X_14881_1.jpg

Exposé à Detroit, le concept Ford Vertrek annonce l'arrivée d'un nouveau Kuga ayant légèrement forci. Ce véhicule repose sur la plateforme utilisée par les Focus et C-Max mais il s'agira avant tout d'un SUV à vocation internationale chargé de remplacer l'Escape américain. Et cela ne comporte pas que des inconvénients puisque le coffre a gagné en volume tandis que l’habitacle s’annonce un peu plus logeable. De plus, l'engin ne devrait pas peser plus lourd ce qui permet d'annoncer des consommations en baisse. Le Vertrek est équipé du start&stop et d'un système de récupération de l'énergie cinétique pour alimenter la batterie. Sous le capot, Ford a prévu un quatre-cylindres essence EcoBoost 1.6 litre ou un Diesel Duratorq TDCi 2 litres. En prime, une variante hybride essence est au programme. De plus, les clients auront toujours le choix entre la transmission intégrale et la traction.

X_14881_6.jpg

Quant à l'esthétique de ce concept Vertrek, elle s'inspire de la nouvelle Focus, mais aussi du monospace S-Max. Une robe aussi harmonieuse que sobre, et assez proche du modèle de série, si l’on fait abstraction des portes motorisées sans poignées et de ce bas de caisse escamotable, qui se change en marchepieds. En revanche, l'intérieur est beaucoup moins réaliste. La console centrale "flottante" qui traverse l'habitacle et les sièges au dessin futuriste resteront l'apanage de ce démonstrateur. Contrairement au pavillon en verre fumé, qui devrait trouver sa place sur la liste des options.

X_14881_5.jpg

16:45 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ford, vertrek, suv, ecoboost, 1.6, tdci, mondial, europe, usa, kuga, escape, etude, prototype, salon, detroit | | |

Prius 1.jpg

Depuis son apparition en 1997, la Toyota Prius n'était proposée qu'en berline. Mais le constructeur japonais vient d'en dévoiler une nouvelle déclinaison lors du Salon de Detroit: le monospace compact Prius V. Avec ses 4,62 m de long, ce nouveau venu dépasse les Renault Grand Scénic, Peugeot 5008 et autres Citroën C4 Grand Picasso. Pourtant, contrairement à ses rivaux, il ne peut accueillir que cinq passagers. La faute à l'imposante batterie nickel-métal-hydrure logée sous le plancher du coffre et chargée d'alimenter son moteur électrique de 80 ch. Comme sur la Prius classique, sur l'Auris HSD ou sur la Lexus CT 200h, il est associé à un 1.8 essence de 98 ch. La puissance cumulée du système hybride s'établit ainsi à 136 ch.

Prius 2.jpg

Par contre, les aspects pratiques devraient largement progresser grâce à un volume de chargement supérieur de 50 % à celui de la berline. La Prius V devrait se distinguer par sa modularité plus soignée via une banquette arrière coulissante et réglable en inclinaison ou un siège avant passager repliable. Pour plus de luminosité, il sera par ailleurs possible d'opter pour un toit panoramique fabriqué en résine. Quant à l'équipement, il s'annonce fourni: une caméra de recul, une clé mains libres et sept airbags seront fournis de série. Mais avant sa commercialisation, au second semestre 2011, cette Toyota Prius V doit encore nous révéler une information capitale: ses chiffres de consommation selon le cycle européen.

Prius 3.jpg

Prius 4.jpg

Autre déclinaison plausible de la Prius, la C pour "City" est vouée à proposer une petite soeur plus compacte et citadine à l'actuelle Prius. En restant sous la barre des quatre mètres, cette cinq-portes pourrait même inquiéter la future Yaris 3 HSD. Le lancement est d'ores et déjà programmé pour le premier trimestre 2012. Et Toyota promet des consommations record pour une hybride non rechargeable sur le secteur.

Prius 5.jpg

Si l'intérieur reste résolument extravagant, le concept japonais a gagné en réalisme à l'extérieur avec des feux arrière réalistes tandis que la face avant est également viable. En revanche, contrairement au monospace Prius V, il n'a pas choisi de singer le style de la Prius classique. Avec son hayon abrupt, façon Honda CR-Z, et ses poignées arrière dissimulées dans les montants, il conserve en effet un caractère sportif plus affirmé que ses grandes soeurs. Un état d'esprit que l'on retrouvera en série, même si la ligne est encore amenée à s'assagir d'ici à la commercialisation.

Prius 6.jpg

22:25 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : toyota, prius, v, c, prototype, étude, style, nouveua, gamme, carrosseries, detroit, salon, 2011, futur, hybrides, monospaces, compactes, citadines, urbaines | | |

13-2012-hyundai-veloster.jpg

Lors de l'ouverture du Salon de Detroit hier matin, Hyundai a dévoilé un nouveau modèle à vocation sportive. Une nouvelle venue qui se présente sous la forme d'une compacte asymétrique. En effet, côté conducteur, la porte arrière a laissé la place à une simple fenêtre, donnant au côté gauche un profil de coupé. Par contre, du côté droit, on trouve deux portières, comme toute les compactes à quatre ou cinq portes.

22-2012-hyundai-veloster.jpg
Cette asymétrie n'est pas une première, la MINI Clubman ayant récemment ressuscité le concept, mais avec une porte antagoniste. Ici, il s'agit bel et bien d'un véhicule à double-face, avec un côté coupé, et un côté pourvu de deux portières. Flanquée d'un hayon en guise de coffre, la Veloster est équipée d'un moteur à injection directe - un tout nouveau 1.6 GDI Gamma - accouplé à une boîte robotisée à double embrayage. Hyundai annonce une consommation moyenne de 5,8 l/100 km.

24-2012-hyundai-veloster.jpg

09:05 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : hyundai, veloster, concept, 2011, salon, detroit, 1.6, injection, directe, coupé, ouvertures | | |

Lotus-Renault-racer.jpg

Loin de la bataille juridique qui oppose le Team Lotus, connue sous le nom de Lotus Racing l'an dernier, et Lotus Renault GP liée au constructeur Lotus, nous avons juste voulu revenir sur les livrées révélées en fin d'année pour le seul plaisir des yeux. Les deux équipes utiliseront des moteurs Renault et elles ont envisagé d'avoir une livrée or et noir similaire avant que l'équipe de Tony Fernandes (dessin ci-dessous) ne choisisse de conserver le vert et jaune de 2010 pour ne pas faire la promotion d'un cigarettier alors qu'à nos yeux, cette livrée était bien plus réussie que celle de l'ex-équipe Renault! Des procédures légales sont toujours en cours, Fernandes reprochant notamment à Proton une rupture abusive de contrat.

Lotus-Racing-T128EF-livery-crop.jpg

16:16 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : livrée, couleurs, lotus, f1, gp, renault, racing, team, livery, comparaison, projet, cigarettier, conflit | | |

plein_av_g_image_photo_leader.jpg

Alors qu'elle n'arrivera pas en série avant 2013, Porsche dévoile à Detroit la 918 RSR qu'il  engagera aux prochaines 24 Heures du Nürburgring, les 25 et 26 juin 2011. En attendant d'entrer dans le grand bain, la supersportive de Stuttgart dévoile sa livrée de compétition. Et les différences avec le concept 918 Spyder présenté à Genève en 2010 ne manquent pas même si nous retrouvons les optiques et la silhouette. Les appendices aérodynamiques ont fleuri, à l'image de l'imposant aileron arrière, alors qu'un toit en dur fait son apparition. Désormais baptisé Porsche 918 RSR, ce coupé se pare aussi d'une livrée bleu-gris et orange et du numéro 22, qui évoquent la mythique 917 victorieuse au Mans en 1971.

3_4_ar_d_image_photo_leader.jpg

Toujours placé en position centrale arrière, le moteur demeure un V8 atmosphérique à injection directe, porté ici à 563 ch. En revanche, le système hybride est différent. La batterie lithium-ion est remplacée par un volant d'inertie, comme sur la 911 GT3 R Hybrid. Positionné à la droite du conducteur, ce mécanisme peut restituer très rapidement jusqu'à 204 ch, et faire ainsi grimper la puissance à 767 ch! La présence de deux moteurs électriques qui entraînent les roues avant transforme même cette 918 RSR en quatre roues motrices, sur de courtes distances.

tdb_g_image_photo_leader.jpgAjoutez-y une boîte séquentielle à six rapports empruntée au prototype d'endurance RS Spyder et vous comprendrez que cette pistarde n'est pas là pour frimer. Elle espère bien faire mieux que la GT3 R Hybrid, qui avait frisé la victoire aux 24 heures du Nürburgring 2010. Après le concept Spyder et cette RSR, il ne restera ensuite plus qu'à attendre l'arrivée d'une 918 de série, futur joyau de la gamme placé au-dessus de la 911. 

dessus_d_image_photo_leader.jpg

 

12:51 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : porsche, 918, rsr, course, gt, hybride, batterie, compétition, piste, 24 heures, nurburgring, 2011, puissance, salon, detroit | | |