carrosserie,Blau,estoril,allemand,diesel,2.0,184 ch

Dans l’habitacle siglé lui aussi M, nous avons beaucoup aimé le petit volant à trois branches mais aussi le rappel de la couleur extérieure sur le tableau de bord, allié à un aspect aluminium brossé des plus réussis, sans oublier les très beaux sièges sportifs aux motifs reprenant ce fameux Estoril Blau. Le kit M Sport inclut encore la suspension du même nom. Un petit bouton sur la console centrale permet de choisir entre quatre positions: Eco Pro, Confort, Sport ou Sport +. Et les différences sont sensibles. En mode Eco, vous êtes priés de lever le pied en cas d’accélérations trop viriles et votre conduite vous est constamment dictée pour une optimalisation du rendement de la mécanique. Le mode confort est celui qui se remet automatiquement lorsque vous rallumez votre voiture. En mode sport, la conduite est soutenue par une direction plus ferme, une suspension plus précise et un moteur plus rageur. Entendons-nous, le diesel ne devient pas sauvage mais il répond à la moindre sollicitation et vous laisse grimper dans les tours.

Essai,BMW,320d,320,Série3,Touring,break,new,nouveau,2013,test,roadtest,confort,perfromance,M Sport,kit,carrosserie,Blau,estoril,allemand,diesel,2.0,184 ch

A l’arrière, la nouvelle Série 3 a bien progressé et l’habitabilité y devient vraiment correcte. Certes, la carrosserie Touring permet de conserver une belle hauteur de pavillon au-dessus de la tête des passagers mais les jambes de ceux-ci peuvent bouger sans craindre de donner des coups dans les dos des sièges. Le coffre voit sa capacité augmenter de 35 litres en frôlant dorénavant les 500 litres (495 dm³) tandis que banquette rabattue, le volume atteint les 1500 litres. Le hayon s’ouvre automatiquement en série. Par contre, vous devrez payer un supplément pour l’aide au stationnement arrière, le détecteur de pluie (pas trop réussi à notre goût), l’allumage automatique des phares ou encore le système de navigation professionnel. Comme toute bonne allemande qui se respecte, la 320d passée entre nos mains ajoutaient 9.561 euros d’options htva!

Essai,BMW,320d,320,Série3,Touring,break,new,nouveau,2013,test,roadtest,confort,perfromance,M Sport,kit,carrosserie,Blau,estoril,allemand,diesel,2.0,184 ch

Nous en avons un peu parlé, le comportement de cette auto se concocte à la carte en fonction de l’humeur du conducteur. Nous aimons les grands travers et il est toujours amusant de sortir d’une courbe comme un sourd pour faire décrocher le train arrière même si cela vous catalogue instantanément comme voyou sur les routes encombrées de notre petit royaume. Qu’importe, il est toujours rassurant, pour l’amateur de propulsion que nous sommes, de voir que les BMW ne perdent pas leur caractère malgré l’absence totale de fantaisie chez la plupart de ses acheteurs qui veulent avant tout paraître plus riche que le voisin. Et ce n’est pas l’arrivée prochaine d’un monovolume traction avant siglé de la fameuse hélice qui va nous faire sourire. Bref, cette auto profite de sa puissance pour se dégager au plus vite des nombreuses situations scabreuses rencontrées de plus en plus souvent sur nos routes à cause d’automobilistes qui font tout sauf conduire lorsqu’ils sont au volant, traumatisés par les radars et autres voitures banalisées…

Essai,BMW,320d,320,Série3,Touring,break,new,nouveau,2013,test,roadtest,confort,perfromance,M Sport,kit,carrosserie,Blau,estoril,allemand,diesel,2.0,184 ch

Bref, ce 2.0 turbo diesel délivre ses 184 chevaux de manière autoritaire et son couple de 380 Nm fait merveille lorsqu’il s’agit de se relancer sur un coup de gaz sans toucher au levier de vitesses. Le guidage de la boîte est pourtant parfait même s’il nous a décontenancé à quelques reprises par le verrouillage de ses rapports lorsqu’il s’agissait de rétrograder dans l’urgence. Et là où nous sommes particulièrement fiers, c’est que, sans jouer au héros de l’écologie à tout crin, nous avons enregistré une consommation de 6,5 l/100 de moyenne durant les 500 km de notre essai. Vous l’aurez compris, cet engin va faire le bonheur des flottes et des gros rouleurs, dans des finitions moins jolies et plus passe-partout, hélas, mais on devrait encore en voir un joli nombre sur nos routes dans les prochaines années à moins d’un changement de législation qui verrait enfin les avantages en nature plus taxés. Ah, nous allions en oublier l'essentiel: ce bel objet coûte, tel qu'il apparait sur les photos, 47.920 euros tvac.

Essai,BMW,320d,320,Série3,Touring,break,new,nouveau,2013,test,roadtest,confort,perfromance,M Sport,kit,carrosserie,Blau,estoril,allemand,diesel,2.0,184 ch

16:59 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, bmw, 320d, 320, série3, touring, break, new, nouveau, 2013, test, roadtest, confort, perfromance, m sport, kit, carrosserie, blau, estoril, allemand, diesel, 2.0, 184 ch | | |

assurances,auto,comparateur,contrat,résiliation,france,internet,outil,véhicule,moteur,économiser,argent,gagner

De plus en plus de comparateurs voient le jour sur internet et les assurances auto n’y coupent pas. En France, 38 millions de véhicules constituent un parc automobile important pour les assureurs sachant que chaque année, un peu plus de 10% des automobilistes résilient leur contrat. Si les hommes comparent plus facilement que les femmes, ce sont les régions Ile-de-France et Rhône-Alpes qui arrivent en tête des comparateurs. Et selon une étude réalisée en juillet 2012 par le comparateur d’assurance automobile LesFurets.com, 90% de ces personnes réalisent une économie moyenne qui peut atteindre 268€ /an!

09:09 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : assurances, auto, comparateur, contrat, résiliation, france, internet, outil, véhicule, moteur, économiser, argent, gagner | | |

Ford,B-Max,ecoboost,1.0,3 cylindres,monovolume,vigoureux,allemand,

Pour notre première rencontre avec le moteur de l'année 2012, nous n'avons pas été déçus. Sortant de la BMW M6, nous avons retrouvé un petit moteur péchu et dynamique qui nous change des éternels diesels ronflants et tremblotants. Certes, nous n'avons pas découvert une sportive mais contrairement à d'autres, lorsque Ford annonce 120 chevaux, ils y sont. Alerte, volontaire et vif, le petit trois cylindres essence nous a enchanté. Et même lorsque nous avons rempli l'habitacle de passagers, il ne s'est jamais désuni.

Ford,B-Max,ecoboost,1.0,3 cylindres,monovolume,vigoureux,allemand,

Bref, ce moteur va en réconcilier bon nombre avec les motorisations essence. Certes, il est soiffard, lorsque comme nous, vous profitez de toute sa puissance mais à l'heure où les deux carburants semblent s'aligner au niveau du prix à la pompe, il est possible de miser sur la 95 sans plomb sans se ruiner. Une conduite eco-responsable vous permettra même de signer des moyennes totalement acceptables.

Ford,B-Max,ecoboost,1.0,3 cylindres,monovolume,vigoureux,allemand,

A bord, les équipements sont nombreux et comme d'habitude chez Ford, les options ne sont pas nombreuses. A bord, le confort est plutôt bon et le maintien des sièges se révèle largement suffisant pour l'usage que doivent en faire ses futurs propriétaires. L'accès au place arrière est facilité par l'absence de montant central mais les passagers arrière devront néanmoins regarder où ils posent leurs pieds avant de grimper. L'habitacle regorge de possibilités de rangement, mais certaines sont exigües.

Ford,B-Max,ecoboost,1.0,3 cylindres,monovolume,vigoureux,allemand,

Le coffre, facile à charger et pourvu d'un double plancher, peut s'agrandir en rabattant les sièges, mais sans offrir un espace record dans le segment. Rappelons que le B-Max est basé sur la plateforme de la Fiesta. S'il est 13 cm plus long que la polyvalente en 5 portes, le B-Max en conserve l'empattement. Sachez encore qu'il est plus court de respectivement 28 et 32 cm que les Focus et C-Max. Dans sa catégorie, il occupe le milieu du panier en matière d'encombrement. Les suspensions sont empruntées à la Fiesta: pseudo-McPherson à l'avant et un essieu de torsion pour l'arrière.

Ford,B-Max,ecoboost,1.0,3 cylindres,monovolume,vigoureux,allemand,

Sur la route, le comportement est plutôt surprenant pour un petit monovolume. Sans tomber dans les travers d'une berline dynamique, il se montre agréable lorsque vous haussez le ton sur des routes tortueuses. Malgré l'absence de montants B, la structure est assez rigide pour assurer un comportement rigoureux, garant du plaisir de conduire. La direction à assistance électromécanique facilite les manoeuvres et gagne en précision et rigueur à mesure que l'allure augmente. Pour une voiture si courte, le rayon de braquage déçoit. Les freins font leur boulot, sans plus, et l'ABS reste discret. Globalement, le comportement est l'un des points forts et le différentiel électronique évite les pertes de motricité.

Ford,B-Max,ecoboost,1.0,3 cylindres,monovolume,vigoureux,allemand,

Le très joli B-Max que nous avons eu à l'essai pendant une semaine était un 120 ch Titanium affiché à 20.300 euros. En Wallonie, il exige une TMC de 495 euros et une taxe de circulation annuelle de 128,96 euros. Malheureusement,  Ford n'offre qu'une garantie de deux ans.

Ford,B-Max,ecoboost,1.0,3 cylindres,monovolume,vigoureux,allemand,

Vous l'aurez compris, ce B-Max Ecoboost nous a épaté! Avec un moteur dynamique et volontaire, il se révèle très agréable. Certes, il ne pèse que 1280 kilos mais même dans le C-Max que nous avons pris en main la semaine suivante, les vitesses atteintes et la vitalité du monovolume nous ont époustouflés. Poussant même un représentant des forces de l'ordre à pointer à 210 pour tailler une petite bavette avec nous en bord d'autoroute!

Ford,B-Max,ecoboost,1.0,3 cylindres,monovolume,vigoureux,allemand,

21:28 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ford, b-max, ecoboost, 1.0, 3 cylindres, monovolume, vigoureux, allemand | | |