Guide,spectateur,Le Mans,24Hours,endurance,engagés,catégories,LMP1,LMP2,GTE,AM,PRO

Pour suivre au plus près les 24 Heures du Mans 2013, voici le meilleur guide du spectateur disponible. Retrouvez la page ici: http://www.spotterguides.com/2013-wec/

Guide,spectateur,Le Mans,24Hours,endurance,engagés,catégories,LMP1,LMP2,GTE,AM,PRO

Guide,spectateur,Le Mans,24Hours,endurance,engagés,catégories,LMP1,LMP2,GTE,AM,PRO

11:50 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Histoire, Littérature | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : guide, spectateur, le mans, 24hours, endurance, engagés, catégories, lmp1, lmp2, gte, am, pro | | |

Porsche,LMP1,future,images,nouvelle,new,next,WEC,endurance,Le Mans,24 heures du mans,prototype,essais,test,Timo,Bernhard

Ils sont décidément très forts ces Allemands! A un peu plus d'une semaine de LA course d'endurance, les 24 Heures du Mans, Porsche a dévoilé les premiers clichés de sa future LMP1 appelée à disputer la victoire à Audi et Toyota l'année prochaine. Ce prototype a réussi avec succès sa première sortie, aujourd'hui, sur la piste d'essai de Weissach. Devant les yeux de l'ensemble du Conseil de Porsche AG, le pilote officiel Timo Bernhard a découvert sa nouvelle monture lors d'un contrôle de fonctionnement.

Porsche,LMP1,future,images,nouvelle,new,next,WEC,endurance,Le Mans,24 heures du mans,prototype,essais,test,Timo,Bernhard

"Nous sommes bien dans les temps," a indiqué Fritz Enzinger, le chef du projet LMP1. "Notre équipe nouvellement formée a travaillé avec la plus grande concentration pour mettre ce véhicule hautement complexe sur la piste le plus vite possible. Cela nous offre quelques semaines supplémentaires pour plus de tests. A partir de 2014, les règlements reposent principalement sur l'efficacité. Cela rend la concurrence entre les ingénieurs plus intéressante et nous présente des défis totalement inédits."

Porsche,LMP1,future,images,nouvelle,new,next,WEC,endurance,Le Mans,24 heures du mans,prototype,essais,test,Timo,Bernhard

Depuis la décision, à la mi-2011, de revenir en LMP1, le Centre Motorsport à Weissach s'est considérablement agrandi. Un atelier et un bâtiment administratif ont été construits pour accueillir environ 200 employés qui sont responsables de la conception, l'assemblage et le déploiement de la LMP1.

Porsche,LMP1,future,images,nouvelle,new,next,WEC,endurance,Le Mans,24 heures du mans,prototype,essais,test,Timo,Bernhard

14:07 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : porsche, lmp1, future, images, nouvelle, new, next, wec, endurance, le mans, 24 heures du mans, prototype, essais, test, timo, bernhard | | |

autonews,juin,2013,an258,mensuel,revue,magazine,auto,rallye,essais,test,industrie,interview,tac,loix,polo,vw,wrc,ogier,belgique,

Passionnés de rallye, vous êtes servis dans ce numéro d’Autonews puisque nous vous emmenons un peu partout dans le monde pour suivre les différentes compétitions auxquelles nous nous intéressons avec fidélité. A tout seigneur, tout honneur: nous revenons bien évidemment en détail sur le duel entre les Sébastien, Loeb et Ogier, au Rallye d’Argentine. Avant de débarquer à Ypres fin juin, une épreuve dont nous vous parlons évidemment déjà, les animateurs du Championnat d’Europe ont fait le tour des îles. Découvrez nos analyses du Rallye des Açores, remporté par Jan Kopecky, et du Tour de Corse, où Bryan Bouffier s’est imposé. Le rythme soutenu du Championnat de Belgique nous permet aussi de vous présenter ce mois-ci deux épreuves très différentes: le Rallye de Wallonie et le Sezoensrally. Deux épreuves aussi remportées par l’insubmersible Freddy Loix. Notre tour du monde et d’Europe passe aussi par la France, où Cédric Cherain et Kevin Demaerschalk se sont distingués dans les coupes de promotion Peugeot et Citroën. De coupes de promotion, il en est également beaucoup question dans nos sujets traitant du BFO-BRC.

En plus de vous expliquer dans sa chronique mensuelle ce qui l’a poussé à se montrer prudent en Argentine, avec à la clé une belle 5ème place, Thierry Neuville vous présente la nouvelle Ford Fiesta ST qu’il a testée pour nous sur la piste du Lommel Proving Ground de Ford. D’autres modèles “musclés” sont à l’honneur avec notamment la nouvelle Audi S3, la Volkswagen Golf GTI ou encore la Porsche Turbo. Les SUV compacts Chevrolet Trax et Peugeot 2008 figurent aussi parmi les nouveautés du mois.

Outre les traditionnelles rubriques consacrées aux dernières infos “rallye”, au modélisme, à l’agenda ou aux épreuves régionales, nous vous proposons de revivre les exploits de Maxime Martin aux 24 Heures du Nürburgring ou encore la belle victoire d’André Lotterer en WEC aux 6H de Spa. Les Belges ont la cote!

Notre cahier dédié aux épreuves historiques débute ce mois-ci par une longue interview de Léon Lejeune, celui qui a permis à Marc Duez de faire ses débuts en Championnat du Monde des Rallyes. C’était au Portugal, voici 30 ans, au volant de l’Opel Manta Gr.A du Verviétois. Le Costa Brava Historic, le Classic Spring Roads et les annexes historiques du Rallye de Wallonie et du Sezoens Rally vous feront aussi vibrer.

Et dans notre page Shopping, vous saurez comment faire pour bénéficier d’une entrée gratuite à Ypres… (V. Marique)

20:41 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Essai, Histoire, Industrie, Littérature, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : autonews, juin, 2013, an258, mensuel, revue, magazine, auto, rallye, essais, test, industrie, interview, tac, loix, polo, vw, wrc, ogier, belgique | | |

Pneus,pneumatiques,Michelin,course,racing,24 heures du nurburgring,endurance,GT,audi,BMW,Porsche,Maxime,Martin,2013

Certes, la SLS victorieuse cette année aux 24 Heures du Nürburgring n'était pas chaussée en Michelin. Mais la voiture de Maxime Martin, hallucinante d'efficacité sous la pluie du dimanche soir, était bel et bien équipée de pneumatiques français. Nous avons eu le privilège de vivre cette épreuve en compagnie du manufacturier de Clermont-Ferrand et nous avons été, une nouvelle fois, impressionnés par les moyens techniques et humains utilisés durant ce double tour d'horloge.

Pneus,pneumatiques,Michelin,course,racing,24 heures du nurburgring,endurance,GT,audi,BMW,Porsche,Maxime,Martin,2013

Michelin a triomphé à plusieurs reprises aux 24 Heures du Nürburgring, notamment avec son partenaire Porsche entre 2006 et 2009 et, l’an passé, avec Audi. Cette année encore, ces deux marques, comme BMW et Aston Martin, étaient représentées par des voitures officielles chaussées de pneumatiques dits confidentiels du manufacturier français. Ces concurrents pouvaient choisir entre deux types de slicks, à savoir une gomme ‘medium’ pour le roulage de jour et un centrage plus ‘soft’ pour la partie nocturne et, a priori, plus fraîche de la course.

Pneus,pneumatiques,Michelin,course,racing,24 heures du nurburgring,endurance,GT,audi,BMW,Porsche,Maxime,Martin,2013

En raison de la topographie vallonnée et de la longueur exceptionnelle de la Nordschleife, il n’est pas rare de voir les pilotes tomber sur des portions entièrement sèches et des secteurs humides lors d’un seul tour. Dans ce cas, ils ont la possibilité de faire ajouter des ‘cuts’ (sillons) dans la bande de roulement de leurs pneus afin de ‘générer de la température’ ou bien évacuer l’eau en surface.

Pneus,pneumatiques,Michelin,course,racing,24 heures du nurburgring,endurance,GT,audi,BMW,Porsche,Maxime,Martin,2013

Lors des fortes pluies s’étant abattues cette année sur le massif de l’Eiffel, les partenaires officiels de Michelin ont eu trois solutions à leur disposition: une pour conditions séchantes, un pneu pluie et, si la quantité d’eau le dictait, un ‘full wet’ (maxi pluie). C’est ce pneu qui a fait merveille sur la BMW Z4 de Maxime Martin le dimanche soir. Ici encore, leurs sculptures peuvent être retaillées afin de les adapter plus finement aux conditions du moment.

Pneus,pneumatiques,Michelin,course,racing,24 heures du nurburgring,endurance,GT,audi,BMW,Porsche,Maxime,Martin,2013

Il peut y avoir des différences entre les caractéristiques de ces pneus selon l’architecture des voitures. Par exemple, la Porsche 911 et l’Audi R8 LMS ultra sont des propulsions, avec une répartition des masses plus marquée sur les roues arrière. Les autres concurrents équipés de pneus Michelin peuvent également choisir entre deux types de ‘slicks’ (‘medium’ ou ‘soft’), plus la même solution ‘full wet’ évoquée ci-dessus.

Pneus,pneumatiques,Michelin,course,racing,24 heures du nurburgring,endurance,GT,audi,BMW,Porsche,Maxime,Martin,2013

Ces produits sont issus de la gamme ‘client compétition’ de Michelin et sont à commander auprès de distributeurs agréés. Le catalogue prévoit une longue liste de dimensions pour couvrir la grande variété de voitures qui disputent les nombreuses catégories.

Pneus,pneumatiques,Michelin,course,racing,24 heures du nurburgring,endurance,GT,audi,BMW,Porsche,Maxime,Martin,2013

10:51 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Histoire, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pneus, pneumatiques, michelin, course, racing, 24 heures du nurburgring, endurance, gt, audi, bmw, porsche, maxime, martin, 2013 | | |

Endurance,course,VLN,allemagne,BMW,Z4,GT3,VDS,Maxime,Martin,Belge,bruxellois,Nurburgring

En croisant le drapeau à damier au 2ème rang absolu au volant de la BMW Z4 GT3 BMW Sports Trophy Marc VDS #25 partagée avec Andrea Piccini, Yelmer Buurman et Richard Göransson, Maxime Martin a largement rempli sa mission aux 24 Heures du Nürburgring. Mais au-delà de ce résultat brut, il y a la manière. Et là, force est de reconnaître qu’une fois de plus, le jeune Belge a marqué les esprits.

Endurance,course,VLN,allemagne,BMW,Z4,GT3,VDS,Maxime,Martin,Belge,bruxellois,Nurburgring

Auteur du 7ème meilleur chrono lors de qualifications disputées sur le sec, Maxime Martin s’imposait déjà comme le meilleur performer du clan BMW. Franchement à l’aise lors d’une épreuve qu’il ne disputait pourtant que pour la deuxième fois, le Bruxellois prenait à son compte le début de la course, se maintenant dans le groupe de tête. C’est de nouveau lui qui était au volant lorsque la pluie faisait son apparition en soirée. «J’ai en effet assuré un double relais de nuit sous les hallebardes, raconte Maxime. Ce qui m’a permis de prendre la tête de la course, pour ensuite me ménager une avance d’une minute. Dans ces conditions difficiles, j’étais assez à l’aise.» Si Martin parvenait à se montrer plus rapide que ses adversaires directs, à raison de 30 à 40 secondes au tour, il avouait ne pas prendre de risques insensés, notamment dans la gestion des doublés. Comme il l’a déjà démontré aux 24 Heures de Spa l’an dernier, quand la situation se complique, le pilote belge parvient à faire la différence.

Endurance,course,VLN,allemagne,BMW,Z4,GT3,VDS,Maxime,Martin,Belge,bruxellois,Nurburgring

La pluie s’intensifiant et le brouillard s’invitant à la fête, la Direction de Course décidait d’interrompre la course jusqu’au petit matin. «Une sage décision, confirme Martin. Même si ces conditions plaidaient en ma faveur, il suffit d’un petit rien pour se retrouver dans le mur. Ici, on était victime d’aquaplaning à 50 ou 60 km/h! Et on n’y voyait plus rien! Très dangereux. Comme la pluie violente n’a jamais cessé de la nuit, il a fallu attendre une amélioration des conditions et le lever du soleil pour que le Restart soit entériné. Une fois encore, je me suis retrouvé au volant, passant de la 5ème à la 2ème place au premier freinage, avant de virer en tête au raccordement avec la Nordschleife. Un tour plus tard, je possédais une avance de 20 secondes, que j’ai gérée par la suite.»

Endurance,course,VLN,allemagne,BMW,Z4,GT3,VDS,Maxime,Martin,Belge,bruxellois,Nurburgring

Sur une piste allant en s’asséchant, les pneus Dunlop des Mercedes faisaient la différence. «J’ai entamé un dernier double relais jusqu’à l’arrivée, et j’ai attaqué, sourit Maxime. Lors de l’ultime arrêt au stand, on m’a dit d’attaquer. Encore plus! J’ai alors signé mon meilleur tour en course en 8’22’’.» Frank Stippler, le deuxième plus rapide en piste, a de son côté été crédité d’un temps de 8’30’’! Sur le sec, Maxime revenait sur les Mercedes à coups de 22 ou 23 secondes au tour. Ce qui a mené la Z4 GT3 #25 jusqu’à la 2ème place. Mission accomplie!

Endurance,course,VLN,allemagne,BMW,Z4,GT3,VDS,Maxime,Martin,Belge,bruxellois,Nurburgring

Des chiffres qui parlent d’eux-mêmes, et qui expliquent sans doute que lors des prochaines 24 Heures du Mans, Maxime Martin a été réclamé par l’équipe Thiriet by TDS Racing, engagée en LMP2 avec un Proto Oreca. «BMW Motorsport m’a donné le feu vert pour participer au Mans pour la troisième fois au volant d’un Proto. Je les en remercie. L’équipe TDS Racing a remporté la joute ELMS d’Imola ce week-end, ce qui illustre son potentiel. En attendant cette échéance dans la Sarthe, je vais m’autoriser quelques jours de vacances, avant d’envisager la deuxième manche de la Blancpain Endurance Series sur le circuit de Silverstone.» La pluie, alliée de Maxime Martin, sera-t-elle de nouveau au rendez-vous au pays de Sa Majesté?

Endurance,course,VLN,allemagne,BMW,Z4,GT3,VDS,Maxime,Martin,Belge,bruxellois,Nurburgring

22:15 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : endurance, course, vln, allemagne, bmw, z4, gt3, vds, maxime, martin, belge, bruxellois, nurburgring | | |