supertourisme,endurance,course,24 heures de spa,spa,24hours,Francorchamps,Opel,Vectra,2.0,FISA,VdP,Eric,Thibaut,alain,Cudini,abandon,moteur,#3,Stella Artois

Cette année-là, le Team Opel Belgium réunit un équipage particulièrement homogène en associant le Français Alain Cudini à nos compatriotes Pierre-Alain Thibaut et Eric Van de Poele.

supertourisme,endurance,course,24 heures de spa,spa,24hours,Francorchamps,Opel,Vectra,2.0,FISA,VdP,Eric,Thibaut,alain,Cudini,abandon,moteur,#3,Stella Artois

Les espoirs sont élevés au sein de l'équipe et les premières heures de course emblent donner raison aux optimistes. En effet, suite aux ennuis de Tassin sur la BMW #2, l'Opel s'installe à la deuxième place au classement.

supertourisme,endurance,course,24 heures de spa,spa,24hours,Francorchamps,Opel,Vectra,2.0,FISA,VdP,Eric,Thibaut,alain,Cudini,abandon,moteur,#3,Stella Artois

Mais la transmission va ralentir ce trio au petit matin. Et c'est probablement elle qui est à l'origine de l'abandon de la voiture.

supertourisme,endurance,course,24 heures de spa,spa,24hours,Francorchamps,Opel,Vectra,2.0,FISA,VdP,Eric,Thibaut,alain,Cudini,abandon,moteur,#3,Stella Artois

En effet, les nombreux surrégimes entraînés par une boîte de vitesses bien capricieuse ont vraisemblablement antraîné le bris de moteur qui frappera l'Opel Vectra SW sur le coup de midi le dimanche.

supertourisme,endurance,course,24 heures de spa,spa,24hours,Francorchamps,Opel,Vectra,2.0,FISA,VdP,Eric,Thibaut,alain,Cudini,abandon,moteur,#3,Stella Artois

"La voiture était difficile à piloter, explique VdP. la faute à une mise au point encore mal adaptée aux nouveaux pneus fournis par Michelin.

supertourisme,endurance,course,24 heures de spa,spa,24hours,Francorchamps,Opel,Vectra,2.0,FISA,VdP,Eric,Thibaut,alain,Cudini,abandon,moteur,#3,Stella Artois

Des gommes qui ont parfaitement fonctionné mais nous avons manqué de temps pour régler parfaitement la voiture. Pour le reste, j'estime que nous avons bien tenu notre rôle en nous maintenant constamment dans le sillage de la voiture de tête..."

supertourisme,endurance,course,24 heures de spa,spa,24hours,Francorchamps,Opel,Vectra,2.0,FISA,VdP,Eric,Thibaut,alain,Cudini,abandon,moteur,#3,Stella Artois

Nissan,ZEOD RC,course,racing,prototype,LMP,Fuji,6 Heures,endurance,Le Mans,24 Hours,japon,démonstration,Cox,Krumm,Nismo

Nissan a dévoilé la ZEOD RC aujourd’hui même, dans les locaux de Nismo. Une voiture que nous devrions voir en piste ce week-end, lors de la sixième manche du WEC (Championnat du Monde d'Endurance) qui se déroule à Fuji. Il s'agira avant tout de réaliser quelques tours de démonstration en préambule d'un meeting se déroulant sur les terres de... Toyota. Déjà exposée au Mans sous forme de maquette, la ZEOD RC voit son style général quelque peu remanié avec de nouvelles ouïes de refroidissement et une aéro revue et corrigée. En juin 2014, cette Nissan ZEOD RC occupera le 56e stand et devrait être la première voiture à rouler sur le circuit du Mans en utilisant occasionellement de l’énergie électrique. Sa vitesse sera supérieure à 300 km/h, soit plus rapide qu’une GTE. Le pilote sera en mesure de basculer entre l’énergie électrique et un petit moteur turbo léger à combustion interne. La batterie se rechargera via le freinage régénératif. «Ce week-end est important dans l’objectif d’aller au Mans», commentait Darren Cox, le pilote de développement de l'engin. «Nous voulons que les fans voient que la technologie innovante de Nissan se développe. Nous ne pouvions pas rêver meilleur endroit que Fuji pour que la ZEOD RC apparaisse pour la première fois en public. Nous avons interrompu nos tests au Royaume-Uni pour amener la voiture au Japon pour les fans japonais.» Michael Krumm sera chargé de faire rouler l’auto sur le Fuji Speedway.

Nissan,ZEOD RC,course,racing,prototype,LMP,Fuji,6 Heures,endurance,Le Mans,24 Hours,japon,démonstration,Cox,Krumm,Nismo

12:34 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nissan, zeod rc, course, racing, prototype, lmp, fuji, 6 heures, endurance, le mans, 24 hours, japon, démonstration, cox, krumm, nismo | | |

BGDC,belgian,gentlemen,drivers,club,spa-francorchamps,ultime,joute,manche,finale,championnat,tourisme,BMW,Renault,VW,

C’est une étape incontournable du Belgian Gentlemen Driver’s Club (BGDC) chaque année. Programmée sur trois heures, la joute en lever de rideau des 24 Heures 2CV de Spa-Francorchamps récolte traditionnellement un joli succès. Ce sera encore le cas cette année, puisque pour l’avant-dernière manche de la saison 2013, largement plus de 50 bolides monteront en piste samedi dès 09h00 pour les qualifications, avant de s’affronter pour le meilleur entre 12h20 et 15h20.

L’incontestable nouveauté de cette ultime étape spadoise de l’année sera la concrétisation du projet ‘BGDC Young Driver’s Car’! On le sait, la compétition club sur circuit s’adresse aux amateurs, gentlemen-drivers et autres jeunes loups souhaitant effectuer leurs premiers pas en sport auto dans de bonnes conditions. Une dernière catégorie particulièrement choyée en cette fin de saison, puisqu’en unissant leurs efforts, les forces vives du BGDC vont permettre à trois jeunes issus du karting de loisir, en l’occurrence Régis Gosselin, Filipe Vieira et Mickael Derdul, de s’adonner à la course auto sur le plus beau circuit du monde. Des gaillards talentueux mais pas richissimes, qui se relaieront au volant d’une Suzuki Baleno appartenant à Patrick Van Billoen (Red Pat Racing Team), prise en charge au niveau logistique par l’équipe VDS Racing Adventures de Raphaël van der Straten, tandis que Pierre-Olivier Businaro mettra son expertise, son temps, son staff et ses installations au service de ces futurs champions. L’auto, déjà vue dans les courses club par le passé, sera engagée dans la Classe D de la Division 1, et elle ne passera forcément pas inaperçue.

BGDC,belgian,gentlemen,drivers,club,spa-francorchamps,ultime,joute,manche,finale,championnat,tourisme,BMW,Renault,VW,

Tous contre De Wit !

Outre ces jeunes loups aux dents longues, la course de samedi permettra sans doute aux BMW de la Division 3 de se mettre en évidence sur un tracé faisant la part belle à la puissance. Vainqueur à Mettet, Koen De Wit (M3 E46) part avec les faveurs des pronostics, mais il devra à coup sûr composer avec Geert Verwimp, Kris Geudens et Benoît Navez (M3 E36), Gaël Frère et Christian Heck (M3 E36), Jean-Pierre Blaise et Marc Pinckers (M3 E36), Guy Hoffeld et ses acolytes grand-ducaux (M3 E36), Grysouille-Spigeleer-Clermont, mais aussi les frangins Rasse (M3 E36), Huygens-De Cock-Van Goidsenhoven et le duo Huybrechts-De Coorman (M3 E36). Signalons le retour aux affaires de la famille Ronchail avec la Ford Focus #79, ainsi que celui de Dimitri Kluyskens, au volant d’une BMW M3 E36.

BGDC,belgian,gentlemen,drivers,club,spa-francorchamps,ultime,joute,manche,finale,championnat,tourisme,BMW,Renault,VW,

Comme il est de coutume en BGDC, les meilleures voitures de la Division 1 ne manqueront pas de s’immiscer entre les bolides de la D3. On pense naturellement aux références de la Classe D (2 litres) que sont la VW Golf II de Tony Kevers et Grégory Paisse, mais aussi des Clio III ou II de Paul Lejeune, Divoy-Asnong, Tanghe-Vandenabeele, Semoulin-Semoulin, Buffet-Buffet, Despriet-Van Colen, Crabbe-Longin-Piessens, Jeukenne-Schmetz-Heinen, Delvaux-Gérome-Marin, etc. Pour contrer cet essaim de bombinettes en colère, on pourra sans doute compter sur la Honda Integra de Willders et Ferrier, qui nous revient à chaque passage spadois, sur la Vauxhall Astra Coupé de Plennevaux et Kasters, malchanceuse à Mettet, ainsi que sur l’Abarth 500 de Peter Bens, Jozef Verhulst et Franky Boulat.

BGDC,belgian,gentlemen,drivers,club,spa-francorchamps,ultime,joute,manche,finale,championnat,tourisme,BMW,Renault,VW,

Van Loo-Heyninck déjà de retour !

Sévèrement secoué lors des Coupes de Mettet, Johan Van Loo est parvenu à trouver une caisse identique de BMW 325i. Il figure donc bel et bien sur la liste des engagés en Classe E de la D1 en compagnie de Geoffrey Heyninck, au même titre que Jan De Vocht et Rudi Doms (325i), mais aussi Licops-Licops (Porsche 944).

BGDC,belgian,gentlemen,drivers,club,spa-francorchamps,ultime,joute,manche,finale,championnat,tourisme,BMW,Renault,VW,

Enfin, en 1600cc, soit la Classe C de la D1, la bagarre fera de nouveau rage entre les Honda Civic de tous poils, avec dans les rôles principaux Van Damme-Van Billoen-Deridder (#5), Mascaux-Charlier (CRX, #6) et Thiroux-Gillion-Van Warbeck (#48), dont les moindres faux pas profiteront au gang des Suzuki Swift, emmené par les Lannaux, Franken, Goffard and co. Une hiérarchie qui sera peut-être bousculée par les jeunes et talentueux Nicolas Lamy et Andy Dewallef (Toyota Corolla), de retour après leur participation de Mettet…

Signalons que pour cette joute de Spa-Francorchamps, le BMW ClubSport Trophy fera son retour au sein du peloton du BGDC, Jan Horemans annonçant quelque 8 exemplaires des 325i E46 et E90. Une course dans la course qui devrait réserver de nombreuses surprises, comme le veut la tradition, avec notamment au volant Guino Kenis qui remet le couvert. Vous l’avez compris, le sport auto amateur sera roi ce prochain week-end sur le plus beau circuit du monde, et au risque de se répéter, force est de constater que les ingrédients du BGDC ne cessent de faire recette. Le rendez-vous est pris…

BGDC,belgian,gentlemen,drivers,club,spa-francorchamps,ultime,joute,manche,finale,championnat,tourisme,BMW,Renault,VW,

Photos Jacques Letihon (www.letihon.be

12:40 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bgdc, belgian, gentlemen, drivers, club, spa-francorchamps, ultime, joute, manche, finale, championnat, tourisme, bmw, renault, vw | | |

cinéma,rush,film,F1,formule un,Howard,hunt,lauda,mc laren,ferrari,histoire,circuit,track,culture,grand écran

Forts des nombreuses critiques positives entendues ici et là, nous sommes allés découvrir ce film annoncé depuis bien longtemps. Et le sentiment qui nous anime à l'issue de cette projection est mitigé. Certes, il s'agit bel et bien d'un film hollywoodien qui devrait plaire au plus grand nombre. Il suffit de préciser que Hugues Dayez, le Monsieur Cinéma de la RTBF qui avoue être autant intéressé par les films de voitures que par les exposition canines, a aimé pour comprendre que cette œuvre de qualité a été conçue pour plaire aux cinéphiles avant tout. Et effectivement, il offre tous les ingrédients qui font le succès des films actuels: sexe, violence et vulgarité.

Et même si nous savons que James Hunt n'était pas réputé pour son côté puritain, la vision qu'en donne le film relève de la caricature. Il est constamment filmé avec une fille à moins de 5 cm de lui ou avec un verre d'alcool à la main. Par rapport à un Lauda ascète à l'extrême, la comparaison est rude pour l'Anglais. Cette dichotomie entre les deux personnages est au centre du film, nous n'en disconvenons pas, mais était-il nécessaire de la dépeindre de manière aussi grotesque? On penserait lire du Musso ou du Levi, ces pseudo-écrivains qui se sentent obligés d'écrire vingt fois la même chose durant tout le roman pour vous faire comprendre une idée simplissime. A l'image de cette dernière scène peu vraisemblable où Hunt croise Lauda sur un aérodrome italien et où l'Autrichien y va à nouveau de son refrain sur les bienfaits du travail, de la vie rangée et de l'effort...

cinéma,rush,film,F1,formule un,Howard,hunt,lauda,mc laren,ferrari,histoire,circuit,track,culture,grand écran

Et puis, il y a ces scènes gores de corps mutilés (Cevert décapité ou un anonyme à la jambe en piteux état) que Howard a choisi pour illustrer la dangerosité de ce sport alors que la convalescence et les soins prodigués à Lauda après son terrible accident sont nettement plus justifiés. Enfin, la vulgarité de certains gestes et de certaines expressions nous a choqués mais ce sont sans doutes les ingrédients inévitables des films qui s'adressent aux jeunes générations.

Concernant la véracité des scènes d'action, tous les puristes auront bien compris qu'on filmait Brands-Hatch alors qu'ils étaient censés être au Paul-Ricard ou encore que les deux hommes ne se sont jamais opposés en F3 britannique. Enfin, un excellent confrère nous a rappelé que ce n'était pas parce qu'il avait peur, comme le film le laisse entendre, que Lauda s'était retiré du dernier GP de la saison couru dans des conditions extrêmes au Japon mais bien parce qu'en l'absence de paupières suite à ses graves brûlures, il ne pouvait pas protéger ses yeux de l'eau qui passait à travers sa visière...

cinéma,rush,film,F1,formule un,Howard,hunt,lauda,mc laren,ferrari,histoire,circuit,track,culture,grand écran

Et puis au-delà de ça, il y a une façon de filmer les voitures qui ne rend pas l'impression de vitesse, nous trouvons que certains films réalisés lors de courses contemporaines avec du slowmotion ou des techniques modernes participent mieux à rendre le sentiment de vitesse. Les pistes semblent étroites, filmées en plans serrés, les voitures sont réelles mais nous ne sommes pas sûr qu'elles figurent toujours en duo sur les grilles de départ. Mais laissons à Ron Howard le mérite de nous avoir offert un film plus que correct sur notre sport favori avec des acteurs qui jouent parfaitement le jeu.

Et bizarrement, ce n'est pas une scène d'action sur un circuit qui nous a le plus touché mais une séquence totalement imaginaire où Lauda se retrouve en Italie avec sa future épouse et deux tifosis dans une Lancia d'époque qu'il pousse dans ses derniers retranchements pour prouver à la dame qu'il est bel et bien pilote de course à défaut d'en avoir le physique ou le charisme. Au final, tout amateur de sport automobile ne peut rater ce film. Il pourra y emmener des proches totalement insensibles à sa passion sans avoir peur de les ennuyer. Mais autant le film-docu sur Senna nous a totalement séduits (ne fut-ce que parce qu'il a réussi à humaniser ce robot qu'était, à nos yeux, le Brésilien) autant Rush ne nous a pas réellement convaincus mais cela est sans doute dû à ce besoin de véracité historique qui habite les passionnés que nous sommes!

cinéma,rush,film,F1,formule un,Howard,hunt,lauda,mc laren,ferrari,histoire,circuit,track,culture,grand écran

11:57 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : cinéma, rush, film, f1, formule un, howard, hunt, lauda, mc laren, ferrari, histoire, circuit, track, culture, grand écran | | |

bmw,320i,supertourisme,endurance,course,24 heures de spa,spa,24hours,soper,kox,duez,bigazzi

Si la course de la BMW #1 dont nous vous avons parlé la semaine passée ne fut pas de tout repos, celle de la numéro deux ne fut pas non plus un long fleuve tranquille. A bord, nous découvrons un équipage inédit constitué du Belge Thierry Tassin, toujours dans les bons coups lorsqu'il s'agit de jouer la victoire, accompagné des Allemands Jorg Müller et Alexander Burgstaller.

bmw,320i,supertourisme,endurance,course,24 heures de spa,spa,24hours,soper,kox,duez,bigazzi

Cet équipage a connu une course mouvementée et cette voiture fut souvent filmée au ralenti sur le circuit, les quatre feux clignotants allumés. Et tout commence par cette erreur d'approximation au freinage des Combes signée Tassin dès le premier tour.

bmw,320i,supertourisme,endurance,course,24 heures de spa,spa,24hours,soper,kox,duez,bigazzi

Selon le principal intéressé, c'est un frein à main mal desserré au départ qui lui aurait valu cette frayeur. Toujours est-il que cette BMW 320i est retardée d'entrée de jeu face aux concurrents qui jouent la victoire et l'équipage belgo-allemand doit laisser s'échapper la BMW n°1.

bmw,320i,supertourisme,endurance,course,24 heures de spa,spa,24hours,soper,kox,duez,bigazzi

Revenue très vite aux avant-postes, la BMW #2 reprend d'ailleurs la tête de l'épreuve de manière très provisoire lors des premiers ravitaillements. Malheureusement, un cardan cassé en début de soirée, puis un autre au petit matin, vont reléguer cette BMW officielle loin de sa sœur.

bmw,320i,supertourisme,endurance,course,24 heures de spa,spa,24hours,soper,kox,duez,bigazzi

Et pour couronner le tout, un bris de câble d'accélérateur vient s'ajouter à la longue liste des pépins sur le coup de 10h30. Sept tours séparent alors les deux bolides à l'hélice avant les premiers ennuis de Peter Kox...

bmw,320i,supertourisme,endurance,course,24 heures de spa,spa,24hours,soper,kox,duez,bigazzi

Peu avant l'arrivée, un écrou de roue desserré conduite Tassin hors de la piste au virage de Bruxelles mais il devait être écrit que la victoire ne devait pas échapper à cet équipage puisque la n°2 allait franchir la ligne d'arrivée avec deux tours d'avance sur sa consœur.

bmw,320i,supertourisme,endurance,course,24 heures de spa,spa,24hours,soper,kox,duez,bigazzi

 

13:30 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Histoire, Littérature | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bmw, 320i, supertourisme, endurance, course, 24 heures de spa, spa, 24hours, tassin, müller, jorg, burgstaller, bigazzi, #2, fina, bastos | | |