Décès,avis,nécrologie,Freddy,Rousselle,verviétois,Ferrari,Jaguar,Le Mans,24 heures,histoire,hall of fame,belge,pilote

Le pilote automobile belge Freddy Rousselle, double 4ème des 24 Heures du Mans 1956 et 1957 et membre du Le Mans Hall of Fame depuis 2013, est décédé le vendredi 25 mars à 15h25, entouré de l’affection des siens. Sportif de haut niveau, Freddy Rousselle avait débuté sa carrière de pilote moto en 1947, combinant vitesse, régularité et tout terrain. C’est à Francorchamps qu’il a participé pour la première fois à une compétition automobile, au volant d’une minuscule Aero Minor.

décès,avis,nécrologie,freddy,rousselle,verviétois,ferrari,jaguar,le mans,24 heures,histoire,hall of fame,belge,pilote

Ses brillants résultats dans le Liège-Rome-Liège lui ont procuré une renommée internationale, lui ouvrant les portes de l’équipe d’usine Standard-Triumph en 1956. Cette même année, c’est pour le compte de l’équipe d’usine Renault qu’il prend part au premier Tour de Corse. Il met aussi au point l’Etoile Filante Renault sur l’autodrome de Linas Montlhéry. Dès 1956, la prestigieuse Equipe Nationale Belge lui a aussi ouvert ses portes. C’est avec cette formation qu’il a participé à ses premières 24 Heures du Mans au volant d’une Jaguar Type D qu’il partageait avec Jacques Swaters. L’équipage belge se classe quatrième, une place que Freddy Rousselle conquiert à nouveau l’année suivante avec son ami Paul Frère, toujours sur Jaguar Type D de l’E.N.B. Son ultime participation en 1958 (Lister Jaguar E.N.B. avec Claude Dubois) se solde par un abandon sur bris de moteur.

décès,avis,nécrologie,freddy,rousselle,verviétois,ferrari,jaguar,le mans,24 heures,histoire,hall of fame,belge,pilote

Freddy Rousselle avait toujours conservé une affection particulière pour les 24 Heures du Mans. Il y était revenu quatre fois: en 1973 pour commémorer les 50 ans des 24 Heures, en 2007 pour commémorer sur la ligne de départ le jubilaire de sa quatrième place avec le grand Paul Frère, en 2013 pour fêter sa joyeuse entrée au Le Mans Hall of Fame, et en 2015, en anonyme, pour transmettre la flamme de la course à son petit-fils Gauthier. Celui-ci était épaté de voir le nombre de spectateurs qui reconnaissaient encore son grand-père… et le nombre d’autographes qu’il signait! Freddy Rousselle, de son côté, était heureux de voir que l’esprit et l’ambiance des 24 Heures du Mans n’avaient pas tant changé depuis les années 50’. De son passé de (jeune) résistant à ses derniers engagements au service des malades, Freddy Rousselle est aussi resté un homme de défis, profondément loyal, humaniste, bienveillant. Sa dignité et sa modestie forçaient le respect de ceux qu’il côtoyait, fidèle à sa devise: Allons de l’avant et ne capitulons jamais! (Christophe Gaascht)

20:35 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Histoire | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : décès, avis, nécrologie, freddy, rousselle, verviétois, ferrari, jaguar, le mans, 24 heures, histoire, hall of fame, belge, pilote | | |

Commentaires

sincères condoléance à toute la famille

Écrit par : Heck Raphael | samedi, 26 mars 2016

Répondre à ce commentaire

C'est avec une certaine émotion que j'apprends la disparition de FREDDY ROUSSELLE. J'adresse à son épouse et à sa famille mes sincères condoléances émues. J'ai connu FREDDY grâce à mon ami historiographe CHRISTOPHE GAASCHT. J'ai apprécié ce personnage, généreux, simple, passionné etc... La vieille garde des pilotes belges de la grande époque disparait, après PAUL FRERE, OLIVIER JEANDEBIEN, JACQUES SWATERS. Il reste JEAN BLATON qui doit rester pensif. Merci encore à ces messieurs de nous avoir fait rêvé.

Écrit par : BRUN DOMINIQUE | dimanche, 27 mars 2016

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.