Abarth,595,Turismo,Competizione,new,facelift,restyling,2016,mai,1.4,t-Jet,brembo,sabelt

Lancée l'été dernier, la Fiat 500 restylée a bien profité de ce petit avantage face à ses sœurs dévergondées. En effet, le lifting des versions Abarth vient seulement d'être dévoilé. Mais la puce italienne survoltée en a profité pour faire une cure de virilité, avec ses entrées d'air de bouclier agrandies et son diffuseur plus démonstratif sans oublier de nouvelles optiques arrière et des feux de jour à diodes inédits. Mais le plus important pour l'amateur de sportivité que nous sommes c'est que le 1.4 T-Jet gagne une poignée de chevaux. Il passe ainsi de 140 à 145 ch sur l'Abarth 595 et de 160 à 165 ch sur la 595 Turismo mais avec un couple inchangé. La boîte compte toujours cinq rapports et peut être soit 100 % manuelle, soit robotisée à simple embrayage.

Abarth,595,Turismo,Competizione,new,facelift,restyling,2016,mai,1.4,t-Jet,brembo,sabelt

Seule la 595 Competizione reste fidèle à ses 180 ch, mais elle peut désormais disposer, en option, d'un accessoire prisé des amateurs de conduite sportive: un différentiel autobloquant. Cette version "de pointe" s'offre aussi un système de freinage signé Brembo, avec des étriers à quatre pistons à l'avant, une suspension avant revue, sans oublier des sièges baquet Sabelt en carbone revêtus de cuir et d'Alcantara qui risquent d'exiger un supplément conséquent. Comme toujours chez Fiat, on a eu peur de faire trop de photos. Seuls ces deux clichés sont actuellement disponibles...

12:18 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : abarth, 595, turismo, competizione, new, facelift, restyling, 2016, mai, 1.4, t-jet, brembo, sabelt | | |

Volkswagen,Golf,GTI,Clubsport,1976,anniversaire,40,ans,310,ch,

Des dizaines de milliers de fans de la GTI étaient présents à Reifnitz sur les rives sud du lac Wörthersee pour célébrer le 40ème anniversaire de ce modèle culte. Volkswagen y a présenté les sept générations de la Golf GTI, auxquelles s’est ajoutée la nouvelle Golf GTI Clubsport.

Volkswagen,Golf,GTI,Clubsport,1976,anniversaire,40,ans,310,ch,

Mais ce n'était pas tout: Volkswagen avait également choisi ce lieu pour dévoiler, en première mondiale, une version encore plus impressionnante de la Clubsport, la Golf GTI Clubsport S. La plus puissante des Golf de série jamais produite sera lancée en édition limitée dès cet automne.

Volkswagen,Golf,GTI,Clubsport,1976,anniversaire,40,ans,310,ch,

"GTI" – depuis 40 ans, cette abréviation est une référence dans le segment des sportives compactes. La Golf GTI, lancée en 1976, a démocratisé le plaisir de conduite sportif, avec toutes les caractéristiques GTI qui ont fait d'elle un modèle incomparable: moteur performant, direction précise, châssis ferme, poids allégé, design novateur, levier de vitesse type balle de golf, baguette rouge sur la calandre et sièges sport avec motif tartan.

Volkswagen,Golf,GTI,Clubsport,1976,anniversaire,40,ans,310,ch,

L'objectif était de produire 5.000 exemplaires de cette voiture, développée dans le plus grand secret. Aujourd'hui, la production totale des différentes générations de Golf GTI a depuis longtemps franchi la barre des deux millions de véhicules.

Volkswagen,Golf,GTI,Clubsport,1976,anniversaire,40,ans,310,ch,

GTI. Un phénomène. Un modèle unique en son genre. En progression constante depuis 40 ans. Des raisons suffisantes pour décider de produire une version inégalé de ce véhicule culte, la Golf GTI Clubsport S, une des voitures à traction avant les plus rapides au monde entier.

Volkswagen,Golf,GTI,Clubsport,1976,anniversaire,40,ans,310,ch,

Deux éléments marquants: 310 ch et un réglage du châssis spécifique pour le Nürburgring. Grâce à – entre autres – ces caractéristiques, la Golf GTI est désormais la voiture de série à traction la plus rapide sur le plus légendaire circuit au monde, la fameuse Nordschleife. Avec un temps de 7'49"21, la nouvelle Golf GTI Clubsport S a pulvérisé le précédent record pour une voiture de série à traction.

Volkswagen,Golf,GTI,Clubsport,1976,anniversaire,40,ans,310,ch,

21:08 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : volkswagen, golf, gti, clubsport, 1976, anniversaire, 40, ans, 310, ch | | |

belgian,rally,championship,rallye,wallonie,loix,skoda,fabia,r5,bouche,Verschueren,allart,wrc,ford,fiesta

Le rallye de Wallonie a présenté, ce week-end, le plus beau plateau du championnat de Belgique des rallyes (BRC) depuis le début de saison. Parmi la vingtaine de voitures de pointe au départ, on dénombrait notamment 13 R5, 4 RGT et 4 WRC et plus d'une dizaine de candidats au podium final.

belgian,rally,championship,rallye,wallonie,loix,skoda,fabia,r5,bouche,Verschueren,allart,wrc,ford,fiesta

Une météo exécrable s'était aussi invitée, provoquant de multiples rebondissements. A commencer par le retrait trop précoce de Kris Princen (Peugeot 208 T16 R5), deuxième du général après son meilleur temps dans l'ES3 avant de partir en tonneaux dans la spéciale suivante. Si la course perdait un ténor, c’est surtout le championnat qui va désormais perdre de son intérêt. Certes, à ce moment-là de la journée, ceux qui sont lassés des succès de Freddy Loix (Skoda Fabia R5) pensent qu’il a trouvé son maître en la personne d’un François Duval (DS3 R5) toujours aussi talentueux.

belgian,rally,championship,rallye,wallonie,loix,skoda,fabia,r5,bouche,Verschueren,allart,wrc,ford,fiesta

Très en verve sur les pentes de la Citadelle vendredi soir, le pilote de Cul-des-Sarts - qui retrouvait le volant d'une voiture de pointe 3 ans après - n'avait pas attendu ce retrait pour occuper la tête de la course avec sa DS3 R5. Position qu'il conforta durant les deux premières boucles inondées du samedi (et 5 meilleurs temps) pour porter son avantage à plus d'une demi-minute sur Freddy Loix.

belgian,rally,championship,rallye,wallonie,loix,skoda,fabia,r5,bouche,Verschueren,allart,wrc,ford,fiesta

Partagé entre l'envie de viser la victoire et l'opportunité de prendre une vraie option sur le titre en jouant placé, celui-ci relançait le suspense dans l'ultime boucle de la journée en alignant 3 scratches pour revenir à 22 secondes. Dudu ne tardait pas à réagir signant son 7e meilleur temps dans Wartet avant de sortir pour le compte dans le dernier chrono du jour.

belgian,rally,championship,rallye,wallonie,loix,skoda,fabia,r5,bouche,Verschueren,allart,wrc,ford,fiesta

De quoi offrir une voie royale à Freddy qui pouvait alors gérer, sur les spéciales ensoleillées du dimanche, un avantage d'une cinquantaine de secondes par rapport à Xavier Bouche (Skoda Fabia R5) pour signer, en tête d'un quatuor de Skoda, une quatrième victoire consécutive cette année dans le BRC, un quatrième podium consécutif au rallye de Wallonie et prendre une belle option sur un... quatrième titre de champion de Belgique! Loix compte déjà 80 points contre 48 à Princen.

belgian,rally,championship,rallye,wallonie,loix,skoda,fabia,r5,bouche,Verschueren,allart,wrc,ford,fiesta

En dehors des sorties de route, les voitures françaises ont encore fait preuve d’une bien piètre fiabilité. Et ce n’est pas un hasard si ce sont quatre Skoda qui occupent les quatre premières places. Bien sûr, à force de casser leurs prix, certaines équipes jouent dangereusement avec la fiabilité de leur machine. Et puis comment peut-on gérer une équipe qui engage sept voitures sur le rallye en ayant les deux directeurs de ce team dans la course? Bref, chez J-Motorsport, il serait peut-être temps de resserrer quelques boulons au niveau de l’équipe dirigeante, quitte à faire des choix extrêmes.

belgian,rally,championship,rallye,wallonie,loix,skoda,fabia,r5,bouche,Verschueren,allart,wrc,ford,fiesta

Par contre, chez Caren Burton, cela aurait pu être un week-end parfait si ce diable de François était resté sur la route. Malheureusement, même si l’on a parfois l’impression que Duval roule le coude à la portière, on ne signe pas des chronos aussi hallucinants en ne prenant pas des risques. Et si Guillaume Dilley avait pu rejoindre l’arrivée au milieu des Skoda.  Malheureusement, son embrayage le lâchait dimanche à la mi-journée…

belgian,rally,championship,rallye,wallonie,loix,skoda,fabia,r5,bouche,Verschueren,allart,wrc,ford,fiesta

D'autres duels ont tenu les spectateurs et suiveurs en haleine le dimanche. Comme celui entre les Fordistes Xavier Baugnet et Adrian Fernémont qui disposaient tous deux de Fiesta R5 2015. Rapidement dans le top 10, ces deux-là ont finalement joué la 5e place, tout le mérite revenant au local Fernémont, chaussé de Yokohama, qui a brillamment découvert en course le pilotage d'une R5 pour terminer à 7 petites secondes de son expérimenté adversaire.

belgian,rally,championship,rallye,wallonie,loix,skoda,fabia,r5,bouche,Verschueren,allart,wrc,ford,fiesta

Duel également entre l’extra-terrestre Stéphan Hermann et Fred Bouvy, 8e et 9e, qui alignaient des voitures aux antipodes l'une de l'autre. Avantagée le samedi sous la pluie, la petite Fiat Punto HGT du talentueux germanophone, victorieux en NCM, a finalement tenu tête à la surpuissante Porsche 997 GT3 d'un Bouvy, décidément à l'aise partout, bien revenu le dimanche et qui a empoché la victoire en RGT.

belgian,rally,championship,rallye,wallonie,loix,skoda,fabia,r5,bouche,Verschueren,allart,wrc,ford,fiesta

15:46 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : belgian, rally, championship, rallye, wallonie, loix, skoda, fabia, r5, bouche, verschueren, allart, wrc, ford, fiesta | | |

audi,TT,RS,coupé,roadster,nouveaux,new,allemands,5,cylindres,400,ch,4wd,quattro,automne,2016,lancement

Un peu plus de deux ans après l’arrivée de la troisième génération de l'Audi TT, directement déclinée en version "S" de 310 chevaux, la famille s’agrandit les nouveaux TT RS Coupé et TT RS Roadster. 

audi,TT,RS,coupé,roadster,nouveaux,new,allemands,5,cylindres,400,ch,4wd,quattro,automne,2016,lancement

Esthétiquement, le TT RS se démarque des versions classiques par l’ajout de pièces de carbone tout autour de la caisse, ainsi que de logos RS. Il se rapproche du concept TT Quattro sport présenté à Genève 2014. Quant aux feux arrière, comme on avait déjà pu en avoir un aperçu au CES 2016, ils intègrent la technologie OLED, une première pour une Audi de production.

audi,TT,RS,coupé,roadster,nouveaux,new,allemands,5,cylindres,400,ch,4wd,quattro,automne,2016,lancement

La bonne nouvelle, c'est l'arrivée sous le capot d'un nouveau 2.5 TFSI 5 cylindres ne développant pas moins de 400 chevaux et 480 Nm. Non seulement c'est 60 ch de plus que le précédent TT RS, mais c'est aussi devant la concurrence: chez Mercedes-AMG, le SLC 43 revendique 367 ch, tandis que la BMW M2 culmine à 370 chevaux.

audi,TT,RS,coupé,roadster,nouveaux,new,allemands,5,cylindres,400,ch,4wd,quattro,automne,2016,lancement

Une fois démarré via le bouton implanté directement sur le volant, comme sa grande sœur R8, le TT RS Coupé ne réclame que 3"7 pour passer de 0 à 100 km/h, contre 4"3 pour la BMW M2, tandis que la version roadster reste sous les 4 secondes, à 3"9. Et Audi de mettre l’accent sur le chant du 5 cylindres qui, passant par les deux échappements de forme ovale, s’annonce particulièrement rageur. Lancement attendu à l’automne 2016.

audi,TT,RS,coupé,roadster,nouveaux,new,allemands,5,cylindres,400,ch,4wd,quattro,automne,2016,lancement

 

11:22 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : audi, tt, rs, coupé, roadster, nouveaux, new, allemands, 5, cylindres, 400, ch, 4wd, quattro, automne, 2016, lancement | | |

rallye,wallonie,belgique,championnat,brc,quatrième,manche,namur,jambes,r5,skoda,peugeot,ds

Avec 116 concurrents engagés et plus d'une vingtaine de voitures de pointe annoncées, quantité et qualité sont réunies pour faire de la 33e édition du rallye de Wallonie, qui aura lieu les 29, 30 avril et 1er mai, le point d'orgue de la première demi-saison du Belgian Rally Championship.

rallye,wallonie,belgique,championnat,brc,quatrième,manche,namur,jambes,r5,skoda,peugeot,ds

Ne nous voilons pas la face, avec un triplé réussi en autant de manches depuis le début de cette saison, Freddy Loix a déjà pris une fameuse option sur le titre de champion de Belgique des rallyes 2016 à bord de sa Skoda Fabia R5. Le rallye de Wallonie tombe donc à point nommé pour briser cette monotonie toute relative en présentant un plateau pas encore vu cette saison: pas moins de quatorze R5, une S2000, quatre RGT dont trois Porsche 997 GT3 et quatre WRC pouvant respirer normalement; la plupart aux mains de pilotes très largement capables d'intégrer le top 10, voire beaucoup mieux… Ca promet!

rallye,wallonie,belgique,championnat,brc,quatrième,manche,namur,jambes,r5,skoda,peugeot,ds

Duval sera-t-il capable de faire le ménage ?

Ca promet d'autant plus que l'enfant terrible du rallye belge et mondial, François Duval, sera pour la première fois depuis… le rallye de Wallonie 2013 au départ d'une manche du championnat de Belgique au volant d'une voiture de la catégorie-reine. Et si, d'après Caren Burton, le préparateur, sa DS3 R5 ne sera en principe pas dotée du kit Evo, elle devrait par contre être bien chaussée… Sera-ce suffisant ? On peut espérer qu'associé à son talent, cela permettra à l'ancien… officiel Citroën de s'immiscer dans le duel que se livrent Freddy Loix et Kris Princen depuis le début de saison.

rallye,wallonie,belgique,championnat,brc,quatrième,manche,namur,jambes,r5,skoda,peugeot,ds

Duel qui a, jusqu'à présent, toujours tourné à l'avantage du pilote Skoda. Mais, cette fois et à l'inverse de Duval, Kris Princen disposera d'une Peugeot 208 T16 "évoluée". De quoi relancer l'intérêt du championnat? On l'espère!

rallye,wallonie,belgique,championnat,brc,quatrième,manche,namur,jambes,r5,skoda,peugeot,ds

Face à ce trio infernal, on retrouvera les habituelles Skoda Fabia de Xavier Bouche et Vincent Verschueren ainsi que les DS3 des "juniors" Guillaume Dilley et Kevin Demaerschalk mais aussi une série de pilotes qu'il sera intéressant de suivre. A commencer par Xavier Baugnet (de retour en Fiesta R5), les "locaux" Laurent Léonard, Jordan Scaillet, Philippe Stéveny (trois DS3 R5) et Adrian Fernémont (Fiesta R5) sans oublier Etienne Monfort, engagé de dernière minute (Fiesta R5), Tom Van Rompuy (DS3) et Francis Lemaire, au volant de l'unique S2000 engagée, une Skoda Fabia ex-Loix.

rallye,wallonie,belgique,championnat,brc,quatrième,manche,namur,jambes,r5,skoda,peugeot,ds

4 WRC et des ambitions…

Sur le rapide tracé namurois, les R5 ne devraient toutefois pas monopoliser les avant-postes. Mais, plus que les RGT parmi lesquelles les Porsche 997 GT3 de Fred Bouvy et Francis Lejeune devraient logiquement prendre l'avantage, on peut s'attendre à une vraie réplique des anciennes WRC 2 litres, accueillies à bras ouverts par les organisateurs.

rallye,wallonie,belgique,championnat,brc,quatrième,manche,namur,jambes,r5,skoda,peugeot,ds

Surtout aux mains de Chris Van Woensel (Mitsubishi WRC05 désormais inscrite en NCE/E12) qui mériterait d'enfin disputer une épreuve sans le moindre problème, Benoît Allart (Skoda Fabia WRC06) le héros malheureux de l'édition 2015 ou David Bonjean (Citroën C4 WRC) qui vise ouvertement un podium général. C'est également une C4 WRC que découvrira Jourdan Serderidis, toutes les voitures de son team étant louées…

rallye,wallonie,belgique,championnat,brc,quatrième,manche,namur,jambes,r5,skoda,peugeot,ds

Désormais tolérées au même titre que les WRC, les Mitsubishi et Subaru Gr.A, Gr.N ou Gr.R, font de la résistance puisqu'on en dénombre encore une bonne dizaine emmenées par la version Evo10 Gr.A d'Olivier Collard souvent bien placé en terre namuroise. Michaël Albert (Evo9 Gr.A), Antoine Van Ballegooijen (Evo 10 Gr.N), Xavier Lannoo (Subaru Sti Gr.N), Martin Van Iersel (Evo 10 Gr.N) ou Filip Barbier (Evo10 Gr.A) devraient être en mesure, eux aussi, de s'intercaler parmi le deuxième peloton des R5, GT et WRC…

rallye,wallonie,belgique,championnat,brc,quatrième,manche,namur,jambes,r5,skoda,peugeot,ds

Les Juniors face aux aînés en R2B

Une bonne dizaine d'équipages sont engagés dans la quatrième manche du championnat Junior. Si Anthony Dovifat mène actuellement les débats au championnat avec sa DS3 R1 à la faveur des bonus accordés pour chaque meilleur temps de catégorie et que les vainqueurs à Spa (Amaury Molle) et Tielt (Jelle Vermeire) seront au départ, on s'attend surtout au retour en fanfare d'Andy Dewallef, le champion en titre, après ses déconvenues à Spa et Tielt et, plus encore, aux débuts cette saison de Polle Geusens, sa nouvelle Fiesta Ecoboost étant enfin prête et de Gert-Jan Kobus! Mais, face à eux, il est certain que Romain Delhez et Sébastien Bedoret ne s'avoueront pas vaincus d'avance.

rallye,wallonie,belgique,championnat,brc,quatrième,manche,namur,jambes,r5,skoda,peugeot,ds

Si la catégorie RC5 (R1B) sera une affaire de Juniors, il n'est pas garanti que ce sera pareil en RC4 (R2B) où quelques solides coups de volant s'opposeront aux jeunes. On pense bien sûr à Steven Dolfen, vainqueur à Tielt mais aussi – surtout? - aux Guillaume De Ridder, Quentin Collignon, Manu Canal-Robles, Bob Kellen, Johan Van den Dries ou Olivier Docquier sans oublier Jef Goblet, le multiple champion de Belgique d'enduro, auteur de beaux débuts à Spa. Sûr que, cette fois, si un Junior l'emporte à la régulière en R2B, ce succès aura une réelle valeur!

rallye,wallonie,belgique,championnat,brc,quatrième,manche,namur,jambes,r5,skoda,peugeot,ds

11:04 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye, wallonie, belgique, championnat, brc, quatrième, manche, namur, jambes, r5, skoda, peugeot, ds | | |