GT1,World,FIA,championnat,ouverture,nogaro,france,audi,R8,GT3,triomphe,WRT,vosse,ortelli,vanthoor,100%,belge

La saison 2012 n’aurait pas pu mieux commencer pour le Belgian Audi Club Team WRT ! A Nogaro, théâtre de la première épreuve du FIA GT1 World Championship, les Audi R8 LMS ultra de Laurens Vanthoor-Stéphane Ortelli et d’Oliver Jarvis-Frank Stippler ont offert à deux reprises le doublé à la marque aux anneaux. Que ce soit sous la pluie le dimanche ou sur une piste sèche le lundi de Pâques, les R8 LMS ultra se sont montrées compétitives dans toutes les conditions. De leur côté, tant les pilotes que les membres de l’équipe ont livré une prestation parfaite pour permettre à la formation belge de mener le championnat dès ses débuts dans la compétition mondiale!

GT1,World,FIA,championnat,ouverture,nogaro,france,audi,R8,GT3,triomphe,WRT,vosse,ortelli,vanthoor,100%,belge

Avec deux voitures qualifiées aux deuxième (Ortelli, sur la #32) et troisième (Jarvis, sur la #33) places, les Audi belges semblaient être en position idéale pour revendiquer une performance de choix lors de la première course, dite de qualification. Mais la réalité a dépassé toutes les espérances. Lors d’un départ donné dans des conditions humides, la Lamborghini d’Enge prenait la tête alors que les deux Audi luttaient face à la Ferrari de Vilander et la McLaren de Parente. Mais après les changements de pilote, Stéphane Ortelli et Frank Stippler parvenaient à réduire l’écart avec la Lambo de von Thurn und Taxis… avant de prendre tous les deux l’avantage sur le pilote allemand, offrant ainsi un magnifique doublé au Belgian Audi Club Team WRT. «C’est fantastique de pouvoir gagner ainsi la première course», exultait Stéphane Ortelli. «Nous avions juste testé très brièvement la voiture sous la pluie jeudi, mais nous sommes vraiment ravis de voir comment la R8 LMS ultra s’est comportée dans les conditions d’aujourd’hui. La voiture était vraiment très rapide, mais aussi très régulière.»

GT1,World,FIA,championnat,ouverture,nogaro,france,audi,R8,GT3,triomphe,WRT,vosse,ortelli,vanthoor,100%,belge

Disputée le lundi de Pâques, la deuxième course (Course de championnat) s’est déroulée dans des conditions climatiques nettement plus clémentes que la veille. Ayant pris la mesure des deux Audi lors du départ lancé, Vilander était pénalisé d’une pénalité pour avoir trop anticipé son envol. Les pilotes aux anneaux retrouvaient donc le commandement et le pit-stop de Stéphane Ortelli permettait même à Frank Stippler de mener la course… le jour de son 37e anniversaire. Lors du deuxième relais, Oliver Jarvis devançait Laurens Vanthoor, mais le retour de la Mercedes de Winkelhock constituait une menace éventuelle. Un peu plus rapide, le Belge doublait son équipier… qui résistait jusqu’au bout à la Mercedes pour offrir un deuxième doublé à l’équipe belge. «Je suis évidemment plus qu’heureux du déroulement de ce week-end», souriait Laurens Vanthoor, excellent pour ses débuts en GT. «Je dois bien avouer que j’étais un peu nerveux avant la course. Mais tout s’est passé comme dans un rêve.» 

FIA GT1 World Championship - Round 1

Nogaro, France

6-9 avril 2012

Résultats Course 1 (Course de qualification)

 

1. Ortelli-Vanthoor (Audi R8 LMS ultra), 35 tours en 1h00m26s351

2. Stippler-Jarvis (Audi R8 LMS ultra) +6"030

3. von Thurn-Enge (Lamborghini Gallardo LP600) +6"914

4. Demoustier-Parente (McLaren MP4-12C) +7"164

5. Vilander-Salaquarda (Ferrari 458 Italia) +31"293

 

Résultats Course 2

 

1. Ortelli-Vanthoor (Audi R8 LMS ultra) 40 tours en 1h00m26s801

2. Stippler-Jarvis (Audi R8 LMS ultra) +3"731

3. Basseng-Winkelhock (Mercedes SLS AMG) +4"421

4. Jäger-Pastorelli (Mercedes SLS AMG) +6"366

5. Castellacci-Ide (Ferrari 458 Italia) +18"925

 

Position au championnat (après 1 course/10)

1. Ortelli-Vanthoor 33 points

2. Stippler-Jarvis 24

3. Basseng-Winkelhock 16

4. Jäger-Pastorelli 12

5. Castellacci-Ide et Vilander-Salaquarda 10

19:48 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gt1, world, fia, championnat, ouverture, nogaro, france, audi, r8, gt3, triomphe, wrt, vosse, ortelli, vanthoor, 100%, belge | | |

SRT,Street Racing and Technology,Viper,Chrysler,V10,8,4 litres,marc goossens,belge,pilote,ALMS,endurance,640 ch, propulsion,USA,Etats-Unis,2012,coupé,GT,new,nouveau

Longtemps mise au placard en raison de la mauvaise santé financière de Chrysler, la Viper de troisième génération fait finalement son apparition à New York, au Salon de l'Auto local. Pour l'occasion, celle-ci ne s'appelle plus Chrysler mais elle prend le nom de SRT (Street Racing and Technology), patronyme du département sportif de la marque. Bizarre.

SRT,Street Racing and Technology,Viper,Chrysler,V10,8,4 litres,marc goossens,belge,pilote,ALMS,endurance,640 ch, propulsion,USA,Etats-Unis,2012,coupé,GT,new,nouveau

Mais ce nouveau coupé démoniaque ne renie pas ses origines et cette Viper 2012 ne se prête absolument pas à la mode du downsizing. Son V10 atmosphérique conserve ses 8,4 litres de cylindrée, ses 20 soupapes et gagne encore une poignée de chevaux, pour atteindre 640 ch. Ses 813 Nm ont également de quoi impressionner, d'autant qu'ils sont transmis aux seules roues arrière.

SRT,Street Racing and Technology,Viper,Chrysler,V10,8,4 litres,marc goossens,belge,pilote,ALMS,endurance,640 ch, propulsion,USA,Etats-Unis,2012,coupé,GT,new,nouveau

Bien qu'elle reçoive désormais un antidérapage ESP et un système multimédia à écran tactile, cette américaine devrait conserver son mauvais caractère puisqu'elle n'offre toujours pas d'alternative à la boîte manuelle à six rapports. En attendant d'y goûter, la SRT Viper promet une rigidité en torsion améliorée de 50 % et un poids en baisse de 45 kg, grâce à une peau composée d'aluminium et de carbone. Une version plus onéreuse, baptisée GTS, viendra même y ajouter une suspension pilotée.

SRT,Street Racing and Technology,Viper,Chrysler,V10,8,4 litres,marc goossens,belge,pilote,ALMS,endurance,640 ch, propulsion,USA,Etats-Unis,2012,coupé,GT,new,nouveau

Enfin, une version compétition sera engagée en American Le Mans Series (ALMS) dès cette saison. Elle retrouvera, en catégorie GT, la Corvette, la BMW M3, La Ferrari F458 ou encore la vieille Porsche 911. Pour l'occasion, SRT Motorsports s'est adjoint les services de Riley Technologies pour concevoir et construire leur bolide. Du côté des pilotes, Dominik Farnbacher et notre compatriote Marc Goossens seront épaulés par Kuno Wittmer. Si les deux premiers sont des familiers des catégories GT qu'elles soient GT2 ou GT3, le Québécois Wittmer est un pilote d'usine Chrysler.

SRT,Street Racing and Technology,Viper,Chrysler,V10,8,4 litres,marc goossens,belge,pilote,ALMS,endurance,640 ch, propulsion,USA,Etats-Unis,2012,coupé,GT,new,nouveau

endurance,championnat,mondial,FIA,WEC,audi,R18, TDI,Sebring,12 Heures,USA,Etats-Unis,baguette,Bertrand,OAK,Pescarolo,LMP1

Ce week-end, il n'y a pas que la Formule Un qui redémarre. Les 12 Heures de Sebring accueille la première manche du Championnat du Monde d'Endurance (WEC). Suite à la couardise de Peugeot, Audi se retrouve bien seul en attendant l'arrivée de Toyota. A Sebring, on voit mal qui va pouvoir empêcher les R18 TDI de l'emporter. A suivre, notre Bertrand Baguette national qui fera ses débuts sur l'OAK Pescarolo-Judd en compagnie de Moreau et Kreihamer. En attendant, et pour vous mettre en appétit, voici les concurrents engagés: http://www.spotterguides.com/2012-almswec/

endurance,championnat,mondial,FIA,WEC,audi,R18, TDI,Sebring,12 Heures,USA,Etats-Unis,baguette,Bertrand,OAK,Pescarolo,LMP1

22:38 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : endurance, championnat, mondial, fia, wec, audi, r18, tdi, sebring, 12 heures, usa, etats-unis, baguette, bertrand, oak, pescarolo, lmp1 | | |

Bertrand,baguette,belge,endurance,sec,championnat,monde,lmp1,2012,pescarolo,24 heures du mans,Le Mans,

OAK Racing présente aujourd’hui ses équipages LMP1 et LMP2 pour le Championnat du Monde d’Endurance 2012. Leur composition alliera jeunesse et expérience. La LMP1 OAK-Pescarolo n°15 à motorisation Judd, redessinée et construite par le département constructeur de l’équipe, Onroak Automotive, sera pilotée par Guillaume Moreau qui défendra avec brio les couleurs de l’équipe pour la quatrième année consécutive.

Bertrand,baguette,belge,endurance,sec,championnat,monde,lmp1,2012,pescarolo,24 heures du mans,Le Mans,

Il sera associé à notre compatriote, Bertrand Baguette, champion 2009 de Formule Renault 3.5 et ancien pilote d’IndyCar, qui passe ainsi de la monoplace au sport prototype: « Je suis ravi de rejoindre OAK Racing pour le World Endurance Championship en LMP1. C’est la catégorie où les voitures se rapprochent le plus de la monoplace et je pourrai bien exploiter mon expérience de ce type de voitures. Je suis également très heureux de participer à des courses aussi prestigieuses que Sebring, les 24 Heures du Mans ou Spa où je roulerai devant mes supporters.» Dominik Kraihamer complète le trio. Ce jeune talent autrichien de 22 ans pourra capitaliser sur son excellente première saison en 2011 en Intercontinental Le Mans Cup dans la catégorie LMP2.

Bertrand,baguette,belge,endurance,sec,championnat,monde,lmp1,2012,pescarolo,24 heures du mans,Le Mans,

D'autre part, l’équipage de la Morgan LMP2 2012, elle aussi conçue et réalisée par Onraoak Automotive, sera entièrement français. Il sera composé de deux des meilleurs pilotes de la catégorie et de l’un des gentlemen drivers les plus expérimentés du championnat. Matthieu Lahaye, pilote de talent au sein du team depuis cinq ans, sera en effet rejoint par Olivier Pla, l’ancien champion LMP2 en Le Mans Series qui continue son association avec OAK Racing après son passage très remarqué en fin de saison  2011. Jacques Nicolet, Président de OAK Racing, complètera ce duo. Leur objectif sera de se battre pour la victoire et le titre au volant de la LMP2 n°24.

Bertrand,baguette,belge,endurance,sec,championnat,monde,lmp1,2012,pescarolo,24 heures du mans,Le Mans,

20:00 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bertrand, baguette, belge, endurance, sec, championnat, monde, lmp1, 2012, pescarolo, 24 heures du mans, le mans | | |

modèles,réduits,1/43,spark,24 heures du mans,endurance,BMW,Aston Martin,CSL,DB2,anglais,british,diecast,model,mini,

Ce mois-ci, nous avons sélectionné deux modèles vus aux 24 heures du Mans à des époques bien différentes. En 1950, Aston Martin engage des DB2 dont la n°19 de Georges Abecassis et Lance Maklin. Fort de son 6 cylindres en ligne de 2581cc (125 ch), le coupé anglais parfaitement chapeauté par John Wyer, déjà, terminera à une belle cinquième place finale remportant la victoire de classe mais aussi le fameux Indice de Peformance à égalité avec la Monopole Tank X84 (611cc et 36 ch grâce à un bicylindre Panhard) pilotée par Jacques Savoye et Eugène Dussous.

modèles,réduits,1/43,spark,24 heures du mans,endurance,BMW,Aston Martin,CSL,DB2,anglais,british,diecast,model,mini,

26 ans plus tard, Tom Walkinshaw et John Fitzpatrick s'alignent sur une BMW 3.0 CSL. Seul point commun avec son ancêtre britannique, le moteur à 6 cylindres en ligne. Mais en 1976, la teutonne cube 3.498 cc mais se contente d'un moteur atmosphérique. Engagés par le team Hermetite, les deux Anglais ne verront pas l'arrivée puisqu'ils se retirent dès la troisième heure suite à un début d'incendie.

Ces deux modèles réduits au 1/43ème sont disponibles chez Spark: http://www.sparkmodel.com/Main/upcoming_models/43/index.h...

14:09 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : modèles, réduits, 143, spark, 24 heures du mans, endurance, bmw, aston martin, csl, db2, anglais, british, diecast, model, mini | | |