voeux,2017,bonne,année,souhaits,rêves

Le Rédacteur Auto vous souhaite une excellente année 2017!

Avec moins de diesels, plus de propulsions, des Alfa qui redeviennent sympas à conduire, des Mercedes-AMG plus amusantes que les dernières productions de BMW - qui a définitivement fait une croix sur le célèbre Freude am Fahren -, des petites routes belges qui restent tellement gratifiantes à pratiquer au volant de bombinettes ou de grosses GT!

Osez la différence, abandonnez vos monovolumes et vos SUV, il y a tellement de voitures plus sympas à conduire.

Souhaitons aussi le meilleur aux pilotes belges au plus haut niveau. Des podiums pour Stoffel Vandoorne en F1, des victoires pour Thierry Neuville en WRC, des succès en GT pour Laurens Vanthoor, une victoire aux 24 Heures de Francorchamps pour Maxime Soulet, de beaux résultats en DTM pour Maxime Martin, un titre de champion de Belgique des rallyes pour Kris Princen et des joutes endiablées en TCR Benelux!

12:08 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Divers | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : voeux, 2017, bonne, année, souhaits, rêves | | |

Alfa,Romeo,Giulia,JTDm,2.2,180,ch,propulsion,nouvelle,essai,test,route,diesel,boîte,automatique,voiture,année,voiture de l'année,2016,italie,berline,familiale

Nous ne nous en cachons pas, au Rédacteur de l'automobile, on craque devant les Italiennes. Et je vous parle de voitures! Lassé par les éternelles BMW Série 3 et autres Audi A4 totalement semblables à celle du voisin, je préfère de loin opter pour une voiture originale. La Jaguar XE répondait déjà largement à ce critère mais cette année, c'est la nouvelle Alfa Giulia qui remporte mes suffrages à l'heure de choisir la voiture qui m'aura le plus marqué lors de mes essais 2016.

Alfa,Romeo,Giulia,JTDm,2.2,180,ch,propulsion,nouvelle,essai,test,route,diesel,boîte,automatique,voiture,année,voiture de l'année,2016,italie,berline,familiale

Les lignes de la carrosserie sont superbes et les raccords particulièrement peu nombreux. Le capot est posé sur les ailes avant et la calandre est évidemment centrée sur le mythique triangle central sur lequel figure le sigle de la marque milanaise. Les lignes arrière sont également très épurées et les flancs sont joliment bombés. Notons néanmoins les joints de portière assez importants.

Alfa,Romeo,Giulia,JTDm,2.2,180,ch,propulsion,nouvelle,essai,test,route,diesel,boîte,automatique,voiture,année,voiture de l'année,2016,italie,berline,familiale

Position de conduite

A bord, cela fleure bon le cuir et la couleur des sièges se retrouvent sur le tableau de bord et les contre-portes. En revanche, même si les plastiques moussés sont généreusement utilisés et plutôt bien assemblés, l’aspect du plastique de la console centrale autour du levier de vitesse, manque de cachet, sans parler de la solidité apparente des boutons placés sur cette console. À bord, malgré le fait que cette Giulia soit plus courte de quelques centimètres que les familiales d’outre-Rhin, elle offre tout de même trois à quatre centimètres supplémentaires pour les jambes des passagers arrière qui, après avoir franchi le maintien latéral un peu gênant lors de l’accès, seront bien installés.

Alfa,Romeo,Giulia,JTDm,2.2,180,ch,propulsion,nouvelle,essai,test,route,diesel,boîte,automatique,voiture,année,voiture de l'année,2016,italie,berline,familiale

Mais les rangements auraient plus être plus nombreux et plus volumineux, tant dans les contre-portes que dans la boîte à gants. Face à lui, le conducteur retrouve une évocation des deux gros compteurs Alfa mais surtout un volant à trois branche au cerceau très fin qui appelle à la conduite. Cela tombe bien, c’est pour ça qu’on est là! Les sièges auraient pu offrir un maintien mieux marqué même si dans la plupart des cas, il s’avère suffisant.

Alfa,Romeo,Giulia,JTDm,2.2,180,ch,propulsion,nouvelle,essai,test,route,diesel,boîte,automatique,voiture,année,voiture de l'année,2016,italie,berline,familiale

Où sont passés les 180 chevaux?

Malgré un poids très raisonnable pour sa taille (1.445 kg annoncés grâce à des portes, ailes avant et toit en aluminium), les relances du 2.2 diesel, tout de même vigoureuses, ne nous semblent pas complètement à la hauteur des 180 chevaux annoncés. Et le couple de 450 Nm qui les accompagne n’est guère perceptible. Certes, la molette DNA joue pleinement son rôle en offrant un ressenti bien plus dynamique dans le mode D mais la puissance nous semble plus proche des 150 chevaux. Peut-être est-ce l’excellente boîte automatique à 8 rapports d’origine ZF qui adoucit excessivement les choses?

Alfa,Romeo,Giulia,JTDm,2.2,180,ch,propulsion,nouvelle,essai,test,route,diesel,boîte,automatique,voiture,année,voiture de l'année,2016,italie,berline,familiale

Sur la route, la Giulia se montre efficace et très stable grâce à son train arrière imperturbable. Et malgré l’absence de suspensions pilotées sur cette version, elle apparaît à la fois confortable et très bien amortie, y compris sur les déformations parfois sévères de notre essai. Travaillant avec une belle progressivité, les suspensions de notre Alfa ne sont jamais perturbées par les changements d’appui, même brutaux. Un joli travail des metteurs au point qui procure de surcroît une belle motricité permettant de ré-accélérer tôt pour ceux qui apprécient une conduite dynamique. Seul bémol, cette direction précise et très directe s’avère trop légère, y compris en appui, ce qui empêche de bien sentir le niveau d’adhérence et ses évolutions. Heureusement, l’ESP veille au grain et agit avec discernement, sans jamais être castrateur.

Alfa,Romeo,Giulia,JTDm,2.2,180,ch,propulsion,nouvelle,essai,test,route,diesel,boîte,automatique,voiture,année,voiture de l'année,2016,italie,berline,familiale

Fantaisie interdite

Malheureusement, les amateurs de glisse en seront pour leurs frais puisqu’il n’est pas possible de déconnecter l’ESP. Ainsi va le monde actuel qui veut votre sécurité à tout prix! La sonorité de ce nouveau moteur diesel est assez présente à froid mais elle s’estompe avec la montée en température. Par contre, alors que notre exemplaire d’essai affichait un peu plus de 3.000 km, nous avons dû composer avec des coupures inopinées de l’écran central, nous privant de la radio avant de se rallumer quelques secondes après sans que nous n’ayons rien demandé.

Alfa,Romeo,Giulia,JTDm,2.2,180,ch,propulsion,nouvelle,essai,test,route,diesel,boîte,automatique,voiture,année,voiture de l'année,2016,italie,berline,familiale

Affichée à 38.630€ en prix de départ, l’Alfa Giulia 2.2 JTDm 180 Super ECO (99g de CO²) est moins chère que l’Audi A4 2.0 TDi S-tronic S Line (45.587€) ou que la Mercedes C250d (43.923€) mais un rien plus chère que la BMW 320d à 38.390€ avec une boîte Steptronic. Pour prendre une autre propulsion aux dents longues, sachez qu’une Infiniti Q50 2.2d est à 37.500€ avec 170 ch et une boîte auto.

Alfa,Romeo,Giulia,JTDm,2.2,180,ch,propulsion,nouvelle,essai,test,route,diesel,boîte,automatique,voiture,année,voiture de l'année,2016,italie,berline,familiale

+

Lignes réussies

Position de conduite

Comportement naturel

-

Espaces de rangement

Volume du coffre

Alfa,Romeo,Giulia,JTDm,2.2,180,ch,propulsion,nouvelle,essai,test,route,diesel,boîte,automatique,voiture,année,voiture de l'année,2016,italie,berline,familiale

19:36 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : alfa, romeo, giulia, jtdm, 2.2, 180, ch, propulsion, nouvelle, essai, test, route, diesel, boîte, automatique, voiture, année, voiture de l'année, 2016, italie, berline, familiale | | |

Plus qu'un long discours, voici une très belle vidéo de mes débuts en compétition sur la Mazda MX-5 engagée par MSTC... Quel souvenir!

15:08 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mazda, mx-5, endurance, compétition, belcar, zolder, limbourg, journalistes, engagement | | |

Jaguar,XK 180,concept,1998,mondial,paris,salon,présentation,anniversaire,50,ans,XK120,V8,compresseur,450,ch,propulsion,pirelli

C'est au Mondial de Paris en 1998 que Jaguar a présenté ce concept XK 180 développé par le département Véhicules Spéciaux de Browns Lane et chargé de célébrer le 50è anniversaire de la XK120. Le style est signé Keith Helfet, auteur en son temps de la XJ220.

Jaguar,XK 180,concept,1998,mondial,paris,salon,présentation,anniversaire,50,ans,XK120,V8,compresseur,450,ch,propulsion,pirelli

Sous son capot, nous retrouvons le 4.2 V8 Compresseur fort de 450 chevaux. Il est accouplé à une boîte automatique dotée d'une commande séquentielle au volant. L'ensemble atteint 1.565 kg.

Jaguar,XK 180,concept,1998,mondial,paris,salon,présentation,anniversaire,50,ans,XK120,V8,compresseur,450,ch,propulsion,pirelli

La suspension est copiée sur celle de la XK-R et le circuit de freinage a été développé par Brembo; il comprend des étriers en aluminium à quatre pistons et des disques avant perforés. Les jantes en alliage sont les plus larges jamais montées sur une Jaguar puisqu'elles présentent un diamètre de 20 pouces chaussées de Pirelli.

Jaguar,XK 180,concept,1998,mondial,paris,salon,présentation,anniversaire,50,ans,XK120,V8,compresseur,450,ch,propulsion,pirelli

11:55 Écrit par Benoît Lays dans Histoire, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jaguar, xk 180, concept, 1998, mondial, paris, salon, présentation, anniversaire, 50, ans, xk120, v8, compresseur, 450, ch, propulsion, pirelli | | |

Opel,Insignia,Grand,Sport,nouvelle,berline,statutaire,allemande,2017,salon,genève,futur,essence,diesel,OPC

On a beau se plaindre, en amoureux de la conduite dynamique que nous sommes, des technologies qui envahissent intrusivement les nouveaux modèles, force est d'avouer que les voitures ont rarement été aussi belles. A l'image des ces berlines aux lignes de coupé ou de ces monovolumes joliment arrondis campés sur leurs grandes roues. Ayant visiblement trouvé la recette d'un design rajeuni, Opel offre à sa berline statutaire, l'Insignia, une toute nouvelle silhouette qui nous enchante! 

Opel,Insignia,Grand,Sport,nouvelle,berline,statutaire,allemande,2017,salon,genève,futur,essence,diesel,OPC

Dès que l’on découvre la nouvelle génération du haut de gamme Opel, on sait qu’elle justifie pleinement son nouveau nom de Grand Sport. Si elle prend la suite de la première génération d’Insignia, Voiture de l’Année 2009 qui s’est déjà vendue à plus de 900.000 exemplaires, l’Insignia Grand Sport s’en démarque par son architecture complètement nouvelle. L’empattement s’est allongé de 92 mm, permettant de disposer d’un habitacle nettement plus généreux dont les passagers arrière profitent pleinement.

Opel,Insignia,Grand,Sport,nouvelle,berline,statutaire,allemande,2017,salon,genève,futur,essence,diesel,OPC

Cela a permis aussi aux designers de lui donner une nouvelle stature, athlétique et sportive, et une véritable allure de porte-drapeau: sa silhouette élancée et féline évoque celle d’un coupé. Sur route, elle a la présence des véhicules des catégories premium. Son aérodynamique est aussi très performante avec un CX de seulement 0,26. A l’intérieur, elle enchante également son conducteur, avec sa planche de bord enveloppante et une position d’assise abaissée de trois centimètres, qui permet de faire corps avec une voiture devenue encore plus communicative.

Opel,Insignia,Grand,Sport,nouvelle,berline,statutaire,allemande,2017,salon,genève,futur,essence,diesel,OPC

En effet, la nouvelle Insignia Grand Sport ne se contente pas d’avoir l’air plus dynamique – elle est réellement plus dynamique. Tout comme pour l’Opel Astra, la recherche d’efficience a été fondamentale lors de son développement. Une structure optimisée et l’utilisation d’éléments allégés ont pu réduire le poids jusqu’à 175 kg, au bénéfice de la précision de conduite et de l’agilité. Ainsi il a été possible d’exploiter tout l’intérêt pour le conducteur de nouveaux équipements de haute technologie tels que le système ultramoderne de transmission intégrale disposant d’une répartition active par vecteur de couple (torque vectoring) – le système le plus sophistiqué proposé sur ce segment – ou la nouvelle boîte automatique huit vitesses.

Opel,Insignia,Grand,Sport,nouvelle,berline,statutaire,allemande,2017,salon,genève,futur,essence,diesel,OPC

En outre, l’Insignia Grand Sport reçoit tout un panel d’équipements technologiques de pointe qui rendent la conduite plus sûre, plus reposante et plus confortable que jamais. Reprenant le très apprécié système d’éclairage adaptatif à LED de l’Astra, les ingénieurs Opel ont déjà mis au point à destination de l’Insignia la seconde génération de l’Intellilux LED®: il se montre encore plus rapide, plus précis et plus puissant avec une portée des feux de route qui atteint désormais 400 mètres.

Opel,Insignia,Grand,Sport,nouvelle,berline,statutaire,allemande,2017,salon,genève,futur,essence,diesel,OPC

L’aide au maintien dans la voie, avec correction automatique de la trajectoire, le nouvel affichage tête haute ou la caméra 360° sans oublier des équipements de confort comme les sièges premium certifiés AGR, le chauffage des sièges avant et arrière ou le pare-brise chauffant, participent au confort de la nouvelle venue. Le multimédia et la connectivité sont aussi d’un niveau exceptionnel grâce à la dernière génération de systèmes IntelliLink et à l’assistant pour la connectivité et les services Opel OnStar.

Opel,Insignia,Grand,Sport,nouvelle,berline,statutaire,allemande,2017,salon,genève,futur,essence,diesel,OPC

A l’occasion du lancement de l’Insignia, le système, va désormais proposer un nouvel Assistant Personnel. Enfin, l’Insignia Grand Sport ne se contente pas de prendre le plus grand soin de la sécurité de ses passagers: c’est la première Opel à s’équiper d’un capot en aluminium actif. En cas de choc avec un piéton, le capot se soulève en quelques millisecondes pour augmenter l’espace avec les éléments durs du moteur, ce qui améliore considérablement la protection des piétons. Cette nouveauté importante pour la marque au blitz sera dévoilée au grand public lors du Salon de Genève en mars prochain. Retrouvez plus de photos sur notre page Facebook!

Opel,Insignia,Grand,Sport,nouvelle,berline,statutaire,allemande,2017,salon,genève,futur,essence,diesel,OPC

15:34 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : opel, insignia, grand, sport, nouvelle, berline, statutaire, allemande, 2017, salon, genève, futur, essence, diesel, opc | | |

expo,photos,liege,sport,automobile,rallye,circuit,clichés,images,belles,photographie,maison,expo,espace,55,invités,VIP

Ca y est, décembre est arrivé! Le compte à rebours avant l’an neuf défile désormais à une vitesse supersonique mais cela signifie aussi que nous sommes déjà à un peu moins d'une semaine de l’exposition photo que nous organisons.

expo,photos,liege,sport,automobile,rallye,circuit,clichés,images,belles,photographie,maison,expo,espace,55,invités,VIP

Après une première invitation lancée voici quelques semaines, nous tenions à vous rappeler que vous êtes toutes et tous les bienvenus lors de cet événement, et ce dès le vernissage ce vendredi 9 décembre à partir de 18 heures. Pour rappel, l’exposition se tiendra à l’espace privé «Le 55» situé au n°55 – évidemment ! – dans la rue des Anglais à 4000 Liège.

expo,photos,liege,sport,automobile,rallye,circuit,clichés,images,belles,photographie,maison,expo,espace,55,invités,VIP

Cette soirée sera l’occasion de venir apprécier une quinzaine d’images exclusives sélectionnées sur base du critère « La voiture n’est qu’un prétexte… » par un jury composé de Philippe Herbet (artiste photographe), Benoît Lays (Le Rédacteur Auto), Jonathan Van Den Eeckout (Michelin) et Gérald Wéry (RTBF).

expo,photos,liege,sport,automobile,rallye,circuit,clichés,images,belles,photographie,maison,expo,espace,55,invités,VIP

Plusieurs figures bien connues du sport automobile belge nous feront également l’honneur d’être présentes. Parmi celles-ci, on épinglera notre tout récent copilote vice-champion du Monde, Nicolas Gilsoul, lequel a eu la gentillesse d’être le premier à répondre à notre invitation malgré son emploi du temps très chargé. Côté pistards, c’est Maxime Soulet qui a réalisé la pole position et qui sera des nôtres vendredi soir. Bruno Thiry, Stéphane Prévot, Renaud Verreydt, Stéphane Lhonnay et Peter Kaspers, entre autres, devraient également nous rejoindre et distiller l’une ou l’autre de leurs anecdotes toujours croustillantes.

expo,photos,liege,sport,automobile,rallye,circuit,clichés,images,belles,photographie,maison,expo,espace,55,invités,VIP

Vous l’aurez compris, nous vous attendons donc nombreux vendredi prochain! Pour ceux qui ne seraient pas disponibles ce jour-là, deux séances de rattrapage sont prévues samedi 10 et dimanche 11, de 14 heures à 18 heures.

expo,photos,liege,sport,automobile,rallye,circuit,clichés,images,belles,photographie,maison,expo,espace,55,invités,VIP

19:26 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Divers, Lifestyle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : expo, photos, liege, sport, automobile, rallye, circuit, clichés, images, belles, photographie, maison, espace, 55, invités, vip | | |

144167_1_5.jpg

C’est en 2007 que l’Europe a enfin eu droit à la plus emblématiques des Nissan, la GT-R! Depuis, à chaque millésime, nous découvrons des petites retouches qui nous permettent d’y goûter encore et encore. Cette fois, il semblerait que cela soit la dernière puisque la remplaçante est annoncée en voix off. Alors nous en avons repris une grosse louche. Soit 300 km de pur bonheur.

144067_1_5.jpg

C’est dans l’Eiffel que Nissan nous a invités à découvrir les dernières évolutions apportées à sa mythique GT-R. Extérieurement, le bouclier avant est repassé sur la planche à dessin et reçoit la calandre au ″V″ plus prononcé qui fait également gagner de l’appui tout en améliorant le refroidissement. Des lames aérodynamiques soulignent le design et la partie arrière s’inspire très directement de celle développée pour la radicale Nismo. Les plus observateurs remarqueront aussi les montants C plus lisses, là aussi pour améliorer l’aérodynamique, supprimant des petits vortex. Les nouvelles jantes Rays en alu forgé sont superbes et laissent apparaître les gros freins nécessaires pour stopper la bête.

144184_1_5.jpg

Habitacle retravaillé

C’est à l’intérieur que la GT-R 2017 évolue le plus en offrant une touche nettement plus classieuse grâce au cuir étendu. Le dessin de la planche de bord change complètement et améliore largement l’ergonomie des commandes, en faisant disparaître bon nombre de boutons. L’ensemble apparaît plus qualitatif avec une présentation moderne. Il y a toujours quelques touches de carbone ici et là, mais aussi un tout nouveau volant sur lequel sont maintenant accolées les palettes dédiées au changement de rapports. Quant à l’écran multifonctions tactile, il reste toujours aussi complet, avec toutes les données que l’on peut faire apparaître pour juger ses performances. Il n’est pas forcément si facile de trouver sa position de conduite, mais surtout on aurait aimé des sièges un peu plus enveloppants. Cela étant, ils se montrent plutôt confortables.

144161_1_5.jpg

Avec circonspection

La promenade de 300 km proposée par Nissan traverse l’Eiffel. De quoi découvrir des routes parfaitement adaptées à la morphologie de la GT-R avec de longues courbes rapides ou des virages en sous-bois ressemblant furieusement à nos Ardennes. Autant dire que le coupé japonais est comme un poisson dans l’eau. Et de l’eau il en tombe suffisamment ce jour-là pour que nous gardions une certaine réserve sous le pied sachant que la bête pèse 1750 kg. Oubliez le mode Race qui annule les aides à la conduite.

144057_1_5.jpg

Les différents revêtements rencontrés nous poussent également à la prudence même si les quatre roues motrices travaillent de manière remarquable. Le matin, sur des portions d’autoroute sèches et dégagées, nous avions poussé quelques pointes à 270 km/h mais l’après-midi, nous avons davantage exploité les reprises de la Nissan. Désormais en titane, la ligne d’échappement s’avère un peu plus généreuse en décibels grâce à un volet actif logé dans la canule d’échappement la plus à gauche. Pas de quoi rendre le 3.8 V6 biturbo beaucoup plus lyrique. A l’occasion de ce nouveau millésime, il grimpe à 570 ch à 6.800 trs/min pour 637 Nm de couple maximal. Autant avouer que cette GT-R 2017 se montre plus polyvalente que jamais. Et nous oserons dire qu’elle est même plus confortable avec une insonorisation améliorée, des amortisseurs Bilstein revus dans ce sens et des sièges nouvellement conçus. Ces derniers manquaient de maintien à nos yeux mais il est possible d’opter pour d’autres éléments en option.

144158_1_5.jpg

Prix d’ami

Avec ses performances époustouflantes, la Nissan GT-R continue à jouer les trouble-fêtes chez les constructeurs allemands. Affichée à 99.900 euros tvac en version Pure, elle demeure la moins chère de sa catégorie si l’on compare à l’Audi R8 V10 Plus (190.270 €), à une Lamborghini Huracan (182.105€) ou encore à la Porsche 911 Turbo S (207.878€). Et si vous la choisissez dans l’orange des photos, vous ne manquerez pas d’être remarqué!

+

Supercar à prix d’ami

Polyvalence remarquable

Design incomparable

-

Maintien des sièges

Poids

19:13 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai | Lien permanent | Commentaires (0) | | |