Ferrari,Pioneer,tour,auto,paris,Pozzi,488,GTB,tailor made,unique,modèle,personnalisé,italie,2016

A l'occasion du 25è Tour de France Automobile 2016, le concessionnaire Charles Pozzi a dévoilé une Ferrari 488 GTB unique aux couleurs de Pioneer comme la Ferrari 308 GTB Gr.4 engagée pour Jean-Claude Andruet qui a remporté l'épreuve en 1981 et 1982 à bord de la belle italienne. Il s'agit évidemment d'un exemplaire unique réalisé par le département Tailor Made de la marque au cheval cabré.

Ferrari,Pioneer,tour,auto,paris,Pozzi,488,GTB,tailor made,unique,modèle,personnalisé,italie,2016

L'exercice est plutôt réussi et les jantes couleur or mat complète la panoplie complète. L’habitacle rappelle également l’ambiance de la 308 Gr4 avec une interprétation moderne des sièges rouges traditionnels réalisés en tissu fabric. Le cuir et le carbone mat garnissent quant à eux le cockpit, le plancher étant en aluminium Grigio Corsa Matt.

Ferrari,Pioneer,tour,auto,paris,Pozzi,488,GTB,tailor made,unique,modèle,personnalisé,italie,2016

Le programme Tailor Made perpétue la tradition établie de longue date à Maranello depuis les années 50 et 60, à l’époque où il était naturel pour les clients de personnaliser leur véhicule et où la liberté était vraiment de mise en termes de matériaux, de couleurs et de finitions. On obtenait alors des véhicules vraiment uniques conçus pour répondre aux désirs de chaque propriétaire.

Ferrari,Pioneer,tour,auto,paris,Pozzi,488,GTB,tailor made,unique,modèle,personnalisé,italie,2016

20:43 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ferrari, pioneer, tour, auto, paris, pozzi, 488, gtb, tailor made, unique, modèle, personnalisé, italie, 2016 | | |

gaming,jeux,video,simulation,rallye,DIRT,Rally,PS4,Xbox,consoles,avis,essai,super,10/10

Enfin! Sorti sur PC en décembre dernier, DIRT Rally, le titre-phare de Codemasters, arrive sur console et c’est sur PS4 que nous y avons goûté. Ayant choisi récemment WRC5 à la place de Sébastien Loeb Rally Evo, nous avons découvert un jeu n’ayant rien à voir avec les deux titres cités. Plus proche du simulateur que de l’arcade, il nous entraîne à un niveau de réalisme assez bluffant.

gaming,jeux,video,simulation,rallye,DIRT,Rally,PS4,Xbox,consoles,avis,essai,super,10/10

Ainsi, en début de carrière, vous devez accumuler de l’argent en débutant par les plus petites catégories. L’occasion de nous lancer en Rallycross, une discipline bien plus sympa que les séances de drift à la Ken Block imposées par les précédentes moutures de DIRT Rally. Le réalisme est assez bluffant et votre voiture s’améliore en fonction de vos résultats. Ayant accumulé assez de fonds, nous avons pu nous lancer dans une saison de rallye à bord d’une Lancia Stratos. Et force est d’avouer que cela n’est vraiment pas simple au départ. Par contre, nous avons adoré le réalisme des murs de neige ou encore le fait que le moindre écart en dehors de la bonne trajectoire se paie en fortes pénalités.

gaming,jeux,video,simulation,rallye,DIRT,Rally,PS4,Xbox,consoles,avis,essai,super,10/10

Par la suite, nous avons pu nous essayer à des voitures plus puissantes sur les bosses de la Finlande ou dans les forêts galloises et nous avons été bluffés par la sensation de vitesse ressentie. Quel pied de voler de bosses en bosses au milieu des arbres! En mode carrière, vous grimpez les échelons et si l'on peut regretter qu'il n'y ait pas plus de rallyes disponibles, les spéciales se multiplient au fur et à mesure que vous grimpez dans la hiérarchie.

gaming,jeux,video,simulation,rallye,DIRT,Rally,PS4,Xbox,consoles,avis,essai,super,10/10

Si WRC5 réussit mieux la sonorité des freinages ou encore la conduite délicate sur le verglas du Monte-Carlo, tout le reste est bien plus réaliste chez Codemasters à l’exception de la vue cockpit qui manque de finesse. Quoi qu’il en soit, il s’agit indéniablement du jeu de rallye à choisir impérativement. Bon, on vous laisse, on a un championnat à terminer…

gaming,jeux,video,simulation,rallye,DIRT,Rally,PS4,Xbox,consoles,avis,essai,super,10/10

15:13 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : gaming, jeux, video, simulation, rallye, dirt, rally, ps4, xbox, consoles, avis, essai, super, 1010 | | |

futur,next,2016,septembre,mondial,paris,salon,allemande,SUV,moyen,Q5,audi,TDI,TSI,essence,diesel,quattro,traction,premium

C'est encore cette année qu'Audi renouvellera son SUV de milieu de gamme, le Q5. Ses lignes adopteront les derniers gimmicks de la marque aux anneaux avec une calandre entourée d'aluminium et des phares effilés. Ses angles sont plus marqués et les plis dans les flancs sont conformes à ce que l'on rencontre chez Audi ces dernières années. La face avant est ajourée par de larges échancrures d'aération lui donnant un air encore plus gourmand. Cette seconde génération du Q5 sera basée sur la plateforme MLB du groupe VW avec des motorisations longitudinales et non plus transversales. Selon les premières informations, l'engin aurait perdu 100 kg dans la manœuvre. Ses motorisations et sa technologie ont été découverts dans la dernière Audi A4. Les habituelles versions Quattro seront épaulées, pour la première fois, par de simples tractions. Il est vrai que pour arpenter les jolis boulevards de nos villes, cela suffit amplement. Les motorisations, semblables à celles de la dernière A4, débuteront par le 2.0 essence de 187 ch tandis que le même en 4WD sera poussé à 248 ch. Le diesel débutera avec le 2.0 TDI de 150 ch en simple traction tandis que le 3.0 V6 TDI de 215 et 268 ch s'offrira lui aussi les quatre roues motrices. Le SQ5 profitera toujours du même moteur mazouté porté à 340 ch tandis que le RS Q5 devrait atteindre 450 ch grâce à son moteur essence biturbo. Une version plug-in hybride est également dans les tuyaux. Enfin, l'habitacle tentera d'offrir une ambiance encore plus Premium à travers des matériaux revalorisés et une technologie très pointue. A suivre donc.

futur,next,2016,septembre,mondial,paris,salon,allemande,SUV,moyen,Q5,audi,TDI,TSI,essence,diesel,quattro,traction,premium

14:12 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : futur, next, 2016, septembre, mondial, paris, salon, allemande, suv, moyen, q5, audi, tdi, tsi, essence, diesel, quattro, traction, premium | | |

Volvo,Amazon,autoworld,musée,bruxelles,cinquantenaire,120,Série,coupé,break,marque,suédoise,

Pour les 60 ans de la Volvo Amazon, Autoworld mettra les différentes versions de la Volvo Amazon “in the spotlight” du 28 avril au 29 mai. Il y aura aussi une PV544, une P1800 et une 1800 ES (shooting break). Des négociations sont en cours pour obtenir la Volvo Amazon carrossée par le belge Jacques Coune.

Volvo,Amazon,autoworld,musée,bruxelles,cinquantenaire,120,Série,coupé,break,marque,suédoise,

Un peu d’histoire…

Au début de sa fabrication, en 1956, la voiture fut appelée Amason (avec un «s»), en référence aux Amazones de la mythologie grecque. Mais un fabricant allemand de motos, Kreidler, avait déjà enregistré ce nom. Dans un souhait d’entente mutuelle, il fut décidé que Volvo n’utiliserait ce nom que dans son pays, la Suède, et en modifierait l'orthographe en Amazon.

Volvo,Amazon,autoworld,musée,bruxelles,cinquantenaire,120,Série,coupé,break,marque,suédoise,

Pour l’export, Volvo initia une nomenclature à base de trois chiffres. La gamme fut dès lors connue sous le nom de Série 120: P120, P130 et P220. Les modèles étaient livrables dans différentes versions - 121, 122S, 123 GT et Favorit. Dans le langage populaire, toutefois, on continua de parler de l’Amazon et de l’Amazon Kombi.

Volvo,Amazon,autoworld,musée,bruxelles,cinquantenaire,120,Série,coupé,break,marque,suédoise,

La Volvo Amazon fut conçue par Jan Wilsgaard et, bien qu’elle fut présentée à la presse le 1er septembre 1956, les premières voitures ne furent livrées qu’au printemps 1957. L’Amazon devait remplacer la populaire PV444, réputée comme une voiture du peuple bon marché. Toutefois, comme l’Amazon était trop chère, c’est la PV544 qui prit sa place. Cette dernière allait, à son tour, être remplacée en 1965 par la “Favorit”, une version allégée de l’Amazon.
La sécurité ayant toujours été l’un des chevaux de bataille du constructeur suédois, l’Amazon et la PV544 furent les premières voitures à être équipées d’une ceinture de sécurité à trois points d’ancrage et d’un tableau de bord renforcé.

Volvo,Amazon,autoworld,musée,bruxelles,cinquantenaire,120,Série,coupé,break,marque,suédoise,

Des parties mécaniques de l’Amazon, comme le moteur, la boîte de vitesse et les essieux, furent utilisés pour la fabrication du modèle sport P1800, rendu célèbre dans la série télévisée britannique “The Saint”. La fabrication de la Volvo Amazon s’est arrêtée en 1970. Un peu plus de 667.000 véhicules avaient été construits dont environ 300.000 rien qu’en Suède.

21:18 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : volvo, amazon, autoworld, musée, bruxelles, cinquantenaire, 120, série, coupé, break, marque, suédoise | | |

BRC;Belgian,Rally,Championship,2016,troisième,manche,Tielt,TAC,Freddy,Loix,Skoda,Fabia,R5,Kris,Princen,Peugeot,208,T16,Kevin,DS3

Alors que la météo avait été clémente depuis le matin, les premières gouttes de pluie faisaient leur apparition précisément au moment où les premiers concurrents repartaient de l’assistance à Tielt pour s’en aller disputer les deux dernières des quatorze spéciales au programme de la troisième manche du Championnat de Belgique.

BRC;Belgian,Rally,Championship,2016,troisième,manche,Tielt,TAC,Freddy,Loix,Skoda,Fabia,R5,Kris,Princen,Peugeot,208,T16,Kevin,DS3

Leader de la première spéciale à l’issue du neuvième chrono avant de céder face aux assauts de Freddy Loix, Kris Princen espérait de nouveau inverser la tendance après avoir opté pour des pneus retaillés au maximum et les gommes les plus tendres. Mais ce n’était pas suffisant puisque Freddy Loix augmentait son avance dans l’ES13 avant de s’imposer au final avec 6"4 d’avance.

BRC;Belgian,Rally,Championship,2016,troisième,manche,Tielt,TAC,Freddy,Loix,Skoda,Fabia,R5,Kris,Princen,Peugeot,208,T16,Kevin,DS3

"J’ai attaqué très fort depuis ce matin pour rattraper les quelques secondes laissées à Kris au matin quand j’avais choisi des pneus trop tendres," souriait Freddy, bien parti pour se succéder à lui-même au Championnat de Belgique avec ce troisième succès en autant d’épreuves cette année. "Une fois encore, la bataille fut belle face à Kris et le suspense a duré jusqu’au bout avec cette pluie que l’on attendait. Depuis que je roule en Championnat de Belgique, je n’ai jamais dû attaquer aussi fort que cette saison de la première à la dernière spéciale. Je me régale."

BRC;Belgian,Rally,Championship,2016,troisième,manche,Tielt,TAC,Freddy,Loix,Skoda,Fabia,R5,Kris,Princen,Peugeot,208,T16,Kevin,DS3

Même s’il devait une fois encore laisser la victoire à son adversaire et se contenter de la deuxième place comme à Landen et à Spa, Kris Princen ne nourrissait pas réellement de regrets : "Non, car je me suis donné à fond du début à la fin. Mon choix de pneus était le meilleur pour la toute dernière spéciale, mais pas la longue juste avant… Je devais tenter quelque chose. Il a commencé à pleuvoir quelques minutes trop tard."

BRC;Belgian,Rally,Championship,2016,troisième,manche,Tielt,TAC,Freddy,Loix,Skoda,Fabia,R5,Kris,Princen,Peugeot,208,T16,Kevin,DS3

Pour la troisième place, la bataille a fait rage toute la journée entre Kevin Demaerschalk et Vincent Verschueren. Auteur d’un meilleur temps dès la deuxième spéciale, Kevin Demaerschalk réalisait deux premières boucles meilleures que le pilote de la Skoda Godrive, qui commettait deux légères erreurs. Et si Verschueren parvenait à reprendre l’avantage après un tête-à-queue du pilote de la DS 3 R5, le jeune représentant du Citroën Belux Junior Team terminait en force et récupérait in extremis la troisième place sous la pluie de la dernière spéciale.

BRC;Belgian,Rally,Championship,2016,troisième,manche,Tielt,TAC,Freddy,Loix,Skoda,Fabia,R5,Kris,Princen,Peugeot,208,T16,Kevin,DS3

"J’avais entamé le rallye en voulant surtout me donner le temps de comprendre la voiture et j’étais évidemment ravi de mes chronos en première boucle," souriait le jeune pilote de Hoeilaart. "À chaque assistance, avec mon ingénieur, nous avons essayé de faire évoluer petit à petit le set-up pour que la voiture soit encore plus performante. Et ce que nous avons fait pour les derniers chronos m’a bien aidé pour parvenir à récupérer cette troisième place. C’est une excellente manière d’entamer vraiment ma saison après la déception de Spa."

BRC;Belgian,Rally,Championship,2016,troisième,manche,Tielt,TAC,Freddy,Loix,Skoda,Fabia,R5,Kris,Princen,Peugeot,208,T16,Kevin,DS3

Après les abandons de Claudie Tanghe, sorti de la route dans l’ES5 avec sa Fiesta R5, de Bert Cornelis et sa VW Polo Super2000, mais aussi les retraits de Paul Lietaer (Ford Escort) et Dirk Vermeirsch (Sierra Cosworth), qui ont mené les débats en Historic, la cinquième place finale est revenue au spectaculaire Hans Weijs, victorieux en M-Cup sur la puissante BMW 130i de Schmid Racing.

BRC;Belgian,Rally,Championship,2016,troisième,manche,Tielt,TAC,Freddy,Loix,Skoda,Fabia,R5,Kris,Princen,Peugeot,208,T16,Kevin,DS3

En Historic, la victoire est revenue à Stefaan Stouf et sa Porsche devant l’Opel Ascona 400 de Rainer Hermann et la 911 de Glenn. En Junior, Jelle Vermeire est finalement venu à bout de Romain Delhez.

BRC;Belgian,Rally,Championship,2016,troisième,manche,Tielt,TAC,Freddy,Loix,Skoda,Fabia,R5,Kris,Princen,Peugeot,208,T16,Kevin,DS3

BRC;Belgian,Rally,Championship,2016,troisième,manche,Tielt,TAC,Freddy,Loix,Skoda,Fabia,R5,Kris,Princen,Peugeot,208,T16,Kevin,DS3

BRC;Belgian,Rally,Championship,2016,troisième,manche,Tielt,TAC,Freddy,Loix,Skoda,Fabia,R5,Kris,Princen,Peugeot,208,T16,Kevin,DS3

18:24 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : brc;belgian, rally, championship, 2016, troisième, manche, tielt, tac, freddy, loix, skoda, fabia, r5, kris, princen, peugeot, 208, t16, kevin, ds3 | | |