Rallye,Condroz,2012,Bernd,Casier,vainqueur,Ford,Focus,WRC08,Snijers,Patrick,MINI,WRC,Bouche,Citroën

Pour la troisième fois consécutive, Bernd Casier s’alignait à Huy avec un seul objectif: la victoire. Et si la mécanique a semblé vouloir lui jouer de vilains tours, au final, il s’est imposé face à un Patrick Snijers qui se serait bien vu empocher une dixième victoire à Huy. Seulement voilà, c’était bel et bien au tour du pilote de la Ford Focus WRC08. Troisième, Xavier Bouche a signé une jolie performance pour son retour à Huy au volant d’une voiture inédite en Championnat de Belgique. De quoi lui donner envie de s’aligner dans quelques manches en 2013...

Rallye,Condroz,2012,Bernd,Casier,vainqueur,Ford,Focus,WRC08,Snijers,Patrick,MINI,WRC,Bouche,Citroën

Cette fois, Bernd Casier a le sourire. Victime d’un vilain casse-vitesse en 2010 alors qu’il a toutes les cartes en main pour s’imposer, surpris par ses pneus froids en 2011, il n’a pas raté cette nouvelle opportunité qui s’offrait à lui. Et pourtant. Lorsque le support intermédiaire de l’arbre de propulsion marque des signes de faiblesse dans la première boucle de dimanche, le Courtraisien n’en mène pas large. Il garde contenance devant le parterre de journalistes venu aux nouvelles mais le garçon n’est guère optimiste. Et lorsque l’ingénieur détaché par Ford nous avoue que la réparation de fortune a 50 % de chance de réussite, on a bien du mal à rester confiant. Seulement voilà, il devait être écrit que c’était l’année de Bernd.

Rallye,Condroz,2012,Bernd,Casier,vainqueur,Ford,Focus,WRC08,Snijers,Patrick,MINI,WRC,Bouche,Citroën

«Je suis soulagé de pouvoir enfin grimper sur la plus haute marche du podium. Cette journée de dimanche fut particulièrement éprouvante pour mes nerfs. J’ai vu mon avance réduite de moitié mais l’auto a tenu et c’est le principal. J’ai enfin vaincu cette malédiction condruzienne. Maintenant, je suis prêt à remporter les dix prochaines éditions! (rires)»

Rallye,Condroz,2012,Bernd,Casier,vainqueur,Ford,Focus,WRC08,Snijers,Patrick,MINI,WRC,Bouche,Citroën

Second, Patrick Snijers garde le sourire sous le soleil couchant de cette fin d’après-midi. Ce n’est pas une habitude pour cet homme qui a toujours eu du mal dans la défaite. Seulement voilà, l’homme a tout donné et sa seconde place a valeur de victoire. Avec une MINI WRC parfaitement préparée mais jamais à la hauteur des performances des anciennes WRC, Patrick n’a rien laché et il échoue à moins de trente secondes.

Rallye,Condroz,2012,Bernd,Casier,vainqueur,Ford,Focus,WRC08,Snijers,Patrick,MINI,WRC,Bouche,Citroën

Accroché par Stéphane Lhonnay en début de seconde journée, Xavier Bouche a repris sa marche en avant dans les cinq dernières spéciales en montant des pneus neufs sur le train avant. Une décision suffisante pour s’asseoir définitivement sur la troisième marche du podium.

Rallye,Condroz,2012,Bernd,Casier,vainqueur,Ford,Focus,WRC08,Snijers,Patrick,MINI,WRC,Bouche,Citroën

Le héros local, sur la Skoda Octavia WRC BMA, n’a pas pu égaler son meilleur résultat. Mais la satisfaction n’en est pas moins là: «J’ai gardé la pression jusqu’au bout puisque nous avons encore fait une petite erreur dans Ben-Ahin, mais que je sache, l’Octavia n’a jamais été championne du monde. Je suis content d’avoir pu accrocher des voitures plus récentes et puis j’insiste aussi sur le fait que cette auto peut être absolument fiable sur un Condroz puisque nous n’avos pas rencontré le moindre souci.»

Rallye,Condroz,2012,Bernd,Casier,vainqueur,Ford,Focus,WRC08,Snijers,Patrick,MINI,WRC,Bouche,Citroën

Cinquième, Vincent Verschueren impose sa Volkswagen Polo S2000 dans sa classe. L’homme a signé une très belle performance pour son premier Condroz en voiture moderne. Très accrocheur, il a réussi à pousser le jeune Jonas Langenakens, pourtant doté d’une bien plus performante Subaru Impreza WRC S10, dans les cordes. Méritant, le blondinet passait le Flying Finish de l’ultime chrono mais la Japonaise n’en voulait plus.

Rallye,Condroz,2012,Bernd,Casier,vainqueur,Ford,Focus,WRC08,Snijers,Patrick,MINI,WRC,Bouche,Citroën

La sixième place est occupée par le Hollandais Bob De Jong qui n’a pas démérité à bord d’une impressionnante Mitsubishi Lancer WRC.

Rallye,Condroz,2012,Bernd,Casier,vainqueur,Ford,Focus,WRC08,Snijers,Patrick,MINI,WRC,Bouche,Citroën

Septième, Anthony Martin signe un résultat de choix sur des routes particulièrement vicieuses. Jouant un temps dans le Top 6, le pilote de la Mitsubishi Lancer EvoIX profite des faits de course de la fin de course pour terminer septième et premier du Gr.N loin devant la Renault Megane RS d’un Cédric Cherain une nouvelle fois très convaincant mais qui commettait une petite sortie dans un champ avant d’être victime d’une crevaison qui le reléguait à la onzième place finale.

Rallye,Condroz,2012,Bernd,Casier,vainqueur,Ford,Focus,WRC08,Snijers,Patrick,MINI,WRC,Bouche,Citroën

La huitième place échoit à Lionel Hansen qui a finit par prendre pleinement confiance à bord de sa superbe Subaru Impreza WRC S10. Après avoir beaucoup joué sur les réglages et auteur d’une petite promenade dans un champ samedi, l’ingénieur de chez Overdrive signe un beau résultat pour ses premiers tours de roue dans des conditions aussi délicates.

rallye,condroz,2012,bernd,casier,vainqueur,ford,focus,wrc08,snijers,patrick,mini,wrc,bouche,citroën

Deux Mitsubishi clôturent le Top10 avec Marc Streel qui l’emporte en classe A8 devant le Hollandais Jonkers.

Rallye,Condroz,2012,Bernd,Casier,vainqueur,Ford,Focus,WRC08,Snijers,Patrick,MINI,WRC,Bouche,Citroën

Du côté des petites tractions, Caren Burton s’impose parmi les DS3 après le retrait, sur sortie de route, du très rapide Raphaël Auquier. En C2-R2, c’est Guillaume Dilley  qui remporte ce Condroz mais c’est son second, Victorien Heuninck qui s’impose au sein du Citroën Racing Trophy réservé aux C2-R2.
 
Dans le Ford Fiesta Racing Trophy, Xavier Baugnet est le champion 2012 et il l’emporte à Huy parmi les Fiesta, malgré d’incessantes coupures électroniques. Il est même venu s’immiscer en fin de course dans le duel pour la victoire en Classe R2 que se livrait David Croes et Manu Canal-Roblès.

rallye,condroz,2012,bernd,casier,vainqueur,ford,focus,wrc08,snijers,patrick,mini,wrc,bouche,citroën

21:18 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye, condroz, 2012, bernd, casier, vainqueur, ford, focus, wrc08, snijers, patrick, mini, wrc, bouche, citroën | | |

Renault,Mégane,2014,nouvelle,new,génération,style,design,diesel,essence,3 cylindres,Renault Sport,5 portes,berline,polyvalente

A l'heure où la Volkswagen Golf 7 va faire ses premiers pas commerciaux, il est temps de lever le voile sur la future Renault Mégane qui devrait faire son apparition en septembre 2014, au Salon de Francfort, sur le terrain de sa concurrente numéro un! Sans surprise, la future moyenne de la marque au losange devrait adopter le style cher au Hollandais Laurens van den Acker. Vue sur la nouvelle Clio, cette identité prend une nouvelle dimension sur la Mégane 2014 avec une calandre très agressive marquée par le losange tandis que les phares sont particulièrement travaillés. Mais la Mégane ne change pas radicalement puisqu'elle devrait conserver la même taille tout en gagnant quelques kilos. Comme la gamme actuelle, celle-ci devrait se décliner en trois et cinq portes ainsi qu'en break. La trois portes servira logiquement à la déclinaison Renault Sport.

Renault,Mégane,2014,nouvelle,new,génération,style,design,diesel,essence,3 cylindres,Renault Sport,5 portes,berline,polyvalente

10:55 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : renault, mégane, 2014, nouvelle, new, génération, style, design, diesel, essence, 3 cylindres, renault sport, 5 portes, berline, polyvalente | | |

opel,cascada,2013,cabriolet,nouveau,new,essence,diesel,1.4,turbo,cdti,sidi,premium,futur,next,allemand,toile

Opel signe son grand retour sur le créneau des cabriolets avec le Cascada. Avec ses faux airs d’Astra, celui-ci étonne par ses dimensions parce qu'il voit les choses en grand. Et pour être sûr d'accueillir les quatre passagers dans de bonnes conditions, il atteint 4,70 mètres. Par rapport à la berline à 5 portes, il grandit de 28 centimètres et dépasse ainsi la concurrence que l’on placerait instinctivement sur un segment supérieur comme l'Audi A5 Cabriolet (4,63 m) ou la BMW Série 3 cabriolet (4,61 m). Le choix de la capote en toile est lui un pari esthétique, allégeant substantiellement la ligne générale. Réalisée en double épaisseur, elle se replie en 17 secondes jusqu’à 50 km/h.

opel,cascada,2013,cabriolet,nouveau,new,essence,diesel,1.4,turbo,cdti,sidi,premium,futur,next,allemand,toile

Esthétiquement, le Cascada est vraiment réussi pusiqu'il se distingue par une certaine agressivité avec une face avant intégrant des phares très effilés et un bossage de capot tout en soignant son profil très élancé avec une ceinture de caisse allégée par des arêtes courant d’avant en arrière et enfin une poupe large sans fioritures, juste un jonc chromé liant les optiques à LED. L’habitacle est plutôt de bon goût également, recouvert de cuir des contreforts de portes jusqu’à la planche de bord. Seul le tunnel central intégrant des rangements entre les places arrière et les trop nombreux boutons sur la console centrale brisent l'illusion d'un véhicule Premium.

opel,cascada,2013,cabriolet,nouveau,new,essence,diesel,1.4,turbo,cdti,sidi,premium,futur,next,allemand,toile

Sous les capots, un diesel et deux essences sont prévus pour animer le Cascada. On retrouve ainsi le moteur 2.0 CDTI de 165 chevaux de l’Astra et le bloc essence déjà utilisé sur l’Astra, le Zafira Tourer ou encore l’Insigna, en l’occurrence le 1.4 Turbo de 140 chevaux. Mais la vraie nouveauté est le moteur de nouvelle génération Ecotec SIDI (Spark Ignition Direct Injection) de 1.6 litre. Revendiquant 170 ch, il se veut particulièrement sobre grâce notamment à la technologie Stop&Start. L’Opel Cascada arrivera sur nos routes courant 2013.

opel,cascada,2013,cabriolet,nouveau,new,essence,diesel,1.4,turbo,cdti,sidi,premium,futur,next,allemand,toile

15:38 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : opel, cascada, 2013, cabriolet, nouveau, new, essence, diesel, 1.4, turbo, cdti, sidi, premium, futur, next, allemand, toile | | |

industrie,ventes,concessionnaire,vendeur,fille,chaud,hot,girls,charme,féminin,

Ils n'ont pas froid aux yeux nos amis russes. La preuve avec cette campagne de publicité Seat avec une vendeuse disons très exclusive qui devrait augmenter fortement les chiffres sans trop se forcer. A l'heure où l'hiver semble s'être installé trop tôt sur notre petit pays, voilà une belle occasion de se réchauffer... 

13:27 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : industrie, ventes, concessionnaire, vendeur, fille, chaud, hot, girls, charme, féminin | | |

Nissan,Juke-R,essai,test,RML,V6,biturbo,485 ch,612 Nm,

Jouet pour cheik en blanc

Il en existe deux pour l’instant. Deux bolides à nul autre pareil. Deux aliens issus d’un croisement entre un Juke et une GT-R. Une idée comme seuls en ont nos voisins anglo-saxons, toujours prompts à découper des carrosseries, retirer des roues, ajouter des moteurs là où il n’y en a pas. Cette fois, c’est au département marketing du constructeur japonais qu’on a fumé de la moquette. Tout est parti d’une demande auprès de l’équipe de Ray Mallock, celle-là même qui engage les Chevrolet en WTCC, visant à concevoir une version épicée du Juke. Juste pour le plaisir. Sauf que cette dernière a été présentée à Dubai, là où les pétrodollars coulent encore à flot!

Nissan,Juke-R,essai,test,RML,V6,biturbo,485 ch,612 Nm,

Il n’en fallait pas plus pour emballer la machine. Malgré un prix oscillant aux alentours de 500.000 euros suivant les fluctuations du cours de la livre sterling, des candidats acheteurs se sont fait connaître. Avec la décision finale d’en construire 23. Un numéro fétiche pour la marque puisqu’il se prononce Ni-San. Et une aubaine pour RML qui se voit ainsi confier une mission par un constructeur à l’heure où Chevy a annoncé son départ du WTCC.

Nissan,Juke-R,essai,test,RML,V6,biturbo,485 ch,612 Nm,

Drôle d’assemblage

Basé sur un châssis de Juke avec lequel il partage longueur, hauteur et empattement, le Juke-R n’a cependant plus grand-chose à voir avec le crossover compact original, dans les deux sens du terme. Le Juke a véritablement été coupé en deux pour y intégrer les berceaux avant et arrière du coupé GT-R. Le Juke-R a ainsi reçu la transmission intégrale, les trains roulants et le moteur 3.8 V6 biturbo de la seule sportive qui fait trembler la Porsche 911. Placé à l’avant, ce dernier développe 485 ch et 612 Nm de couple qui lui permettraient de réaliser le 0 à 100 km/h en 3"7. La Juke-R atteint 257 km/h en vitesse de pointe contre 315 km/h pour la GT-R. Il ne s’agit toutefois que des premiers modèles d’essai et l’ensemble des Juke-R qui seront prochainement fabriquées possèderont la version 2012 du V6, actualisée à 550 chevaux.

Nissan,Juke-R,essai,test,RML,V6,biturbo,485 ch,612 Nm,

Ambiance compétition

L’habitacle du Juke-R n’inspire pas la sportivité routière mais carrément la compétition. Ainsi, les places arrière ont été sacrifiées au profit d’un arceau à structure tubulaire aux normes FIA. Les baquets OMP sont associés à des harnais cinq points tandis que l’instrumentation reprend entièrement celle de la GT-R, y compris l’indicateur de force centrifuge. Nissan n’a pas oublié la touche confort en conservant la climatisation bi-zone, le lecteur CD et les prises USB/AUX mais nous n’avons pas vraiment voulu s’avoir si tout cela fonctionnait. En effet, la visibilité, le confort des dossiers ou la profondeur de la boîte à gants ne font désormais plus partie des critères à évaluer. Dès le démarrage, on retrouve l’agréable bruit du V6 et l’accélération brutale fait immédiatement oublier toutes les précédentes expériences à bord d’un Juke… dCi. Sur ce point comme sur les ressentis de freinage et de direction, on sent bien la parenté avec la GT-R.

Nissan,Juke-R,essai,test,RML,V6,biturbo,485 ch,612 Nm,

Sentiment de frustration

Lorsque deux véhicules doivent se partager les présentations sur tout le globe, les rendez-vous manqués se succèdent. Finalement, c’est sur une petite piste de maîtrise automobile, près d’Andenne, que Nissan nous a donné rendez-vous en s’alliant ce jour-là à une météo estivale! Epaulés par le sympathique pilote officiel Frank Mailleux, nous nous laissons sangler à bord. Au programme, une courte accélération, une longue courbe, un bout de ligne droite pour un gros freinage avant un cercle pour drifter avant un petit slalom pour apprécier l’agilité de l’engin. En courbe, le Juke-R demande autant de délicatesse avec l’accélérateur que n’importe quelle voiture de course. En ayant déconnecté au maximum les aides à la conduite à l’exception de l’anti-patinage, le jeune français savait ce qu’il faisait; de quoi nous laisser signer quelques jolis travers en sortie de courbe avant de nous initier au drift non sans mal. C’est que l’engin est particulier avec son  empattement plus court que celui de la GT-R. Mais le tout constitue un cocktail sympa et amusant que nous aurions voulu goûter davantage qu’en 2 x 3 boucles...

Nissan,Juke-R,essai,test,RML,V6,biturbo,485 ch,612 Nm,

Prix justifié?

En attendant, il nous semble bien difficile de justifier pareil budget même si l’exclusivité n’a pas de prix. Rappelons que le chèque demandé aux futurs clients dépassera les 500.000 euros. Et comme lors de notre première rencontre avec une Bentley il y a une dizaine d’années, nous ne pouvons nous empêcher de penser que cela fait cher le volant et les quatre roues. Dans ce cas-ci, le futur acheteur aura plutôt le sentiment d’avoir acquis un bolide de course. Sauf que celui-ci est homologué pour un usage routier, grâce aux lois anglaises très laxistes en la matière, et qu’il ne pourra jamais s’aligner en course. A moins de s’entendre avec les 22 autres candidats pour s’amuser entre eux sur des pistes privées bien plus nombreuses qu’on ne le pense. Alors heureux? Nous, oui!

21:57 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : nissan, juke-r, essai, test, rml, v6, biturbo, 485 ch, 612 nm | | |