nouveau,championnat,Tourisme,circuit,opel,astra,2016,TCR,international,compétition-client,national,330 ch,2.0,turbo,salon,francfort,présentation

Tandis que le WTCC, devenu une coupe monomarque Citroën tellement la marque française écrase la discipline, n'intéresse plus personne, le nouveau championnat de supertourisme TCR Series semble séduire nombre de constructeurs. Le dernier en date, après VW, est Opel qui mise sur la compétition-client avec une voiture destinée à cette compétition. En prenant pour base la nouvelle Astra, qui sera dévoilée en première mondiale au Salon de Francfort (IAA) en septembre, le département sports mécaniques du constructeur de Rüsselsheim travaille actuellement sur la mise au point d’une voiture répondant aux critères imposés pour les épreuves compétition-client au nouveau championnat de supertourisme TCR series au niveau national et international.

Le TCR series, inauguré en 2015, est basé sur un concept reposant sur trois points, comprenant des championnats nationaux et internationaux en parallèle au TCR International Series – toutes les épreuves devant répondre exactement aux mêmes règlementations techniques. Ce qui fait qu’une voiture TCR peut être utilisée dans le monde entier sans subir aucune modification technique. Les moteurs deux litres suralimentés ont une puissance de 330 ch et un couple maximal de 410 Nm.

« Les courses de tourisme ont toujours beaucoup compté chez Opel. La philosophie de la nouvelle série TCR correspond à notre idée de la compétition-client. Nous voulons offrir aux équipes privées qui ont de grandes ambitions une base qui puisse permettre de s’amuser beaucoup à un coût raisonnable, » explique Tina Müller, CMO d’Opel Group.

L'Opel Astra TCR est actuellement en cours de développement et ses spécifications techniques seront annoncées plus tard. Les premiers essais de la nouvelle voiture compétition-client devraient démarrer en octobre.

nouveau,championnat,Tourisme,circuit,opel,astra,2016,TCR,international,compétition-client,national,330 ch,2.0,turbo,salon,francfort,présentation

endurance,24,heures,francorchamps,circuit,belge,VDS,BMW,Z4,GT3,victoire,audi,WRT,R8,LMS,Palttala,Catsburg,Luhr,photos,2015,BES,blancpain,series

Le passage à la catégorie GT en 2000 n’a jamais porté chance à BMW même si elle est souvent passée très près de la victoire. Que ce soit avec ses M3 GTR avant de passer le relais à l’équipe de Marc Van der Straten qui tentait l’impossible exploit face à Audi et ses R8 fortement soutenues par l’usine depuis 2011. 2015 fut la bonne pour le BMW Sports Trophy Team Marc VDS et cela nous fait plaisir de voir les troupes carolos réussir leur pari juste avant le remplacement de la jolie Z4 GT3 par la lourdaude Série 6 dès 2016.

endurance,24,heures,francorchamps,circuit,belge,VDS,BMW,Z4,GT3,victoire,audi,WRT,R8,LMS,Palttala,Catsburg,Luhr,photos,2015,BES,blancpain,series

Et même si tout le monde pensait que la voiture de Maxime Martin avait à priori plus de chance de grimper sur la première marche du podium dimanche en fin d’après-midi (la #45 fut trahie par son moteur le dimanche matin alors qu’elle caracolait en tête), la victoire de Markus Palttala (FIN) et de ses équipiers Nick Catsburg (NL) et Lucas Luhr (D) venge parfaitement la défaite vécue douze mois plus tôt pour sept minuscules secondes face à WRT. Le Hollandais s’est fait remarquer lorsqu’il a fallu pousser la BMW dans ses derniers retranchements le dimanche pour assurer la victoire face à l’Audi WRT #2 avant de signer le meilleur tour en course en 2’18’’751!

endurance,24,heures,francorchamps,circuit,belge,VDS,BMW,Z4,GT3,victoire,audi,WRT,R8,LMS,Palttala,Catsburg,Luhr,photos,2015,BES,blancpain,series

Félicitons également Bas Leinders qui avait choisi de privilégier son rôle de Team Manager pour consolider l’équipe avant les 24 heures de Francorchamps 2014 se faisant alors remplacer par un certain Lucas Luhr… Mais à voir le bonheur du Limbourgeois sur le podium final, gageons qu’il appréciera cette victoire comme tous les membres de l’équipe. A 40 ans, Bas est en train de réussir une seconde carrière.

endurance,24,heures,francorchamps,circuit,belge,VDS,BMW,Z4,GT3,victoire,audi,WRT,R8,LMS,Palttala,Catsburg,Luhr,photos,2015,BES,blancpain,series

C’était pas l’année de WRT   

Du côté du Belgian Audi Club Team WRT, on a de quoi nourrir quelques regrets malgré la deuxième place finale du trio de la #2 qui a échoué à un tour après 536 boucles.

endurance,24,heures,francorchamps,circuit,belge,VDS,BMW,Z4,GT3,victoire,audi,WRT,R8,LMS,Palttala,Catsburg,Luhr,photos,2015,BES,blancpain,series

Visiblement la nouvelle Audi R8 LMS est bien née puisque les quatre exemplaires alignés par WRT et Phoenix ont rallié l’arrivée. Il faut préciser aussi que sur la voiture de Stippler, Müller et Ortelli, on a bouclé la course sans changer les freins au contraire de la concurrence. Les Audi avaient misé sur la fiabilité mais elles ont été contrariées, comme tous les favoris, par les conditions climatiques exécrables du début de course.

endurance,24,heures,francorchamps,circuit,belge,VDS,BMW,Z4,GT3,victoire,audi,WRT,R8,LMS,Palttala,Catsburg,Luhr,photos,2015,BES,blancpain,series

Et puis petite déception du côté de la #1 de Vanthoor/Rast/Winkelhock, d’abord ralentie par une erreur de notre compatriote, qui a perdu son sang-froid après avoir été bloqué durant de longs tours derrière la Mercedes SLS pilotée par le Hollandais Yelmer Buurman. En fin de course, un changement de boîte de vitesses effectué en 45 minutes par les hommes de WRT, viendra encore repousser l’Audi au classement général alors qu’elle était revenue dans le Top6. Du coup, Laurens laisse échapper de gros points dans l’optique du championnat.

endurance,24,heures,francorchamps,circuit,belge,VDS,BMW,Z4,GT3,victoire,audi,WRT,R8,LMS,Palttala,Catsburg,Luhr,photos,2015,BES,blancpain,series

Chez Phoenix Racing, la dernière marche du podium est inespérée pour Mamerow/Mies/Thiim même si les deux R8 LMS n’ont guère quitté le haut de tableau sans pouvoir toutefois jouer la gagne. L’autre exemplaire aligné par l’équipe allemande pour le trio magique Fässler/Lotterer/Rockenfeller, termine au cinquième rang.

Ferrari, reines du Pro/Am

endurance,24,heures,francorchamps,circuit,belge,VDS,BMW,Z4,GT3,victoire,audi,WRT,R8,LMS,Palttala,Catsburg,Luhr,photos,2015,BES,blancpain,series

Le retrait de la Mercedes du Rowe Racing #99 (courroie d’alternateur) en dernière heure sur problème mécanique n’a pas fait des heureux que chez Audi. Il a aussi permis à la Ferrari F458 Italia de notre compatriote Stéphane Lémeret de terminer au pied du podium en remportant, par la même occasion, la victoire dans la catégorie réservée aux professionnels et aux amateurs. Le journaliste/pilote est également le premier Belge au classement général. Il faut dire que l’équipe italienne AF Corse est devenue une spécialiste de la catégorie Pro/Am à Spa puisqu’elle signe un doublé après sa victoire en 2014. Avec ses équipiers Gimmi Bruni, Alessandro Pier Guidi et Pasin Lathouras, Stéphane a réussi à nos yeux ses plus belles 24 heures. Il suffisait de le voir, éprouvé mais pas peu fier à l’issue de son dernier relais le dimanche après-midi.

endurance,24,heures,francorchamps,circuit,belge,VDS,BMW,Z4,GT3,victoire,audi,WRT,R8,LMS,Palttala,Catsburg,Luhr,photos,2015,BES,blancpain,series

«Ils avaient choisi de tout miser sur la pole position et du coup, la 458 était très pointue à piloter. Il fallait constamment maîtriser le survirage. Je n’ai jamais piloté une voiture aussi délicate aux 24 heures de Francorchamps et je suis plutôt fier d’avoir réussi ma mission. Ils m’ont demandé de rouler toutes les heures depuis ce dimanche matin. Mais que c’est bon de grimper sur cette première marche du podium et même si ce n’est pas celle du général, j’avoue que je suis assez heureux du résultat. J’avais parié sur la victoire de catégorie et un Top5 en espérant secrètement un podium au général. Ça n’est pas passé loin!»

endurance,24,heures,francorchamps,circuit,belge,VDS,BMW,Z4,GT3,victoire,audi,WRT,R8,LMS,Palttala,Catsburg,Luhr,photos,2015,BES,blancpain,series

L’équipe italienne chère à Amato Ferrari a signé le doublé de la catégorie avec l’équipage Cameron/Guedes/Griffin/Rigon qui signe par la même occasion une belle sixième place finale devant les deux BMW Z4 GT3 de l’équipe Barwell ayant misé elle aussi sur des équipages Pro/Am. La Bentley Continental GT3 #84 du Team HTP de Primat/Abril/Parisy sauf l’honneur de la marque britannique décidément jamais brillante dans les Ardennes belges. Du côté de l’équipe M Sport, c’était la bérézina avec un Andy Meyrick sorti violemment de la piste durant la nuit tandis que la #8 de l’excellent Maxime Soulet devait renoncer sur des problèmes électriques.

endurance,24,heures,francorchamps,circuit,belge,VDS,BMW,Z4,GT3,victoire,audi,WRT,R8,LMS,Palttala,Catsburg,Luhr,photos,2015,BES,blancpain,series

Le Top 10 est clôturé par l’Aston Martin Vantage GT3 de Onslow Cole/Leonard/Meadows/Mücke engagée en PAM. Enfin, notons encore la victoire, du côté des équipages 100% amateurs de l’Audi R8 LMS Ultra de Loggie/Westwood/Macleod/Simonsen signant également la 14è place finale.

endurance,24,heures,francorchamps,circuit,belge,VDS,BMW,Z4,GT3,victoire,audi,WRT,R8,LMS,Palttala,Catsburg,Luhr,photos,2015,BES,blancpain,series

Copies à revoir

endurance,24,heures,francorchamps,circuit,belge,VDS,BMW,Z4,GT3,victoire,audi,WRT,R8,LMS,Palttala,Catsburg,Luhr,photos,2015,BES,blancpain,series

Du côté des déceptions, il y a d’abord les Mercedes SLS AMG GT3 qui, à l’exception de la #99 de Stef Dusseldorp, Nico Bastian et Daniel Juncadella, n’ont jamais pu jouer les premiers rôles d’une épreuve remportée par l’une d’elles en 2012. L’une des Black Falcon a certes été éliminée lors d’un contact avec une Ferrari samedi durant la nuit mais cela n’empêche que la nouvelle Mercedes-AMG GT3 sera la bienvenue en 2016 pour venir à nouveau jouer la gagne.

endurance,24,heures,francorchamps,circuit,belge,VDS,BMW,Z4,GT3,victoire,audi,WRT,R8,LMS,Palttala,Catsburg,Luhr,photos,2015,BES,blancpain,series

Même son de cloche chez Nissan qui n’en finit pas de décevoir. Alors qu’elle pouvait s’appuyer sur trois exemplaires de sa GT-R Nismo GT3, la marque japonaise n’a jamais brillé. L’équipage-phare, victorieux cette année des 1000 km de Bathurst, Katsumasa Chiyo, Wolfgang Reip et Alex Buncombe n’a jamais pu se mettre en évidence. Pire même puisque Buncombe abîmait l’auto lors d’un dépassement trop optimiste sur un attardé. La #23 termine ainsi à une anecdotique 15ème place. Le trio de la Nissan GT-R GT3 NISMO reste en lice pour le titre Blancpain Endurance Series mais il ne faudra pas se louper au Nürburgring. L’autre Nissan engagée en Pro-Cup par l’équipe MRS a abdiqué sur sortie de piste.

endurance,24,heures,francorchamps,circuit,belge,VDS,BMW,Z4,GT3,victoire,audi,WRT,R8,LMS,Palttala,Catsburg,Luhr,photos,2015,BES,blancpain,series

Pour Mc Laren et Lamborghini, nous serons nettement moins catégoriques. D’abord parce que la première a animé le début de course grâce à un Kevin Estre souhaitant à tout prix faire oublier sa bourde monumentale des essais libres où il était sorti de la route. Et puis cette nouvelle Mc Laren 650S GT3 débutait dans le double tour d’horloge noir-jaune-rouge. Avec ses deux équipages de pointe (van Gisbergen/Bell/Estre & Senna/Quaife Hobbs/Parente) le Von Ryan Racing avait une belle carte à jouer. Malheureusement, les chronos spectaculaires de Estre et Parente sous la pluie du début de course n’ont pas eu de suite lorsque les conditions se sont améliorées et la #59 ne termine qu’à la 18è place tandis que la #58 est 29è.

endurance,24,heures,francorchamps,circuit,belge,VDS,BMW,Z4,GT3,victoire,audi,WRT,R8,LMS,Palttala,Catsburg,Luhr,photos,2015,BES,blancpain,series

Chez Lamborghini, après des essais catastrophiques, les évènements ont pris une meilleure tournure durant les premières heures de courses. Les deux Huracan du Grasser Racing Team sont rapidement revenues dans le Top10 mais l’une était contrainte à l’abandon sur sortie de piste vers 23h30 tandis que l’autre abandonnait sur ennuis mécaniques après 18 heures de course.

endurance,24,heures,francorchamps,circuit,belge,VDS,BMW,Z4,GT3,victoire,audi,WRT,R8,LMS,Palttala,Catsburg,Luhr,photos,2015,BES,blancpain,series

Coup de gueule

Sincèrement, nous n’avons jamais été aussi vite rentrés chez nous le samedi soir. Bien sûr, SRO ne peut pas prévoir la météo surtout dans le pot de chambre de la Belgique et encore moins les sorties de route des peintres qui se prennent pour des pilotes et qui entraînent de longues séances de safety cars en attendant la réparation des rails. Mais n’est-il pas possible de mettre en place un système de zone orange sur une certaine partie du circuit sans ralentir nécessairement tout le peloton, des heures durant? Quand vous êtes à l’autre bout du circuit, sous la tempête, et que vous assistez à un défilé de bolides à 80 km/h, je vous assure que vous ne la trouvez pas nécessairement bonne.

endurance,24,heures,francorchamps,circuit,belge,VDS,BMW,Z4,GT3,victoire,audi,WRT,R8,LMS,Palttala,Catsburg,Luhr,photos,2015,BES,blancpain,series

Et que dire de ces entrées en piste de la voiture de sécurité sans aucune coordination? Franchement, là aussi, il y a moyen de trouver des solutions pour ne pas que certains candidats à la victoire tirent profit de la situation pendant que d’autres doivent manger leur volant derrière la deuxième SC ou encore patienter un temps fou à la sortie de la voie des stands. Les conditions météo et les choix de pneus cornéliens induits ont déjà suffisamment durci le travail des team-managers pour que ceux-ci voient tous leurs efforts anéantis par des décisions prises par des commissaires beaucoup trop teintés d’amateurisme…

endurance,24,heures,francorchamps,circuit,belge,VDS,BMW,Z4,GT3,victoire,audi,WRT,R8,LMS,Palttala,Catsburg,Luhr,photos,2015,BES,blancpain,series

Enfin, comment se fait-il que les parkings soient déjà complets à plusieurs heures du départ alors que les tribunes sont loin d’être combles? On soupçonne le circuit de vendre plus de places qu’il n’y en a… mais au détriment des vrais professionnels qui viennent sur le circuit pour y travailler, ce n’est vraiment pas sérieux. Et puis que dire de cette impossibilité d’obtenir le moindre pass pour un accompagnant comme il est possible sur n’importe quelle épreuve sportive majeure? On vit vraiment une drôle d’époque!

endurance,24,heures,francorchamps,circuit,belge,VDS,BMW,Z4,GT3,victoire,audi,WRT,R8,LMS,Palttala,Catsburg,Luhr,photos,2015,BES,blancpain,series

12:56 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : endurance, 24, heures, francorchamps, circuit, belge, vds, bmw, z4, gt3, victoire, audi, wrt, r8, lms, palttala, catsburg, luhr, photos, 2015, bes, blancpain, series | | |

autonews,aout,2015,283,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,ers,bru,Ypres,Pologne,Ogier,Loix,Skoda,Volkswagen,Matton,Gressens,AMG,Mercedes

Une nouvelle fois, l’équipe rédactionnelle d’autonews a tenu à vous offrir un numéro rempli de bonnes choses à déguster durant tout l’été. Cela commence par un reportage archi-complet sur le Kenotek Ypres Rally où nous revenons sur cette édition exceptionnelle en lui consacrant pas moins de douze pages! Il n’en fallait pas moins pour saluer la dixième victoire de Freddy Loix et la première de la Skoda Fabia R5 en Belgique.

Nous vous proposons également notre compte-rendu du Rallye de Pologne remporté par l’inévitable Sébastien Ogier. Mais derrière, quelques jeunes se font de plus en plus pressants. Et puis pour tenter de mettre un peu d’éclairage sur ce qui se trame actuellement en coulisses au sein du groupe PSA Peugeot-Citroën, Vincent Marique a rencontré le Directeur Général de Citroën Racing, Yves Matton.

Clovis a apporté sa touche dans cette interview en nous offrant l'illustration de son dernier rêve: une Formule E en rallye! A découvrir dans autonews.

Alexandre Peeters est de son côté allé à la rencontre de Gino Büx et Eric Borguet pour tirer le bilan de l’aventure unique qu’ils ont vécue au sein du RACB National Team durant ces deux dernières saisons, même si elle ne se termine malheureusement pas comme ils l'auraient espéré.

Du côté des circuits, nous vous proposons l’habituelle présentation des 24 Heures de Francorchamps qui verront plusieurs Belges bien placés pour la victoire. Les dernières performances de nos compatriotes en Belgique et à l’étranger sont traitées dans les pages Paddocks.

Et puis ne manquez surtout pas l’interview d’Eric Gressens, le "Pharmacien Fou" de Waimes, qui nous a offert un numéro d’artiste comme lui seul en a le secret! Ce qui n'empêche que ce touche-à-tout a remporté le Ypres Historic Rally National avec Glenn Janssens et est monté sur le podium des 25H VW Fun Cup.

Les pages Histonews reviennent précisément sur les annexes historiques du Rallye d’Ypres, sur les jolis bolides présents traditionnellement au Spa Classic, sans oublier la présentation des 6 Heures de Visé.

Enfin, au rayon des essais, nous avons découvert le nouveau Hyundai Tucson, la Toyota Avensis et la Skoda Superb Combi tandis que nous avons pu goûter plus longuement à la diabolique Mercedes CLA 45 AMG Shooting Brake, à un trio de Citroën (C4 Cactus 1.2 110,  C4 2.0 HDi 150 et DS 4 2.0 HDi 180), à la VW Golf GTE, à la Nissan Pulsar GT sans oublier un match opposant l’Audi A1 à la Mini One D.

Bonne lecture et excellentes vacances.

autonews,aout,2015,283,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,ers,bru,Ypres,Pologne,Ogier,Loix,Skoda,Volkswagen,Matton,Gressens,AMG,Mercedes

nissan,juke,juke-r,new,2015,gt-r,moteur,turbo,6 cylindres,600 ch

Nous avions eu la chance, rare et privilégiée, d'essayer à l'époque la première version du Nissan Juke-R. Un engin hallucinant alliant la carrosserie du Juke au moteur et à la transmission de la légendaire Nissan GT-R et que nous avions pu essayer sur une petite piste de pilotage près d'Andenne. Quatre ans plus tard, le Juke-R évolue en adoptant les nouveaux traits stylistiques de l'année modèle 2015 rehaussée d'un moteur encore plus puissant et d'un design encore plus audacieux: bienvenue au Juke-R 2.0.

Nissan,Juke,Juke-R,new,2015,GT-R,moteur,turbo,6 cylindres,600 ch

Les débuts mondiaux de ce nouveau Juke-R 2.0 ont eu lieu ce week-end, dans le cadre du Festival de vitesse annuel de Goodwood. Les visiteurs du festival ainsi que les téléspectateurs ont ainsi assisté aux premiers tours de roue du Juke-R 2.0 dans le cadre de la course de côte de Goodwood. Son pilote n'était autre que Jann Mardenborough, vainqueur de la Nissan GT Academy et auteur du fameux décollage d'une GT-R sur le Ring ayant entraîné une cascade de réactions très négatives de la part des gestionnaires du célèbre circuit allemand. Ils ont une drôle de façon de punir les pilotes fautifs chez Nissan...

Nissan,Juke,Juke-R,new,2015,GT-R,moteur,turbo,6 cylindres,600 ch

Le Juke-R 2.0 est basé sur l'année modèle 2014 du Nissan Juke rehaussée de plusieurs améliorations esthétiques et techniques. Il a encore reçu une cure supplémentaire de stéroïdes de la GT-R, puisque son moteur développe désormais pas moins de 600 ch. Arborant toujours la livrée noir mat caractéristique, le Juke-R 2.0 est encore plus musculeux, audacieux et puissant que son prédécesseur. Et comme pour les bolides ridicules vus au Mans, ce sont, une nouvelle fois, des Anglais à la manœuvre en la personne du Team RML de Ray Mallock.

Nissan,Juke,Juke-R,new,2015,GT-R,moteur,turbo,6 cylindres,600 ch

Et puis ce Juke-R 2.0 arrive à temps pour célébrer bientôt le cinquième anniversaire de la production du Juke, le crossover le plus apprécié en Europe. Depuis son lancement en 2010, plus de 600.000 unités ont trouvé acquéreur en Europe et le Juke continue à conforter la position de leader de Nissan sur le marché des crossovers.

Nissan,Juke,Juke-R,new,2015,GT-R,moteur,turbo,6 cylindres,600 ch

12:11 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nissan, juke, juke-r, new, 2015, gt-r, moteur, turbo, 6 cylindres, 600 ch | | |

histoire,patrimoine,BMW,318,Tds,officielle,usine,endurance,24 heures,spa,francorchamps,1987,3ème,naspetti,kox,menzel,diesel,podium,historique

C'est en 1996 que les 24 heures de Francorchamps admettent pour la première fois des motorisations diesels et pour cela, la catégorie EcoTech est créée de toute pièce. Les 24 heures du Mans n'ont donc rien inventé lorsqu'ils ont ouvert leur 56e stand à de nouvelles technologies. Cette année-là, les débuts sont laborieux entre les VW Golf GTD officielles et les amateurs au volant de Peugeot 306 HDI et autres Audi 80 TDI.

histoire,patrimoine,BMW,318,Tds,officielle,usine,endurance,24 heures,spa,francorchamps,1987,3ème,naspetti,kox,menzel,diesel,podium,historique

Douze mois plus tard, l'usine VW est de retour mais c'est surtout BMW qui débarque dans les Ardennes avec une 318 Tds très affûtée et confiée à un trio de pilotes officiels formé du Hollandais Peter Kox, de l'Italien Emmanuelle Naspetti et de l'Allemand Christian Menzel. En signant le 7è meilleur chrono lors des essais qualificatifs, la BMW démontre qu'elle n'est pas venue pour amuser le terrain.

histoire,patrimoine,BMW,318,Tds,officielle,usine,endurance,24 heures,spa,francorchamps,1987,3ème,naspetti,kox,menzel,diesel,podium,historique

En course, elle s'installe rapidement à la quatrième place derrière les deux BMW officielles et la Honda Accord. On la verra même occuper un instant la deuxième place suite à la sortie de route de la Honda vers deux heures du matin et aux ennuis de la "2", obligée de s'arrêter sur le sommet du Raidillon pour défroisser une aile suite à un contact avec un doublé. Mais des petits soucis sur la 82 vont permettre aux deux Fina-Bastos de signer le doublé tandis que la 318 Tds devra se contenter de la troisième marche du podium, à 8 tours de la BMW victorieuse.

histoire,patrimoine,BMW,318,Tds,officielle,usine,endurance,24 heures,spa,francorchamps,1987,3ème,naspetti,kox,menzel,diesel,podium,historique

12:06 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : histoire, patrimoine, bmw, 318, tds, officielle, usine, endurance, 24 heures, spa, francorchamps, 1997, 3ème, naspetti, kox, menzel, diesel, podium, historique | | |