Lexus,SUV,compact,LF-NX,concept,salon,francfort,salon,motorshow

Présentée la semaine prochaine au Salon de Francfort, l'étude LF-NX confirme l'intention de Lexus d'investir à son tour la catégorie des SUV compacts en plein essor sur le marché européen. Le nom de ce concept indique même que le modèle de série sera baptisé NX. Le style, très discutable dans ce cas-ci, suit la tendance initiée par les dernières  IS et  GS en devenant particulièrement acerbe.

Lexus,SUV,compact,LF-NX,concept,salon,francfort,salon,motorshow

Heureusement, le NX de série devrait adoucir ses traits tout en veillant à garder ses distances avec le nouveau Toyota RAV4 qui lui prêtera son châssis. Dans l'habitacle, le SUV compact de la marque de luxe du numéro un nippon sera aussi plus soigné et mieux doté que son cousin, histoire de justifier ses tarifs plus élevés. Ce qui ne l'empêchera pas de succomber à son tour à la tentation de l'écran tactile, pour l'instant délaissé par la marque.

Lexus,SUV,compact,LF-NX,concept,salon,francfort,salon,motorshow

La tradition maison sera en revanche respectée sous le capot, puisque cette étude LF-NX est animée par une mécanique hybride. Si Lexus ne divulgue aucun détail technique pour l'instant, elle devrait associer un inédit quatre-cylindres turbo avec un moteur électrique. Prometteur, même si le NX hybride de série se passera du train arrière électrique de son grand frère  RX tout en proposant parallèlement des versions à bloc thermique classique.

Lexus,SUV,compact,LF-NX,concept,salon,francfort,salon,motorshow

14:57 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : lexus, suv, compact, lf-nx, concept, salon, francfort, motorshow | | |

karting,Francorchamps,X30,KZ,ASAF,Shifter,junior,Mini,Master,EERP250,Promokart,bastin,KP Event,Kartim

Homologuée à nouveau en 2012, la piste de karting de Francorchamps accueillera, pour la première fois, les Belgian ASAF Karting Series en ce deuxième dimanche de septembre. Avant le final à Mariembourg, fin octobre, cet avant-dernier rendez-vous pourrait marquer un tournant décisif dans plusieurs catégories. Avant de se rendre à Francorchamps pour le Trophée des Ardennes, certains ont déjà sorti les machines à calculer. Il est vrai que ce quatrième et avant-dernier meeting des Belgian ASAF Karting Series pourrait déjà permettre aux pilotes les plus performants en début de saison de coiffer la couronne avant l’heure! Le règlement prévoit en effet que 8 résultats (sur un maximum de 10 possibles en fin de saison) seront retenus pour établir le classement final. Pour ceux qui n’ont pas encore utilisé de Joker, l’étape ardennaise pourrait donc déjà leur permettre de toucher le jackpot. 

X30 Senior: qui pour battre Bécamel?

Avec cinq victoires en six courses, François Bécamel mène logiquement le Challenge X30 Senior mis sur pied par IAME-Belgium et il pourrait déjà s’assurer de la victoire finale en cas de bon résultat à Francorchamps. Derrière lui, Romain De Leval est actuellement le mieux placé pour décrocher la médaille d’argent mais Laurent Absolonne, Olivier Palmaers et Thibaut Haublin sont dans son sillage immédiat. Un peu en retrait, Aurélien Debouny, Alix Fraiture, Corentin Collignon ou Kevin Maquoi chercheront quant à eux à marquer de gros points après un début de saison n’ayant pas répondu à leurs attentes. Avec une dizaine de pilotes visant le podium, le suspense devrait en tout cas être au rendez-vous!

KZ ASAF: un pas décisif pour Charles?

Si ce n’est lors de la toute première manche de la saison, lorsqu’un accrochage l’avait empêché de faire mieux qu’une 3e place, Kenny Charles a connu un parcours quasi-parfait en KZ ASAF (karts à boîte de vitesses). Le Carolo est donc en position idéale pour déjà coiffer la couronne à Francorchamps. Par contre, tout reste à faire pour la médaille d’argent, le tenant du titre Sam Claes étant sous la menace de Maxime Tombeur.

karting,Francorchamps,X30,KZ,ASAF,Shifter,junior,Mini,Master,EERP250,Promokart,bastin,KP Event,Kartim

X30 Shifter: trois hommes pour un titre

Depuis le début de la saison, trois hommes ont pris le dessus dans la catégorie X30 Shifter (karts à boîte de vitesses, motorisation unique): le champion en titre Thierry Delré, Nicky Moris et Thomas Cypers. Avant le Trophée des Ardennes, Nicky mène avec 3 et 4 points d’avance sur Thierry et Thomas, le plus jeune du trio. Autant dire que rien n’est fait et que chacune des prochaines courses aura une importance capitale dans la course au titre ! Derrière, les places d’honneur se joueront entre Sébastien De Leeuw, Geoffroy Danloy et Rémi Theunissen.

X30 Junior: Potty en position idéale

Même si le classement de la deuxième course d’Ostricourt n’a pas encore été officialisé (l’usine IAME doit contrôler très prochainement les pièces du moteur saisies chez l’un des pilotes), Maxime Potty sait déjà qu’il ne pourra pas s’assurer du titre chez les X30 Junior (11-15 ans) à Francorchamps. Contraint à l’abandon suite à un accrochage lors de cette seconde course en France, le jeune homme d’Hamoir a en effet utilisé un de ses « Jokers ». A Francorchamps, il devra donc gérer ses courses en vue du championnat ! Face à lui, Maxime retrouvera Benjamin Lessennes, qui n’a pas disputé toute la saison mais qui reste évidemment un solide candidat à la victoire… comme il l’a encore prouvé à Ostricourt ! Dans la course au titre, Maxime devra surtout surveiller Kenny Roosens, Tristan Földesi, Ugo de Wilde, Ulysse De Pauw et Maxime Drion, ses plus proches poursuivants dans le classement provisoire. Certains parmi eux n’ont déjà plus le droit à l’erreur, mais une fin de saison en boulet de canon pourrait encore leur permettre de monter sur le podium final !

Mini: Muth solide leader

Cinq victoires et une deuxième place. Le bilan d’O’Neill Muth dans le Challenge Mini (8-11 ans) est sans appel! S’il parvient de nouveau à monter sur le podium à Francorchamps, le Bruxellois devrait déjà s’assurer du titre – et ainsi succéder au palmarès à son frère Esteban – avant même l’ultime rendez-vous. Pour les places d’honneur en fin de saison, rien n’est joué entre de jeunes pilotes évoluant à chaque course. Les Keziah Manguette, Arthur Ronvaux, Hugo Ravet, Antoine Potty, Elie Goldstein, Evan Becerra, Valon Janssen, Maxime Lefevre et Calogero Lopez peuvent tous revendiquer une victoire de manche et une place en vue en fin de saison. Qui s’en sortira le mieux à Francorchamps? Réponse dimanche!

X30 Master: incertitude totale

Une chose est sûre: on ne connaîtra pas le nom du champion en X30 Master (+ de 25 ans ou + de 80 kg) en quittant Francorchamps! Avant le rendez-vous dans les Ardennes, Gilles Smits, Guy Collignon et Grégory Tytens sont en effet groupés en 7 points seulement. Ces trois-là devront toutefois tenir compte d’un arbitre de luxe: Pierre-Yves Corthals. Après sa 4e place à Ostricourt, l’ex-pilote du WTCC a bien l’intention de monter sur le podium cette fois. Un objectif que partagent aussi Julien De Bolle, lauréat d’une manche en France, Luc Lefevre, qui avait signé la pole position à Ostricourt, et le champion 2012 David Di Giacomo, qui effectuera un sympathique retour aux affaires. Voilà qui promet!

karting,Francorchamps,X30,KZ,ASAF,Shifter,junior,Mini,Master,EERP250,Promokart,bastin,KP Event,Kartim

EERP 250: Ledoux sur une voie royale

Sauf catastrophe, Adriano Ledoux fêtera son premier titre dans la catégorie EERP 250 dimanche soir. Le jeune homme de Wanfercée-Baulet a en effet accumulé 6 victoires en autant de confrontations et les espoirs de Steve Schmidt, le double champion en titre, ne sont plus que mathématiques. Pour la dernière marche du podium, Michel Hallot est bien placé face à Régis Bovy et Steve Clément.

Promokart: nouveau terrain de jeu

La catégorie Promokart, qui propose une formule clés en mains, utilisera pour la première fois les Sodi RT8 du Karting de Francorchamps. Le régional Kevin Compère, qui ne dispute pas le championnat puisqu’il est licencié à la journée, sera l’un des favoris à la victoire au même titre que Gauthier Derenne et Sylvain Bailly, au coude à coude dans le classement des – de 70 kg. Chez les + de 70 kg, c’est actuellement Christophe Dubon qui mène la danse au championnat devant les journalistes Stéphane Halleux et Benoit Lays. N’étant pas licencié à l’année, Benoit Sonveau visera la victoire du jour dans cette catégorie.

Programme chargé

Les X30 Shifter et les KZ ASAF étant regroupés dans une course commune, les huit catégories  seront réparties dans 7 confrontations distinctes. Comme chacun pourra disputer 2 courses, c’est pas moins de 14 départs qui seront donnés dimanche à partir de 11h. Pas de doute: les spectateurs n’auront pas le temps de s’ennuyer! (Thomas Bastin)

Photos: Kart'im - Quentin Champion

15:23 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : karting, francorchamps, x30, kz, asaf, shifter, junior, mini, master, eerp250, promokart, bastin, kp event, kartim | | |

toyota,yaris,hybrid r,concept,prototype,francorchamps,piste,fia,wtcc,wrc,1.6,turbo,hybride,nippon,japon,compacte,citadine,salon,francfort,2013

Si nous exceptons le coupé GT86 qui fait les beaux jours des vrais pilotes, ceux qui ne jugent pas nécessaire d'avoir une quatre roues motrices de 500 ch pour faire croire qu'ils savent piloter, il n'existe plus de variantes sportives dans la gamme traditionnelle de Toyota. Le sigle TS a en effet disparu des calandres des Yaris et autres Auris.

toyota,yaris,hybrid r,concept,prototype,francorchamps,piste,fia,wtcc,wrc,1.6,turbo,hybride,nippon,japon,compacte,citadine,salon,francfort,2013

Pourtant, la surprise que nous réserve Toyota pour le Salon de Francfort laisse à penser que cette sportivité n'a pas totalement été gommée du cerveau des ingénieurs de la marque au profit de l'hybridation. Sous le capot de cette jolie Yaris Hybrid-R que nous voyons évoluer sur ces photos, dans le plus bel écrin du monde, le circuit de Francorchamps, c'est un véritable bloc de compétition que nous découvrons. Un 1.6 turbo à injection directe inédit qui développe la bagatelle de 300 ch. Mais le concept Toyota va plus loin en ajoutant deux moteurs électriques de 60 ch chacun à l'arrière. De plus, un troisième moteur électrique de 60 ch prend place à l'avant, entre le quatre-cylindres thermique et la boîte séquentielle. Il fait office de générateur et d'antipatinage évolué, en alimentant ses jumeaux de l'arrière lorsque la fougue du 1.6 essence dépasse ce que les roues avant peuvent encaisser.

toyota,yaris,hybrid r,concept,prototype,francorchamps,piste,fia,wtcc,wrc,1.6,turbo,hybride,nippon,japon,compacte,citadine,salon,francfort,2013

Cette bombinette très particulière est ainsi dotée d'une transmission intégrale, alors que sa puissance cumulée atteint 420 ch. A la place de la batterie d'une Yaris  Hybrid classique, sous la banquette arrière, cette Hybrid-R utilise des supercondensateurs, comme ceux du prototype TS030 malchanceux au Mans face à Audi. Un choix particulièrement adapté au circuit, où cette petite bombe nipponne peut profiter de toute sa cavalerie pendant 5 secondes en basculant en mode "piste". Elle y exploite aussi au maximum les moteurs électrique à l'arrière, en variant le couple administré à chaque roue pour accroître l'agilité.

toyota,yaris,hybrid r,concept,prototype,francorchamps,piste,fia,wtcc,wrc,1.6,turbo,hybride,nippon,japon,compacte,citadine,salon,francfort,2013

Mais Toyota a aussi prévu un mode route, qui diminue nettement la puissance du groupe motopropulseur. Même s'il ne sera pas commercialisé en l'état, ce concept de Yaris Hybrid-R a le mérite de présenter un 1.6 Turbo conforme aux standards de la FIA en WRC et en WTCC. Quant à sa technologie hybride, elle semble promise à la production sous une forme moins radicale... et pas dans une Yaris!

toyota,yaris,hybrid r,concept,prototype,francorchamps,piste,fia,wtcc,wrc,1.6,turbo,hybride,nippon,japon,compacte,citadine,salon,francfort,2013

12:17 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : toyota, yaris, hybrid r, concept, prototype, francorchamps, piste, fia, wtcc, wrc, 1.6, turbo, hybride, nippon, japon, compacte, citadine, salon, francfort, 2013 | | |

Audi,Sport,Quattro,Concept,francfort,salon,2013,700 ch,coupé,800 Nm,4.0,V8,tiptronic,jaune,yellow,batterie,hybride

Ne nous emballons pas! Cette deuxième mouture de la Sport Quattro contemporaine n'est encore qu'une étude qui ne devrait pas passer en petite série avant 2016. Les données connues sont alléchantes; 700 ch pour 800 Nm de couple. Ces chiffres sont obtenus en associant le 4.0 V8 biturbo, gratifié ici de 560 ch, à un moteur électrique de 150 ch et la boîte automatique à huit rapports Tiptronic.

Audi,Sport,Quattro,Concept,francfort,salon,2013,700 ch,coupé,800 Nm,4.0,V8,tiptronic,jaune,yellow,batterie,hybride

Cette cavalerie est logiquement répartie entre les quatre roues avec l'aide d'un différentiel actif à l'arrière. Avec ses 4,60 m, cette Sport Quattro 2013 dépasse sa  devancière vue en 2010 d'une trentaine de centimètres. Ajoutez-y trois cylindres supplémentaires ainsi qu'une batterie lithium-ion de 14,1 kWh, rechargeable sur le secteur, et le poids fait un bond en avant: malgré l'emploi de carbone et d'aluminium, il passe violement de 1.300 à 1.850 kg. Ouch.

Audi,Sport,Quattro,Concept,francfort,salon,2013,700 ch,coupé,800 Nm,4.0,V8,tiptronic,jaune,yellow,batterie,hybride

Cela n'empêche pas les performances de progresser à l'image d'une vitesse de pointe annoncée à 305 km/h tandis que le 0 à 100 km/h serait bouclé en 3"7. Quant à la consommation annoncée, elle s'effondre, grâce à une autonomie de 50 km en mode électrique, conjuguée à un cycle d'homologation peu réaliste: cette Sport Quattro se contenterait de 2,5 l/100 km.

Audi,Sport,Quattro,Concept,francfort,salon,2013,700 ch,coupé,800 Nm,4.0,V8,tiptronic,jaune,yellow,batterie,hybride

11:10 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : audi, sport, quattro, concept, francfort, salon, 2013, 700 ch, coupé, 800 nm, 4.0, v8, tiptronic, jaune, yellow, batterie, hybride | | |

Toyota,hybride,futur,next,generation,prius,compact,light

Fidèle à ses promesses de réduction constante de la consommation et des émissions, Toyota ouvrira une ère nouvelle de technologies hybrides avec l’arrivée de la Prius de prochaine génération. Nouveau témoignage de la suprématie de Toyota en ce domaine, la prochaine Prius annoncera l’avènement d’une large gamme de modèles Toyota et Lexus, tout en inaugurant des motorisations hybrides sensiblement plus performantes. Ces groupes motopropulseurs se montreront nettement plus sobres en carburant, mais aussi moins encombrants, moins coûteux et plus légers.

Toyota,hybride,futur,next,generation,prius,compact,light

Leurs performances reflèteront les grands progrès techniques réalisés sur la batterie, le moteur électrique et le moteur thermique – une évolution qui s'inscrit dans la stratégie globale de la marque: l'électrification de l'automobile grâce aux technologies hybride, tout électrique et pile à combustible hydrogène. Depuis des années, la Prius fait figure de chef de file dans la réduction des émissions, le taux moyen ayant baissé d’environ 10 % à chacune de ses trois générations. L’enjeu consiste désormais à garder le rythme et la motivation ne manque pas chez Toyota!

Toyota,hybride,futur,next,generation,prius,compact,light

Les batteries de la future Prius auront une densité d’énergie plus élevée – ce paramètre traduisant le rapport entre leur capacité de stockage et leurs dimensions. Déjà à l’avant-garde en matière de batteries, Toyota a franchi un pas de plus dans la recherche, le développement et la capacité des blocs au nickel-hydrure métallique et à l’ion lithium – des technologies qui seront appliquées au cas par cas, à mesure de l’électrification de la gamme. De plus, Toyota a décidé d’accélérer le développement de nouveaux types de batteries, électrolyte solide ou lithium-air par exemple, et de consacrer des moyens à l'étude d'autres éléments chimiques que le lithium, tels le magnésium et d'autres matériaux dont l’atome possède comme lui un nombre de valence peu élevé.

Toyota,hybride,futur,next,generation,prius,compact,light

Si les moteurs électriques de l’actuelle Prius multiplient par quatre leur densité d’énergie par rapport au premier modèle, ceux de la Prius à venir seront plus efficaces encore, mais aussi plus petits. Du côté du groupe essence, l’actuel rendement thermique de 38,5 % passera à plus de 40 % chez la prochaine génération, un record mondial. La future Prius fera aussi appel à la nouvelle architecture de plate-forme TNGA (Toyota New Global Architecture), qui abaissera le centre de gravité et rigidifiera la structure, au grand bénéfice de la dynamique routière.

L'optimisation de l’aérodynamisme se traduira par un style extérieur entièrement nouveau, qui s’accompagnera d'un agrandissement de l'habitacle et d'une évolution du design, de la disposition des commandes et de leur facilité d'utilisation.

Toyota,hybride,futur,next,generation,prius,compact,light

Parallèlement au développement de la future Prius classique, Toyota prépare aussi la Prius Rechargeable de prochaine génération. Les possesseurs de la version actuelle ont souhaité disposer d’une autonomie électrique plus importante et d’une solution de recharge plus pratique. Par conséquent, Toyota est en train de mettre au point un système de charge sans fil par induction : fonctionnant par résonnance entre une bobine installée au sol et une autre bobine embarquée dans le véhicule, il permet de transmettre le courant à la batterie sans s’encombrer d’un câble. Des essais de validation seront menés au Japon, en Europe et aux États-Unis en 2014.

16:24 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : toyota, hybride, futur, next, generation, prius, compact, light | | |