Jaguar,Project,7,prototype,concept,angleterre,UK,Royaume-Uni,Goodwood,Festival,roadster,speedster,5.0,V8,550 ch,

Au Festival of Speed  de Goodwood, Jaguar a dévoilé son Project 7 en hommage au nombre de victoires obtenues par la marque aux 24 Heures du Mans entre 1951 et 1990. Avec son habitacle monoplace, ses stickers, son grand aileron arrière et sa lame sous le bouclier avant, cette étude dérivée d'une F-Type évoque en effet la piste.

Jaguar,Project,7,prototype,concept,angleterre,UK,Royaume-Uni,Goodwood,Festival,roadster,speedster,5.0,V8,550 ch,

Ce Project 7 est avant tout un exercice de style caractérisé, notamment, par son pare-brise raccourci, son assiette abaissée de 10 mm et son bossage derrière le conducteur, clin d'œil à la célèbre Type D des années 50.

Jaguar,Project,7,prototype,concept,angleterre,UK,Royaume-Uni,Goodwood,Festival,roadster,speedster,5.0,V8,550 ch,

Si le look de speedster restera probablement sans lendemain, la fiche technique est promise à davantage d'avenir. Toujours associé à une boîte automatique huit rapports, le 5.0 V8 compressé passe de 495 ch à 550 ch. C'est la puissance des XFR-S, XKR-S ou XJR, et sans doute celle de la future F-Type RS.

Jaguar,Project,7,prototype,concept,angleterre,UK,Royaume-Uni,Goodwood,Festival,roadster,speedster,5.0,V8,550 ch,

Le couple atteint pour sa part 680 Nm. Grâce à ce traitement de choc, le 0 à 100 km/h serait exécuté en 4"2. Quant à l'échappement libéré, il promet de réjouir les oreilles des spectateurs du Festival of Speed.

Jaguar,Project,7,prototype,concept,angleterre,UK,Royaume-Uni,Goodwood,Festival,roadster,speedster,5.0,V8,550 ch,

20:49 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jaguar, project, 7, prototype, concept, angleterre, uk, royaume-uni, goodwood, festival, roadster, speedster, 5.0, v8, 550 ch | | |

Opel,Concept,Monza,GT,coupé,propulsion,salon,francfort,2013,next,luxe,confort,sport,hybride,

Seize ans après la disparition de la Calibra, Opel se prépare à revenir dans la catégorie des coupés. C'est au Salon de Francfort en septembre prochain qu'il dévoilera son nouveau concept destiné à venir jouer sur les plate-bandes du futur coupé BMW Série 4 sans oublier la très classieuse Audi A5. Ce coupé de type GT à propulsion devrait s'appeler Monza en référence à ce modèle dont les plus sportifs d'entre vous se souviendront lorsqu'il hantait le circuit de Francorchamps lors des 24 heures. Il pourrait être basé sur la Cadillac ATS qui propose des moteurs allant de 2.0 litres quatre cylindres jusqu'au 3.6 V6. Des diesels devrait figurer dans la gamme européenne, mais le concept mettra en vedette un groupe motopropulseur écologique avancé. Le Monza utilisera des matériaux légers pour mettre en évidence son identification sportive tandis que l'intérieur sera également particulièrement sportif. Bien que le Monza sera d'abord un concept, l'analyse de rentabilité devrait s'avérer positive et la voiture de production lancée en 2016.

15:46 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : opel, concept, monza, gt, coupé, propulsion, salon, francfort, 2013, next, luxe, confort, sport, hybride | | |

opel,insignia,tourer,nouveau,new,4x4,turbo,essence,diesel,loisirs,protections,salon,francfort,septembre,2013

La nouvelle gamme Insignia sera bientôt au complet, dès que l’Opel Insignia Country Tourer aura été présentée en première mondiale au Salon de l’Automobile de Francfort en septembre prochain. Alors que les breaks Sports Tourer sont plutôt orientés famille et travail, la nouvelle Insignia Country Tourer exprime un désir inné d’aventure. Ce break musclé et polyvalent, disposant d’une garde au sol plus élevée, apporte la liberté de s’affranchir des limites de la ville et des routes goudronnées.

opel,insignia,tourer,nouveau,new,4x4,turbo,essence,diesel,loisirs,protections,salon,francfort,septembre,2013

Le Country Tourer se distingue essentiellement par la présence de protections du soubassement à l’avant et à l’arrière, associées à de généreuses moulures habillant les passages de roues et les bas de caisse, le tout complété par des doubles sorties d’échappement. Une transmission intégrale de dernière génération permet de bénéficier d’une motricité optimale et d’un comportement sûr quelles que soient les circonstances. Elle est associée à de puissants moteurs turbo comme le 2,0 litres essence SIDI à injection directe de 250 ch, ou encore le 2.0 CDTI BiTurbo hautes performances – deux blocs délivrant un remarquable couple maxi de 400 Nm.

opel,insignia,tourer,nouveau,new,4x4,turbo,essence,diesel,loisirs,protections,salon,francfort,septembre,2013

La transmission 4x4 à pilotage électronique comprend un embrayage de haute qualité, fonctionnant selon le principe du Haldex, et un différentiel à glissement limité électronique. L’ensemble permet de disposer d’une excellente motricité sur les routes goudronnées ou sur les chemins. La transmission s’adapte en permanence au type de revêtement rencontré et fait varier en douceur la répartition de couple de zéro à 100% entre les trains avant et arrière, ainsi qu’entre les roues arrière. Le principal avantage est que tout ceci se passe avant même qu’une roue commence à patiner en raison du manque d’adhérence, quand par exemple la route est mouillée ou enneigée. En combinaison avec le châssis premium FlexRide à pilotage électronique, le système de transmission intégrale se pose en référence pour ce qui est des temps de réaction et de la maîtrise du véhicule. Lorsque cela est nécessaire, l’embrayage commandant la répartition de l’entraînement envoie immédiatement plus de couple sur l’essieu arrière. Les capteurs du système 4x4 fournissent en permanence aux modules de contrôle individuels des informations sur le taux de lacet, l’accélération, l’angle de direction, la vitesse des roues, la position de la pédale des gaz, le régime moteur et le couple.

opel,insignia,tourer,nouveau,new,4x4,turbo,essence,diesel,loisirs,protections,salon,francfort,septembre,2013

La stabilité et la qualité de comportement bénéficient aussi des apports du différentiel électronique à glissement limité (eLSD) placé sur le train arrière. Le eLSD gère la répartition du couple entre les roues arrière gauche et droite, transférant le couple vers la roue qui présente la meilleure adhérence. Tout en améliorant la motricité sur revêtement glissant, le fonctionnement sophistiqué du système 4x4 adaptatif améliore la stabilité dans toutes les situations. L’Insignia Country Tourer peut même continuer à progresser lorsque trois roues sont sur sol glissant, et qu’une seule roue arrière a encore de l’adhérence. Le système de transmission intégrale adaptative peut aussi aider le conducteur lorsque la situation n’a rien de problématique. Et pour réduire les pertes par frottement et économiser le carburant, le système repasse automatiquement en traction avant chaque fois qu’il détecte qu’il n’est pas nécessaire de recourir à la transmission intégrale adaptative.

opel,insignia,tourer,nouveau,new,4x4,turbo,essence,diesel,loisirs,protections,salon,francfort,septembre,2013

La puissance des moteurs turbo d’Opel est le partenaire idéal de la transmission intégrale ultramoderne du Country Tourer. Trois moteurs au choix sont proposés, dont le plus puissant est le 2.0 SIDI (Spark Ignition Direct Injection – allumage commandé, injection directe) Turbo essence de 250 ch, offrant d’excellentes performances. Générant un remarquable couple de 400 Nm, ce moteur à injection directe garantit beaucoup de répondant en toutes circonstances. Le diesel hautes performances 2.0 CDTI BiTurbo de 195 ch dispose également de 400 Nm de couple. Son système de suralimentation séquentielle à double étage offre une réponse immédiate à l’accélérateur, quel que soit le régime. Un 2.0 CDTI de 163 ch (avec simple sortie d’échappement) complète l’offre de motorisations, et dispose déjà de 350 Nm de couple, pouvant être portés brièvement à 380 Nm avec l’overboost. Tant le 2.0 SIDI Turbo que le 2.0 CDTI peuvent être accouplés à une boîte manuelle à six rapports ou à une boîte automatique à six vitesses, tandis que le 2.0 BiTurbo CDTI n’est disponible qu’avec cette dernière. Pour quitter l’asphalte, la nouvelle Insignia Country Tourer bénéficie également de pneus plus larges et d’une assiette surélevée, qui s’ajoutent à ses quatre roues motrices et à son couple élevé. La garde au sol s’accroît de 20 mm par rapport à la version normale, un atout majeur pour progresser sur des chemins au revêtement dégradé et inégal.

opel,insignia,tourer,nouveau,new,4x4,turbo,essence,diesel,loisirs,protections,salon,francfort,septembre,2013

Disposant de la calandre typique à Opel, désormais plus large et plus profonde, l’avant affiche un caractère propre. Le jonc chromé horizontal de la calandre porte l’emblème de la marque au centre. Il est sculpté en forme d’aile, dont les extrémités extérieures s’envolent vers le haut à l’approche des projecteurs. Un sabot de protection, en finition alu, émerge des dessous du compartiment moteur. Cet important élément de design se retrouve à l’arrière, où la protection est encadrée par les deux embouts d’échappement. L’ensemble évoque un sentiment de puissance et de sécurité. L’Insignia Country Tourer se distingue également par ses protections de couleur anthracite apposées sur les bas de caisse et les parties inférieures de la carrosserie, qui donnent aussi aux passages de roues une allure plus galbée et plus évasée. L’aspect robuste de la voiture lui confère une personnalité affirmée, sûre d’elle. Les modifications esthétiques sont parachevées par les blocs optiques spécifiques avant et arrière. Les phares teintés, rehaussés d’éléments chromés, respirent la qualité et incorporent des feux de jour à LED en forme d’aile (suivant les versions). Ce thème graphique se retrouve à l’arrière, où des LED éclairent également les feux de position et les stops. Grâce à ses éléments de design spécifiques, la nouvelle Insignia Country Tourer associe son rôle d’aventurière sportive à celui de prestigieux porte-drapeau de la marque. Prix et détails d’équipement seront annoncés à la date d’ouverture des commandes – lors de la première mondiale le 10 septembre au Salon de l’Automobile de Francfort, l’IAA.

opel,insignia,tourer,nouveau,new,4x4,turbo,essence,diesel,loisirs,protections,salon,francfort,septembre,2013

11:48 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : opel, insignia, tourer, nouveau, new, 4x4, turbo, essence, diesel, loisirs, protections, salon, francfort, septembre, 2013 | | |

VDS,GT001-R,soufflerie,France,Raphaël,ven der straten,institut,aéro,technique,versailles

Depuis l’annonce officielle du forfait en vue des 24 Heures de Spa, on n’a pas chômé dans les rangs de VDS Cars, le développement de la VDS GT001-R se poursuivant à un rythme soutenu. Ces derniers jours, la dernière voiture belge en date a pris la direction de la France, non pas pour tâter du bitume sur une quelconque piste ensoleillée, mais plutôt pour s’engouffrer dans une soufflerie, en quête d’équilibre aérodynamique. C’est à l’Institut Aéro Technique de Saint-Cyr-l’Ecole, près de Versailles, que les tests se sont déroulés, avec succès.

«L’objectif de ce passage en soufflerie était double, explique Patrick Bataille, qui assure le développement technique de la VDS GT001-R. Il s’agissait avant tout de recentrer l’équilibre aérodynamique de l’auto, et d’en améliorer l’appui et le coefficient aérodynamique (Cx). Et les résultats sont très positifs, car désormais, on sait comment régler l’auto de manière idéale. On a également travaillé sur le passage de l’air sous l’auto, en améliorant extracteur et fond plat. Si toutes les données n’ont pas encore été analysées, ce passage par l’IAT valait vraiment la peine…»

Au total, une trentaine de tests ont été réalisés, et ils ont permis d’en apprendre beaucoup sur les caractéristiques aérodynamiques de l’auto… « Par définition, une voiture présentant une face inversée, comme c’est le cas de la VDS GT001, est difficile à régler, poursuit Patrick Bataille. En multipliant ces essais en soufflerie, on comprend d’abord dans quelles voies il ne faut surtout pas aller. Comme les différentes solutions sont testées dans des conditions rigoureusement similaires, le verdict est sans appel. C’est très instructif, et cela permet surtout de gagner du temps par la suite.»

Une fois ces informations digérées, la VDS va reprendre la piste, ce qui sera déjà le cas à Spa-Francorchamps les 14 et 15 juillet. « Depuis Dubaï, on a procédé à des essais de torsion du châssis, à un remontage intégral de l’auto, et maintenant à ces tests aérodynamiques très importants, explique Raphaël van der Straten. A partir de là, il faut rouler, rouler et encore rouler ! Les essais de Francorchamps ne seront que les premiers d’une longue série, et j’avoue que je me réjouis de reprendre le volant de la VDS GT001-R aussi rapidement.»

Et le travail de développement de se poursuivre… http://www.vds-cars.com/ ou http://www.vds-racing.be/vds/

16:15 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vds, gt001-r, soufflerie, france, raphaël, ven der straten, institut, aéro, technique, versailles | | |

Mazda,3,berline,compacte,polyvalente,segment,C,Golf,Astra,Focus,concurrence,européenne,forte,diesel,essence,Skyactiv,Kodo

Après le succès du CX-5 puis de la 6, tous les concessionnaires Mazda européens attendaient l'arrivée de la 3 pour confirmer le retour en grâce de la marque auprès d'une fidèle clientèle. Lignes galbées, phares reliés à la calandre via une barrette chromée, surfaces vitrées effilées... lancée cet automne sur notre marché, la troisième mouture de "3" suit les préceptes du design "Kodo" ("l'âme du mouvement" en japonais), le dernier courant de style maison. Elle s'inscrit ainsi dans la continuité du SUV  CX-5  et de la familiale 6.

Mazda,3,berline,compacte,polyvalente,segment,C,Golf,Astra,Focus,concurrence,européenne,forte,diesel,essence,Skyactiv,Kodo

Pour se battre face aux références européennes que sont les Volkswagen Golf, Opel Astra et autres Ford Focus, la Nippone s'appuie sur une longueur de 4,46 m qui classe cette cinq-portes parmi les grands gabarits. Selon Mazda, le coffre grimperait toutefois de 300 à 350 dm3, alors que l'empattement accru promet une meilleure habitabilité. Plus que la carrosserie, l'habitacle marque un tournant pour la marque.

Mazda,3,berline,compacte,polyvalente,segment,C,Golf,Astra,Focus,concurrence,européenne,forte,diesel,essence,Skyactiv,Kodo

Mazda se convertit en effet à l'écran tactile. Installé ici au-dessus de la console centrale, ce nouveau venu mesure 7 pouces. Il se double d'une molette et d'une commande vocale, qui permettent également de commander le système multimédia connecté à Internet. Plus inhabituel encore dans le segment, cette Mazda 3 peut recevoir un affichage tête haute, que même les constructeurs Premium ne proposent pas.

Mazda,3,berline,compacte,polyvalente,segment,C,Golf,Astra,Focus,concurrence,européenne,forte,diesel,essence,Skyactiv,Kodo

Cette Japonaise est donc clairement portée sur la technologie: régulateur de vitesse actif, freinage automatique d'urgence, feux de route automatique ou alerte de franchissement de ligne sont là pour en attester. Mais l'innovation se cache également sous le capot à l'image des moteurs essence qui associent injection directe et taux de compression très haut (14 :1) pour diminuer leur consommation. Un principe valable pour les trois blocs disponibles, le 1.5 Skyactiv-G de 100 ch, le 2.0 Skyactiv-G de 120 ch et le 2.0 Skyactiv-G 165 ch. Ce dernier est par ailleurs le seul à recevoir le système de récupération d'énergie via super-condensateur i-Eloop.

Mazda,3,berline,compacte,polyvalente,segment,C,Golf,Astra,Focus,concurrence,européenne,forte,diesel,essence,Skyactiv,Kodo

En Diesel, la Mazda 3 se démarque par ses deux turbos, alors que le taux de compression de 14 :1 est ici plus bas que la moyenne. Seul bémol, en se contentant d'un 2.2 Skyactiv-D de 150 ch au lancement, la Nippone risque de souffrir de l'absence d'une motorisation moins musclée.

Mazda,3,berline,compacte,polyvalente,segment,C,Golf,Astra,Focus,concurrence,européenne,forte,diesel,essence,Skyactiv,Kodo

13:41 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mazda, 3, berline, compacte, polyvalente, segment, c, golf, astra, focus, concurrence, européenne, forte, diesel, essence, skyactiv, kodo | | |