autonews,mai,2014,269,mensuel,revue,magazine,auto,rallye,essais,test,industrie,interview,wrc,erc,portugal,ogier,vw,irlande,lappi,princen,subaru,villeneuve,brcc,bgdc

Ce mois-ci, Vincent Marique a suivi pour vous les différentes étapes du montage de la Peugeot 208 R5 chez DG Sport. Il vous raconte tout de cette auto qui fera ses grands débuts à Ypres ce week-end. D’Ypres, il est également question dans les pages historiques, avec notre rétrospective qui se penche cette fois sur les glorieuses années 1985 et 1986, et sur les moins excitants débuts du Gr.A en 1987. Et puis vous saurez tout sur LE rendez-vous de l’année dans la Cité des Chats en compagnie de Kevin Abbring et Esapekka Lappi.

Du côté des reportages, nous revenons en détails sur les deux manches du WRC disputées ces dernières semaines à savoir le Rallye d’Argentine et le Rallye de Sardaigne, où les Polo ont poursuivi leur moisson de victoires. Les victoires, Kris Princen commence à les collectionner également puisqu’il a remporté le Sezoens Rally. Enfin, en ERC, le Rallye des Açores a connu un vainqueur inattendu en la personne de Bernardo Sousa. Le chef de file belge actuel, Thierry Neuville revient, dans sa chronique, sur ses journées très chargées avec des séances d’essais sur asphalte entre les rallyes.

Au rayon des essais-course, Claudie Tanghe est allé à la découverte de la Ford Fiesta R5 chez M-Sport tandis que Benoît Lays goûtait trop brièvement à la Formula Ford 1.0 ecoBoost sur la piste de Lommel. Mais le plus chanceux ce mois-ci, c’est notre Rédacteur en Chef, Bernard Verstraete, qui s’est offert quelques jours en Alfa Romeo 4C et en Corvette C7 Stingray. Autant dire qu’il lui fut difficile de rester impartial…

Plus prosaïquement, vous pourrez également lire les essais de la Citroën C4 Cactus, de la Skoda Octavia RS, de la Mercedes C220 BlueTEC, de la Nissan Qashqai 1.5 dCi mais aussi celui de la Seat Ibiza Cupra.

Retrouvez également nos pages habituellement consacrées au rallye en France, aux épreuves ASAF, au Rallycross sans oublier les pages "paddocks" qui traitent de toute l’actualité des circuits.

François,Duval,rallycross,mondial,WRX,Marklund,motorsport,Volkswagen,Polo,Supercar

Avec sa superbe VW Polo RX Supercar aux couleurs de Gordon Finest Beers, de Ramaekers et du Belgian VW Club, François Duval sera l’incontestable vedette de l’épreuve belge du Championnat du Monde de Rallycross qui se déroulera à Mettet les 12 et 13 juillet. En aucun cas, le pilote de Cul-des-Sarts ne voulait rater cette épreuve qui se déroulera à 50 km de chez lui!

François,Duval,rallycross,mondial,WRX,Marklund,motorsport,Volkswagen,Polo,Supercar

François, quelles sont vos impressions après la prise en mains de la VW Polo RX Supercar?

"Avec 600 chevaux et un comportement très amusant, ces Supercars sont des engins exceptionnels. La Polo se comporte vraiment très bien et, si je compare avec les autres voitures du même type que j’ai déjà pu piloter, je dirais que c’est un vélo tellement elle est facile à placer. Je me suis tout de suite senti à l’aise à son volant. Apparemment, ça s’est vu: le représentant de l’équipe Marklund a semble-t-il été impressionné par la vitesse à laquelle je me suis adapté à la voiture, ce qui est plutôt bon signe."

François,Duval,rallycross,mondial,WRX,Marklund,motorsport,Volkswagen,Polo,Supercar

Le pilotage d’un tel bolide est-il très différent de celui d’une WRC du Championnat du Monde des Rallyes?

"Non, c’est très similaire au niveau de la conduite. Comme avec une WRC, je contrôle beaucoup la voiture en freinant du pied gauche… Il y a beaucoup de glisse et il faut anticiper pour bien placer la voiture avant le virage. Même si on tourne en rond, le pilotage est plus proche du rallye que du circuit proprement dit. C’est dans tous les cas une discipline à part ! Les départs, les courses très courtes, les luttes en peloton… Tout cela demande une certaine habitude !"

François,Duval,rallycross,mondial,WRX,Marklund,motorsport,Volkswagen,Polo,Supercar

Vous étiez à Lydden Hill en spectateur. Qu’avez-vous pensé de l’évolution de la discipline depuis votre dernière apparition, il y a deux ans?

"On voit que le Rallycross est en plein essor. Devant, ce sont toutes des voitures modernes, à l’image de la VW Polo préparée par Marklund Motorsport. Les structures dans les paddocks ont aussi beaucoup changé. Chez Marklund, ils viennent avec trois semi-remorques! Clairement, la discipline est en train de se professionnaliser et je pense que les promoteurs travaillent beaucoup pour faire parler de leur championnat."

François,Duval,rallycross,mondial,WRX,Marklund,motorsport,Volkswagen,Polo,Supercar

Qu’est-ce que vous aimez dans le Rallycross?

"Tout d’abord, j’aime le plaisir que l’on prend au volant d’engins aussi performants. Mais j’aime aussi le côté show. Pour les spectateurs, c’est intense avec plein de petites courses, des bagarres portières contre portières, un tour "Joker" qui est plus long et qui demande au pilote d’avoir un peu de stratégie… C’est vraiment un concept que j’aime bien. Quand je suis allé comme spectateur à Lydden Hill, je me suis sincèrement bien amusé à suivre les courses !"

Vous verriez-vous rouler plus souvent en Rallycross à l’avenir ?

"C’est effectivement quelque chose qui me tente! Sportivement, on sait que la compétition est en plein développement et que le niveau ne cesse de grimper. Sur un plan personnel, je trouve super d’arriver le vendredi et de pouvoir repartir le dimanche soir ou le lundi matin. Si je pouvais replonger pour une saison complète, ça ne m’empêcherait pas de continuer mon travail dans le garage familial. Et tout le monde sait à quel point celui-ci me tient à cœur. Et puis, le Rallycross est une discipline conviviale! Je peux prendre ma compagne et mon fils avec, quelques amis peuvent m’accompagner… Ca me permet de concilier le sport automobile, ma vie professionnelle et ma vie de famille. Vraiment, c’est une discipline qui me convient bien!"

21:13 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : françois, duval, rallycross, mondial, wrx, marklund, motorsport, volkswagen, polo, supercar | | |

lm24,endurance,le mans,24 heures du mans,wec,championnat,monde,audi,r18,lotterer,tréluyer,fassler,équipage,32,tdi,quattro,lmp1,lmp2,porsche,toyota

Dès le début de la semaine mancelle, notre discours est resté constant: "Si Toyota ne gagne pas cette édition 2014 des 24 heures du Mans, jamais le constructeur japonais ne remportera la classique mancelle!" Parce qu'en 2015, Porsche sera parfaitement préparé! Et le début des festivités nous a donné raison.

lm24,endurance,le mans,24 heures du mans,wec,championnat,monde,audi,r18,lotterer,tréluyer,fassler,équipage,32,tdi,quattro,lmp1,lmp2,porsche,toyota

En signant la pole position, le japonais Kazuki Nakajima démontrait qu'après ses deux victoires incontestables lors des deux premières manches du Championnat du Monde d'Endurance (WEC), la TS040 Hybrid était bel et bien la favorite de la course. Seulement voilà, en sport automobile, la glorieuse incertitude du sport vient toujours relancer le suspense et les nuages qui s'amoncèlent au-dessus du circuit peu après le départ de la course semblent chargés de pluies orageuses. La pire des météo pour les stratèges de toutes les équipes qui s'apprêtent à jongler avec les changements de pneus et la délicatesse à mener ces autos pointues sous la pluie.

lm24,endurance,le mans,24 heures du mans,wec,championnat,monde,audi,r18,lotterer,tréluyer,fassler,équipage,32,tdi,quattro,lmp1,lmp2,porsche,toyota

Et c'est Nicolas Lapierre qui part en aquaplanage dans les Hunaudières, entraînant avec lui l'Audi #3 de Albuquerque/Bonanomi/Jarvis et une des bonnes Ferrari LMGT Am. La Toyota peut rentrer au stand au contraire de l'Audi qui doit en rester là. Après la grosse sortie de Loic Duval sur l'Audi #1 lors de la première séance d'essais libres, voilà l'usine allemande réduite à nouveau à deux unités face à ses rivaux. Mais les suiveurs savent que c'est dans l'adversité que le Docteur Ullrich et ses troupes font preuve de la plus grande maîtrise. En tête, la Toyota de Wurz/Sarrazin/Nakajima semble bel et bien inaccessible. Mais à l'aube, alors qu'elle a mené durant 202 tours, des soucis électriques immobilisent définitivement la #7.

lm24,endurance,le mans,24 heures du mans,wec,championnat,monde,audi,r18,lotterer,tréluyer,fassler,équipage,32,tdi,quattro,lmp1,lmp2,porsche,toyota

Audi et Porsche peuvent alors se livrer à un duel fratricide qui tourne, dimanche matin, à la faveur de l'Audi #2 qui s'empare de la tête de la course suite au retrait de la nippone. Mais c'est sans compter sur un bris de turbo qui lui coûte 18 minutes d'arrêt après avoir mené 33 tours.

lm24,endurance,le mans,24 heures du mans,wec,championnat,monde,audi,r18,lotterer,tréluyer,fassler,équipage,32,tdi,quattro,lmp1,lmp2,porsche,toyota

Audi ne panique pas puisque c'est la 1, tombée du camion pour la course suite au crash de Duval, qui prend le relais devant la Porsche intacte qui ne la laisse pas souffler! Et elle fait bien parce que l'Audi rescapée connaît à son tour des ennuis de boîte qui lui coûtent 17 minutes. La Porsche 919 Hybrid #20 de Webber/Hartley/Bernhard s'installe en tête mais à 12h36, des soucis de pompe à huile ont mis fin aux rêves fous de Porsche puisque l'auto est contrainte à regagner son stand.

lm24,endurance,le mans,24 heures du mans,wec,championnat,monde,audi,r18,lotterer,tréluyer,fassler,équipage,32,tdi,quattro,lmp1,lmp2,porsche,toyota

Il faut dire que les chronos époustouflants d'André Lotterer alignés le dimanche ont mis une grosse pression sur la 919 largement moins rapide! Jugez plutôt, le plus belge des allemands a signé le meilleur chrono des Audi, et des LMP1-H, dans son 317e tour (sur 379) en 3'22"567 là où la meilleure Toyota signe un 3'23"112 (la #7 dès le 4e tour) tandis que Porsche ferme la marche en 3'24"899 pour la monture de Dumas/Lieb/Jani.

lm24,endurance,le mans,24 heures du mans,wec,championnat,monde,audi,r18,lotterer,tréluyer,fassler,équipage,32,tdi,quattro,lmp1,lmp2,porsche,toyota

Bref, les trois sympathiques compères Benoit Tréluyer, Marcel Fässler et André Lotterer signent ainsi un troisième succès dans la Sarthe. Et offrent du même coup une treizième victoire à la marque aux anneaux sur le circuit manceau! L’avantage d’avoir trois autos est indéniable dans une course aussi dure pour la mécanique et les stratèges d'Audi ont été imparables. Certains veulent parler de chance mais dans le cas d'Audi, il s'agit avant tout d'une équipe qui connaît les moindres rouages de cette course, qui fonctionne parfaitement soudée quoiqu'il arrive et qui a su attendre son heure, laisser passer l'orage et attaquer au moment où il le fallait. Toyota termine troisième et ne peut se montrer contente d'un tel résultat. Porsche a prouvé qu'elle apprenait vite et qu'il faudrait compter sur elle en 2015. La #14 qui termine onzième est passée 27 fois par son stand tandis que l'Audi victorieuse est rentrée 29 fois. Et puis le retour de Nissan et l'arrivée de Ferrari, pas encore officiellement confirmée, devrait rendre la prochaine édition encore plus passionnante.

lm24,endurance,le mans,24 heures du mans,wec,championnat,monde,audi,r18,lotterer,tréluyer,fassler,équipage,32,tdi,quattro,lmp1,lmp2,porsche,toyota

Pas de surprise en LM P1-L avec une victoire du Rebellion Racing. Pour sa deuxième course, la très mélodieuse R-One conçue par ORECA Technology a fait preuve d’une belle fiabilité. L'équipage Prost/Heidfeld/Beche termine au pied du podium à 19 tours de la tête et égalise ainsi le meilleur résultat de l'équipe au Mans.

lm24,endurance,le mans,24 heures du mans,wec,championnat,monde,audi,r18,lotterer,tréluyer,fassler,équipage,32,tdi,quattro,lmp1,lmp2,porsche,toyota

En LMP2, les nombreuses équipes françaises ont été battues par  la Zytek Z11 SN-Nissan de Dolan-Tincknell-Turvey qui se classe cinquième au général. Une bien belle surprise pour l’étoile montante Oliver Turvey, appelé jeudi à remplacer Marc Gené au pied levé!

lm24,endurance,le mans,24 heures du mans,wec,championnat,monde,audi,r18,lotterer,tréluyer,fassler,équipage,32,tdi,quattro,lmp1,lmp2,porsche,toyota

La Ligier JS P2 de Badey-Thiriet-Gommendy se classe deuxième ce qui est une réelle déception tant le nouveau prototype de la marque française qui effectuait son retour a dominé la majeur partie de l’épreuve. L’équipage de la fausse Alpine (Panciatici-Webb-Chatin) complète le podium après une course très solide.

lm24,endurance,le mans,24 heures du mans,wec,championnat,monde,audi,r18,lotterer,tréluyer,fassler,équipage,32,tdi,quattro,lmp1,lmp2,porsche,toyota

Tous les ans, la bataille dans la catégorie GTE Pro se révèle somptueuse. Une fois encore, les spectateurs ont dégusté le menu 5 étoiles proposé par les quatre constructeurs engagés que sont Ferrari, Porsche, Corvette et Aston Martin. Incontestablement, l’équipage à battre sur cette 82e édition était celui de la Ferrari officielle n°51. Gianmaria Bruni, Toni Vilander et Giancarlo Fisichella ont été impériaux face aux Corvette durant la nuit puis face à Aston Martin au matin, deux équipes qui les attaquèrent sans relâche.

lm24,endurance,le mans,24 heures du mans,wec,championnat,monde,audi,r18,lotterer,tréluyer,fassler,équipage,32,tdi,quattro,lmp1,lmp2,porsche,toyota

C’est la seconde fois que le trio fantastique de l’équipe italienne l’emporte au Mans, après leur victoire commune de 2012. Gianmaria Bruni devient triple vainqueur de l’épreuve en Grand Tourisme tandis que Giancarlo Fisichella et Toni Vilander doublent la mise. Ces trois-là sont définitivement des grands!

lm24,endurance,le mans,24 heures du mans,wec,championnat,monde,audi,r18,lotterer,tréluyer,fassler,équipage,32,tdi,quattro,lmp1,lmp2,porsche,toyota

L’équipe Corvette n’a pas démérité. Pour une première expérience aux 24 Heures du Mans, les nouvelles C7 se sont montrées parfaitement compétitives face à la concurrence. Si la n°73 de Jan Magnussen, Jordan Taylor et Antonio García a été épargnée par les soucis majeurs, la n°74 d’Oliver Gavin, Tommy Milner et Richard Westbrook a connu une course plus difficile. En ayant lutté pour la victoire et en terminant à un tour de la Ferrari 458 victorieuse, le bilan est très positif pour les hommes de Doug Fehan.

lm24,endurance,le mans,24 heures du mans,wec,championnat,monde,audi,r18,lotterer,tréluyer,fassler,équipage,32,tdi,quattro,lmp1,lmp2,porsche,toyota

Aston Martin Racing a fait le show. Darren Turner, Stefan Mücke et Bruno Senna ont livré une bataille sans compromis jusqu’à la 18e heure de course lorsque la fiabilité de la V8 Vantage a fait défaut au constructeur britannique. Seule consolation, révélatrice, l’Aston Martin n°97 est créditée du meilleur tour en course en 3’53"763.
Dans le clan du Team Porsche Manthey, les mines sont tirées. Jamais les deux 911 GT3-RSR engagées n’ont été en mesure de disputer la victoire dans la catégorie, accusant un déficit certain en performances pures.

lm24,endurance,le mans,24 heures du mans,wec,championnat,monde,audi,r18,lotterer,tréluyer,fassler,équipage,32,tdi,quattro,lmp1,lmp2,porsche,toyota

Enfin, dans la catégorie LM GTE Am, l’homogénéité l’a emporté sur le nombre. Ainsi, l’équipage de l’Aston Martin n°95 a parfaitement maîtrisé l’impressionnante délégation d’AF Corse, représentée par six voitures. Kristian Poulsen, David Heinemeier Hansson et Nicki Thiim remportent donc ces 24 Heures du Mans 2014 et devancent de trois tours la Porsche de l’équipe Proton Compétition n°88 (Ried-Bachler-Al Qubaisi) et la Ferrari 458 Italia n°61 d’AF Corse.

lm24,endurance,le mans,24 heures du mans,wec,championnat,monde,audi,r18,lotterer,tréluyer,fassler,équipage,32,tdi,quattro,lmp1,lmp2,porsche,toyota

Du côté belge, le bilan n'est vraiment pas satisfaisant. La très courte apparition de la Nissan ZEOD RC, qui n’a couvert que cinq petits tours du circuit du Mans avant d’abandonner, a dû bien frustrer le Bruxellois Wolfgang Reip.

lm24,endurance,le mans,24 heures du mans,wec,championnat,monde,audi,r18,lotterer,tréluyer,fassler,équipage,32,tdi,quattro,lmp1,lmp2,porsche,toyota

Et chez Prospeed, le bilan est catastrophique puisqu'une nouvelle fois, la 75 a été contrainte à l'abandon tandis que la 79 termine 33e, 5e du GT Pro mais derrière toutes les GT Am...

lm24,endurance,le mans,24 heures du mans,wec,championnat,monde,audi,r18,lotterer,tréluyer,fassler,équipage,32,tdi,quattro,lmp1,lmp2,porsche,toyota

lm24,endurance,le mans,24 heures du mans,wec,championnat,monde,audi,r18,lotterer,tréluyer,fassler,équipage,32,tdi,quattro,lmp1,lmp2,porsche,toyota

lm24,endurance,le mans,24 heures du mans,wec,championnat,monde,audi,r18,lotterer,tréluyer,fassler,équipage,32,tdi,quattro,lmp1,lmp2,porsche,toyota

lm24,endurance,le mans,24 heures du mans,wec,championnat,monde,audi,r18,lotterer,tréluyer,fassler,équipage,32,tdi,quattro,lmp1,lmp2,porsche,toyota

lm24,endurance,le mans,24 heures du mans,wec,championnat,monde,audi,r18,lotterer,tréluyer,fassler,équipage,32,tdi,quattro,lmp1,lmp2,porsche,toyota

lm24,endurance,le mans,24 heures du mans,wec,championnat,monde,audi,r18,lotterer,tréluyer,fassler,équipage,32,tdi,quattro,lmp1,lmp2,porsche,toyota

lm24,endurance,le mans,24 heures du mans,wec,championnat,monde,audi,r18,lotterer,tréluyer,fassler,équipage,32,tdi,quattro,lmp1,lmp2,porsche,toyota

lm24,endurance,le mans,24 heures du mans,wec,championnat,monde,audi,r18,lotterer,tréluyer,fassler,équipage,32,tdi,quattro,lmp1,lmp2,porsche,toyota

13:53 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lm24, endurance, le mans, 24 heures du mans, wec, championnat, monde, audi, r18, lotterer, tréluyer, fassler, équipage, 32, tdi, quattro, lmp1, lmp2, porsche, toyota | | |

endurance,Le Mans,24 heures du mans,LMP1,LMGT,Audi,Toyota,Porsche

Voici les planches habituelles de tous les engagés de cette 82eme édition des 24 Heures du Mans qui se déroulera le week-end prochain en Sarthe. Le lien pour les avoir en grand format: http://www.spotterguides.com/portfolio/2014-le-mans/

endurance,Le Mans,24 heures du mans,LMP1,LMGT,Audi,Toyota,Porsche

 

endurance,Le Mans,24 heures du mans,LMP1,LMGT,Audi,Toyota,Porsche

22:24 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : endurance, le mans, 24 heures du mans, lmp1, lmgt, audi, toyota, porsche | | |

endurance,24 heures du mans,lm24,le mans,essais,dimanche,toyota,audi,porsche,hybride,corvette,911,ferrari

Habituel rendez-vous des animateurs du Championnat du Monde d'Endurance (WEC) à quinze jours du départ de la classique mancelle, la journée de répétition générale a eu lieu hier. Et c'est l'équipe en forme de cette saison 2014, Toyota, qui peut se prévaloir de deux jolis succès à Silverstone puis à Francorchamps lors des deux premières courses de la saison, qui termine en haut de la feuille des temps à l'issue de cette séance de répétition grandeur nature. L’écurie japonaise a ainsi mis en garde ses concurrents Audi et Porsche en réalisant les deux premiers chronos de la journée.

endurance,24 heures du mans,lm24,le mans,essais,dimanche,toyota,audi,porsche,hybride,corvette,911,ferrari

Sébastien Buemi a réalisé son meilleur temps en 3'23"014 lors de la deuxième partie de la journée au volant de la Toyota TS040 n°8, soit 0"7 de mieux que le temps effectué ce matin par l’Audi R18 e-tron quattro n°3 et 0"142 de mieux que la deuxième Toyota TS040 (n°7) de Kazuki Nakajima.

endurance,24 heures du mans,lm24,le mans,essais,dimanche,toyota,audi,porsche,hybride,corvette,911,ferrari

L’Audi n°3 termine à la troisième place avec un tour en 3'23"799 signé le matin par Marco Bonanomi. En 3'24"453, Loïc Duval a placé l'Audi n°1 en quatrième position.

endurance,24 heures du mans,lm24,le mans,essais,dimanche,toyota,audi,porsche,hybride,corvette,911,ferrari

Les deux Porsche 919 Hybrides LMP1-H ont pris en sandwich la troisième Audi (la #2, sixième) d’André Lotterer, grâce à au chrono de 3'24"692 signé par Neel Jani (#14) qui devance son coéquipier Timo Bernhard (#20) de seulement 0"2.

endurance,24 heures du mans,lm24,le mans,essais,dimanche,toyota,audi,porsche,hybride,corvette,911,ferrari

endurance,24 heures du mans,lm24,le mans,essais,dimanche,toyota,audi,porsche,hybride,corvette,911,ferrari

Le chrono de 3'22"349, pole position des 24 Heures du Mans 2013, pourrait bien tomber lors des essais qualificatifs si on en croit Sébastien Buemi: “Je pense qu’il est possible d’aller plus vite qu’en 2013 malgré le nouveau vibreur dans la dernière chicane. Il faudra pour cela que les conditions soient optimales. Nous avons passé notre programme d’essais et nous sommes dans la bonne direction. Le seul pépin rencontré a concerné la suspension mais il a vite été résolu. Le Toyota Racing est satisfait ce soir mais on ne sait pas quelles cartes ont abattu la concurrence. La course, c’est autre chose que la Journée Test.”

endurance,24 heures du mans,lm24,le mans,essais,dimanche,toyota,audi,porsche,hybride,corvette,911,ferrari

Dans la catégorie LMP1-H, la Rebellion R-One n°12 devance sa sœur la n°13 de 1"3 grâce au chrono réalisé par Matthias Beche (3'31"700) qui signe un temps à 8"6 !!!! de la Toyota la plus rapide du plateau.

endurance,24 heures du mans,lm24,le mans,essais,dimanche,toyota,audi,porsche,hybride,corvette,911,ferrari

Tout comme Toyota dans la catégorie reine, l'équipe G-Drive Racing, championne en titre de la catégorie LMP2, est déterminée à poursuivre l’aventure du Mans comme elle l’a débutée aujourd’hui. Roman Rusinov a réalisé le tour le plus rapide de la classe en 3'37'"795 au volant de la Morgan Nissan n°26, éclipsant l’ORECA03-Nissan n°48 de Murphy Prototypes dans les dernières minutes de la journée d’essais.

endurance,24 heures du mans,lm24,le mans,essais,dimanche,toyota,audi,porsche,hybride,corvette,911,ferrari

Signatech Alpine, qui avait été la plus rapide ce matin, signe le troisième chrono à seulement 0"8 des Irlandais. L’Oreca n°47 de KCMG signe le deuxième meilleur temps des équipes FIA WEC (à 1"68 de G-Drive), mais le 5è au général, derrière la Ligier Nissan n°35 de Oak Racing.

endurance,24 heures du mans,lm24,le mans,essais,dimanche,toyota,audi,porsche,hybride,corvette,911,ferrari

endurance,24 heures du mans,lm24,le mans,essais,dimanche,toyota,audi,porsche,hybride,corvette,911,ferrari

Après un début de journée entre les mains de la marque au cheval cabré, la catégorie LMGTE Pro a été dominée cet après-midi par la Porsche 911 RSR n°92 de Fred Makowiecki (Porsche Team Manthey) qui réalise son meilleur chrono en 3'57"260.

endurance,24 heures du mans,lm24,le mans,essais,dimanche,toyota,audi,porsche,hybride,corvette,911,ferrari

La deuxième séance de la journée a été difficile pour la voiture sœur qui n’a pas pu prendre la piste cet après-midi à cause d’un vol plané hors de la piste signé Jörg Bergmeister.

endurance,24 heures du mans,lm24,le mans,essais,dimanche,toyota,audi,porsche,hybride,corvette,911,ferrari

Dans la catégorie GTE, la première Ferrari n’était étonnamment pas une LMGTE Pro, mais bien la n°90 de l’écurie 8Star Motorsport de la catégorie LMGTE Am. En effet Paolo Ruberti a réalisé le deuxième meilleur chrono en 3'57"403, à seulement 0"143 du Français. Il devance la Ferrari AF Corse n°51 (LMGTE Pro) de Giancarlo Fisichella.

endurance,24 heures du mans,lm24,le mans,essais,dimanche,toyota,audi,porsche,hybride,corvette,911,ferrari

 Tous les concurrents ont désormais le regard tourné vers le dimanche 8 juin qui verra les écuries et les pilotes se retrouver sur la Place de la République pour les vérifications techniques et administratives en amont de la course des 24 Heures du Mans. Le premier rendez-vous sur la piste est fixé au mercredi 11 juin pour la première séance d’essais libres.

endurance,24 heures du mans,lm24,le mans,essais,dimanche,toyota,audi,porsche,hybride,corvette,911,ferrari

15:21 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : endurance, 24 heures du mans, lm24, le mans, essais, dimanche, toyota, audi, porsche, hybride, corvette, 911, ferrari | | |