Aston Martin,Virage,coupé,Volante,cabriolet,nouveaux,Genève,2011,salon,V12,497 ch,6.0 litres,299 km/h,supercar,sport,english,

Les nouvelles Aston Martin Virage coupé et cabriolet se placent entre la sage DB9 et l'exubérante DBS. Le 6.0 V12 développe 497 ch et 570 Nm. La transmission aux roues arrière est contrôlée par une boîte robotisée Touchtronic II à six rapports. Les ingénieurs de Gaydon ont réparti le poids selon un rapport idéal de 50:50. L'exercice du 0 à 100 km/h prendrait 4"6, alors que la vitesse de pointe bloque à 299 km/h.

Aston Martin,Virage,coupé,Volante,cabriolet,nouveaux,Genève,2011,salon,V12,497 ch,6.0 litres,299 km/h,supercar,sport,english, 

Malgré un bouclier avant agressif, la Virage ne bouscule pas le style Aston Martin qui joue sur la continuité. De série, le constructeur équipe ses Virage d'un système avec disques de frein en céramique. Le CCM (Carbon Ceramic Matrix) améliore la décélération et réduit le poids. L'amortissement adaptatif est renouvelé. L'ADS (Adaptive Damping System) propose deux modes: Normal et Sport avec chacun cinq sous-modes pour peaufiner le comportement.

Aston Martin,Virage,coupé,Volante,cabriolet,nouveaux,Genève,2011,salon,V12,497 ch,6.0 litres,299 km/h,supercar,sport,english,

Dans le cockpit, le système de navigation intégré avec écran 6,5 pouces est tout nouveau. Il a été développé en collaboration avec Garmin. On le contrôle via un joystick sur la console. L'installation audio est puissante: 700 W, Dolby® Pro Logic II, compatible iPod et Bluetooth.

Aston Martin,Virage,coupé,Volante,cabriolet,nouveaux,Genève,2011,salon,V12,497 ch,6.0 litres,299 km/h,supercar,sport,english,

11:48 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : aston martin, virage, coupé, volante, cabriolet, nouveaux, genève, 2011, salon, v12, 497 ch, 6.0 litres, 299 kmh, image, phoos, pictures, supercar, sport, english | | |

Haspengouw,Rally,BFO-BRC,première,manche,belgique,WRC,Tsjoen,Pieter,Alexandre,Romain,Citroën,C4,Mitsubishi,Lancer

Auteur de 12 meilleurs temps sur les 13 premières spéciales, avant de lever le pied dans les deux dernières, Pieter Tsjoen s'est imposé avec 3'45" d'avance sur son plus proche poursuivant. "Je ne peux pas dire que je me sois amusé dans cette épreuve car, sur ce parcours extrêmement glissant et piégeux, je n'osais pas prendre de risques en essayant d'exploiter davantage que nécessaire le potentiel de la Citroën C4 WRC," commentait Pieter à l'arrivée. "Je me suis contenté de rouler proprement et efficacement pour rejoindre l'arrivée sans encombre et marquer un maximum de points pour le championnat."

Haspengouw,Rally,BFO-BRC,première,manche,belgique,WRC,Tsjoen,Pieter,Alexandre,Romain,Citroën,C4,Landen,Mitsubishi,Lancer

Alexandre Romain, dont on attendait, à tort, une belle opposition sur l'autre C4 WRC, n'a jamais paru en mesure d'inquiéter Tsjoen. Prenant le temps d'apprendre sa monture lors de la 1ère boucle, il a approché trois fois de près les chronos du leader au 2ème passage, avant de partir à la faute dans l'ES 10. "Le train arrière a décroché au freinage sur une route très sale et nous sommes partis en toupie," explique le Luxembourgeois."Nous avons tapé à l'avant mais la mécanique n'était pas touchée et j'ai pu terminer la course. Au départ de l'ES 11, j'ai calé. Le temps perdu à relancer la procédure de départ, je pensais que la 3ème place était perdue. J'ai continué à mon aise. Un scratch presqu'involontaire dans la dernière spéciale m'a permis de repasser de justesse Melissa Debackere."

Haspengouw,Rally,BFO-BRC,première,manche,belgique,WRC,Tsjoen,Pieter,Alexandre,Romain,Citroën,C4,Landen,Mitsubishi,Lancer

Si les positions derrière Tsjoen ont souvent changé, essentiellement en fonction des erreurs des uns et des autres, il est un pilote qui a livré une course parfaite, justement récompensée par une 2ème place aussi magnifique qu'inattendue; c'est le jeune Langenakens. N'ayant pas hésité à opter pour des pneus neige avant d'affronter la terre de Zepperen, le sympathique Jonas avait le sourire à l'arrivée. "Pour signer le scratch dans l'ES 3, j'ai attaqué très fort," concède-t-il. "Quelques fois, cela est passé limite mais je n'ai pas fait de faute. Le reste du rallye, je me suis appliqué au maximum. La chance était trop belle. Je n'aurais jamais pensé pouvoir terminer 2ème ce week-end. C'est fantastique."

 haspengouw,rally,bfo-brc,première,manche,belgique,wrc,tsjoen,pieter,alexandre,romain,citroën,c4,landen,mitsubishi,lancer

 L'autre scratch, dans l'ES 11, a été partagé par Bernhard Ten Brinke et Raphaël Auquier. Le premier s'est rapidement retrouvé esseulé en Super 2000 suite à la mise hors course de Bruyneel pour assistance non autorisée suite à un bris de cardan en tout début de course. Pour sa 2ème course sur la Skoda Fabia, le Néerlandais a livré une belle prestation.

haspengouw,rally,bfo-brc,première,manche,belgique,wrc,tsjoen,pieter,alexandre,romain,citroën,c4,landen,mitsubishi,lancer

Auquier, quant à lui, a alterné de bons chronos et quelques erreurs, moins lourdes de conséquences toutefois que celles de Lhonnay, sorti violemment dans l'ES 13 alors qu'il était 4ème, de Van der Marel (3' dans l'ES 10) ou de Van Colen (tonneau dans la dernière spéciale).

haspengouw,rally,bfo-brc,première,manche,belgique,wrc,tsjoen,pieter,alexandre,romain,citroën,c4,landen,mitsubishi,lancer

Belles prestations encore de Marc Streel, 7ème sur une "vieille" Lancer Evo 6.5, et de Kris Princen, nettement au dessus du lot en 2WD et excellent 8ème devant l'Impreza WRC de Bonjean.

haspengouw,rally,bfo-brc,première,manche,belgique,wrc,tsjoen,pieter,alexandre,romain,citroën,c4,landen,mitsubishi,lancer

14:48 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : haspengouw, rally, bfo-brc, première, manche, belgique, wrc, tsjoen, pieter, alexandre, romain, citroën, c4, landen, mitsubishi, lancer | | |

Jaguar,XKR-S,sportive,coupé,anglais,new,nouvelle,puissance,power,GT,550 ch,680 Nm,300 km/h,felin,

En greffant au 5.0 V8 un compresseur volumétrique et une admission variable, faisant grimper la puissance de 385 à 510 ch et le couple de 515 à 625 Nm, la XKR sonnait déjà diablement la charge lorsqu'il s'agissait de titiller la cavalerie. La Jaguar XKR-S qui sera exposée à Genève la semaine prochaine pousse le bouchon encore plus loin en signant 550 ch et 680 Nm. La vitesse maximale est annocée à 300 km/h, alors qu'elle est bridée électroniquement à 250 km/h sur la XKR (ou 280 km/h avec le Speed Pack optionnel). Au test du 0 à 100 km/h, jusqu'ici expédié en 4"8, elle devrait gagner six dixièmes. Comme les autres variantes, le moteur de la XKR-S peut s'appuyer sur la boîte automatique ZF.

Jaguar,XKR-S,sportive,coupé,anglais,new,nouvelle,puissance,power,GT,550 ch,680 Nm,300 km/h,felin,

La XKR-S bénéficie de suspensions avant et arrière affermies, d'aides électroniques recalibrées pour une conduite plus enthousiasmante sans oublier les retouches esthétiques jusqtifiées avant tout par un aérodynamisme amélioré. Les optiques avant ont été remaniées, les boucliers avant et arrière redessinés tandis que leurs jupes ne sont plus peintes dans la couleur de la carrosserie mais traitées façon carbone. De nouvelles aérations se placent en amont du capot, tandis que les prises d'air dans les ailes avant ont été modifiées. La partie arrière a également été légèrement transformée, en particulier pour intégrer un aileron immanquable.

15:19 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jaguar, xkr-s, genève, 2011, salon, sportive, coupé, anglais, new, nouvelle, puissance, power, gt, 550 ch, 680 nm, 300 kmh, felin | | |

Lexus,RX450h,RX,test,essai,road,supertest,7 jours,hybride,FWD,Executive Pack,full,option,65.770€,300 ch,V6,

Bonne conscience autorisée

Avant de nous rendre sur les bords du Lac Léman pour y découvrir les nouveautés 2011, nous voulions encore vous parler d’un SUV que nous venons d’essayer et qui nous a franchement plu. Alors oui, ces derniers sont devenus de faux 4x4, bouchent l’horizon de nos petites citadines et sont parfois conduits par des personnes peu scrupuleuses mais force nous est d’avouer que cette semaine passée à bord de cet hybride peu discret nous a séduit.

 

Paré d’une superbe robe noire, le Lexus RX450h qui nous fut confié par l’importateur durant sept jours en impose. Et ce ne sont pas les touches bleutées disséminées un peu partout qui atténue ce sentiment de bestialité, de puissance, d’invincibilité. Les portes, lourdes et épaisses, donnent l’impression d’entrer dans un salon privé. Et les sièges larges et accueillants renforcent encore ce sentiment.

Lexus,RX450h,RX,test,essai,road,supertest,7 jours,hybride,FWD,Executive Pack,full,option,65.770€,300 ch,V6,

Cocon sensuel

Ce qui frappe, une fois les portes refermées, c’est cette odeur de cuir, bien réelle, alors que les Asiatiques nous avaient habitués à des habitacles aux cuirs inodores et insipides. Là, vous avez réellement le sentiment de vous retrouver chez votre fournisseur de chaussures! A droite du volant, le bouton de démarrage sur le lequel vous appuyez. Votre siège et votre volant reprennent alors leur place initiale après vous avoir accueilli à bord. Le silence est omniprésent, déroutant, car si la batterie est suffisamment chargée, vous démarrerez en mode «full electric». De quoi impressionner vos passagers. Les boutons du volant et de la console semblent un peu rébarbatifs au premier abord mais très vite, vous finissez par jongler entre eux, même s’ils sont pour la plupart redondants. Le joystick est particulièrement intuitif et vous vous surprenez rapidement à l'utiliser à la moindre occasion, dans les emboutaillages ou aux feux rouges.

Lexus,RX450h,RX,test,essai,road,supertest,7 jours,hybride,FWD,Executive Pack,full,option,65.770€,300 ch,V6,

Position de conduite aux petits oignons!

Très vite, vous n’avez qu’une envie: avaler des kilomètres. Le silence est royal, l’atmosphère est plutôt sénatoriale et le tout subjugue rapidement. Le son de l’installation Hi-Fi finit de vous coller au siège. C’est parti pour un détour par le paradis. D’autant qu’à la moindre sollicitation du pied droit, le RX450h s’envole en larguant la plupart des berlines mazoutées qui vous entourent. Il faut dire que la puissance cumulée du V6 thermique et du moteur électrique atteint les 299 ch! Excusez du peu. Le tout est transmis sur les seules roues avant motrices puisque depuis le Salon de Bruxelles, Lexus propose ce RX450h FWD doté d’un seul moteur électrique aux roues avant. Grâce à cela, cette déclinaison FWD rejette 8 gr de CO2 en moins par km, soit 140 g/km. Trois modes de conduite permettent d'adapter la voiture à certaines circonstances: Eco, EV (mode électrique) ou Snow (neige).

Lexus,RX450h,RX,test,essai,road,supertest,7 jours,hybride,FWD,Executive Pack,full,option,65.770€,300 ch,V6,

Equipement royal

La finition Executive Pack de notre modèle d’essai comprend tout ou presque. Nous citerons, pêle-mêle, l’air conditionné automatique à réglages séparés, la caméra de recul, le contrôle vocal du système de navigation mais aussi du téléphone, les phares au xénon et adaptatifs dans les virages, les sièges réglables et chauffants, le Sound System… le tout pour la somme de 65.770€ tvac.

Lexus,RX450h,RX,test,essai,road,supertest,7 jours,hybride,FWD,Executive Pack,full,option,65.770€,300 ch,V6,

Les seules options sont le régulateur de distance, la suspension active et le toit ouvrant électrique. Bref, il vous sera difficile de vous lasser de cet engin qui semble bien armé pour affronter les Audi Q7, BMW X5, Mercedes ML et autres Porsche Cayenne mazoutés. Avec 9 l/100 de conso moyenne, le RX450h s’est montré plutôt économe sachant que nous n’avons jamais hésité à faire parler la cavalerie non seulement en cas de besoin mais aussi pour le plaisir de faire chanter le V6! Là où les gros diesels allemands l’emportent, c’est en capacité de traction mais sachez quand même que les concurrents cités vont tous passer très prochainement à l’hybridation. Lexus, et Toyota par la même occasion, ont donc bel et bien ouvert la voie même s’il leur aura fallu 10 ans pour enfin… être copiés!

Lexus,RX450h,RX,test,essai,road,supertest,7 jours,hybride,FWD,Executive Pack,full,option,65.770€,300 ch,V6,

14:11 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lexus, rx450h, rx, test, essai, road, supertest, 7 jours, hybride, fwd, executive pack, full, option, 65.770€, 300 ch, v6 | | |

MINI,Rocketman,design,style,concept,étude,prototype,Salon,Genève,2011,compacte,citadine,urbaine,

Décidément, ce millésime du Salon de Genève s'annonce une nouvelle fois exceptionnel avec un florilège de nouveautés, d'études de style et de concepts particulièrement prometteurs. Chez MINI, nous aurons droit à une micro machine rafraîchissante après l'apparition de modèles toujours plus gros, toujours plus hauts, toujours plus larges. Le concept Rocketman mesure 3,4 m de long, soit 35 cm de plus que la MINI des années 60. Cette jolie citadine de 3+1 places se caractérise par un hayon en deux parties. Le panneau inférieur sort de la carrosserie comme un tiroir. Il s'agit en réalité d'un espace de rangement qui se glisse sous les sièges. Il peut rester ouvert et éventuellement transporter des charges à l'arrière. Les deux grandes portières de cette étude pivotent vers l'extérieur avec le bas de caisse et glissent vers l'avant.

MINI,Rocketman,design,style,concept,étude,prototype,Salon,Genève,2011,compacte,citadine,urbaine,

Du côté du style, la Rocketman ne renie pas sa parenté avec les reste de la gamme grâce à ses grands phares ronds. Au sommet, le toit transparent en verre présente des barres. Une fois éclairées, elles rappellent les croix de l'Union Jack, le drapeau britannique. Le châssis en treillis est réalisé en carbone. Un matériau que l'on retrouve aussi sur la carrosserie en vue de l'allégement de la voiture et par ricochet, une baisse sensible des consommations.

MINI,Rocketman,design,style,concept,étude,prototype,Salon,Genève,2011,compacte,citadine,urbaine,

Dans l'habitacle, le volant dispose d'un trackball sur la droite, en plus des touches multifonction sur la branche gauche. Cette boule de commande permet de faire défiler les fonctions et de déplacer le curseur sur l'écran central. Le tout reste aussi terriblement lié au style de la marque qui semble tant plaire.

MINI,Rocketman,design,style,concept,étude,prototype,Salon,Genève,2011,compacte,citadine,urbaine,

20:54 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mini, rocketman, design, style, concept, étude, prototype, salon, genève, 2011, compacte, citadine, urbaine | | |