Jaguar,D,N°4,ecosse,le mans,vainqueurs,spark,modélisme,1/43,XK120,Austin Healey,porsche,1975,new,nouveautés,24 heures,24 heures du mans

Tous les mois, nous vous présenterons les nouveautés de la marque Spark en nous limitant aux modèles ayant participé aux 24 Heures du Mans. Ce mois-ci, nous débutons avec la Jaguar D n°4 de l'écurie Ecosse ayant remporté l'épreuve en 1956 aux mains des Anglais Ninian Sanderson et Ron Flockhart. Cette année-là, Jaguar aligne cinq montures contre trois Ferrari 625 LM alors qu'Aston Martin mise sur ses DB3 S. Moss-Collins terminent d'ailleurs seconds, à un petit tour des vainqueurs, sur un bolide limité par la puissance de son 3.0 l face aux 3.4 des Jaguar.

Jaguar,D,N°4,ecosse,le mans,vainqueurs,spark,modélisme,1/43,XK120,Austin Healey,porsche,1975,new,nouveautés,24 heures,24 heures du mans

En 1950, Jaguar expérimente ses XK120 en course avec, entre autres, cet exemplaire piloté par Peter Clark et Nick Haines. Préparée par l'usine, cette n°15 est engagée à titre privé. Elle termine douzième et devance un autre exemplaire de la superbe XK120. Présents et conquis, William Lyons et Bill Heynes, le maître technicien, décident alors de franchir le pas. La XK120 C ne tarde pas à prendre le relais.

Jaguar,D,N°4,ecosse,le mans,vainqueurs,spark,modélisme,1/43,XK120,Austin Healey,porsche,1975,new,nouveautés,24 heures,24 heures du mans

Dix ans plus tard, toujours chez les Anglais, mais chez Austin Healey cette fois, voici la n°23 engagée par Jack Sears. Ce dernier la pilote avec Peter Riley. Ils abandonnent malheureusement à la 9e heure quand le 6 cylindres en ligne de 2910cc coule une bielle dans la nuit. Et ce sont John Dalton et John Colgate qui sauvent l'honneur de la marque en plaçant leur minuscule prototype Sprite à moteur 996cc en tête de la classe des moins de 1100cc à une belle 16è place finale.

jaguar,d,n°4,ecosse,le mans,vainqueurs,spark,modélisme,143,xk120,austin healey,porsche,1975,new,nouveautés,24 heures,24 heures du mans

Les nombreux succès d'Audi au Mans ces dernières années ne doivent rien au hasard. Et parmi les hommes d'expérience qui manoeuvrent dans l'ombre se cache un certain Reinhold Joest. Celui-là même qui, en 1975, pilote une Porsche 908/3 LH motorisée par un 8 cylindres atmosphérique de 3.0 litres. Préparé soigneusement à l'usine, ce prototype à la carrosserie inédite, et qui annonce la 936 Martini qui l'emportera l'année suivante aux mains de Jacky Ickx, se montre rapide et régulier. Malheureusement, alors que Joest et ses équipiers, Jürgen Barth et Mario Cassoni, occupent une belle deuxième place suite à l'abandon de la Mirage de Jaussaud-Schuppan, ils sont retardés par un accrochage à l'avant gauche avec une Porsche Carrera en perdition. Ils doivent alors se contenter de la quatrième place.

17:48 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jaguar, d, n°4, ecosse, le mans, vainqueurs, spark, modélisme, 143, xk120, austin healey, porsche, 1975, new, nouveautés, 24 heures, 24 heures du mans | | |

subaru, impreza,wrx,sti,wrx sti,s206,limitée,japon,tokyo,salon,2012,320 ch,flat four,new,limited

Au Salon de Tokyo, à côté de son coupé BRZ apparenté au Toyota GT 86, Subaru présente une série limitée de son Impreza WRX STI "S". Les fans auront droit à 300 exemplaires nommés "S206" poussés à 320 chevaux. Plus puissante et mieux préparée pour la piste, cette version a déjà été vendues à 100 exemplaires sous le nom de NBR Challenge Package en hommage à la version engagée aux 24 Heures du Nürburgring. L'Impreza WRX STI S206 prend la suite des S204 et R205 et s'avère, d'ores et déjà, aussi exclusive. Mécaniquement, la base est celle de la STI "S", soit un quatre cylindres à plat suralimenté de 2.5 litres d'origine.

subaru, impreza,wrx,sti,wrx sti,s206,limitée,japon,tokyo,salon,2012,320 ch,flat four,new,limited

Les améliorations mécaniques de la S206 impliquent un turbo, une nouvelle cartographie (ECU par Subaru Tecnica International), un échappement sport expédiant les gaz échappés des cylindres à chemises et pistons de course. L'intercooler est plus gros et autorise plus de pression. Plus puissante, la S206 aligne 320 chevaux et 431 Nm. Frappées du "S206" identifiant la série, plusieurs pièces émanent directement du catalogue STI. Suspensions, freins, barres de renfort et antiroulis s'avèrent être des adaptations de la version de course. La transmission intégrale s'associe avec un contrôle de la direction et du freinage réglé pour la piste.

subaru, impreza,wrx,sti,wrx sti,s206,limitée,japon,tokyo,salon,2012,320 ch,flat four,new,limited

Le traitement extérieur de la série S206 est complet. Très proche des kits WRX STI, la S206 évide davantage l'avant tandis que les passages de roue sont élargis et ajourés. Le capot est en aluminium et les jantes sont des BBS du catalogue STI. A l'intérieur, tout est dessiné spécialement pour cette Subaru Impreza WRX STI "S206" sur les bases équipements des WRX STI. Quelques couleurs changent dans cette édition limitée spéciale salon de Tokyo.

subaru, impreza,wrx,sti,wrx sti,s206,limitée,japon,tokyo,salon,2012,320 ch,flat four,new,limited

16:56 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : subaru, impreza, wrx, sti, wrx sti, s206, limitée, japon, tokyo, salon, 2012, 320 ch, flat four, new, limited | | |

 jaguar,compétition,endurance,le mans,24 heures,circuit,track,piste,retour,come back,xj

Contrairement à ce qu'une certaine presse avait annoncé avec force fracas, le constructeur britannique ne reviendra pas au Mans dans les prochaines années. Sans doute enthousiasmés par le retour de Porsche et de Toyota en Endurance, certains confrères n'avaient pas hésité à annoncer le retour du félin dans la Sarthe. Des propos qui ont été contredits par Adrian Hallmark, l'un de directeurs de la vénérable firme anglaise: "Avant d'envisager dépenser de l'argent en sport automobile, il faut d'abord en faire rentrer dans les caisses. Nos priorités vont actuellement au développement d'une XF Estate (break) et à celui de la petite sportive basée sur le prototype CX-16 vu au dernier Salon de Francfort."   

13:29 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jaguar, compétition, endurance, le mans, 24 heures, circuit, track, piste, retour, come back, xj | | |

presse,imag,f1,formule un,sport auto,dimanche,16h,magazine,16 pages,inédit,new,nouveau,express

Un Sport Auto, chez vous, dès quatre heures après l’arrivée des grands prix de formule 1? Le rêve devient réalité. A l’occasion du premier Grand Prix d’Inde, ce nouveau magazine digital de 16 pages, réalisé par leur envoyé spécial Thibault Larue et son équipe, sera inauguré le dimanche 30 octobre prochain, à partir de 16h. Vous n’avez qu’à le télécharger pour le lire. Il sera gratuit en cette fin de saison 2011, soit pour les trois derniers rendez-vous, et disponible sur abonnement ou à l’unité en 2012. Chaque numéro est archivable afin de créer la bibliothèque F1 idéale. Résumé des essais, analyse de la course, photos du week-end, top et flop, baromètre, chiffres à retenir, classements, tour par tour, réactions des pilotes, présentation de la prochaine manche…. Rien ne manque. L’iMagF1 Sport Auto sera le magazine F1 le plus rapide au monde!

http://imagf1.sportauto.fr/

16:39 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Littérature | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : presse, imag, f1, formule un, sport auto, dimanche, 16h, magazine, 16 pages, inédit, new, nouveau, express | | |

dereck,bell,anglais,uk,england,anniversaire,birthday,70,yaers,old,porsche,victoire,le mans,endurance,956,617,962,24 heures du mans

Derek Bell, qui compte parmi les pilotes d’usine au palmarès le plus fourni jamais employés par la société Dr. Ing. h.c. F. Porsche AG, célébrera ce 31 octobre son 70e anniversaire. Né en 1941 à Pinner, dans le comté de Middlesex (Grande-Bretagne), Bell est considéré comme l’un des coureurs automobiles les plus polyvalents et les plus populaires de son temps.

dereck,bell,anglais,uk,england,anniversaire,birthday,70,yaers,old,porsche,victoire,le mans,endurance,956,617,962,24 heures du mans

Le champion britannique a commencé sa carrière de pilote en 1964, sur Lotus. Il s’est ensuite aligné en Formule 1 en 1969 pour le compte de Ferrari. Il disputera la saison 1971 sous les couleurs de l’écurie Porsche-Gulf à bord de Porsche 917 et 908/03 et formera un tandem gagnant avec Jo Siffert. Des apparitions au volant de Porsche 934 et 935 suivront en 1976 et 1977, avant que Derek Bell ne prenne part pour la première fois en tant que pilote d’usine aux 24 Heures du Mans, en 1980, sur une 924 Carrera GT. Avec Jacky Ickx, il remportera en 1981 la première de ses quatre victoires générales au total sur Porsche dans cette épreuve, au volant d’une Porsche 936/81 Spyder. 1982 verra le début de l’ère du Groupe C avec la Porsche 956, au cours de laquelle Bell s’imposera comme l’un des pilotes d’endurance les plus talentueux de tous les temps. Associé à des coureurs tels que Jacky Ickx, Stefan Bellof et Hans-Joachim Stuck, il remportera non seulement de nombreuses victoires générales sur les Types 956 et 962, mais aussi le championnat du monde d’endurance en 1985 et 1986.

dereck,bell,anglais,uk,england,anniversaire,birthday,70,yaers,old,porsche,victoire,le mans,endurance,956,617,962,24 heures du mans

Le roi de l'endurance a conservé jusqu’à ce jour des liens étroits avec Porsche, participant sans cesse à des missions de représentation pour le compte du constructeur de voitures de sport de Stuttgart, comme par exemple à l’Oldtimer Grand Prix, disputé sur le circuit du Nürburgring, ou au Corso de cette année, à l’occasion des 125 ans de l’invention de l’automobile. Il ne fait aucun doute que Derek Bell est resté fidèle à la marque Porsche même pour ses déplacements quotidiens: aujourd’hui encore, il sillonne les routes d’Angleterre au volant de sa Porsche 924 Carrera GTS de 1981.

16:06 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dereck, bell, anglais, uk, england, anniversaire, birthday, 70, yaers, old, porsche, victoire, le mans, endurance, 956, 617, 962, 24 heures du mans | | |