TCR,benelux,lancement,francorchamps,week-end,Volkswagen,Seat,Opel,Honda,Alfa Romeo,

Ces 21 et 22 mai, le Circuit de Spa-Francorchamps sera le théâtre d’une grande première dans les plats pays avec l’épreuve inaugurale du TCR Benelux. Et le moins que l’on puisse écrire, c’est que cette renaissance des courses de sprint pour voitures de tourisme, voulue et concrétisée par Kronos Events, suscite l’enthousiasme. La preuve, c’est que plusieurs grands noms du sport automobile belge seront de la partie pour affronter des jeunes pilotes plein d’ambitions. Après plus d’un an d’attente, des mois de préparation et des dernières semaines très animées, le TCR Benelux deviendra officiellement une réalité ce week-end à Spa-Francorchamps.

TCR,benelux,lancement,francorchamps,week-end,Volkswagen,Seat,Opel,Honda,Alfa Romeo,

Une petite quinzaine de montures très spectaculaires, développant environ 330 chevaux, sont attendues sur la première grille de départ de la saison pour un week-end comprenant pas moins de cinq courses: une Qualifying Long Race de 60 minutes le samedi (à 10h55) puis, le dimanche, quatre Sprints de 20 minutes (deux fois avec un départ arrêté, un regroupement derrière une Leading Car puis un deuxième départ, lancé celui-là). On annonce des luttes portières contre portières et le spectacle sera plus que certainement de la partie dimanche avec des courses programmées à 11h15 puis à 17h10!

TCR,benelux,lancement,francorchamps,week-end,Volkswagen,Seat,Opel,Honda,Alfa Romeo,

Si, pour les raisons que l’on connaît (principalement un manque de disponibilité des voitures du TCR), le nombre de bolides sur la grille de départ sera limité, la qualité du plateau ne fait aucun doute. D’un côté, on retrouvera des pilotes expérimentés et à la réputation avérée comme Pierre-Yves Corthals, Vincent Radermecker, l’ex-pilote de Formule 1 portugais Tiago Monteiro, Steve Vanbellingen, David Dermont, Stéphane Lémeret ou Renaud Kuppens. De l’autre côté, de nombreux jeunes aux dents longues qui entendent bien bousculer les valeurs établies. Oui, le plateau aura fière allure!

TCR,benelux,lancement,francorchamps,week-end,Volkswagen,Seat,Opel,Honda,Alfa Romeo,

Tiago Monteiro pour faire briller Honda

Bien malin qui pourrait aujourd’hui désigner les vrais candidats à la victoire. Honda Benelux aligne, via le Boutsen Ginion Racing, une Civic TCR pour Stéphane Lémeret et Tiago Monteiro, l’invité vedette de ce premier rendez-vous. Le Portugais, ex-pilote de Formule 1 et actuellement représentant de la marque japonaise en WTCC, ne vient pas pour faire de la figuration. Sur l’autre Civic TCR de l’équipe wavrienne, le revenant Renaud Kuppens entend bien démontrer qu’il ne fut pas par hasard une référence des coupes de promotion puis des épreuves de GT. Il tentera par ailleurs d’écoler au mieux le double champion de Belgique de karting, Benjamin Lessennes, qui effectue déjà son passage en automobile alors qu’il n’a que 16 ans.

TCR,benelux,lancement,francorchamps,week-end,Volkswagen,Seat,Opel,Honda,Alfa Romeo,

Opel en phase d’apprentissage

Avec un seul exemplaire, Opel n’est pas le constructeur le mieux représenté. L’Astra TCR est encore en phase de développement, mais la marque au blitz pourra compter sur toute l’expérience de Pierre-Yves Corthals et du team DG Sport. Multiple vainqueur des coupes de promotion Renault (dont une fois au niveau européen) et ex-pilote du WTCC, Pilou est plus motivé que jamais au moment de relever ce défi. Quant au deuxième homme de la #23, Fred Caprasse, il ne fait aucun doute qu’il sera dans le coup après avoir remporté l’European VW Fun Cup l’an dernier, lui qui a aussi déjà brillé en Porsche GT3 Cup Challenge Benelux et même… lors des Legend Boucles à Bastogne, un rallye pour voitures historiques.

TCR,benelux,lancement,francorchamps,week-end,Volkswagen,Seat,Opel,Honda,Alfa Romeo,

Seat ne manque pas d’atouts dans son jeu

De toutes les montures répondant à la réglementation TCR, la Seat Léon Racer est sans aucun doute celle qui a connu le plus de succès jusqu’à présent, elle qui a notamment permis à Stefano Comini de remporter la première édition des TCR International Series en 2015. Avec l’arrivée du très expérimenté – et toujours très rapide – Vincent Radermecker, la marque espagnole a dans sa manche un atout de choix. Le Liégeois, ancien champion d’Allemagne et pilote officiel en BTCC, rejoindra l’équipe néerlandaise Ferry Monster Autosport et son pilote attitré, le jeune Néerlandais Loris Hezemans, fils de Toine.

TCR,benelux,lancement,francorchamps,week-end,Volkswagen,Seat,Opel,Honda,Alfa Romeo,

Rader sera une référence pour tous les autres concurrents ayant misé sur le bolide espagnol, à commencer par Sam Dejonghe et Denis Dupont, les deux nouvelles recrues du RACB National Team. Alignés par WRT avec le soutien de l’importateur belge et de la fédération nationale belge, ce duo veut saisir la chance qui lui est offerte.

TCR,benelux,lancement,francorchamps,week-end,Volkswagen,Seat,Opel,Honda,Alfa Romeo,

Volkswagen présent en force

Enfin, la quatrième marque représentée lors de cette épreuve d’ouverture sera Volkswagen. Notamment grâce aux efforts du Belgian VW Club, le bras armé de l’importateur belge en compétition, pas moins de cinq exemplaires de la Golf GTI TCR seront sur la grille, soit le même nombre que les Seat. Du côté des équipages, on mixe à la fois l’expérience et la jeunesse. Le Delahaye Racing engage ainsi deux jeunes duos: sur la #3, Didier Van Dalen, issu de la VW Fun Cup, et Amaury Richard, qui peut se targuer d’une expérience en monoplace, comptent rapidement se faire un nom dans le peloton. Ce sera le cas aussi pour l’équipage de la seconde Golf GTI de l’équipe brabançonne, la #4, qui verra se relayer à son volant Alexis Van de Poele (le fils d’Eric sort d’une saison en Audi Sport TT Cup) et Romain De Leval, l’ex-champion de Belgique de karting ayant fait ses classes l’an dernier en Clio Cup.

TCR,benelux,lancement,francorchamps,week-end,Volkswagen,Seat,Opel,Honda,Alfa Romeo,

Dans le clan du Milo Racing, on comptera sur deux pilotes expérimentés n’ayant pas peur de venir se frotter aux jeunes. Steve Vanbellingen (champion BTCS en 2007) et David Dermont (4e de l’Eurocup Mégane Trophy en 2011, avec le titre Gentlemen à la clé) ne sont pas nés de la dernière pluie et ils vendront chèrement leur peau. La remarque vaut aussi pour Frédéric Bouvy, de retour à ses premières amours après s’être fait repérer dans le Belgian Procar il y a une vingtaine d’années. Multiple champion de Belgique depuis (BTCS, Belgian GT, BRCC…), le Bruxellois ne voulait pas manquer les débuts du TCR Benelux. Il partagera l’habitacle de la #20 avec le jeune Kevin Balthazar, révélation de la saison 2015 en European VW Fun Cup (vice-champion avec une victoire sur la voiture de Socardenne).

TCR,benelux,lancement,francorchamps,week-end,Volkswagen,Seat,Opel,Honda,Alfa Romeo,

Enfin, la cinquième Golf GTI TCR sera confiée, par l’équipe WRT, à Ronnie Latinne et Maxime Potty. Pilote de référence dans sa catégorie lorsqu’il roulait en BTCS sur une VW Scirocco de WRT, Ronnie est plus qu’impatient de se retrouver au départ d’une compétition sprint qu’il appelait de tous ses vœux. Il sera le coéquipier idéal pour Maxime Potty, 16 ans seulement et qui effectue cette saison le passage du karting aux courses pour voitures de tourisme. Ancien champion de Belgique en kart lui aussi, Maxime revendiquera les premiers rôles dans le championnat Junior (une compétition réservée aux 16-21 ans) tout comme Benjamin Lessennes, Romain De Leval, Amaury Richard et Loris Hezemans.

TCR,benelux,lancement,francorchamps,week-end,Volkswagen,Seat,Opel,Honda,Alfa Romeo,

Alfa Romeo et d’autres en attente

Cinquième marque attendue en TCR Benelux cette année, Alfa Romeo débutera sa saison un peu plus tardivement. La belle italienne est en cours de développement et le public du Benelux devra donc encore patienter un peu avant de découvrir la Giulietta TCR, une monture qui sera alignée par le concessionnaire Renga Chif et qui sera confiée à Fabio Marchiafava et Loris Cencetti.

TCR,benelux,lancement,francorchamps,week-end,Volkswagen,Seat,Opel,Honda,Alfa Romeo,

Le TCR Benelux fait en tout cas beaucoup parler de lui, comme le prouve la présence de cinq marques et les nombreux projets qui, malheureusement, n’ont pas encore pu être concrétisés au moment d’aborder ce premier meeting. On pense par exemple au Semspeed Racing, alias la famille Semoulin, qui désirait engager une SEAT de l’équipe française JSB mais qui a dû renoncer en dernière minute suite à un mauvais concours de circonstances. On regrette aussi l’agenda de courses trop chargé pour les Bleekemolen, lesquels ont donc décidé de reporter leurs débuts en TCR Benelux à l’épreuve suivante, qui aura lieu mi-juillet sur le Circuit Park Zandvoort dans le cadre du DTM.

"Dans tous les cas, cela prouve vraiment l’intérêt du TCR Benelux auprès des équipes et des pilotes", se réjouit Marc Van Dalen, le co-directeur de Kronos Events. "Nous aurons un peu moins de 15 voitures cette fois-ci, mais avec l’Alfa et les différents projets qui ont été sur le point d’aboutir, nous aurions pu dépasser ce chiffre. Pour une Première, c’est encourageant. Et nous espérons bien que le spectacle de ce week-end suscitera encore plus d’intérêt pour la suite de la saison!"

TCR,benelux,lancement,francorchamps,week-end,Volkswagen,Seat,Opel,Honda,Alfa Romeo,

Une Endurance et quatre sprints au menu

Comme ce sera le cas lors des six épreuves de la saison 2016, les concurrents du TCR Benelux pourront passer beaucoup de temps en piste. Avec les essais libres, ce sont en effet pas moins de 185 minutes qui sont au menu. Originalité (et même exclusivité!) du TCR Benelux, la grille de départ de la Qualifiying Long Race sera déterminée par les votes des fans sur la page Facebook TCRBenelux, via l’application "Make the Grid". C’est aussi durant cette Long Race que seront déterminées les grilles de départ des Sprints 1 et 3, le chrono signé par chaque pilote lors de son relais étant alors pris en compte pour déterminer les positions de départ. Quant aux Sprints 2 et 4, dont le départ sera donné lancé après un regroupement derrière la Leading Car, leur grille de départ dépendra très logiquement du classement du Sprint précédent (le Sprint 1 ou le Sprint 3). Vous suivez? Ne vous inquiétez-pas: c’est beaucoup plus simple qu’il n’y paraît! Venez donc nous rejoindre à Spa-Francorchamps ces samedi 21 et dimanche 22 mai. En plus du TCR Benelux, un copieux programme comprenant le GT Open, la Formula 3.5 V8, l’EuroFormula Open et le Radical European Masters vous attend. De puissantes monoplaces, de très belles GT, des petits protos et des courses de sprint pour voitures de tourisme: voilà un vrai régal pour tout passionné de sport automobile!

TCR,benelux,lancement,francorchamps,week-end,Volkswagen,Seat,Opel,Honda,Alfa Romeo,

22:12 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tcr, benelux, lancement, francorchamps, week-end, volkswagen, seat, opel, honda, alfa romeo | | |

Les commentaires sont fermés.