mazda,cx-5,essai,test,sur route,avis,2.0,essence,163,ch,traction,boîte,manuelle,6,mt6,prix,pour,contre,2017

A force de nous faire croire qu'il faut impérativement rouler en SUV pour exister sur la route, les constructeurs ont fini par vendre ce genre de déplaçoirs comme des petits pains à l'image de Mazda chez qui le CX-5 dont il est question aujourd'hui représente un quart des ventes! Nous faisons le gros dos en attendant que cette vilaine mode passe... Il faut pourtant avouer qu'il est plutôt réussi stylistiquement parlant et participe à la cohérence particulièrement réussie de toute la gamme du constructeur d'Hiroshima. Ce nouveau modèle évolue peu à l'extérieur et c'est une bonne chose. Même si Mazda insiste pour parler de nouveauté (50% des pièces sont inédites), il conserve la plateforme de son prédécesseur. Les évolutions concernent principalement la face avant: les nouvelles optiques effilées rendent le regard plus agressif tandis que la calandre élargie apporte un air Premium inédit.

mazda,cx-5,essai,test,sur route,avis,2.0,essence,163,ch,traction,boîte,manuelle,6,mt6,prix,pour,contre,2017

J'aime bien

Et de Premium, il en est également question à l'intérieur où la qualité et le style font un joli bond en avant. Il est évident que la planche de bord est moins imposante et que la console centrale gagne en ergonomie. Et puis il y a ce nouveau volant, désormais chauffant, et très agréable à prendre en main. On constate également que l'écran multimédia n'est plus intégré dans la console mais placé au sommet de la planche de bord pour une meilleure visibilité. L'ensemble est soigné, moderne et les ouïes de ventilation participent au style élégant de l'ensemble.

mazda,cx-5,essai,test,sur route,avis,2.0,essence,163,ch,traction,boîte,manuelle,6,mt6,prix,pour,contre,2017

Plutôt malin

Equipé du SkyActiv-G de 163 ch, notre exemplaire d'essai s'est montré particulièrement confortable et silencieux. Avec 100 kilos de moins à emporter que son homologue Diesel, il se montre plutôt tolérant aux virolos et se révèle bien moins pataud que certains concurrents. Attention, si vous vous laissez entraîner par votre enthousiasme, la consommation devrait rapidement refroidir vos ardeurs puisque nous étions, mauvais élève que nous sommes, du côté des 9,0 l /100 km de moyenne.

mazda,cx-5,essai,test,sur route,avis,2.0,essence,163,ch,traction,boîte,manuelle,6,mt6,prix,pour,contre,2017

J'aime moins

Le gros bémol à cet enthousiasme vient de l'interface multimedia qui marque encore et toujours un gros temps de retard par rapport à la concurrence européenne. On s'est toujours demandé pourquoi les japonais avait ce temps de retard, - Toyota est aussi peu avancé en la matière - , alors qu'il s'est toujours agi d'un pays technologique. Mystère. Toujours est-il qu'à bord de ce Mazda CX-5, on ne parle toujours pas d'accès à internet, d'hotspot Wi-fi ou d'applications en ligne. Dommage.

mazda,cx-5,essai,test,sur route,avis,2.0,essence,163,ch,traction,boîte,manuelle,6,mt6,prix,pour,contre,2017

Pourquoi je l'achète

Original par rapport aux allemandes qui finissent par toutes se ressembler, même au sein de leur propre gamme, le Mazda CX-5 a brillamment évolué pour monter en gamme grâce à un habitacle joliment fini et bien dessiné, un confort impeccable et des moteurs à la hauteur de l'engin, que ce soit en termes de cylindrées et donc, de capacités. Ça fait du bien de rencontrer une marque qui ne jure pas que par le downsizing...

mazda,cx-5,essai,test,sur route,avis,2.0,essence,163,ch,traction,boîte,manuelle,6,mt6,prix,pour,contre,2017

Pourquoi je ne l'achète pas

Mettre un moteur essence dans un SUV de cette taille est toujours contre-nature dans un pays où la fiscalité n'a pas encore basculé du bon côté pour ce type de motorisations (comprenez que l'essence est toujours plus chère que le Diesel à la pompe). Il vaut donc mieux opter pour le Diesel si vous effectuez plus de 20.000 km/an. Affiché à 32.290€ dans sa finition Prestige Edition, le CX-5 n'est pas donné mais au moins, il apparaît bien équipé. Reste à voir ce que les français proposent. Gageons que les Peugeot 5008 et autres Renault Kadjar possèdent eux aussi de solides arguments du côté du portefeuille.

mazda,cx-5,essai,test,sur route,avis,2.0,essence,163,ch,traction,boîte,manuelle,6,mt6,prix,pour,contre,2017

16:47 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mazda, cx-5, essai, test, sur route, avis, 2.0, essence, 163, ch, traction, boîte, manuelle, 6, mt6, prix, pour, contre, 2017 | | |

WRC,championnat,monde,rallyes,2018,monte carlo,analyse,première,manche,victoire,sixième,Sébastien,Ogier,Ford,Fiesta,WRC,M Sport,Red Bull,Toyota,Yaris,WRC,Tanak,Latvala,Neuville,Hyundai,i30

Il y a un peu plus d'un an, à l'aube d'une nouvelle ère pour le WRC, nous avions eu l'occasion d'interviewer Stéphane Prévot pour AutoHebdo Belgique afin de tenter d'appréhender avec lui la saison 2017. En relisant cet entretien, douze mois plus tard, il s'avère que l'un des plus capés des lecteurs de cartes s'était montré moins doué pour lire l'avenir... dans les cartes. La faute à des Toyota performantes dès leur arrivée en WRC et à une Citroën C3 ratée alors que tout le monde la voyait jouer très souvent la gagne. Mais dans cet entretien, le Hutois que tout le monde tutoie, avait eu le nez fin pour prédire le succès de Sébastien Ogier, arrivé très tard chez Ford, en espérant que 2017 serait néanmoins l'année de Thierry Neuville. Nous savons ce qu'il en est advenu depuis.

WRC,championnat,monde,rallyes,2018,monte carlo,analyse,première,manche,victoire,sixième,Sébastien,Ogier,Ford,Fiesta,WRC,M Sport,Red Bull,Toyota,Yaris,WRC,Tanak,Latvala,Neuville,Hyundai,i30

En 2018, les astres semblent moins bien alignés pour notre compatriote. Fort d'un cinquième titre de champion du monde, Sébastien Ogier est désormais le boss chez M-Sport puisque son équipier et gros adversaire en 2017, l'estonien Ott Tänak, a préféré signer chez Toyota. Et comme Ford a annoncé son intention d'apporter du budget à Malcolm Wilson, on peut imaginer que la Fiesta WRC, déjà la plus régulière en 2017, va encore s'améliorer. Seul bémol, Ogier ne pourra pas trop compter sur ses équipiers pour rafler de gros points à la concurrence.

Chez Toyota, après une saison pour apprendre, il semble bien que le moment est venu de jouer la victoire dans toutes les manches et le titre en fin de saison. A condition que les trois équipiers nordiques ne se mettent pas la pression mutuellement.

WRC,championnat,monde,rallyes,2018,monte carlo,analyse,première,manche,victoire,sixième,Sébastien,Ogier,Ford,Fiesta,WRC,M Sport,Red Bull,Toyota,Yaris,WRC,Tanak,Latvala,Neuville,Hyundai,i30

Du côté de Citroën, il semble bien que rien n'ait vraiment changé. Les équipages, peu glorieux en 2017, ont été conservés, et la voiture n'a pas pu, réglementation oblige, être suffisamment transformée. On se réjouit de voir ce que Sébastien Loeb pourra en tirer lors des ses apparitions sporadiques mais on ne déborde pas d'optimisme. Autant dire que notre compatriote Yves Matton a choisi de quitter le navire juste à temps pour un poste à la FIA qui lui permettra de rester dans le milieu du rallye qu'il apprécie tant.

Enfin, pour Hyundai, 2018 devrait permettre de serrer les boulons sur une i30 WRC à la suspension trop peu solide et de jouer davantage le championnat du monde des constructeurs grâce à l'engagement de Mikkelsen. Un ami de Thierry Neuville qui pourrait bien lui faire de l'ombre à certaines occasions.

WRC,championnat,monde,rallyes,2018,monte carlo,analyse,première,manche,victoire,sixième,Sébastien,Ogier,Ford,Fiesta,WRC,M Sport,Red Bull,Toyota,Yaris,WRC,Tanak,Latvala,Neuville,Hyundai,i30

Bref, avant de débarquer au Monte-Carlo, de nombreuses questions restent en suspens. Mais là où la majorité s'accorde parfaitement, c'est sur le fait que la première spéciale de cette 86e édition, disputée le jeudi soir, sera déjà LE piège à éviter avec des portions entièrement verglacées.

Toute la Belgique du rallye est derrière son petit écran pour suivre en direct ce premier chrono et c'est rapidement la désillusion lorsqu'on aperçoit la Hyundai de Thierry plantée longuement dans un bas-côté. Dès la première spéciale de la première épreuve, notre compatriote offre quatre minutes sur un plateau à un Sébastien Ogier impeccable. On aura beau évoquer, une nouvelle fois, la malchance, tout le monde est passé au même endroit, dans des conditions semblables et seul Thierry s'est fait avoir. Peut-on encore parler de chance? Ne serait-ce pas plutôt une fébrilité qui l'empêche de lâcher suffisamment de temps lorsqu'il le faut?

WRC,championnat,monde,rallyes,2018,monte carlo,analyse,première,manche,victoire,sixième,Sébastien,Ogier,Ford,Fiesta,WRC,M Sport,Red Bull,Toyota,Yaris,WRC,Tanak,Latvala,Neuville,Hyundai,i30

Face à un métronome comme Ogier, on se doit d'être impeccable si l'on veut le battre un jour. Parce que comme tous les champions de son gabarit, Sébastien a toujours la chance avec lui, comme lors de cette petite erreur le vendredi où les spectateurs le sortent très vite de sa mauvaise posture. Toujours est-il que le gapençais s'est offert un sixième succès en Principauté, sans jamais forcer son talent, et entame de la plus belle manière le chemin vers un sixième titre même si la route est encore longue. On en fait d'ores et déjà notre favori et désolé pour le manque d'originalité!

WRC,championnat,monde,rallyes,2018,monte carlo,analyse,première,manche,victoire,sixième,Sébastien,Ogier,Ford,Fiesta,WRC,M Sport,Red Bull,Toyota,Yaris,WRC,Tanak,Latvala,Neuville,Hyundai,i30

Certes, ses défenseurs souligneront que Neuville a entamé une solide remontée en accumulant les scratches (5 MT) et en faisant preuve d'un car control indéniable mais n'est-ce pas une raison supplémentaire de regretter le temps perdu dès l'entame du rallye? A force d'offrir de pareils cadeaux au Français, Thierry sera toujours dans la position inconfortable du chasseur au lieu d'être le chassé qui peut pousser son adversaire à la faute.

WRC,championnat,monde,rallyes,2018,monte carlo,analyse,première,manche,victoire,sixième,Sébastien,Ogier,Ford,Fiesta,WRC,M Sport,Red Bull,Toyota,Yaris,WRC,Tanak,Latvala,Neuville,Hyundai,i30

D'autant que cette année, le pilote Hyundai devra composer avec d'autres adversaires comme le trio de Yaris WRC qui a marqué l'épreuve de son empreinte derrière l'inaccessible Fiesta. En prenant d'emblée la seconde place, Ott Tänak a démontré un solide sens de l'adaptation à sa nouvelle monture. Et peut-être bien libéré son équipier Latvala de la pression de leader de l'équipe. Jean-Marie s'offre ainsi une belle troisième place finale. Plutôt consistant lui aussi, Lappi a craqué le dimanche en plongeant au classement mais on n'en démordra pas, ce trio de Nordiques Volants va mener la vie dure à tout le monde en 2018 d'autant que la fiabilité des Toyota Yaris WRC est assez hallucinante et la marque japonaise occupe d'ailleurs la première place ex-aequo avec Ford au classement des constructeurs.

WRC,championnat,monde,rallyes,2018,monte carlo,analyse,première,manche,victoire,sixième,Sébastien,Ogier,Ford,Fiesta,WRC,M Sport,Red Bull,Toyota,Yaris,WRC,Tanak,Latvala,Neuville,Hyundai,i30

Quatrième, Kris Meeke a fait ce qu'il a pu avec ce qu'il a entre les mains. Si l'on en croit le nombre d'erreurs en tous genres signées par les pilotes Citroën sur les routes souvent délicates de l'épreuve monégasque, la C3 WRC manque encore bel et bien de facilité d'utilisation et ce n'est pas le meilleur temps signé par le britannique dans l'ultime chrono qui viendra tempérer cette analyse. Il sauve de justesse son résultat face à Neuville qui échoue à dix secondes de sa quatrième place. Et que dire de la neuvième place de Craig Breen, lui non plus jamais à l'aise au volant de la française qui reste, à nos yeux la moins performante des quatre voitures jouant la gagne.

WRC,championnat,monde,rallyes,2018,monte carlo,analyse,première,manche,victoire,sixième,Sébastien,Ogier,Ford,Fiesta,WRC,M Sport,Red Bull,Toyota,Yaris,WRC,Tanak,Latvala,Neuville,Hyundai,i30

Des doutes, il doit également y en avoir chez Hyundai qui n'a droit qu'à une seule voiture à l'arrivée. Le premier à sombrer définitivement, ce fut Andreas Mikkelsen, trahi par une courroie d'alternateur à l'heure de s'élancer dans l'ES4 le vendredi et alors qu'il occupait la troisième place provisoire du rallye (quand on vous dit qu'il va ennuyer Thierry plus souvent qu'à son tour). De son côté, Dani Sordo sortait pour le compte dans l'ES9 alors qu'il pouvait lui aussi envisager le podium final. Quand on compare au résultat de Toyota qui alignait elle aussi trois voitures, on peut se dire que ce fut la bérézina pour la marque coréenne qui n'est pas encore capable de mettre à disposition de ses équipages trois voitures identiquement préparées...

WRC,championnat,monde,rallyes,2018,monte carlo,analyse,première,manche,victoire,sixième,Sébastien,Ogier,Ford,Fiesta,WRC,M Sport,Red Bull,Toyota,Yaris,WRC,Tanak,Latvala,Neuville,Hyundai,i30

Terminons cette analyse par le beau résultat de Guillaume de Mévius (Peugeot 208 T16 DG Sport) qui a terminé à une incroyable treizième place au général, la quatrième en R5, et la deuxième des pilotes inscrits en WRC2 derrière l'expérimenté Jan Kopecky (Skoda Fabia R5), alors que le pilote du RACB National Team découvrait le Monte-Carlo dans des conditions très difficiles. Malheureusement, le Namurois allait être pénalisé quelques heures après l'arrivée à cause d'un poids de batterie non-conforme...

WRC,championnat,monde,rallyes,2018,monte carlo,analyse,première,manche,victoire,sixième,Sébastien,Ogier,Ford,Fiesta,WRC,M Sport,Red Bull,Toyota,Yaris,WRC,Tanak,Latvala,Neuville,Hyundai,i30

Voilà pour cette première épreuve. On retrouvera la caravane du WRC au Rallye de Suède, du 15 au 18 février. Et on espère de tout coeur que Thierry fera mentir le titre racoleur de cet article en prenant sa revanche sur 2017 de la plus belle des manières: la victoire!

WRC,championnat,monde,rallyes,2018,monte carlo,analyse,première,manche,victoire,sixième,Sébastien,Ogier,Ford,Fiesta,WRC,M Sport,Red Bull,Toyota,Yaris,WRC,Tanak,Latvala,Neuville,Hyundai,i30

rallye,belgique,championnat,BMA,DG Sport,équipes,Volkswagen,Polo,GTI,R5,neuves,achat,THX Racing

Décidément, alors que certains ne cessent de prédire la fin des compétitions routières et la mort annoncée du Championnat de Belgique des Rallyes, il semblerait que certains veulent encore y croire. Et on ne peut que les encourager! Ainsi, Volkswagen Motorsport vient de confirmer les équipes-clientes ayant acheté de nouvelles Polo GTI R5 et parmi celles-ci, deux belges. Dont une certaine THX Racing nous ayant intrigué...

Le communiqué de presse du Belgian VW Club est venu nous éclairer. En fait, il s'agira d'une nouvelle structure dirigée par Christian Jupsin, Monsieur DG Sport, issue d'une nouvelle collaboration entre l'équipe theutoise et de nouveaux investisseurs.

rallye,belgique,championnat,BMA,DG Sport,équipes,Volkswagen,Polo,GTI,R5,neuves,achat,THX Racing

"Le THX Racing est en effet une nouvelle structure", explique Christian. "Mais elle s’appuie bien évidemment sur les compétences techniques et sportives de DG Sport, une équipe qui a prouvé son savoir-faire ces dernières saisons. Le THX Racing est le fruit d’une collaboration avec de nouveaux investisseurs et partenaires. Tout en bénéficiant de l’expérience acquise avec DG Sport, cette nouvelle formation sera indépendante et aura sa propre autonomie. L’organisation du THX Racing et ses projets avec le Belgian VW Club seront dévoilés plus en détails très prochainement, mais je peux vous dire que nous sommes très impatients de débuter cette nouvelle aventure."

rallye,belgique,championnat,BMA,DG Sport,équipes,Volkswagen,Polo,GTI,R5,neuves,achat,THX Racing

De son côté, et là nous le savions déjà, Bernard Munster a acquis pas moins de deux exemplaires pour son team BMA.

"En accumulant les titres mondiaux entre 2013 et 2017, Volkswagen Motorsport a plus que démontré sa capacité à développer des voitures de rallye très performantes", explique "Big Bernie". "Je n’ai aucun doute quant au fait que cette Polo GTI R5 sera redoutable! Clairement, VW Motorsport a choisi une approche à la fois méthodique et intelligente, notamment en limitant le nombre de voitures vendues pour pouvoir assurer un service après-vente de qualité."

rallye,belgique,championnat,BMA,DG Sport,équipes,Volkswagen,Polo,GTI,R5,neuves,achat,THX Racing

Au-delà de l’aspect purement rationnel et sportif, Bernard Munster sait aussi que son équipe pourra bénéficier d’un soutien, encore à déterminer, du Belgian VW Club. "Je connais l’enthousiasme du Belgian VW Club et, de manière générale, de Volkswagen Belgique pour la compétition", poursuit-il. "Au début de ma carrière, c’est d’ailleurs grâce au Club que j’ai eu mon premier volant officiel. C’était en 1985, lorsque j’avais terminé 3e des Boucles de Spa avec une quattro, avant de piloter une VW Golf GTI soutenue par le Belgian VW Club en 1988. Dès les premiers contacts à propos de la Polo GTI R5, j’ai senti qu’il y avait vraiment la volonté de construire quelque chose de bien ensemble. C’est très motivant!"

Mais ne nous emballons pas! En effet, les Volkswagen Polo GTI R5 ne seront livrées aux équipes qu'au quatrième trimestre de l’année 2018. Si tout se passe comme prévu, les équipes BMA et THX Racing souhaiteraient engager leurs montures lors du Rallye du Condroz, la finale du Championnat de Belgique programmée le premier week-end de novembre à Huy.

rallye,belgique,championnat,BMA,DG Sport,équipes,Volkswagen,Polo,GTI,R5,neuves,achat,THX Racing

16:19 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye, belgique, championnat, bma, dg sport, équipes, volkswagen, polo, gti, r5, neuves, achat, thx racing | | |

Audi,A5,Sportback,2017,essai,test,route,semaine,avis,2.0,TDI,150,DSG,

On a tendance à l'oublier à la vue de cette carrosserie très proche de l'ancienne mais cette A5 Sportback est entièrement nouvelle. Basée sur une nouvelle plateforme, elle se révèle plus légère et plus grande que l'ancienne. Comme toujours chez Audi, l'évolution stylistique est plutôt timide mais en y regardant de plus près, ou plutôt en comparant directement l'ancienne et la nouvelle, on peut plus facilement souligner la face avant à la calandre élargie et aux ouïes du bouclier plus saillantes, les flancs plus travaillés et un arrière encore plus effilé. L'ensemble est une nouvelle fois réussi même si le blanc glacier métalissé n'a pas notre préférence dans la gamme chromatique.

Audi,A5,Sportback,2017,essai,test,route,semaine,avis,2.0,TDI,150,DSG,

J'aime bien

A l'intérieur, on remarque de beaux progrès à travers une habitabilité arrière enfin digne de la catégorie et des portes arrière qui, malgré leurs jolies courbes, se révèlent suffisamment accessibles. Les places arrière ont également gagné de l'espace et notre véhicule, doté de l'option "banquette arrière 3 places" (357€), accueillait facilement cinq adultes. Equipée du Pack technologique, l'Audi A5 Sportback essayée disposait ainsi du cockpit virtuel, de l'interface pour smartphones et de la Navigation Plus avec MMI Touch.

Audi,A5,Sportback,2017,essai,test,route,semaine,avis,2.0,TDI,150,DSG,

Plutôt malin 

J'ai eu l'occasion, un peu par hasard, de conduire cette A5 sur des petites routes ardennaises en pleine nuit du mois de décembre. Et j'ai véritablement été bluffé par son comportement. Simple traction dans ce cas, elle s'est révélée vraiment sereine dans des conditions dantesques. Neige fondante, brouillard, elle s'est montrée totalement stable et m'a pardonné quelques approximations en virage lorsque je ne connaissais pas la route. Je n'ai pas dit que c'était amusant mais cela m'a permis de signer des moyennes hallucinantes sur des routes à priori réservées à des sportives pure et dures. Et je ne vous parle même pas du peu de puissance disponible...

Audi,A5,Sportback,2017,essai,test,route,semaine,avis,2.0,TDI,150,DSG,

J'aime moins

Alors que j'entends toujours autour de moi que les journalistes n'essayent que des versions puissantes et très équipées, je dois vous contredire. Et il semble bien que ce 2.0 TDI de 150 chevaux me colle aux basques puisque c'est déjà lui qui équipait la VW Arteon essayée plus tôt. Et cette boîte DSG qui lui est automatiquement associée. Notre avis n'a guère changé la concernant. Quant au TDI, il est un peu poussif lorsqu'il s'agit de trouver des chevaux instantanément. Mais on sait aussi que bien peu d'utilisateurs le pousseront dans ses derniers retranchements.

Audi,A5,Sportback,2017,essai,test,route,semaine,avis,2.0,TDI,150,DSG,

Pourquoi je l'achète

D'une finition irréprochable, technologiquement à la page, l'Audi A5 Sportback est une voiture qui rassurera son conducteur, qui plaira au geek qui sommeille en lui et qui ravira les plus calculateurs d'entre vous avec ses consommations raisonnables en fonction de l'usage qui en sera fait. Et comme on l'a beaucoup entendu durant cette semaine de Salon, le diesel reste encore et toujours la meilleure solution pour les gros rouleurs (à partir de 20.000 km/an).

Audi,A5,Sportback,2017,essai,test,route,semaine,avis,2.0,TDI,150,DSG,

Pourquoi je ne l'achète pas

Symptôme typiquement allemand, les tarifs éhontés sont plus que jamais d'actualité chez Audi. Pour ce qui reste avant tout une "petite" A4 à cinq portes, il vous sera demandé 47.862 euros tvac avant d'avoir coché la moindre option. C'est cher payé un Diesel de 150 ch. Avec les options pré-citées (avec en sus l'Acoustic Parking System, les vitres arrière assombries et l'accoudoir central à l'avant), notre exemplaire atteignait ainsi 51.933€!

Audi,A5,Sportback,2017,essai,test,route,semaine,avis,2.0,TDI,150,DSG,

21:49 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : audi, a5, sportback, 2017, essai, test, route, semaine, avis, 2.0, tdi, 150, dsg | | |

rallye,belgique,championnat,ouverture,reglement,nouveautés,R2,épreuves,éligibles,points,

C'est une excellente décision que viennent de prendre les organisateurs du Championnat de Belgique des rallyes (BRC). En effet, dorénavant, seuls six résultats seront pris en compte à la fin de la saison, soit un de moins qu'en 2017. Un beau changement pour les pilotes privés qui éprouvent beaucoup de mal à décrocher des budgets pour plus de quatre ou cinq épreuves. Grâce à cette modification réglementaire, ils pourront désormais viser le titre à condition de compléter leur financement pour s'aligner à un sixième rallye. Et ceux qui ont pour mauvaise habitude d'abandonner leur quête du titre s'ils rencontrent des ennuis dans les deux premières épreuves, pourront tenter de rattraper le coup en sachant qu'il leur "suffira" de scorer dans les six derniers rallyes pour l'emporter.

rallye,belgique,championnat,ouverture,reglement,nouveautés,R2,épreuves,éligibles,points,

En clair: le calendrier du Championnat de Belgique des Rallyes comptera cette année encore 9 épreuves. Les concurrents doivent sélectionner un maximum de 8 épreuves dans lesquelles ils pourront marquer des points pour le championnat. Sur ces 8 épreuves, seuls les 6 meilleurs résultats seront retenus pour le classement final du championnat.

rallye,belgique,championnat,ouverture,reglement,nouveautés,R2,épreuves,éligibles,points,

Autre modification bienvenue: les voitures de la catégorie R2 ne sont plus obligées d’utiliser de l’essence du commerce. Elles pourront utiliser du carburant de compétition spécial, ce qui permettra aux R2 à moteur turbocompressé de retrouver leur compétitivité (traduire Ford Fiesta R2).

rallye,belgique,championnat,ouverture,reglement,nouveautés,R2,épreuves,éligibles,points,

Le calendrier du BRC 2018 

24/02              Rally van Haspengouw
9-10/03           Spa Rally
07/04              TAC Rally
27-29/04         Rallye de Wallonie
19/05              Sezoensrally
22-23/06         Renties Ypres Rally
31/08-1/09      Omloop van Vlaanderen
29/09              East Belgian Rally
3-4/11             Rallye du Condroz

rallye,belgique,championnat,ouverture,reglement,nouveautés,R2,épreuves,éligibles,points,

15:42 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye, belgique, championnat, ouverture, reglement, nouveautés, r2, épreuves, éligibles, points | | |

land rover,defender,V8,5.0,405 ch,515 Nm,essence,atmo,serie,limitée,150,exemplaires,UK,english,4x4,off road,king,anniversaire,70th

Alors que son remplaçant est attendu pour cette année, le Defender de Land Rover joue les prolongations en annonçant une ultime version haute performance en édition limitée à 150 exemplaires équipés d'un moteur V8  pour célébrer, plutôt sportivement, le 70e anniversaire de la marque en 2018.

land rover,defender,V8,5.0,405 ch,515 Nm,essence,atmo,serie,limitée,150,exemplaires,UK,english,4x4,off road,king,anniversaire,70th

Appelé Defender Works V8, cet arrivant tardif souhaite ainsi rendre hommage aux premiers moteurs haute puissance des modèles Series III Stage 1 V8 de 1979 et des Defender suivants, dont la version 50th Anniversary Edition, qui sont aujourd'hui très recherchés par les amateurs et les collectionneurs.

land rover,defender,V8,5.0,405 ch,515 Nm,essence,atmo,serie,limitée,150,exemplaires,UK,english,4x4,off road,king,anniversaire,70th

Le Defender Works V8 est la version la plus puissante et rapide jamais construite par Land Rover et rien que pour cela, il méritait d'être mise en valeur sur notre site. La motorisation V8 essence à aspiration naturelle de 5.0 litres produit 405 ch pour 515 Nm de couple (le Defender standard offrait 122 ch et 360 Nm). Ce modèle devrait  accélérer de 0 à 100 km/h en 5"6, avec une vitesse de pointe de 170 km/h.

land rover,defender,V8,5.0,405 ch,515 Nm,essence,atmo,serie,limitée,150,exemplaires,UK,english,4x4,off road,king,anniversaire,70th

La motorisation V8 équipera 150 Defender spécialement sélectionnés et revus pour la version 70th Edition, enrichis d’une boîte de vitesses automatique ZF à huit rapports avec mode Sport, des freins et des dispositifs de tenue de route revalorisés (ressorts,amortisseurs et barres antiroulis), ainsi que des jantes en alliage de 18 pouces Sawtooth exclusives Diamond Turned et des pneus, tout-terrain, de 265/65 R18.

land rover,defender,V8,5.0,405 ch,515 Nm,essence,atmo,serie,limitée,150,exemplaires,UK,english,4x4,off road,king,anniversaire,70th

Huit couleurs de carrosserie standard incluent deux finitions satinées, contrastant avec un toit, des passages de roues et une calandre avant peints en Santorini Black, ainsi que la finition aluminium des poignées de porte, du bouchon de réservoir et l'inscription Defender sur le capot. L’amélioration globale de l’éclairage comprend des phares bi-LED.

land rover,defender,V8,5.0,405 ch,515 Nm,essence,atmo,serie,limitée,150,exemplaires,UK,english,4x4,off road,king,anniversaire,70th

Dans l'habitacle, une garniture intérieure en cuir Windsor recouvre le tableau de bord, les panneaux de porte, la garniture de pavillon et les sièges Sport Recaro. Le propre système d'infodivertissement de Land Rover Classic est également équipé. Les variantes du Defender Works V8 avec empattement 90 et 110 seront disponibles à l’achat directement auprès de Land Rover Classic, avec un prix de départ de 170.000€ pour un modèle 90 au Royaume-Uni. Plus de photos sur la page Facebook du Rédacteur Auto. N'hésitez pas à liker!

land rover,defender,V8,5.0,405 ch,515 Nm,essence,atmo,serie,limitée,150,exemplaires,UK,english,4x4,off road,king,anniversaire,70th

15:15 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : land rover, defender, v8, 5.0, 405 ch, 515 nm, essence, atmo, serie, limitée, 150, exemplaires, uk, english, 4x4, off road, king, anniversaire, 70th | | |

essai,test,roadtest,bmw,530d,diesel,touring,break,wagon,SW,propulsion,belgique,prix,

En découvrant cette nouvelle génération de la BMW Série 5 Touring, il faut véritablement écarquiller les yeux pour la différencier de sa devancière. On comprend que BMW n’ait pas envie de trop bousculer sa clientèle traditionnelle mais il est un peu regrettable que le designer belge, Pascal Tanghe, qui était chargé de ce dessin, n’ait pas pu s’exprimer davantage.

essai,test,roadtest,bmw,530d,diesel,touring,break,wagon,SW,propulsion,belgique,prix,

J'aime bien

On s'en doute, en Belgique, cette version 525d devrait constituer le gros des ventes, fiscalité oblige. Son 2.0 4 cylindres est disponible en deux puissances: 211 et 231 ch. BMW annonce un chrono de 6″8 pour le 0 à 100 km/h et une vitesse de pointe à 245 km/h. Des chiffres qui nous paraissent plus que réalistes. Cela posé, la Série 5 break est avant tout une dévoreuse de kilomètres parce que lorsque la route se fait sinueuse, on ressent rapidement les limites imposées par son poids de 1.705 kg. Et l'absence d'un 6 cylindres qui se révèle alors bien plus souple et vigoureux que le petit 4 en ligne....

essai,test,roadtest,bmw,530d,diesel,touring,break,wagon,SW,propulsion,belgique,prix,

Plutôt malin

Banquette en place, le volume du coffre augmente de 10 litres par rapport à l’ancien break, avec 570 litres. En rabaissant la banquette, le volume de chargement atteint 1.700 litres. C’est 30 de plus qu’avant. La Série 5 Touring fait donc mieux que la Volvo V90, mais moins bien que la Mercedes Classe E Break. Du côté de la facilité d’usage, on peut compter sur des boutons dans le coffre pour rabattre la banquette électriquement; un capteur sous le pare-chocs arrière pour ouvrir le hayon d’un simple mouvement du pied; une lunette arrière qui peut s’ouvrir indépendamment du hayon sans oublier le plancher de chargement plat.

essai,test,roadtest,bmw,530d,diesel,touring,break,wagon,SW,propulsion,belgique,prix,

J'aime moins

Pendant longtemps, je me suis levé de bonne heure. Euh pardon, j'ai eu le sentiment que BMW utilisait les mêmes compteurs depuis des siècles. Certes cela faisait la spécificité de la marque à l'hélice mais les retrouver, aussi semblables d'un modèle à l'autre, que vous sautiez d'une M3 à une 118d, cela avait un petit côté redondant. Et bien figurez-vous que maintenant que la nouvelle Série 5 a adopté des compteurs digitaux, les anciennes aiguilles me manquent...  

essai,test,roadtest,bmw,530d,diesel,touring,break,wagon,SW,propulsion,belgique,prix,

Pourquoi je l'achète

La Belgique constitue le cinquième marché mondial de la Série 5 Touring et les choses ne devraient pas changer tant que la législation sur les véhicules de société n’évoluera pas drastiquement. Cela dit, le futur propriétaire découvrira des équipements optionnels particulièrement valorisants comme le revêtement en cuir de la planche de bord, le système multimédia avec de nombreuses fonctions de connectivité, streaming musical et même commande gestuelle ou encore la Display Key avec fonction de parking télécommandé. Comme toujours chez BMW et à ce niveau de gamme, la finition est irréprochable et l’habitabilité se montre royale.

essai,test,roadtest,bmw,530d,diesel,touring,break,wagon,SW,propulsion,belgique,prix,

Pourquoi je ne l'achète pas

La timidité des évolutions stylistiques et la lourdeur globale de la 525d Touring font qu’elle ne figurerait pas sur notre shopping list. Sans parler d’un budget que nous n’avons pas (à partir de 59.200 euros).

essai,test,roadtest,bmw,530d,diesel,touring,break,wagon,SW,propulsion,belgique,prix,

essai,test,roadtest,bmw,530d,diesel,touring,break,wagon,SW,propulsion,belgique,prix,

essai,test,roadtest,bmw,530d,diesel,touring,break,wagon,SW,propulsion,belgique,prix,

essai,test,roadtest,bmw,530d,diesel,touring,break,wagon,SW,propulsion,belgique,prix,

16:33 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, test, roadtest, bmw, 530d, diesel, touring, break, wagon, sw, propulsion, belgique, prix | | |

présentation,infos,premières,BRC,Belgian,Rally,Championship,rallye,Hannut,Hesbaye,Haspengouwrally,2017,parcours,tracé,longueur,horaire

Si l'année sportive automobile commence traditionnellement fort avec quelques événements internationaux de pointe comme le Dakar, le Rallye Monte-Carlo et le Rallye Neige & Glace, les compétitions sur route seront bientôt de retour en Belgique également. Les 23 et 24 février, Landen sera ainsi "the place to be" pour tous les amateurs de sport auto de Belgique et des environs. Il est toujours réjouissant de voir le nombre de journalistes et de spectateurs qui viennent des Pays-Bas, d'Allemagne, de France et même de bien plus loin pour assister en Hesbaye à l'ouverture du Championnat de Belgique des Rallyes.

présentation,infos,premières,BRC,Belgian,Rally,Championship,rallye,Hannut,Hesbaye,Haspengouwrally,2017,parcours,tracé,longueur,horaire

Pendant que tout le monde profitait des fêtes de fin d'année, le Topspeed Rally Club Haspengouw préparait ardemment la 21ème édition du Rallye de Hesbaye. En 2017 déjà, cette épreuve marquait le début d'un Championnat de Belgique exceptionnel qui allait rester passionnant jusque dans les derniers mètres. Espérons que le BRC puisse être aussi excitant cette année.

présentation,infos,premières,BRC,Belgian,Rally,Championship,rallye,Hannut,Hesbaye,Haspengouwrally,2017,parcours,tracé,longueur,horaire

A un mois et demi du début de la compétition, il est encore trop tôt pour se faire une idée précise des candidats au titre 2018. La plupart des pilotes sont encore occupés à chercher les budgets pour monter un programme le plus complet possible. Mais il semble clair que l'on peut à nouveau attendre un bel éventail de voitures de la catégorie R5 au départ des épreuves du BRC, à commencer par l'épreuve hesbignonne. La lutte s'y annonce donc chaude. Avec les propulsions telles les BMW de la M-Cup et les Porsche qui enthousiasment toujours le public, le spectacle est garanti sur les routes parfois très glissantes de Hesbaye.

présentation,infos,premières,BRC,Belgian,Rally,Championship,rallye,Hannut,Hesbaye,Haspengouwrally,2017,parcours,tracé,longueur,horaire

Concernant le parcours, l'organisation a opté pour des valeurs sûres. Les débats commenceront par Halle-Booienhoven, une spéciale bien connue qui fait son retour au programme avec ses célèbres passages sur pavés. On enchaînera avec la spéciale de Gingelom, identique à la version 2017. Les voitures prendront ensuite la direction de Heers et de Horpmaal. Heers devient une spéciale-show, ce qui permettra aux spectateurs de profiter d'un spectacle permanent. Horpmaal sera parcouru dans la même configuration qu'en 2017, à la seule différence près qu'il y aura au moins un arbre en moins le long du parcours.

présentation,infos,premières,BRC,Belgian,Rally,Championship,rallye,Hannut,Hesbaye,Haspengouwrally,2017,parcours,tracé,longueur,horaire

Ces quatre spéciales affichent chacune une distance comprise entre 12 et 15 km. Elles seront parcourues à 3 reprises, ce qui donnera une distance totale de 160 km contre le chrono. Comme d'habitude, l'épreuve se déroulera sur environ un tour d'horloge, le départ étant prévu à 8h samedi matin. Après une journée de rallye bien remplie, c'est vers 19h qu'on pourra applaudir, à leur montée sur le podium, les successeurs de Kris Princen et Peter Kaspers au palmarès du Rally van Haspengouw. (Texte: Bernard Verstraete)

présentation,infos,premières,BRC,Belgian,Rally,Championship,rallye,Hannut,Hesbaye,Haspengouwrally,2017,parcours,tracé,longueur,horaire

21:16 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : présentation, infos, premières, brc, belgian, rally, championship, rallye, hannut, hesbaye, haspengouwrally, 2017, parcours, tracé, longueur, horaire | | |

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

On ne cesse de nous le rabâcher: l'automobile n'est plus tendance. Pourtant, derrière le discours d'une certaine classe politique opportuniste, il faut avouer que la bagnole continue à nous faire rêver. Et quel plus bel exemple que le Salon de l'Auto organisé tous les ans à Bruxelles, où les records de visites ne cessent d'être battus à l'image de l'année passée. Comment expliquer ce succès qui ne se dément pas alors que d'autres manifestations du même genre connaissent davantage de difficultés à déplacer les foules?

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

Parce que le Belge, quoiqu'on en dise, aime toujours la voiture. Certes, une part de la population la subit quotidiennement par obligation, mais dans 80% des cas, elle reste l'unique moyen de mobilité. Et puis le public qui viendra au Heysel à partir d'aujourd'hui voudra également en prendre plein les yeux devant des voitures inaccessibles. Et il n'existe pas de plus belle occasion chez nous pour admirer autant de GT et de supercars dans un même endroit.

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

Bruxelles n'a jamais été le lieu où les premières mondiales se dévoilent et le salon de Detroit, qui ouvre ses portes lundi, conserve les faveurs des constructeurs. Toutefois, vous pourrez néanmoins admirer la nouvelle Citroën C4 Cactus, les BMW série 2 Active Tourer et Gran Tourer restylées ainsi que les MINI 3 et 5 portes ainsi que Cabrio retouchées elles aussi. Et puis dès mardi, BMW pourra également exposer le nouveau X2 que nous avons l'occasion d'admirer en avant-première et qui semble particulièrement prometteur.

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

Sachant cela, nous avons demandé à Nicolas Donneaux de nous fournir un reportage photo axé sur les voitures de rêve. Prenez-en plein les yeux. Et si vous voulez gagner des entrées pour le Salon 2018, rendez-vous sur notre page Facebook!

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

autosalon,2018,salon,auto,bruxelles,96,eme,édition,auto,moto,janvier,heysel,expo,supercars,GT,sportives,photos,reportage,live,nicolas,donneaux

11:32 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Divers, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : autosalon, 2018, salon, auto, bruxelles, 96, eme, édition, moto, janvier, heysel, expo, supercars, gt, sportives, photos, reportage, live, nicolas, donneaux | | |

bons,voeux,2018,nouvelle,année,bilan,chiffres,essais,tests,site,collaboration

Le Rédacteur Auto vous souhaite une excellente année 2018!

Une fois n'est pas coutume, je vais me laisser aller à un peu d'auto-promotion.

En 2017, Le Rédacteur Auto vous a proposé 18 essais et 3 essais-course. Merci aux importateurs qui me font confiance.

C'est l'essai de la BMW M4 CS qui a remporté le plus joli succès en termes de visiteurs et de retombées sur les réseaux sociaux. Ainsi, lorsque je demande auprès des marques pour essayer leurs modèles sportifs, ce n'est pas un caprice mais une préférence de mon lectorat qui reste, envers et contre tout, passionné par les belles autos!

bons,voeux,2018,nouvelle,année,bilan,chiffres,essais,tests,site,collaboration

Cette année, j'ai également accueilli Dimitri au sein de la rédaction. Il nous fait profiter de son immense culture automobile et est désormais notre spécialiste ès-historiques!

En plus de cela, je vous ai parlé de jeux vidéo, de lectures ou encore d'une expérience inoubliable vécue dans le grand Nord... sans oublier quelques chouettes interviews comme celle de Maxime Martin à la veille des 24 heures de Francorchamps.

bons,voeux,2018,nouvelle,année,bilan,chiffres,essais,tests,site,collaboration

Enfin, j'ai à nouveau pris énormément de plaisir à organiser la 3e Expo Photos du Rédacteur Auto avec Quentin et Alexis que je remercie pour leur professionnalisme.

Le Rédacteur Auto c'est également une page Facebook (plus de 1000 fans) très active où vous pouvez découvrir les dernière infos du sport automobile, des photos exclusives provenant de mes archives, mais aussi quelques scoops en matière de nouvelles voitures. Le Rédacteur Auto dispose également d'un compte Instagram où je partage quelques jolis clichés lorsque l'occasion se présente. Et puis je suis aussi présent sur Twitter (@LeRedacteurAuto) où je suis lu et vu par 3450 abonnés!

bons,voeux,2018,nouvelle,année,bilan,chiffres,essais,tests,site,collaboration

En 2018, je vais tenter de garder le rythme, de vous offrir quelques surprises et d'améliorer certaines petites choses.

Merci pour votre fidélité et pour votre soutien.

16:26 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Divers | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bons, voeux, 2018, nouvelle, année, bilan, chiffres, essais, tests, site, collaboration | | |