autonews,mars,2014,267,mensuel,revue,magazine,auto,rallye,essais,test,industrie,interview,WRC,Marc,Goossens,Suède,Lavtala,haspengouw,futur,erc,AMG,CLA45,Octavia,RS,Skoda,Audi,RS,Q3,

En se penchant ce mois-ci sur les simulateurs de pilotage, autonews vous dit tout sur cette nouvelle manière de vivre le sport auto virtuellement. Le succès est réel auprès des jeunes pilotes en herbe qui peuvent également compter, une fois le pas franchi dans la vie réelle, sur la Future Stars Rally Academy pour se professionnaliser davantage. Histoire de suivre les traces, entre autres, de Thierry Neuville.

Au Rallye de Suède, notre compatriote a dû passer par le Rally2 pour poursuivre sa découverte de la Hyundai i20 WRC. Devant, Latvala s’est imposé en prenant provisoirement la tête du championnat au grand dam de son équipier Ogier. Retour également sur le Rally Liepäja en ERC mais aussi sur le Rally van Haspengouw, première manche du BRC remportée facilement par Freddy Loix au nez et à la barbe des WRC. Nos journalistes reviennent également sur la victoire de Duval aux Legend Boucles de Spa mai aussi sur le nouveau sacre de Lareppe au Monte-Carlo Historique.

Du côté des rencontres, autonews vous gâte une nouvelle fois avec le portrait très complet de Marc Goossens, les impressions de Sébastien Loeb avant ses premiers pas en WTCC ou encore le bonheur partagé de Bertrand Baguette qui s’exile au Japon pour découvrir le GT500 en tant que pilote officiel Honda.

Enfin, au rayon de l’industrie auto, nous vous dévoilons les secrets du nouveau Citroën C4 Cactus. Et sur la route, nous avons testé pour vous l’Audi RS Q3, l’Alfa Giulietta 2.0 JTDm, la BMW 328i GT, la Hyundai i10 1.2i Joy, la Lexus GS 300h, la Mazda3 sedan 2.2 SkyActiv-D, la Mercedes CLA 45 AMG, l’Opel Meriva 2014, l’Opel Insignia 1.6 Turbo, la Skoda Octavia RS TDI, la Toyota Verso 1.6 D-4D sans oublier la Jaguar XK vue par Alexandre Romain!

autonews,mars,2014,267,mensuel,revue,magazine,auto,rallye,essais,test,industrie,interview,WRC,Marc,Goossens,Suède,Lavtala,haspengouw,futur,erc,AMG,CLA45,Octavia,RS,Skoda,Audi,RS,Q3,

essai,test,route,roadtest,BMW,M6,GranCoupé,160.000,euros,€,

Difficile de ne pas craquer devant les lignes de ce GranCoupé, un coupé qui se veut berline ou une berline transformée en coupé. Qu’importe, elle nous semble moins lourdaude que le coupé grâce à un empattement allongé et une ligne de toit adoucie. Pour le reste, c’est choux vert et vert choux. Les signes distinctifs extérieurs sont propres aux modèles M et l’intérieur est aussi soigné que dans les autres déclinaisons sans oublier ce moteur extraordinaire au souffle illimité.

essai,test,route,roadtest,BMW,M6,GranCoupé,160.000,euros,€,

Inventé fin 2004 par Mercedes, le concept de coupé quatre portes a fini par convaincre ses concurrentes allemandes. Dernière arrivée, la Série 6 GrandCoupé s'étire sur plus de 5 mètres de long et repose sur un empattement allongé de 113 mm par rapport au coupé. Vaisseau amiral de la gamme Motorsport, cette M6 GC s'habille logiquement de la panoplie M: boucliers échancrés à l'avant, jantes 20 pouces à double branches, deux double sorties d'échappement évocatrices et toit en carbone. Un dernier artifice censé alléger l'ensemble et abaisser le centre de gravité, même si ce beau bébé affiche encore 1.875 kg sur la balance.

essai,test,route,roadtest,BMW,M6,GranCoupé,160.000,euros,€,

Habitacle luxuriant

Une fois installé dans l’habitacle, on est à chaque fois impressionné par l’atmosphère. Il faut dire que notre exemplaire d’essai recevait un intérieur Individual tout cuir Merino facturé 6.500€ htva. Le compteur gradué jusqu'à 330 km/h et les quelques logos M discrètement disséminés dans l'habitacle apparaissent anecdotiques par rapport au luxe ambiant. Matériaux nobles et technologie dernier-cri envahissent l'habitacle, ainsi que quelques options d'exception: sièges multifonctions M (1.940 €), système de vision nocturne (1.851 €) ou encore sono hi-fi Bang & Olufsen (4.330 €). Une vraie limousine qui attire en outre l'attention sur sa qualité de fabrication quasi-irréprochable.

essai,test,route,roadtest,BMW,M6,GranCoupé,160.000,euros,€,

Et sans égaler les capacités d'accueil de la Série 5, cette M6 GC se montre logiquement bien plus accueillante que la M6 Coupé. Confortablement installés dans des sièges séparés, les deux passagers arrière disposent de suffisamment d'espace aux jambes et d'une bonne garde sous pavillon malgré une hauteur à peine supérieure à 1,39 m. Merci au toit à double bossage.

essai,test,route,roadtest,BMW,M6,GranCoupé,160.000,euros,€,

Conducteur à bout de souffle

La voiture que nous avons entre les mains est un piège à permis. En Belgique du moins. Parce que le moindre appui sur l’accélérateur vous envoie à des vitesses rapidement indécentes. Et le problème, c’est que vous y prenez goût. Heureusement, le hasard du calendrier nous a permis de tester cet engin de guerre sur les autoroutes allemandes qui, quoiqu’on en dise, permettent encore de goûter largement à ce genre de fruit défendu en fonction de la densité du trafic bien évidemment. Quel bonheur! Profiter du 4.4 V8 biturbo de 560 ch qui ne demande qu’à se libérer, demeure une expérience extraordinaire.

essai,test,route,roadtest,BMW,M6,GranCoupé,160.000,euros,€,

Reste qu’en quatre jours, il nous a été impossible de jongler totalement avec les nombreux réglages offerts par les nombreux boutons encerclant le levier de la boîte DSG à 8 rapports. Le plus facile, dans ces cas-là, est de jouer entre les réglages extrêmes des suspensions, de la réponse à l'accélérateur, de la gestion de boîte (comprenant également un mode manuel), de la direction et de l'ESP permettent de se concocter une conduite à la carte. Mais il existe un nombre incalculable de possibilités pour vous mitonner une voiture à votre caractère.

essai,test,route,roadtest,BMW,M6,GranCoupé,160.000,euros,€,

Anticiper le freinage

Le trajet aller vers l’aéroport de Düsseldorf nous a permis de tester à plusieurs reprises l’endurance du système de freinage classique. A condition de toujours bien anticiper, en tenant compte du poids de notre missile lancé à près de 250 km/h, nous ne nous sommes jamais fait de grosse chaleur. Le retour de nuit nous a permis de lâcher la cavalerie sans être constamment ralenti tout en profitant pleinement du système d’éclairage intelligent très performant.

essai,test,route,roadtest,BMW,M6,GranCoupé,160.000,euros,€,

Avant de retrouver le sol belge où les automobilistes avachis nous obligent à redoubler de vigilance lors des dépassements puisque déboîter sur l’autoroute à 110 km/h sans clignoteur et sans même jeter un œil dans son rétroviseur est devenu sport national. Inutile de vous préciser que tout ce bel arsenal a un prix. Le vaisseau intergalactique qui nous était confié revient à plus de 160.000 € tvac. Le prix d’un bel objet, technologiquement à la pointe et particulièrement luxueux.

essai,test,route,roadtest,BMW,M6,GranCoupé,160.000,euros,€,

essai,test,route,roadtest,BMW,M6,GranCoupé,160.000,euros,€,

essai,test,route,roadtest,BMW,M6,GranCoupé,160.000,euros,€,

essai,test,route,roadtest,BMW,M6,GranCoupé,160.000,euros,€,

essai,test,route,roadtest,BMW,M6,GranCoupé,160.000,euros,€,

14:44 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, test, route, roadtest, bmw, m6, grancoupé, 160.000, euros, | | |

pneus,pneumatique,hiver,Michelin,Alpin5,nouveau,new,Stabiligrip,sculpture,ITCT,27 références,tailles,diamètre

Si l’hiver que nous traversons ne justifie guère l’emploi de pneus hiver tellement les températures sont douces, cela n’empêche pas les fabricants de pneus de poursuivre leurs recherches dans le domaine pour proposer des produits toujours mieux adaptés. Ainsi, Michelin vient de présenter son nouvel Alpin 5 qui bénéficie de deux très hautes technologies. L’une touche à la conception de la sculpture de gomme de la bande roulement (en termes simples, il s’agit des dessins de la gomme de la bande de roulement, partie du pneu en contact avec la route). L’autre réside dans le composé même du mélange de gomme.

pneus,pneumatique,hiver,Michelin,Alpin5,nouveau,new,Stabiligrip,sculpture,ITCT,27 références,tailles,diamètre

Une sculpture directionnelle très découpée, des pavés de gommes spécifiques et un taux d’entaillement important, en augmentation de 17 % par rapport au prédécesseur, c’est ce dont bénéficie le nouveau pneu Michelin Alpin 5. Le pneumatique crée son empreinte dans la neige et un principe d’engrenage se met en place. Cet effet est généré par la sculpture directionnelle très découpée et des pavés de gommes spécifiques. La nouvelle orientation des canaux latéraux évacue l’eau et repousse les limites d’aquaplanning. Les lamelles agissent comme des milliers de petites griffes qui s’accrochent au sol. Cela crée de la motricité. Et cet effet est d’autant plus efficace si le nombre de lamelles est important et leurs formes particulièrement étudiées.

pneus,pneumatique,hiver,Michelin,Alpin5,nouveau,new,Stabiligrip,sculpture,ITCT,27 références,tailles,diamètre

Ce nouveau pneu hiver dispose ainsi de 12 % de motifs en plus, de 16 % de lamelles en plus et d’un taux d’entaillement en augmentation de 17% par rapport à son prédécesseur. Des motifs et des orientations spécialement conçus pour une fonction autobloquante, c’est ce que propose la technologie StabiliGrip. Plus la surface de gomme au sol est importante, meilleure est l’adhérence. Or, un pneu se déforme à chaque tour de roue. Les ingénieurs Michelin ont donc travaillé sur des motifs et des orientations spécialement conçus pour avoir une fonction autobloquante. C’est cela qui apporte une meilleure précision de conduite.

pneus,pneumatique,hiver,Michelin,Alpin5,nouveau,new,Stabiligrip,sculpture,ITCT,27 références,tailles,diamètre

Pour une bonne adhérence sur sol mouillé froid, le mélange de gomme doit comporter une forte charge de silice. Le manufacturier français a choisi, pour la première fois dans une gamme de pneumatiques Hiver, d’ajouter des élastomères fonctionnels dans son mélange de gomme. C’est l’Innovative Tread Compound Technology. Le rôle de ces élastomères fonctionnels est de rendre le mélange plus homogène avec des taux de charge en silice plus élevés. C’est ainsi qu’on  améliore  les  performances  d’adhérence  sur  sol  mouillé  et enneigé, tout en gardant un bon niveau d’efficacité énergétique.

pneus,pneumatique,hiver,Michelin,Alpin5,nouveau,new,Stabiligrip,sculpture,ITCT,27 références,tailles,diamètre

Enfin, Le nouveau mélange de gomme fait appel à la nouvelle technologie Hélio Compound  de 4ème  génération de Michelin. Il contient de l’huile de tournesol qui permet d’optimiser le fonctionnement du pneu à basse température.

pneus,pneumatique,hiver,Michelin,Alpin5,nouveau,new,Stabiligrip,sculpture,ITCT,27 références,tailles,diamètre

27 références distinctes du pneu Michelin Alpin 5, du 195/65R15 au 225/55R17.

pneus,pneumatique,hiver,Michelin,Alpin5,nouveau,new,Stabiligrip,sculpture,ITCT,27 références,tailles,diamètre

10:57 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : pneus, pneumatique, hiver, michelin, alpin5, nouveau, new, stabiligrip, sculpture, itct, 27 références, tailles, diamètre | | |

autonews,février,2014,266,mensuel,revue,magazine,auto,rallye,essais,test,industrie,interview,Monte Carlo,Ogier,Haspengouw,futur,erc,audi,RS7,

Pour son numéro de février 2014, Autonews ne connait pas de baisse de régime. Ainsi, vous saurez tout sur les deux premiers rallyes de l’année. L’ERC a débuté du côté de Freistadt, en Autriche, avec le Jännerrally remporté par Kubica. Une semaine plus tard, c’est le Monte-Carlo qui ouvrait la saison du WRC avec un Ogier impérial malgré un début d’épreuve conditionné par le choix des pneus. En Belgique, c’est du côté de Landen que débuteront les hostilités avec le Rally van Haspengouw. En lisant Autonews, vous saurez déjà tout concernant les projets et les ambitions des ténors belges.

En attendant de retrouver les candidats au titre 2014 en action, nous vous proposons deux interviews très intéressantes en compagnie de David Bonjean et de Johan Gitsels. Le premier rêve d’une victoire quand l’autre ne pense qu’au titre avec son nouveau pilote, Freddy Loix. Autre rencontre, Stéphane Peterhansel nous parle ouvertement de son parcours en rallye-raid et de sa carrière mêlant, aujourd'hui encore, moto et voitures. Et puis la tradition veut également que nous remettions les Awards aux pilotes ayant animés les épreuves ASAF en 2013.

En circuit, nous avons rencontré Maxime Martin à l’aube de sa saison en DTM à bord d’une BMW M3 du team RMG.

Le cahier Histonews n’est pas en reste avec l’interview de Pascal Smets, un talent à l’état brut qui n’a malheureusement pas connu la carrière qu’il aurait mérité. Vous y trouverez également la présentation du premier grand rendez-vous de l'année, les Legend Boucles de Spa.

Enfin, nous n’avons pas non plus connu de ralentissement en termes d’essais puisque nous vous proposons une présentation de la nouvelle Mercedes Classe C et une première prise en main du Nissan Qashqai, mais aussi les essais plus complets des Audi RS7, BMW 420d, Citroën C4 Grand Picasso, Mazda3 HB 2.0 SkyActiv, Mercedes S350 et S400 Hybrid, Volvo XC60 D4, Skoda Rapid Sportback TDI 90, sans oublier une Volkswagen de feu, la Polo R WRC.

Cerise sur le gâteau, vous trouverez aussi dans ce numéro 266 d'autonews, un mois plus tôt que de coutume, le fameux poster-calendrier  de la saison 2014 de sport auto. Une réalisation qui reste exceptionnelle puisqu'elle rassemble, facilement consultable en un coup d'œil, plus de 700 épreuves et manifestations programmées dans les 11 prochains mois partout dans le monde.

Volvo,V40,Cross Country,T5,essence,turbo,essai,test,road,photos,SUV,MPV,suedoise,belge,gand,new,

C’est en 1997 que Volvo a présenté son premier break V70 surélevé et appelé Cross Country. On peut même écrire, sans se tromper, que la marque suédoise a véritablement créé cette mode des véhicules tout-chemin vendus essentiellement pour une utilisation urbaine. De nombreuses marques sont entrées dans la danse et si Volvo a adopté par la suite une terminologie XC moins romantique, voilà qu’elle revient à ses premières amours en nommant la dernière arrivée dans la gamme V40 Cross Country. En toute légitimité.

Volvo,V40,Cross Country,T5,essence,turbo,essai,test,road,photos,SUV,MPV,suedoise,belge,gand,new,

La V40 Cross Country c'est avant tout un style. Cette version tout chemin se distingue principalement d'une V40 ordinaire par ses éléments de carrosserie spécifiques composés de boucliers intégrant une partie basse en plastique brut et des protections basses couleur aluminium. Elle reçoit également des feux de jour verticaux à LED, une calandre revisitée, des barres de toit et des jantes exclusives. Sous cette robe seyante, le châssis dynamique est de série, tout comme la direction électrique. La garde au sol est quant à elle surélevée de 40 mm afin de répondre aux envies toujours possibles de quitter le bitume des jolis boulevards pour s’encanailler à la campagne.

Volvo,V40,Cross Country,T5,essence,turbo,essai,test,road,photos,SUV,MPV,suedoise,belge,gand,new,


Sommet de gamme

Des champs que vous rejoindrez très rapidement si vous avez opté pour cette T5 AWD Summum particulièrement agréable à vivre. Son cinq cylindres 2.5 essence d’origine Ford se révèle très agréable avec ses 254 ch et 360 Nm de couple. Il est disponible, au choix en traction ou en transmission intégrale à l’image de notre modèle d’essai. Et ce moteur est associé à la transmission Powershift à double embrayage. Certes, il n’y a pas de palettes au volant mais cette boîte répond assez précisément aux sollicitations diverses et très vite, on se surprend à adopter une conduite dynamique avec un engin qui, à priori, n’est pas conçu pour ça. Mais ce moteur se révèle tellement agréable en sonorité et en agrément qu’on ne résiste pas à l’appel de la pédale d’accélérateur.

Volvo,V40,Cross Country,T5,essence,turbo,essai,test,road,photos,SUV,MPV,suedoise,belge,gand,new,

Apparences trompeuses

En fait les apparences sont trompeuses parce que la position de conduite est en tous points semblable à celle d'une V40 classique. On ne se sent pas plus en hauteur. Après quelques virages, on apprécie les qualités dynamiques, malgré la garde au sol surélevée de 40 mm. La stabilité en courbe est excellente et la prise de roulis est étonnamment bien contenue. On constate réellement que la transmission intégrale (Haldex de cinquième génération) apporte un surplus de motricité indéniablement sécurisant en sortie de virage lorsque la route se fait glissante. Par contre, si l'amortissement souple se révèle agréable en conduite coulée pour gravir les dos-d'âne de moins en moins bien signalés, nous vous conseillons d'éviter les grosses jantes de 18 pouces qui nuisent considérablement au confort en ville. Look ou confort, il vous faudra choisir.

Volvo,V40,Cross Country,T5,essence,turbo,essai,test,road,photos,SUV,MPV,suedoise,belge,gand,new,

Habitacle vivifiant

A l'intérieur, on retrouve des commandes douces et des formes reposantes. Les amplitudes de réglage des sièges et du volant sont satisfaisantes mais on apprécie moins les dossiers de sièges assez durs. On retrouve également la console centrale mince, très design, mais pas très utile parce qu’il est difficile d'y glisser des objets derrière. La finition se rapproche très fort des meilleures réalisations allemandes. Optez sans hésiter pour les harmonies intérieures beiges, chaleureuses, raffinées, qui donnent visuellement l'impression d'un plus grand espace. C'est important parce que l'habitabilité n'est pas la vertu première du modèle. La V40 est en effet un peu étriquée. Si les places avant sont épargnées, l'accessibilité n'est pas terrible à l’arrière avec un manque de place pour les jambes ou encore la garde au toit limitée. La faible largeur de la banquette n'autorise d'ailleurs pas une cinquième personne. Le coffre, carré et profond se révèle pratique. La visibilité n'est pas non plus exceptionnelle, avec des montants épais à l'avant et un pare-brise très incliné, qui donne l'impression d'une hauteur réduite. La ligne de caisse remontant vers l'arrière réduit aussi la visibilité de trois-quarts arrière. Mais ce n'est pas pire que sur certaines concurrentes optant elles aussi pour des lignes sensuelles.

Volvo,V40,Cross Country,T5,essence,turbo,essai,test,road,photos,SUV,MPV,suedoise,belge,gand,new,

L’addition, svp!

Affichée 40.890 €, cette Volvo V40 CC T5 AWD porte bien son nom de finition Summum puisqu’il s’agit de la version la plus complète avec, en série, le cuir, l’airco électronique, les phares de virage adaptatifs ou encore la radio/CD avec prise auxiliaire. (Photos: Jacques Letihon)

Plus 

Comportement dynamique

Moteur plein de vie

Design intérieur

Moins

Prix haut de gamme

Habitabilité aux places arrière

Visibilité perfectible

Volvo,V40,Cross Country,T5,essence,turbo,essai,test,road,photos,SUV,MPV,suedoise,belge,gand,new,

21:56 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : volvo, v40, cross country, t5, essence, turbo, essai, test, road, photos, suv, mpv, suedoise, belge, gand, new | | |