essai,volkswagen,golf,tdi,105,berline,nouvelle,allemande,compacte,polyvalente

Des qualités indéniables

Avec 29 millions d’exemplaires vendus de par le monde au cours de son histoire, la Volkswagen Golf est une icône. Des qualités indiscutables, peu de défauts, une cote incroyable sur le marché de l’occasion, elle demeure une référence absolue dans son segment malgré tous les efforts déployés par la concurrence pour tenter de l’égaler. Alors cette septième génération parvient-elle à encore améliorer un produit parfaitement abouti?

essai,volkswagen,golf,tdi,105,berline,nouvelle,allemande,compacte,polyvalente

Taille supérieure

Avec une longueur de 4255 mm, la nouvelle Golf s’est allongé de 5,6 cm soit un peu moins que le gain en empattement (5,9 cm). Des chiffres qui peuvent paraître modestes mais qui illustrent parfaitement cette quête de l’amélioration perpétuelle qui marque l’arrivée d’une nouvelle génération. De quoi gagner quelques millimètres en habitabilité, à l’image de l’espace pour les genoux et les épaules des passagers arrière.

essai,volkswagen,golf,tdi,105,berline,nouvelle,allemande,compacte,polyvalente

Le tableau de bord a été entièrement redessiné avec un écran tactile d’un format variant entre cinq et huit pouces, entouré des touches de menu et des boutons tournants. Tous les systèmes d’info-divertissement ont été repensés de A à Z. Volkswagen a choisi une nouvelle génération d’écrans tactiles à capteurs de proximité, commandés par des gestes de balayage et de zoom, tels que ceux utilisés sur les smartphones modernes. Le dessus de la planche de bord, revêtu d’un matériau à l’aspect et au toucher raffiné participe à cette ambiance à nulle autre pareille. Enfin, les sièges présentent des qualités intrinsèques: contours enveloppants, maintien latéral satisfaisant et confort plutôt élevé.

essai,volkswagen,golf,tdi,105,berline,nouvelle,allemande,compacte,polyvalente

Souveraine sur la route

Vous l’aurez compris, nous avons particulièrement apprécié cet habitacle repensé. Mais sur la route, que vaut cette Golf 7? Sans surprise, elle respecte la tradition établie par ce modèle depuis des lustres. Avec ce TDI d'entrée de gamme, la VW s’est révélée plutôt à son aise dans toutes les situations. Prévenante, confortable, elle ne se montre guère troublée par la météo exécrable que nous avons rencontré. Le freinage est également satisfaisant par contre, la direction électrique se révèle trop légère en conduite rapide. Avec la boîte manuelle à cinq rapports, la TDI 105 s'est réellement montrée agréable et devrait satisfaire la majorité des conducteurs qui opteront pour ce modèle dans notre pays.

essai,volkswagen,golf,tdi,105,berline,nouvelle,allemande,compacte,polyvalente

Plus légère et moins chère

Lancée chez nous au mois de novembre dernier, la Golf 7 a subi une cure d’amaigrissement aussi radicale que celle de Bart De Wever. Au total 100 kilos ont été gagnés par rapport à la génération précédente tout en offrant un équipement moderne et généreux. A l’image du freinage multicollision unique dans ce segment, le différentiel électronique, le régulateur de vitesse adaptatif, le détecteur de fatigue, la reconnaissance des panneaux de signalisation, le stationnement automatisé (Park Pilot) ou encore les fonctions d’éclairage automatisées. Dans la dotation de série figurent, entre autre, l’écran tactile, le Front Assist (freinage d’urgence en ville) et le Park Assist (système d’aide au stationnement).

essai,volkswagen,golf,tdi,105,berline,nouvelle,allemande,compacte,polyvalente

La voiture que nous avons essayée est une 1.6 TDI 105 Highline 5 portes affichée à 23.030 euros. Elle était dotée en option d'une peinture Onyx White (884,5 euros), du Pack Business incluant la Radio avec GPS, le climatronic et l'accoudoir avant (1075 euros) ou encore l'aide au stationnement avant et arrière (548 euros). Des prix qui ne sont pas plus élevés que ceux de la génération précédente et qui devraient permettre à VW d’affronter un marché européen morose avec les bonnes armes. Mais cela, nous ne le saurons que dans quelques mois.

essai,volkswagen,golf,tdi,105,berline,nouvelle,allemande,compacte,polyvalente

Pour plus de photos, visitez notre page Facebook: http://www.facebook.com/media/set/?set=a.467037500027648....

essai,volkswagen,golf,tdi,105,berline,nouvelle,allemande,compacte,polyvalente

essai,volkswagen,golf,tdi,105,berline,nouvelle,allemande,compacte,polyvalente

essai,volkswagen,golf,tdi,105,berline,nouvelle,allemande,compacte,polyvalente

essai,volkswagen,golf,tdi,105,berline,nouvelle,allemande,compacte,polyvalente

18:13 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, volkswagen, golf, tdi, 105, berline, nouvelle, allemande, compacte, polyvalente | | |

Championnat,europe,rallyes,ERC,kopecky,skoda,fabia,S2000,autriche,neige,glace,jaannerrallye,bouffier,delecour,Peugeot,207

Suite à la disparition de l'International Rally Challenge (IRC), c'est le Championnat d'Europe des Rallyes qui ouvre désormais la saison des épreuves routières avec le Jaännerrallye disputé en Autriche dans des conditons hivernales dignes d'un Monte-Carlo.

Championnat,europe,rallyes,ERC,kopecky,skoda,fabia,S2000,autriche,neige,glace,jaannerrallye,bouffier,delecour,Peugeot,207

Au départ, les candidats à la victoire se nomment Jan kopecky (Tch) et Raimund Baumschlager (Aut) sur Skoda Fabia S2000 contre les Peugeot 207 S2000 pilotées par les Français Bryan Bouffier et François Delecour, anciens vainqueurs du Monte-Carlo! En arbitres, Vaclav Pech (MINI JCW S2000) et Beppo Harrach ont bien tenté de s'immiscer dans la lutte pour la victoire mais rien n'y fit, Kopecky a largement dominé une épreuve qu'il avait déjà remportée en 2012.

Championnat,europe,rallyes,ERC,kopecky,skoda,fabia,S2000,autriche,neige,glace,jaannerrallye,bouffier,delecour,Peugeot,207

Certes, une crevaison dans l'ultime boucle de la dernière étape l'a relégué un instant au deuxième rang derrière le pilote Peugeot mais un ultime effort dans le dernier secteur chronométré de la journée disputé de nuit et dans le brouillard, lui a rendu l'avantage pour... une demi seconde!

Championnat,europe,rallyes,ERC,kopecky,skoda,fabia,S2000,autriche,neige,glace,jaannerrallye,bouffier,delecour,Peugeot,207

Championnat,europe,rallyes,ERC,kopecky,skoda,fabia,S2000,autriche,neige,glace,jaannerrallye,bouffier,delecour,Peugeot,207

Raimund Baumschlager complète le podium sans avoir pu conserver sa deuxième place après les déboires de Jan Kopecky. Vaclav Pech termine quatrième devant la Mitsubishi Lancer Evo IX R4 de Beppo Harrach qui remporte la catégorie Production pour seulement une seconde d'avance sur la Subaru Impreza STI R4 de Kajetan Kajetanowicz.

Championnat,europe,rallyes,ERC,kopecky,skoda,fabia,S2000,autriche,neige,glace,jaannerrallye,bouffier,delecour,Peugeot,207

Championnat,europe,rallyes,ERC,kopecky,skoda,fabia,S2000,autriche,neige,glace,jaannerrallye,bouffier,delecour,Peugeot,207

François Delecour termine au septième rang sur la Peugeot 207 S2000 du Kronos Racing. Le Français a écopé de plus d'une minute de pénalité mais n'aurait pu améliorer sa position. Le pilote tricolore a notamment souffert de la casse de son levier de vitesses lors de la première étape.

Championnat,europe,rallyes,ERC,kopecky,skoda,fabia,S2000,autriche,neige,glace,jaannerrallye,bouffier,delecour,Peugeot,207

«Nous avons terminé, ce qui est important pour Championnat», commente le Français qui devrait disputer une dizaine d'épreuves dans la discipline cette saison en plus du Championnat Roumain. «C'était un week-end compliqué, nous avons eu quelques problèmes sur la voiture ou avec la logistique, mais c'est de l'expérience acquise pour les prochains rendez-vous.»

Championnat,europe,rallyes,ERC,kopecky,skoda,fabia,S2000,autriche,neige,glace,jaannerrallye,bouffier,delecour,Peugeot,207

22:38 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : championnat, europe, rallyes, erc, kopecky, skoda, fabia, s2000, autriche, neige, glace, jaannerrallye, bouffier, delecour, peugeot, 207 | | |

Mercedes,Classe E,E-Class,new,nouvelle,2013,restyling,lifting,V6,3.0,333 ch,diesel,essence,cabriolet,coupé,

Après la berline et le break, c'est au tour du coupé et du cabriolet de recevoir les retouches stylistiques du millésime 2013. Le restylage de ces quatre carrosseries sera présenté en public lors du Salon de Detroit qui ouvrira ses portes le 14 janvier prochain. A y regarder de plus près, le visage de ces versions deux-portes est loin d'être identique à celui des consoeurs.

Mercedes,Classe E,E-Class,new,nouvelle,2013,restyling,lifting,V6,3.0,333 ch,diesel,essence,cabriolet,coupé,

Spécifiques, les phares dessinent une vaguelette orientée vers le bas, alors que la calandre se contente d'une seule barrette et accueille systématiquement l'Etoile en son centre. Quant aux feux arrière, légèrement revus, ils conservent un dessin plus effilé que sur les breaks et berlines.

Mercedes,Classe E,E-Class,new,nouvelle,2013,restyling,lifting,V6,3.0,333 ch,diesel,essence,cabriolet,coupé,

Du côté de la technologie, on retrouve les mêmes équipements inédits à savoir l'assistance au stationnement automatique, le freinage automatique d'urgence ou encore l'aide au suivi de file. Vous l'aurez compris, ces nouvelles Classe E s'éloignent de la petite Classe C et se rapprochent du futur CL. Heureusement, ces carrosseries se veulent bien moins exclusives avec une gamme de motorisations plus modeste mais plutôt fournie. Six blocs essence seront en effet proposés, dont un 2.0 Turbo (184 et 211 ch) et un 3.0 V6 biturbo tout neuf de 333 ch. Pour les inconditionnels du mazout qui ont besoin d'entendre ses claquements même à ciel ouvert, une offre de trois mécaniques développant de 170 à 265 ch est également annoncée.

Mercedes,Classe E,E-Class,new,nouvelle,2013,restyling,lifting,V6,3.0,333 ch,diesel,essence,cabriolet,coupé,

11:42 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mercedes, classe e, e-class, new, nouvelle, 2013, restyling, lifting, v6, 3.0, 333 ch, diesel, essence, cabriolet, coupé | | |

bentley,continental,gt,speed,convertible,cabriolet,4 places,w12,biturbo,625 ch,800 nm,325 kmh,anglaise,uk,salon,detroit,2013,nouveauté

Après l’arrivée, l’été dernier, de Bentley Continental GT Speed coupé, c’est désormais au cabriolet d’évoluer et de se parer du même blason. On retrouve donc le W12 d’origine Volkswagen de 5.998 cc et 48 soupapes épaulé par deux turbocompresseurs. Au total, il revendique 625 chevaux (800 Nm de couple dès 2.000 tr/min), soit 50 de plus que la "simple" version cabriolet, mais 25 de moins que la précédente génération de GTC Speed. Le modèle vient quand même chapeauter la gamme en terme de puissance, en attendant l’arrivée de la future Supersports.

bentley,continental,gt,speed,convertible,cabriolet,4 places,w12,biturbo,625 ch,800 nm,325 kmh,anglaise,uk,salon,detroit,2013,nouveauté

Malgré près de 2,5 tonnes sur la balance la Continental GT Speed Convertibe peut largement prétendre au titre de cabriolet à quatre places le plus rapide du monde. Aidé par une transmission intégrale et une boîte automatique Quickshift à 8 rapports, le 0 à 100 km/h est abattu en 4"4 et l’on atteint 160km/h en 9"7. La vitesse de pointe est quant à elle annoncée par la firme de Crewe à 325 km/h!

bentley,continental,gt,speed,convertible,cabriolet,4 places,w12,biturbo,625 ch,800 nm,325 kmh,anglaise,uk,salon,detroit,2013,nouveauté

Grâce à une gestion des turbos et du couple revue, Bentley annonce des consommations et émissions de CO2 en baisse de 15%. Le cabriolet affiche donc 14,9 l/100km en cycle mixte et 347 g/km de CO2. Malgré un gabarit imposant, cette Continental GT Speed sait se faire discrète et reste difficile à différencier de la version de 575 ch.

bentley,continental,gt,speed,convertible,cabriolet,4 places,w12,biturbo,625 ch,800 nm,325 kmh,anglaise,uk,salon,detroit,2013,nouveauté

On retrouve des sigles Speed sur les seuils de portes, tandis que l’intérieur a été confié à Mulliner, le spécialiste maison de la personnalisation. Enfin, pour les yeux experts, il sera possible de la reconnaître grâce à sa grille de calandre et à ses prises d’air de pare-chocs en finition chromée sombre, ses jantes spécifiques de 21 pouces et ses larges sorties d’échappement ovales et rainurées.

bentley,continental,gt,speed,convertible,cabriolet,4 places,w12,biturbo,625 ch,800 nm,325 kmh,anglaise,uk,salon,detroit,2013,nouveauté

12:56 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bentley, continental, gt, speed, convertible, cabriolet, 4 places, w12, biturbo, 625 ch, 800 nm, 325 kmh, anglaise, uk, salon, detroit, 2013, nouveauté | | |

dakar,2013,amérique,sud,pérou,chili,argentine,cordillère,andes,4x4,raid,rallye-raid,candidats,victoire,concurrents,favoris,

Cette 34e édition du Dakar devait être une promenade de santé pour le Team X-Raid et les quatre équipages MINI. Décuple vainqueur et tenant du titre, Stéphane Peterhansel devait avant tout se méfier de ses équipiers, Nani Roma ou encore Krysztof Holowzyc qui s'était illustré durant la première semaine en 2012.

dakar,2013,amérique,sud,pérou,chili,argentine,cordillère,andes,4x4,raid,rallye-raid,candidats,victoire,concurrents,favoris,

Mais c'était sans compter sur l'arrivée inopinée de Nasser Al-Attiyah et Carlos Sainz à bord de buggy d'origine américaine couvés par un ex-ingénieur d'exploitation du VW Motorpsort. Malheureusement, ceux-ci ne sont prêts que depuis quatre mois et les essais ont été plus que limités. Mais ceux-ci devraient se montrer dans les premières dunes avant de souffrir sur le terrain plus typé WRC d'Argentine.

dakar,2013,amérique,sud,pérou,chili,argentine,cordillère,andes,4x4,raid,rallye-raid,candidats,victoire,concurrents,favoris,

Enfin, autre surprise de dernière minute, Robby Gordon et son Hummer seront de retour après avoir été accusés de tricherie en 2012 à cause d'un sytème d'admission d'air illégal. L'Américain n'est visiblement pas rancunier et il sera très surveillé durant toute l'épreuve. L'homme n'est pas réputé pour son sens de la mesure ou de la stratégie ce qui le rend attachant. Il pourrait à nouveau s'illustrer même si nous le voyons mal terminer dans le top3.

dakar,2013,amérique,sud,pérou,chili,argentine,cordillère,andes,4x4,raid,rallye-raid,candidats,victoire,concurrents,favoris,

Lors de la dernière édition, Giniel de Villiers avait placé son Toyota Hilux au troisième rang. Un véhicule qui respectait déjà les règles FIA de cette année et qui est conçu en Afrique du Sud. Sur le Dakar, c'est l'équipe belge Overdrive qui gère l'assistance et la logistique de ces pick-up tout en alignant elle même des autos pour, entre autres, Alvarez, 5e en 2012.

dakar,2013,amérique,sud,pérou,chili,argentine,cordillère,andes,4x4,raid,rallye-raid,candidats,victoire,concurrents,favoris

Logiquement présent lorsque nous parlons Dakar, le Team Dessoude sera bel et bien présent avec cinq véhicules dont un très orignal buggy Nissan Juke confié à Christian Lavieille. Les autres engins de l'équipe normande sont des proto Atacama qui pourraient également s'illustrer dans le top 15.

dakar,2013,amérique,sud,pérou,chili,argentine,cordillère,andes,4x4,raid,rallye-raid,candidats,victoire,concurrents,favoris

Pour être complet, citons encore l'espagnol Carlos Sousa qui fait partie de l'effectif Great Wall Haval depuis plusieurs éditions. De quoi construire au certaine expérience à cette marque chinois qui poursuit son implication sur la plus grande épreuve de 4x4.

dakar,2013,amérique,sud,pérou,chili,argentine,cordillère,andes,4x4,raid,rallye-raid,candidats,victoire,concurrents,favoris

Voilà pour les favoris ou les pilotes qui devraient faire parler la poudre sur les pistes sud-américaines. Du côté des Belges, l'épreuve chère au groupe Amaury Sport Organisation ne remporte guère plus de succès. Seuls les copilotes Fabian Lurquin et Eddy Chevaillier pourront éventuellement s'illustrer grâce à Erik Wevers pour le premier ou Peter Van Merksteijn pour le second. Ce dernier a opté pour un Toyota Overdrive alors que le second s'aligne sur un ex-proto Mitsubishi rebaptisé Ford HRX en attendant l'arrivée d'un éventuel constructeur pour soutenir la structure de Wevers.

dakar,2013,amérique,sud,pérou,chili,argentine,cordillère,andes,4x4,raid,rallye-raid,candidats,victoire,concurrents,favoris

Seuls deux compatriotes sont engagés dans la catégorie 4x4 avec Pascal Feryn (Toyota Land Cruiser) qui en est à son dixième Dakar tandis que Dave Ingels découvrira l'épreuve à bord d'un Toyota également.

dakar,2013,amérique,sud,pérou,chili,argentine,cordillère,andes,4x4,raid,rallye-raid,candidats,victoire,concurrents,favoris

20:23 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : dakar, 2013, amérique, sud, pérou, chili, argentine, cordillère, andes, 4x4, raid, rallye-raid, candidats, victoire, concurrents, favoris | | |