ferrari,f488,gtb,new,nouvelle,novita,coupé,berlinette,italie,salon,genève,2015,v8,biturbo,670 ch,propulsion,335 kmh

Sacrés Italiens! Alors qu’ils avaient déjà envoyé Ford sur les roses à l’époque où le géant américain avait proposé à Enzo Ferrari de lui racheter son écurie, dans les années 60, voilà qu’ils jouent à nouveau une jolie farce à Ford. En diffusant les premières photos et quelques informations sur la nouvelle F488 GTB à quelques minutes du lancement de la Focus RS annoncé à grand renfort de bandes annonces et de Teaser depuis des semaines! C’est le genre d’incident qui me fait bien rire même si je ne suis pas sûr que mes amis transalpins l’aient fait exprès…Ferrari,F488,GTB,new,nouvelle,novita,coupé,berlinette,italie,salon,genève,2015,V8,biturbo,670 ch,propulsion,335 km/h

Toujours est-il que le voile est déjà levé sur celle qui fera les beaux jours de la marque au cheval cabré dans les prochaines années. Et en attendant sa présentation au Salon de Genève, qui ouvrira ses portes dans un mois et où votre serviteur sera présent physiquement, voici déjà ce que nous savons sur une nouveauté qui arrive alors que sa devancière n’avait pas encore pris de rides. Décidément, la concurrence de Porsche et de Mc Laren semble avoir donné un coup de fouet aux bureaux d’ingénierie basés à Maranello. Nous ne nous en plaindrons pas.

Ferrari,F488,GTB,new,nouvelle,novita,coupé,berlinette,italie,salon,genève,2015,V8,biturbo,670 ch,propulsion,335 km/h

40 ans après la mythique 308 GTB, premier modèle à V8 central arrière de la maison italienne, la 488 démontre que cette architecture est à nouveau d'actualité mais remet la recette au goût du jour. En l'occurrence, elle se fie à deux turbocompresseurs qui soufflent dans les bronches d'un 3.9 V8 installé en lieu et place du 4.5 atmosphérique de la 458. Malgré ce rapetissement apparent, la puissance fait un bond en avant: la 488 dispose de 670 ch (à 8.000 trs/mn !) contre les 605 de la 458 Speciale. Forcément, les performances progressent. Selon Ferrari, le 0 à 200 km/h serait expédié en 8″3, soit 8 dixièmes de mieux qu'avant tandis que la Vmax dépasserait les 335 km/h.

Ferrari,F488,GTB,new,nouvelle,novita,coupé,berlinette,italie,salon,genève,2015,V8,biturbo,670 ch,propulsion,335 km/h

Pour juguler cette énergie, les ingénieurs ont doté la 488 des dernières versions de leurs équipements électroniques: système antipatinage F1-Trac particulièrement évolué pour maîtriser le couple de 760 Nm, distribution de couple variable entre les roues arrière, Side Slip Angle Control pour glisser comme un pro tout en gardant les garde-fous électroniques en éveil. Le dessin a également évolué, sans que Ferrari ne soit partie d'une feuille blanche pour autant. Les couturiers italiens ont orné la robe d'énormes entrées d'air à l'avant et au niveau des hanches ainsi que d'un aileron escamotable. Parmi les changements tangibles, on note aussi le diffuseur agrandi et la réduction du nombre des sorties d'échappement à deux exemplaires au lieu de trois auparavant.Ferrari,F488,GTB,new,nouvelle,novita,coupé,berlinette,italie,salon,genève,2015,V8,biturbo,670 ch,propulsion,335 km/h

Voilà, si le service presse de Ferrari lit ces quelques lignes, qu'il n'hésite surtout pas à nous proposer un essai! Nous sommes même prêts à faire le déplacement en Emilie-Romagne. Et nous sommes sûrs que, contrairement à ce que les mauvaises langues disent déjà, l'apport de deux turbos au V8 ne dispense guère la nouvelle F488 GTB de nous offrir des sensations inoubliables si pas inavouables. Et qu'à côté du pur-sang italien, les chevaux allemands feront une nouvelle fois bien pâle figure...

Ferrari,F488,GTB,new,nouvelle,novita,coupé,berlinette,italie,salon,genève,2015,V8,biturbo,670 ch,propulsion,335 km/h

14:46 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ferrari, f488, gtb, new, nouvelle, novita, coupé, berlinette, italie, salon, genève, 2015, v8, biturbo, 670 ch, propulsion, 335 kmh | | |

Nissan,GT-R,LM,endurance,WEC,LMP1,nouvelle,new,saison,mondiale,2015,hybride,V6,essence,3.0,litres,Gene,Marc,Wolfgang,Reipp,belge,pilote

Les premières photos volées de la nouvelle LMP1 de Nissan ne laissait guère place aux doutes, celle-ci jouait clairement la carte de l'originalité face aux trois marques déjà présentes dans le Championnat du Monde d'Endurance. Un pari un peu fou si l'on veut bien se souvenir que la marque japonaise n'a jamais vraiment briller lors des ses participations précédentes aux 24 Heures du Mans. Ce qui a changé par rapport à cette période, c'est qu'il existe dorénavant un championnat du monde de la spécialité qui permet aux battus du Mans de se refaire une santé lors des autres manches disputées.

Nissan,GT-R,LM,endurance,WEC,LMP1,nouvelle,new,saison,mondiale,2015,hybride,V6,essence,3.0,litres,Gene,Marc,Wolfgang,Reipp,belge,pilote

Mais Toyota et Porsche pourront en témoigner, des victoires ou des titres en WEC ne remplaceront jamais une victoire dans la classique mancelle. Et là, Audi demeure, jusqu'à preuve du contraire, le spécialiste en misant avant tout sur des choix techniques très conservateurs. Alors en découvrant cette Nissan GT-R LM, nous ne pouvons que nous montrer sceptiques face aux choix totalement originaux.

Nissan,GT-R,LM,endurance,WEC,LMP1,nouvelle,new,saison,mondiale,2015,hybride,V6,essence,3.0,litres,Gene,Marc,Wolfgang,Reipp,belge,pilote

Mais que cela ne nous empêche pas de détailler ses spécificités à travers les paroles de Ben Bobwly: "Nous avons un 3.0 V6 essence à double turbo très moderne mais classique. Il s’agit d’un système très efficace de sorte qu’il produise une grande quantité de puissance pour utiliser au maximum la quantité d’essence allouée. La limite du débit de carburant est l’une des nouveautés du règlement pour Le Mans. Nous ne sommes pas limités par la capacité du moteur, la pression de suralimentation ou le régime moteur, mais uniquement par le débit de carburant. Pour être plus efficace, il faut plus de puissance. Nous brûlons une petite quantité de carburant, environ 30% de moins de ce qui était utilisé au Mans en 2013. Nous avons donc un moteur essence capable de produite d’une manière efficace une certaine quantité d’énergie, et en plus de cela, nous utilisons un système de récupération d’énergie cinétique (ERS). Nous voulons libérer l’énergie très rapidement pour ramener la voiture à une bonne vitesse le plus vite possible. La clé est de stocker l’énergie, puis de relâcher le plus rapidement possible, ce qui rend notre système très compétitif."

Nissan,GT-R,LM,endurance,WEC,LMP1,nouvelle,new,saison,mondiale,2015,hybride,V6,essence,3.0,litres,Gene,Marc,Wolfgang,Reipp,belge,pilote

Ce que l'ingénieur ne dit pas, nous pouvons le supputer. Ce moteur placé à lavant développerait aux alentours de 550 ch et sera aidé par un système de récupération d'énergie (à propos duquel aucune information n'a été révélée), vraisemblablement relié à l'essieu arrière et dont l'apport devrait permettre d'atteindre les 1250 chevaux si l'on croit les chiffres entendus ici et là. Mais ceci n'est bien évidemment que de la théorie. La boîte de vitesses est à cinq rapports. L'auto sera chaussée par des pneus de 16 pouces, de 31 cm de large à l'avant et de 20 à l'arrière. Sans surprise, c'est Michelin qui en a la charge.

Nissan,GT-R,LM,endurance,WEC,LMP1,nouvelle,new,saison,mondiale,2015,hybride,V6,essence,3.0,litres,Gene,Marc,Wolfgang,Reipp,belge,pilote

Côté pilotes enfin, seul l'Espagnol Marc Gené a pour le moment été officialisé. Il s'agit là aussi d'un choix discutable, l'Espagnol n'ayant jamais été qu'un suppléant chez Audi. Parmi les candidats, le Britannique Jan Mardenborough, pur produit de la GT Academy by Nissan, est également attendu mais pour nous, c'est surtout le Bruxellois Wolfgand Reip qu'on espère voir au volant de ce drôle de bolide. En espérant qu'il boucle davantage de tours au Mans qu'en 2014 avec la Zeod.

Nissan,GT-R,LM,endurance,WEC,LMP1,nouvelle,new,saison,mondiale,2015,hybride,V6,essence,3.0,litres,Gene,Marc,Wolfgang,Reipp,belge,pilote

21:51 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nissan, gt-r, lm, endurance, wec, lmp1, nouvelle, new, saison, mondiale, 2015, hybride, v6, essence, 3.0, litres, gene, marc, wolfgang, reip, belge, pilote | | |

Spa,Rally,programme,parcours,dévoilé,Fays,Clémentine,vendredi,samedi,buffet,hamoir

Le timing et les points de chute du Spa Rally figurent désormais sur le site officiel de l’épreuve (www.sparally.com). Le voile se lève donc progressivement sur cette deuxième manche du championnat de Belgique des rallyes à laquelle sont déjà inscrits près de cinquante équipages (BHR, VHC et VHRS).

Spa,Rally,programme,parcours,dévoilé,Fays,Clémentine,vendredi,samedi,buffet,hamoir

Comme annoncé, les festivités débuteront le vendredi 13 mars avec une boucle de trois tronçons chronométrés disputée deux fois. Les concurrents franchiront le podium dès 16h00 et se rendront d’abord à Ster-Rivage (9,14 km – 100% asphalte). Ils mettront ensuite le cap sur la spéciale-show de Fays (10,0 km – 1140 m de terre) pour en terminer par un rendez-vous mythique du sport automobile belge, la Clémentine (12,42 km – 3330 m de terre). Un regroup sera organisé à Theux entre les deux premières spéciales lors de chaque boucle, le retour des équipages à Spa étant prévu à partir de 22h25.

Spa,Rally,programme,parcours,dévoilé,Fays,Clémentine,vendredi,samedi,buffet,hamoir

Le samedi 14 mars, les ténors se présenteront au podium à 08h10 avant d’attaquer une boucle de cinq étapes spéciales. Classique de la région spadoise, le premier rendez-vous Barisart-Creppe-Winamplanche (11,41 km – 840 m de terre) leur permettra de trouver le rythme avant de découvrir quatre tronçons inédits: Ferrières-My (9,34 km – 100% asphalte), Ouffet-Bende-Warzée (7,93 km – 600 m de terre), Sparmont-Fairon (7,31 km – 2070 m de terre) et Hodbomont-La Reid (10,20 km – 1140 m de terre). Cette boucle sera parcourue à trois reprises, un remote service étant prévu à Hamoir après chaque passage à Ferrières-My.

Spa,Rally,programme,parcours,dévoilé,Fays,Clémentine,vendredi,samedi,buffet,hamoir

C’est donc au terme de vingt-et-une étapes spéciales – ou Regularity tests pour les concurrents VHRS – que les vainqueurs de ce premier Spa Rally seront fêtés comme il se doit sur le podium d’arrivée installé au centre de Spa à partir de 21h55. (Photos: site www.brc.be)

Spa,Rally,programme,parcours,dévoilé,Fays,Clémentine,vendredi,samedi,buffet,hamoir

20:04 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : spa, rally, brc, belgian, championship, 2015, programme, parcours, dévoilé, fays, clémentine, vendredi, samedi, ouffet, hamoir | | |

toyota,programme,sportif,2015,endurance,rallye,wrc,2017,retour,yaris,le mans,wec,ts040,super gt,nascar

Toyota a annoncé aujourd’hui son programme pour l’année 2015 dans les différentes disciplines du sport automobile. Par ailleurs, la marque fera son grand retour en Championnat du Monde des Rallyes (WRC) à partir de 2017 avec une Yaris développée par Toyota Motorsport GmbH.

toyota,programme,sportif,2015,endurance,rallye,wrc,2017,retour,yaris,le mans,wec,ts040,super gt,nascar

En plus de son engagement en Championnat du Monde d’Endurance (WEC), Toyota Racing continuera à soutenir les équipes qui courent en NASCAR aux États-Unis, en Super Formula au Japon ainsi que sur le Rallye Dakar. Lexus Racing disputera le championnat Super GT au Japon et fournira des RC F GT3 à différentes équipes privées sur plusieurs continents, y compris en Europe. L’écurie officielle GAZOO Racing sera au départ des 24 Heures du Nürburgring avec une équipe constituée d’employés du groupe comme chaque année depuis 2007.

toyota,programme,sportif,2015,endurance,rallye,wrc,2017,retour,yaris,le mans,wec,ts040,super gt,nascar

Championnat du Monde d’Endurance WEC

Après une saison 2014 couronnée par cinq victoires en huit courses et les deux titres de Champion du Monde Constructeurs et Pilotes (Anthony Davidson et Sébastien Buemi), Toyota Racing s’engage de nouveau en Championnat du Monde d’Endurance avec deux TS040 HYBRID. Les voitures ont bénéficié de nombreuses améliorations dans l’intersaison, en particulier leur motorisation hybride THS-R (Toyota Hybrid System-Racing), conçue autour d’un V8 essence et de moteurs électriques qui entraînent les roues avant et arrière.

toyota,programme,sportif,2015,endurance,rallye,wrc,2017,retour,yaris,le mans,wec,ts040,super gt,nascar

La voiture qui portera le n°1, privilège des Champions du Monde en titre, sera pilotée par Anthony Davidson (Grande-Bretagne), Sébastien Buemi (Suisse) et Kazuki Nakajima (Japon). L’équipage de la n°2 sera constitué d’Alex Wurz (Autriche), Stéphane Sarrazin (France) et Mike Conway (Grande-Bretagne). Les pilotes d’essai et de réserve seront annoncés ultérieurement. L’objectif pour 2015 est de remporter de nouveau les deux titres de Champion du Monde mais surtout les 24 Heures du Mans qui se dérouleront le week-end des 13 et 14 juin et qui échappent à la marque japonaise depuis des années.

toyota,programme,sportif,2015,endurance,rallye,wrc,2017,retour,yaris,le mans,wec,ts040,super gt,nascar

Championnat du Monde des Rallyes WRC

Et puis depuis de nombreux mois, Toyota a débuté les préparatifs de son retour pour 2017. La voiture de rallye, basée sur la Yaris, est déjà en cours de développement et testée par Toyota Motorsport GmbH (TMG), qui la construit sur son site de Cologne (Allemagne). Longue de 3 910 mm et large de 1 820 mm, elle est équipée de pneus Michelin et d’un moteur à quatre cylindres 1,6 litre turbo à injection directe d’environ 300 ch, conformément au règlement de la catégorie. Les pilotes d’essais pour 2015 sont Stéphane Sarrazin (France), Sebastian Lindholm (Finlande) et Eric Camilli (France).

toyota,programme,sportif,2015,endurance,rallye,wrc,2017,retour,yaris,le mans,wec,ts040,super gt,nascar

Engagé en Championnat du Monde des Rallyes entre 1973 et 1999, Toyota a remporté 43 courses, trois titres de Champion du Monde des Constructeurs et quatre de Champion du Monde des Pilotes, dont le premier pour un pilote français, Didier Auriol, en 1994, au volant d’une Toyota Celica Turbo. Elle quittera la discipline de manière peu glorieuse suite à des accusations démontrées de tricherie...

toyota,programme,sportif,2015,endurance,rallye,wrc,2017,retour,yaris,le mans,wec,ts040,super gt,nascar

15:14 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Industrie, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : toyota, programme, sportif, 2015, endurance, rallye, wrc, 2017, retour, yaris, le mans, wec, ts040, super gt, nascar | | |

autonews,janvier,2015,276,mensuel,revue,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,erc,france,brc,bmw,m3,jaguar,xfr-s,sportbrake

Pour bien débuter l’année, autonews vous offre son traditionnel poster calendrier reprenant toutes les épreuves belges et internationales dans un maximum de disciplines. Qui d'autres vous offre ainsi un condensé de plus de 700 rendez-vous sur une seule feuille?

Mais ce n’est pas tout! Vous découvrirez également le reportage tout chaud du Rallye Monte-Carlo durant lequel Loeb s’est illustré avant qu’Ogier ne l’emporte. Par ailleurs, la saison de l’ERC a débuté du côté de l’Autriche où Kajetanowicz a remporté le Jänner Rallye sans trop d’opposition. Et puis, vous aurez également droit aux ASAF Awards qui reviennent, parfois sur le ton de l’humour, sur les meilleurs moments de la saison. Le Dakar n’a pas été oublié grâce à Vincent Marique qui analyse très justement l’édition 2015.

De son côté, Bernard Verstraete a profité de la trêve hivernale pour partir à la rencontre de quelques belles personnalités belges du sport automobile. Il a donné la parole à Marc Van Dalen pour revenir sur les 20 ans d’existence de Kronos. Une belle occasion pour lui de se pencher sur le chemin parcouru mais aussi pour parler très franchement de l’avenir tout en analysant assez finement le sport automobile actuel.

Autre forte tête de notre paysage, même s’il a quitté la Belgique depuis bien longtemps, professionnellement s’entend, Philippe Bouvier nous fait découvrir les arcanes de la Fédération Française du Sport Automobile tout en revenant sur son enviable parcours qui l'a vu passer par de bien belles équipes. Un bon moment que vous apprécierez tout autant que nous.

Enfin, Olivier Champenois, ingénieur 'data' au sein de la prestigieuse équipe Porsche en LMP1, nous explique les ficelles d’une discipline plus pointue que la F1 où l’esprit d’équipe est renforcé par cette notion d’endurance qui touche aussi bien la voiture que l’équipage chargé de l’amener à l’arrivée.

Dans la série "Que sont-ils devenus?", Stéphane Halleux a retrouvé David Saelens, devenu un homme d’affaires particulièrement compétent qui ne regrette rien de ses années en sport automobile.

Au chapitre de l’industrie, autonews a testé pour vous la très exclusive Mercedes S500 Coupé mais aussi la VW Passat 2.0 TDI 150, l’Abarth 595 Competizione et l’Opel Adam Rocks sans oublier deux nouveautés: le Kia Sorento et la Suzuki Celerio. Enfin, Monsieur Yves Bonnefont, le Directeur Général de DS vous révèle les grandes lignes de l’avenir du label aussi bien du côté du produit que celui du sport!

autonews,janvier,2015,276,mensuel,revue,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,erc,france,brc,bmw,m3,jaguar,xfr-s,sportbrake

10:28 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Histoire, Industrie, Littérature, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : autonews, février, 2015, 277, mensuel, revue, magazine, auto, rallye, essais, industrie, interview, wrc, erc, france, brc, mercedes, s500, citroën, opel, ds, adam | | |