toyota,concept,s-fr,coupé,style,étude,protoype,propulsion,boîte,manuelle,6 rapports,1.5,essence,130 ch,148 nm,salon,tokyo

Parmi les pépites exposées au Salon de Tokyo, nous avons également pointé pour vous ce petit concept S-FR signé Toyota. Concurrent de la Mazda MX-5, celui-ci serait propulsé par un moteur de 130 chevaux placé sur l'essieu avant mais envoyant sa modeste puissance aux roues arrière.

toyota,concept,s-fr,coupé,style,étude,protoype,propulsion,boîte,manuelle,6 rapports,1.5,essence,130 ch,148 nm,salon,tokyo

Avec sa teinte de carrosserie jaune vif, l’engin de moins de 4 mètres de long joue la carte de la sportivité. Sous le capot, le Toyota S-FR disposerait d’une motorisation 1.5 litre essence forte de 130 chevaux et 148 Nm de couple, associée à une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports.

toyota,concept,s-fr,coupé,style,étude,protoype,propulsion,boîte,manuelle,6 rapports,1.5,essence,130 ch,148 nm,salon,tokyo

A première vue, ce bloc n'a rien d'un monstre, mais le petit roadster à la gueule béante n’afficherait que 980 kilos sur la balance. Bref, voilà l'engin idéal pour ré-apprendre aux jeunes conducteur à conduire en se faisant plaisir mais là, je sais, je rêve...

toyota,concept,s-fr,coupé,style,étude,protoype,propulsion,boîte,manuelle,6 rapports,1.5,essence,130 ch,148 nm,salon,tokyo

15:48 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : toyota, concept, s-fr, coupé, style, étude, protoype, propulsion, boîte, manuelle, 6 rapports, 1.5, essence, 130 ch, 148 nm, salon, tokyo | | |

Yamaha,Sports Ride,Concept,coupé,léger,light,right,étude,prototype,750 kg,coupé,japon,salonTokyo

Autre coup de cœur de ce 44e salon de Tokyo, une étude de berlinette tout carbone signée Yamaha. Après Honda et son concept 2&4 à Francfort, c’est au tour d’un autre géant de la moto d’imaginer une petite auto dédiée exclusivement au plaisir de conduire. La Yamaha Sports Ride explore pourtant une voie plus réaliste puisqu’il s’agit d’une berlinette à moteur central arrière évoquant la Lotus Elise, l’Alfa Romeo 4C ou, pour faire plus couleur locale, les Tommykaira ZZ ou ASL Garaiya dont le nom rappellera peut-être des souvenirs aux joueurs de Gran Turismo.

Yamaha,Sports Ride,Concept,coupé,léger,light,right,étude,prototype,750 kg,coupé,japon,salonTokyo

Cette sportive de 3,90 m de long, 1,72 m de large et 1,17 m de haut va toutefois encore plus loin que l’anglaise et l’italienne dans sa chasse aux kilos superflus. Elle fait appel à la technologie iStream de Gordon Murray, déjà explorée par le constructeur sur la micro-citadine Motiv l’an passé: une structure faisant appel à la fibre de carbone, un nombre de pièces réduit au minimum, de quoi pointer à seulement 750 kg sur la balance.

Yamaha,Sports Ride,Concept,coupé,léger,light,right,étude,prototype,750 kg,coupé,japon,salonTokyo

Le choix du moteur n’est sans doute pas pour rien dans cette masse réduite, mais Yamaha n’a rien dévoilé à ce sujet. Si certains médias avancent que la Sports Ride serait animée par le trois-cylindres 1.0 l de la Motiv poussé à une centaine de chevaux, il paraîtrait bien plus logique de trouver sous la bulle arrière de cet engin radical un moteur issu des usines moto de la marque.

Yamaha,Sports Ride,Concept,coupé,léger,light,right,étude,prototype,750 kg,coupé,japon,salonTokyo

13:33 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : yamaha, sports ride, concept, coupé, léger, light, right, étude, prototype, 750 kg, japon, salontokyo | | |

Tour,de,Belgique,TdB,2015,lays,halleux,équipage,officiel,volvo,deuxième,édition,victoire,objectif,consommation,288 ch

En 2014, une Volvo avait été engagée à titre totalement privé par Willy Braillard. Accompagné de Christian Delferrier, celui-ci avait mené une bonne partie du rallye avant d’être contraint à l’abandon à cause d’un pneu déchiré. Cette année, Volvo revient avec deux voitures et la volonté de gagner!

Tour,de,Belgique,TdB,2015,lays,halleux,équipage,officiel,volvo,deuxième,édition,victoire,objectif,consommation,288 ch

La première voiture, une V60 D6 Hybride Plug In sera confiée à votre serviteur épaulé par Stéphane Halleux. Cette Volvo n’est ni plus ni moins que la première voiture hybride Diesel rechargeable. Le moteur retenu pour entrainer les roues avant est un 5 cylindres Diesel double turbo d’une puissance de 220 ch. Le moteur électrique complémentaire de 68 ch entraîne, lui, les roues arrières.

Tour,de,Belgique,TdB,2015,lays,halleux,équipage,officiel,volvo,deuxième,édition,victoire,objectif,consommation,288 ch

Le conducteur a le choix entre trois modes de conduite: Pure, Hybride ou Power. En mode Pure, le conducteur peut parcourir jusqu’à 50 kilomètres en mode 100% électrique. En mode power, les deux moteurs sont actionnés en même temps et délivrent ainsi 288 ch! Mais dans le cadre du Tour de Belgique ce sera surtout le mode hybride qui sera employé et qui risque de marquer les esprits par sa faible consommation!

Tour,de,Belgique,TdB,2015,lays,halleux,équipage,officiel,volvo,deuxième,édition,victoire,objectif,consommation,288 ch

La deuxième voiture est une première sur le Tour de Belgique New Energy. En effet, la Volvo V60 bi-fuel sera la première voiture au CNG à relever le défi de cet éco-marathon. Le moteur 4 cylindres de 245 ch peut fonctionner aussi bien à l’essence qu’au CNG. Avec ses deux réservoirs pleins, la voiture peut parcourir plus de 1.400 km. Rappelons que le CNG présente pas mal d’avantages parmi lesquels une usure mécanique inférieure car il produit moins de résidus et, surtout, une pollution extrêmement  réduite (95% d’émissions de particules fines en moins et, dans le cas de cette Volvo, une réduction des émissions de CO2 de 149g à 116g), tout cela avec des chiffres de consommation inférieurs par rapport à une version traditionnelle à essence. Notons enfin que cette voiture, déjà clairement orientée vers demain, peut aussi fonctionner au Biogaz (ses émissions de CO2 tombant alors à 38g)!

Tour,de,Belgique,TdB,2015,lays,halleux,équipage,officiel,volvo,deuxième,édition,victoire,objectif,consommation,288 ch

Avec ces deux voitures, Volvo entend prouver qu’il est non seulement un constructeur de véhicules particulièrement solides et sûrs mais aussi particulièrement respectueux de l’environnement.

20:48 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tour, de, belgique, tdb, 2015, lays, halleux, équipage, officiel, volvo, deuxième, édition, victoire, objectif, consommation, 288 ch | | |

rallye,belgique,championnat,brc,condroz,huy,2015,yvan,muller,citroën,ds3,r5,glisse

Deux ans après Sébastien Loeb, le Rallye du Condroz accueillera la semaine prochaine un autre Alsacien multiple Champion du Monde! Grâce aux différents partenaires de l'opération et au soutien actif de Citroën Belux, Yvan Muller sera au départ du Rallye du Condroz au volant d'une DS 3 R5 issue des ateliers de l'équipe PH Sport et chaussée de pneus Michelin.

«C'est un réel plaisir pour moi de pouvoir faire découvrir l'ambiance unique du Rallye du Condroz à Yvan», explique Yves Matton, le Directeur de Citroën Racing. «Cette année encore, nous voulions présenter au départ du Rallye du Condroz un grand nom lié à Citroën. Yvan avait naturellement entendu les réactions positives de Sébastien Loeb et Petter Solberg après leur participation au Condroz, et il a directement été enthousiaste à l'idée de disputer l'épreuve au volant d'une DS 3 R5. Le choix de cette monture s'explique aussi par notre volonté de soutenir la catégorie-reine du BRC. Dans le parc d'assistance à Huy, nous formerons naturellement une structure commune avec les deux DS 3 WRC pilotées par Jourdan Serderidis et moi-même, mais donc aussi les deux DS 3 R5 de Stéphane Lefebvre et Yvan Muller.»

rallye,belgique,championnat,brc,condroz,huy,2015,yvan,muller,citroën,ds3,r5,glisse

Quatre titres mondiaux

Ce week-end, Yvan Muller est à Buriram, en Thaïlande, pour disputer l'avant-dernier meeting du Championnat du Monde des Voitures de Tourisme sur l'une des quatre Citroën C-Elysée officielles. Le pilote alsacien occupe actuellement la deuxième place du championnat WTCC. À son impressionnant palmarès figurent 4 titres de Champion du Monde WTCC (2008, 2010, 2011 et 2013), trois titres de vice-champion, le record du nombre de victoires en WTCC, mais aussi 10 couronnes glanées en Trophée Andros.

Rallye,Belgique,Championnat,BRC,Condroz,Huy,2015,Yvan,Muller,Citroën,DS3,R5,glisse

Tout au long de sa carrière, Yvan Muller a également participé épisodiquement à des rallyes, une discipline qu'il apprécie particulièrement. «Hormis une brève participation cette année au Rallye du Chablais, en Suisse, sur une DS 3 R5, mon dernier rallye était le Rallye de France-Alsace en 2012. Quand Yves Matton m'a proposé de disputer le Rallye du Condroz, je n'ai pas hésité. Je viens chaque fois avec plaisir en Belgique et d'après ce que l'on m'a dit, le Rallye du Condroz se déroule dans une excellente atmosphère. Cette participation est pour moi à la fois un bon moment de détente dans une saison chargée, avec mon programme en WTCC et ma propre équipe en circuit, mais également un vrai challenge. Même après 35 ans de carrière, je reste attiré par les nouvelles expériences.»

Rallye,Belgique,Championnat,BRC,Condroz,Huy,2015,Yvan,Muller,Citroën,DS3,R5,glisse

Maîtriser la glisse

Longtemps appelé le roi de la glisse en raison de la domination qu'il exerça durant de nombreuses années sur le célèbre Trophée Andros, compétition de courses sur glace qu'il remporta à dix reprises tout en menant une superbe carrière en voitures de Tourisme, Yvan Muller est parfaitement conscient de la difficulté de la tâche qui l'attend sur les spéciales condruziennes et hesbignonnes. «Yves m'a déjà prévenu que ça glissait énormément au Condroz! C'est vrai que j'ai beaucoup d'expérience sur la glace, mais le contexte sera totalement différent. En Trophée Andros, c'était chaque fois un circuit très court et bordé de murs de neige. Sur les spéciales du Rallye d'Alsace, qui étaient aussi particulièrement délicates, j'ai bien vu que cette expérience de la glace ne me servait pas à grand-chose. En raison de la très faible fréquence à laquelle je dispute des rallyes, il me faut évidemment toujours du temps pour être à l'aise. Il en ira de même au Condroz. Mais comptez néanmoins sur moi pour essayer de signer le meilleur résultat possible!»

rallye,belgique,championnat,brc,condroz,huy,2015,yvan,muller,citroën,ds3,r5,glisse

12:27 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye, belgique, championnat, brc, condroz, huy, 2015, yvan, muller, citroën, ds3, r5, glisse | | |

subaru,wrx,sti,new,edition,limitee,serie,speciale,japon,salon,tokyo,2015,400,exemplaires,328 ch,431 nm,4rm,traction,intégrale

Oui, on connaît le refrain des bien-pensants par cœur; la WRX STI, c'est une voiture de kékés tatoués rallye, une caisse de drifteur, elle n'est plus du tout à la page... Et pourtant. Nous gardons un souvenir ému de notre dernière rencontre avec la belle bleue sur notre parcours habituel très typé rallye en juillet 2014. Alors lorsque Subaru en présente, au Salon de Tokyo, une édition spéciale baptisée S207 et limitée à 400 exemplaires, notre cœur bat plus fort avant d'apprendre qu'ils sont exclusivement réservés pour le Japon.

subaru,wrx,sti,new,edition,limitee,serie,speciale,japon,salon,tokyo,2015,400,exemplaires,328 ch,431 nm,4rm,traction,intégrale

Cela ne va pas nous empêcher de nous pencher dessus car elle apparaît encore plus sauvage que le modèle classique avec ses moulures de bas de caisse et son nouveau pare-chocs avant. Les clients pourront commander la WRX S207 en noir silice cristal, Crystal White Pearl ou WR Blue Pearl. Subaru précise que 100 unités seront réservées pour la "Yellow edition" dotée du pack NBR Challenge, avec une peinture Jaune Sunrise, des coques de rétroviseurs, des jantes et des bas de caisse noirs ainsi qu'un aileron en carbone encore plus monumental que celui déjà proposé.

subaru,wrx,sti,new,edition,limitee,serie,speciale,japon,salon,tokyo,2015,400,exemplaires,328 ch,431 nm,4rm,traction,intégrale

Dans l'habitacle, cette S207 a également droit à une instrumentation spécifique, un interrupteur moteur, un pommeau de vitesses inédit, des baquets avant chauffants Recaro et des plaques de seuil latérales avec le logo "S207". Techniquement, cette évolution de la WRX STI repose sur la version JDM, motorisée par le quatre cylindre à plat 2.0, et non le 2.5 des versions export.

subaru,wrx,sti,new,edition,limitee,serie,speciale,japon,salon,tokyo,2015,400,exemplaires,328 ch,431 nm,4rm,traction,intégrale

Il délivre ici 328 ch à 7200 tr/mn et 431 Nm de couple entre 3200 et 4800 tr/mn. Les trains roulants reçoivent des amortisseurs Bilstein et de nouveaux ressorts. La Subaru WRX STI Special Edition S207 a aussi amélioré le freinage Brembo et adopte un ratio plus direct pour la direction. L'ESP est recalibré et elle chausse des jantes BBS en alliage forgé de 19 pouces chaussées en Dunlop Sport Maxx RT (255/35).

subaru,wrx,sti,new,edition,limitee,serie,speciale,japon,salon,tokyo,2015,400,exemplaires,328 ch,431 nm,4rm,traction,intégrale

11:53 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : subaru, wrx, sti, new, edition, limitee, serie, speciale, japon, salon, tokyo, 2015, 400, exemplaires, 328 ch, 431 nm, 4rm, traction, intégrale | | |