Jaguar,XE,2.0d,diesel,berline,anglaise,essai,test,roadtest,new,180ch,430Nm,propulsion,37.490,euros,prix,tarif

Alfa Romeo. C’est la marque qui nous vient à l’esprit lorsque nous dressons le bilan de cette semaine passée en compagnie de la nouvelle Jaguar compacte. D’abord à cause d’un comportement dynamique inattendu à bord de cette diesel à boîte automatique. Mais aussi par ses imperfections qui font tout son charme. De là à prétendre qu’elle va pouvoir se hisser au niveau de la concurrence essentiellement allemande, il y a un pas que nous ne franchirons pas encore.

Jaguar,XE,2.0d,diesel,berline,anglaise,essai,test,roadtest,new,180ch,430Nm,propulsion,37.490,euros,prix,tarif

Souvenez-vous. Nous sommes au début des années 2000 et Ford achète Jaguar et tente de placer la marque au félin dans le segment des familiales accessibles. Mais la Jaguar X-Type est un désastre. Le châssis n’est pas bon, et les diesels qui la motorisent sont issus de la gamme Ford: un 2.0d de 130 ch et un 2.2d de 155 ch. Ces moteurs ont été remaniés par les ingénieurs Jaguar mais cela ne suffit pas. L’opération est un fiasco et même si certaines sociétés de location la prennent dans leur gamme, l’image de la marque en prend un sérieux coup. Le modèle est abandonné lors du rachat par les Indiens de Tata. Et puis en 2015, c'est le retour de la marque au félin dans le segment des familiales compactes avec l'arrivée de la XE.

Jaguar,XE,2.0d,diesel,berline,anglaise,essai,test,roadtest,new,180ch,430Nm,propulsion,37.490,euros,prix,tarif

Air de famille

Le plus gros reproche que certains font à la petite dernière, c’est de ressembler au reste de la gamme. Un comble lorsqu’on sait que c’est la politique d'une certaine concurrence où il est souvent bien difficile de reconnaître les modèles entre eux. La XE a droit à une face avant assez agressive accompagnée ligne de toit effilée et d’une poupe manquant de personnalité. Mais l’ensemble est une réussite malgré tout. Malheureusement, cette ligne de toit en pente douce complique l’accessibilité aux places arrière où la hauteur est comptée si vous mesurez plus d’1m85. A l’avant, l’habitabilité est correcte. Et pour en terminer avec l’espace à bord, pointons le coffre au volume correct mais aux formes irrégulières, transmission arrière oblige. Vous l’aurez compris, la XE n’est pas la voiture la plus pratique du marché.

Jaguar,XE,2.0d,diesel,berline,anglaise,essai,test,roadtest,new,180ch,430Nm,propulsion,37.490,euros,prix,tarif

La conduite en exergue

Nous sommes probablement les seuls essayeurs à le faire mais nous roulons très souvent sans musique. Et là, le verdict est souvent sans appel. Alors comme tout diesel qui se respecte, le 2.0d de la Jaguar, propriété du groupe JLR, est bruyant à froid mais il se montre aussi très présent, en bruit et en secousses, lors des redémarrages du start & stop. Par contre, la puissance de180 ch et le couple de 430 Nm sont bel et bien présents. La boîte automatique ZF à huit rapports est plutôt plaisante en usage quotidien mais si vous souhaitez du répondant, laissez-la toujours en position S. Une position Sport qui concerne aussi l’électronique. Et là, c’est une bonne surprise qui nous attendait.

Jaguar,XE,2.0d,diesel,berline,anglaise,essai,test,roadtest,new,180ch,430Nm,propulsion,37.490,euros,prix,tarif

Nous étant retrouvés sur une route très sinueuse au beau milieu de la nuit, nous avons pu goûter pleinement à la légèreté de la voiture (coque à 75% en aluminium) et à son train arrière propulseur. D’un splendide équilibre, la XE se laisse guider du bout des doigts, direction très directe et précise oblige, et enchaîne les virages à la manière d’une sportive, sans prise de roulis et en se calant parfaitement sur ses appuis. Bref nous avons découvert une vraie voiture à conduire comme l’étaient les Alfa du siècle passé… Vivement l’essai d’une version essence au caractère plus affirmé.

Jaguar,XE,2.0d,diesel,berline,anglaise,essai,test,roadtest,new,180ch,430Nm,propulsion,37.490,euros,prix,tarif

Légères contrariétés

A l’intérieur, les espaces de rangement sont suffisamment nombreux mais la qualité de finition laisse encore à désirer pour une voiture dite «premium». Il subsiste trop de plastique sur le tableau de bord et l’absence de garnissage de la partie inférieure de la plage arrière est inexcusable à ce prix. Nous ne sommes pas non plus convaincus par l’emplacement des commandes de lève-vitre ou encore par les deux tiges cachées dans le coffre (que nous avons longtemps cherchées) et qui servent à déverrouiller le dossier (1/3-2/3) de la banquette arrière. Si le volant et la commande de boîte qui se lève au démarrage appartiennent désormais à la marque, le reste de la planche de bord est dépourvue de cette touche anglaise si présente dans d’autres modèles.

Jaguar,XE,2.0d,diesel,berline,anglaise,essai,test,roadtest,new,180ch,430Nm,propulsion,37.490,euros,prix,tarif

Comme pour justifier sa place sur le marché, la Jaguar XE n’est pas donnée (37.490€ pour la finition Pure, modèle d’accès de la 2.0d en boîte auto). Heureusement, sa dotation de série est nettement plus riche que chez ses concurrentes allemandes et l’entretien est gratuit pendant 3 ans! On appréciera aussi les 4 exécutions et les options à prix plus intéressants qu’ailleurs. Et si Jaguar prévoit 3 ans de garantie, sa valeur résiduelle inconnue va lui compliquer la vie au sein des flottes; compte tenu du faible rejet de CO2 et de l’image de marque, elle devrait pourtant être bonne.

Jaguar,XE,2.0d,diesel,berline,anglaise,essai,test,roadtest,new,180ch,430Nm,propulsion,37.490,euros,prix,tarif

+

Super châssis, plaisir de conduite

Proposition originale

3 ans de garantie et d’entretien gratuit

Consommations contenues (6,5 l/100 km)

-

Finition perfectible

Moteur sonore

Habitabilité moyenne

09:27 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jaguar, xe, 2.0d, diesel, berline, anglaise, essai, test, roadtest, new, 180ch, 430nm, propulsion, 37.490, euros, prix, tarif | | |

Autonews,décembre,2015,286,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,ers,condroz,exclusif,Toyota,GT86,Snijers,Patrick,Dewallef,Lefebvre

Sur quelques semaines de temps, on a baissé le rideau sur la plupart des championnats de rallye, tant sur la scène internationale qu'en Belgique. Avant la très courte trêve du WRC, Autonews revient sur les deux dernières manches disputées en Espagne et en Angleterre. L’une a salué la première victoire d'Andreas Mikkelsen tandis que l’autre a permis à Sébastien Ogier de terminer l’année en beauté en renouant avec ses bonnes habitudes. Une saison que Thierry Neuville tentera d’oublier au plus vite pour aborder 2016 dans de meilleures dispositions.

Chez nous, cette fin de saison a vu Cédric Cherain s’imposer dans son rallye en optant de manière opportune pour une WRC pour avaler au plus vite les spéciales condruziennes. Vincent Marique et Hugo Van Opstal vous disent tout sur cette épreuve toujours aussi exigeante envers les hommes et les machines.

Un terrain propice à la découverte pour TMG qui avait réquisitionné Patrick Snijers afin de promouvoir sa GT86 CS-R3 dans laquelle Benoît Lays s’est installé durant un court run, comme passager, pour constater son efficacité.

Et puis votre magazine favori est allé à la rencontre de deux jeunes espoirs avec les interviews de Stéphane Lefebvre, ce jeune Nordiste qui devrait se voir offrir une saison complète en WRC par Citroën pour mieux préparer 2017 et le retour officiel de la marque au plus haut niveau, et d’Andy Dewallef, le champion Junior du BRC qui semble avoir la tête bien faite du haut de ses 19 ans.

Retrouvez également les dernières nouvelles des épreuves communautaires mais aussi des circuits nationaux et internationaux.

Le cahier Histonews est pour sa part consacré à l’annexe historique du Rallye du Condroz mais aussi au Tour de Corse et au Rallye du Portugal réservés aux VHEC.

Enfin nos essais du mois concernent les découvertes de l’Audi A4, des DS 4 et DS 4 Crossback, de l’Infiniti Q30, de la Renault Talisman ou encore de la Seat Ibiza Cupra. En Belgique, nous avons plus longuement testé les Hyundai Tucson 1.6 T-GDi et 1.7 CRDi, la Lexus NX 2.0T, la Mercedes GLE Coupé 350d ou encore l’Opel Corsa OPC.

Voilà de quoi remplir vos soirées au coin du feu en attendant le retour des beaux jours.

Autonews,décembre,2015,286,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,ers,condroz,exclusif,Toyota,GT86,Snijers,Patrick,Dewallef,Lefebvre

tcr,benelux,2016,belgique,circuit,tourisme,avenir,volkswagen,golf,belgian,vw,club

Depuis l’annonce de l’arrivée du TCR Benelux en 2016, le Belgian VW Club n’a jamais caché son enthousiasme pour cette nouvelle compétition faisant la part belle aux voitures de tourisme. C’est donc avec joie qu’il peut annoncer aujourd’hui que trois Golf TCR – au minimum – devraient être au départ de la première saison. «Volkswagen Motorsport nous a en effet confirmé que trois exemplaires seront livrés à deux équipes belges», se réjouit Charles-Henri Bonnet, le Secrétaire Général du Belgian VW Club. «Le Delahaye Racing a commandé deux Golf et le DVB Racing sera l’heureux propriétaire d’une monture identique d’ici peu. Les livraisons sont prévues pour le premier trimestre de l’année 2016, soit largement à temps pour que les deux équipes puissent se préparer au mieux en vue de la saison, qui débutera fin mai.»

Cette excellente nouvelle, à la fois pour le Belgian VW Club, pour les deux équipes et pour le championnat, renforce la volonté du Club d’accorder son soutien aux teams et aux pilotes qui auront misé sur la Golf pour disputer le TCR Benelux l’an prochain.

tcr,benelux,2016,belgique,circuit,tourisme,avenir,volkswagen,golf,belgian,vw,club

«Nous sommes encore en discussion pour l’instant et tout dépendra du budget total que nous pourrons réunir», précise Charles-Henri Bonnet. «Mais il est évident que le Belgian VW Club fera tout son possible pour aider, notamment financièrement, les équipes roulant avec une Volkswagen. Dès que possible, nous préciserons la nature exacte de ce soutien.»

S’il est évidemment trop tôt pour annoncer les équipages qui seront amenés à piloter les différentes VW Golf TCR, le Belgian VW Club et les deux teams ont bon espoir de réunir des pilotes en mesure de revendiquer les victoires. On en reparlera bientôt ! (Photos: Jacques Letihon)

16:10 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tcr, benelux, 2016, belgique, circuit, tourisme, avenir, volkswagen, golf, belgian, vw, club | | |

bmw,compact,sedan,concept,salon,guangzhou,chine,première,traction,ukl,berline,compacte,allemande,production,série

La BMW Compact Sedan Concept présentée au Salon de Guangzhou en Chine annonce clairement l’arrivée d’une petite berline concurrente des Audi A3 berline et Mercedes CLA. Sur le plan du style, la parenté avec les autres berlines de la gamme est évidente et ce modèle s’annonce clairement comme étant une Série 3 en réduction. On retrouve le langage stylistique habituel de la marque et ce concept tente de prendre le meilleur des modèles récents de la marque, à l'image de la partie arrière qui rappelle la Série 2 avec son épais couvercle de malle.

bmw,compact,sedan,concept,salon,guangzhou,chine,première,traction,ukl,berline,compacte,allemande,production,série

Dans l'habitacle, le design de la planche de bord paraît très familier et laisse penser que cette nouvelle auto pourrait sortir en série assez rapidement. Il ne serait d’ailleurs pas étonnant que la clientèle chinoise ait la primeur de ce modèle, étant donné le goût prononcé pour ce type de véhicules sur ce marché.

bmw,compact,sedan,concept,salon,guangzhou,chine,première,traction,ukl,berline,compacte,allemande,production,série

Si BMW ne dévoile aucune donnée technique pour ce concept, la logique industrielle et la récente évolution de la gamme voudrait que la future berline de série soit basée sur la nouvelle plateforme UKL déjà adoptée par les monospaces Active Tourer et Gran Tourer ainsi que les dernières MINI. Cette Série 1 berline sera malheureusement une traction à l'image de la compacte qui remplacera l’actuel modèle d'accès à la marque.

bmw,compact,sedan,concept,salon,guangzhou,chine,première,traction,ukl,berline,compacte,allemande,production,série

BMW évoque d’ailleurs dans son communiqué un espace intérieur généreux, élément qui conforte encore l’hypothèse de la traction. Concernant le format de cette auto, on peut logiquement tabler sur une longueur avoisinant les 4,50 m, relativement proche d’une Audi A3 berline (4,45 m).

bmw,compact,sedan,concept,salon,guangzhou,chine,première,traction,ukl,berline,compacte,allemande,production,série

15:49 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bmw, compact, sedan, concept, salon, guangzhou, chine, première, traction, ukl, berline, compacte, allemande, production, série | | |

Infiniti,concession,ouverture,liege,by lentz,Q30,pretium,japonais,janvier,2016

L'ouverture d'une concession est suffisamment rare que pour être soulignée ici, le Groupe By LENTZ et Infiniti ont signé un contrat portant sur la distribution de la marque premium dans la ville de Liège.

Cette annonce, à l’aube du lancement du Q30, marque une nouvelle étape dans la stratégie de développement de la marque sur le territoire belge. Avec deux sites, l’un à Bruxelles (distribué par le Groupe By LENTZ) et l’autre à Anvers, l’ouverture du Centre de Liège porte désormais à trois le nombre de Centres Infiniti en Belgique.

Infiniti,concession,ouverture,liege,by lentz,Q30,pretium,japonais,janvier,2016

Situé au 32 du boulevard de Douai (appelé aussi boulevard de l'automobile) à Liège, le nouveau showroom offrira un cadre d’exception, respectant les standards IREDI à l’instar des autres centres Infiniti en Europe. Cet environnement premium et chaleureux permettra de faire vivre une expérience client exceptionnelle lors de l’achat ou l’entretien des véhicules neufs et d’occasions. Le choix du distributeur n’est, quant à lui, pas un hasard puisque le Groupe By LENTZ collabore avec la marque Infiniti au Luxembourg depuis 2011 et à Bruxelles depuis 2014.

Infiniti,concession,ouverture,liege,by lentz,Q30,pretium,japonais,janvier,2016

Philippe Alaerts, Directeur du nouveau site Infiniti By LENTZ à Liège, commente: «Nous sommes impatients d’ouvrir ce nouveau site entièrement dédié à la vente de la gamme Infiniti; la dynamique actuelle de la marque et son portefeuille de produits toujours plus séduisant sont d’excellentes nouvelles et nous allons désormais offrir la possibilité à nos clients liégeois de bénéficier de notre savoir-faire avec Infiniti».

Le Centre Infiniti de Liège ouvrira ses portes en janvier 2016.

Infiniti,concession,ouverture,liege,by lentz,Q30,pretium,japonais,janvier,2016

20:43 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : infiniti, concession, ouverture, liege, by lentz, q30, pretium, japonais, janvier, 2016 | | |

porsche,cayman,gt4,clubsport,allégé,boîte,double,embrayage,1300,kg,masse,piste,track,session,vln,sro

Après le spectaculaire Cayman GT4 dévoilé au Salon de Genève en mars dernier, Porsche est arrivé au Salon de  Los Angeles avec une déclinaison encore plus extrême appelée Clubsport. Ce Cayman de course, qui doit être commandé directement auprès de Porsche Motorsport à Weissach, est uniquement destiné à une utilisation sur piste et ne pourra pas poser ses roues sur la route. Le prix demandé pour cette bête de circuit est de 111.000 euros hors taxes.

porsche,cayman,gt4,clubsport,allégé,boîte,double,embrayage,1300,kg,masse,piste,track,session,vln,sro

On peut alors se demander ce qui justifie une telle augmentation de tarif, sachant que la mécanique utilisée demeure identique à celle du Cayman GT4. Le flat-six 3.8, dérivé de celui de la 911 Carrera GTS, développe toujours 385 ch, mais se voit par contre associé à une boîte double embrayage à six rapports avec palettes au volant alors que le GT4 est exclusivement disponible en boîte manuelle.

porsche,cayman,gt4,clubsport,allégé,boîte,double,embrayage,1300,kg,masse,piste,track,session,vln,sro

Afin de pouvoir endurer le rythme infernal des sessions circuit, le système de freinage est renforcé avec des disques acier de 380 mm, pincés par des étriers à six pistons. Le train avant est lui directement repris de la grande soeur 911 GT3 Cup, alors que les pneus slicks Michelin sont également prévus pour une utilisation circuit.

porsche,cayman,gt4,clubsport,allégé,boîte,double,embrayage,1300,kg,masse,piste,track,session,vln,sro

La modification la plus importante dont a bénéficié ce Cayman GT4 Clubsport demeure toutefois son allègement, avec un poids ramené à 1300 kg, contre 1340 kg pour le GT4 de série. Pour arriver à ce résultat, l’habitacle a été dépouillé au maximum en enlevant les moquettes, les insonorisants et même le siège passager. Dans le même temps, un arceau de sécurité a été ajouté pour rigidifier l’ensemble, tandis que le pilote se voit installé dans un siège baquet de compétition, maintenu par un harnais six points.

porsche,cayman,gt4,clubsport,allégé,boîte,double,embrayage,1300,kg,masse,piste,track,session,vln,sro

Enfin, la capacité du réservoir est portée à 90 litres, mais peut également être de 70 ou 110 litres en option. La Porsche Cayman GT4 Clubsport devrait être homologué sur plusieurs championnats, tels le VLN Lond Distance Championship Nürburgring, le SRO GT4 ou le Pirelli GT3 Cup USA.

13:13 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : porsche, cayman, gt4, clubsport, allégé, boîte, double, embrayage, 1300, kg, masse, piste, track, session, vln, sro | | |

Tour,Belgique,rallye,New,energy,nouvelles,énergies,2015,volvo,V60,PHEV,résumé,sixième

Certes, nous pensions jouer la victoire en nous alignant dans cette deuxième édition du Tour de Belgique des nouvelles énergies sur une Volvo V60 pHEV. Seulement voilà, c'était sans compter sur les participations de pilotes réputés comme Marc Duez ou Eric Van de Poele sans parler de l'équipage Braillard/Delferrier. Tandis que certains de nos collègues avaient fait appel à la fine fleur des copilotes pour viser la victoire. Pour notre part, nous avions choisi de privilégier l'aspect humain en proposant à notre meilleur ami de nous accompagner dans l'aventure.

Tour,Belgique,rallye,New,energy,nouvelles,énergies,2015,volvo,V60,PHEV,résumé,sixième

Stéphane n'est pas un copilote néophyte mais face au matériel utilisé par l'opposition, il était difficile de lutter. Qu'à cela ne tienne, nous choisissons de faire les choses sérieusement mais sans trop se prendre au sérieux! En guise de mise en bouche, DG Sport nous a donné rendez-vous le jeudi soir, au Cinquantenaire, pour le contrôle technique, le montage du Tripy, le briefing et une rencontre avec la presse. Juste avant cela, nous avions repris une petite partie du parcours 2014 pour accorder nos violons et comprendre le fonctionnement de l'application téléchargée par mon copilote. Nous sommes prêts mais face aux tripmasters et autres Blunik de la concurrence, nous comprenons rapidement que nous allons souffrir...

Tour,Belgique,rallye,New,energy,nouvelles,énergies,2015,volvo,V60,PHEV,résumé,sixième

Partis de bonne heure le samedi matin, nous rejoignons nos camarades à Couvin où les commissaires du RACB effectuent les pleins des véhicules avant de poser des scellés. Direction le circuit de Mariembourg pour une première épreuve de régularité à 50 km/h. Habitué de la piste lors des compétitions de PromoKart, votre serviteur est confiant tout en sachant qu'il devra mener un engin dépassant allègrement les deux tonnes. Qu'à cela ne tienne, nous y allons sportivement jusqu'à ce que nous rejoignions un concurrent visiblement peu habile au volant et n'ayant aucune intention de s'écarter pour nous laisser effectuer un second tour dans la même moyenne. La sentence ne se fait pas attendre puisque nous terminons derniers grâce à cet indélicat. Très vite, nous oublions cet incident pour nous élancer sur un superbe parcours. Le rythme est soutenu. Durant chaque liaison, Stéphane prépare le RT suivant en annotant les chronos en fonction des points de repères donnés sur le roadbook. On s'amuse, nous restons concentrés et ne faisons aucune erreur sur le routier. Les routes sont glissantes, boueuses, la météo n'est pas avec nous et il faut tenir la V60 sur la bonne route lorsque les chemins rétrecissent. Un vrai plaisir pour le pilote amateur que je suis...

Tour,Belgique,rallye,New,energy,nouvelles,énergies,2015,volvo,V60,PHEV,résumé,sixième

La nuit tombe, les routes au milieu des bois créent une ambiance plutôt envoûtante. Nous nous arrêtons pour admirer un cerf planté au milieu de la route et qui nous regarde paisiblement avant de s'en retourner dans la forêt. Des instants magiques qui nous séduisent. Nous arrivons finalement à Houffalize peu avant 21h00 après avoir profité d'une longue liaison autoroutière pour tenter de faire baisser la consommation. Le temps de prendre une douche, de mettre la voiture charger (pas longtemps malheureusement, l'installation électrique de l'hôtel ne supportant pas l'excès de charge entraîné par tous les véhicules Plug-In), et nous nous retrouvons à table en bonne compagnie. L'ambiance est excellente et la soirée se prolonge. Il faut dire que le départ dimanche est annoncé pour 10h30. Et comme nous occupons la sixième place provisoire, très isolés entre Verstraete et Bouvier, nous assumons notre réputation et fermons le bar en compagnie de mauvais camarades.

Tour,Belgique,rallye,New,energy,nouvelles,énergies,2015,volvo,V60,PHEV,résumé,sixième

Dimanche, la météo n'est pas meilleure. Nous restons concentrés et poursuivons l'aventure le plus sérieusement du monde. Le parcours est toujours aussi sélectif et nous prenons à nouveau de grosses pénalités à cause d'une vitesse excessive notamment en arrivant à proximité d'une maison construite au milieu de nulle part mais dont les habitants ne supportent visiblement pas l'automobile. La vitesse imposée y est de 20 km/h mais nous comprenons trop tard l'instruction obligatoire… alors que tous nos concurrents connaissent visiblement ce piège.

Tour,Belgique,rallye,New,energy,nouvelles,énergies,2015,volvo,V60,PHEV,résumé,sixième

Nous arrivons à Francorchamps en début d'après-midi. Le temps de nous restaurer à la pit-brasserie et nous revoilà au volant de notre Volvo V60 pHEV pour deux tours de piste à 70 km/h de moyenne. Je me colle parfaitement au chrono affiché par la tablette, Stéphane est content de son pilote qui passe le chrono à 6'00" tout pile les deux fois mais à l'arrivée, les pénalités tombent là aussi. C'est à ce moment-là que nous comprenons les limites de notre application. Un dernier RT est organisé à Winanplanche. Une spéciale que je connais pour y tester régulièrement les voitures sportives que j'ai à l'essai. Nous y battons le vainqueur qui s'est trompé mais qui remporte l'épreuve grâce à la gentillesse de Marc Duez qui le laisse repasser alors que les routes y sont très étroites.

Tour,Belgique,rallye,New,energy,nouvelles,énergies,2015,volvo,V60,PHEV,résumé,sixième

Bref, à l'arrivée, si une Peugeot s'impose à nouveau, Marc amène un Mitsubishi Outlander en deuxième place tandis que Bernard Verstraete signe une superbe deuxième étape puisqu'il monte sur la dernière marche du podium devant Julien Libioul et Willy Braillard. Sixièmes, nous sommes contents de notre rallye. La Volvo s'est montrée agréable à conduire mais sa puissance de plus de 280 ch en mode combiné nous a poussé au vice. Il fallait aussi composer avec un petit réservoir du fait des batteries placées entre le train arrière et le coffre. Au classement énergétique, nous terminons septième en sachant que nous n'avons pas pu recharger complètement les batteries dans la nuit de samedi à dimanche. Un problème qu'il faudra véritablement résoudre pour la troisième édition en 2016. Par contre, nous féliciterons toute l'équipe DG Sport pour la parfaite organisation de cette épreuve avec un roadbook absolument parfait! Bravo Robert Vandevorst! (Photos; B. Verstraete, R. Pauline et Jean-Marc Pitz)

Tour,Belgique,rallye,New,energy,nouvelles,énergies,2015,volvo,V60,PHEV,résumé,sixième

19:22 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tour, belgique, rallye, new, energy, nouvelles, énergies, 2015, volvo, v60, phev, résumé, sixième | | |

exposition,photos,sport,automobile,décembre,2015,alexis,bernard,liege,circuit,rallye,talent,art,

20:34 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | | |

Volvo,V60,pHEV,5 cylindres,diesel,hybride,électrique,rechargeable,280 ch,4WD,AWD,rallye,roue,de,belgique,TdB,2015,New,Energy,Lays,Halleux

Le Tour de Belgique auto, c’est une longue histoire dont le livre s’était refermé en 1974. En  2012 toutefois, DG Sport l’a remis à l’ordre du jour sous la forme d’un rallye pour voitures historiques. En 2014, DG Sport lui a adjoint la première compétition officielle pour véhicules hybrides en Belgique sous les auspices conjointes du RACB et la FIA: le Tour de Belgique New Energy était né!  

Dès demain, votre serviteur prendra le départ de cette deuxième édition du Tour de Belgique New Energy à bord d'une Volvo V60 pHEV en compagnie de Stéphane Halleux. Une voiture affichée à 57.900 euros et donnant 283 ch en cumulant le moteur thermique et l'électrique! Le couple atteint 640 Nm.

Volvo,V60,pHEV,5 cylindres,diesel,hybride,électrique,rechargeable,280 ch,4WD,AWD,rallye,roue,de,belgique,TdB,2015,New,Energy,Lays,Halleux

L’édition 2015 accueille d’importantes nouveautés puisqu’elle est ouverte, non seulement aux véhicules hybrides, mais aussi aux véhicules roulant au CNG (gaz liquide comprimé) et aux véhicules électriques. Chacune de ces catégories bénéficiera d’un classement propre en fonction de leurs spécificités.

Les catégories Hybrides, Hybrides Plugg In et CNG démarreront officiellement le rallye à Mariembourg le samedi 14 novembre après un pré-départ ayant eu lieu hier à Autoworld où ont également eu lieu les vérifications administratives et techniques.

Volvo,V60,pHEV,5 cylindres,diesel,hybride,électrique,rechargeable,280 ch,4WD,AWD,rallye,roue,de,belgique,TdB,2015,New,Energy,Lays,Halleux

Les voitures électriques retrouveront les voitures des autres catégories à l’arrivée de la première étape à Houffalize mais ne participeront qu’à la deuxième journée du rallye où elles devront   rallier Spa en passant par le Circuit de Francorchamps. Un fameux pari en termes d’autonomie mais qui, s’il est gagné, démontrera à suffisance que les voitures électriques ont leur place dans le paysage automobile belgo luxembourgeois et pas seulement en ville !

Bien entendu, le site internet www.tourdebelgiquenewenergy.com est actif pour suivre la course en direct.

Volvo,V60,pHEV,5 cylindres,diesel,hybride,électrique,rechargeable,280 ch,4WD,AWD,rallye,roue,de,belgique,TdB,2015,New,Energy,Lays,Halleux

16:06 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : volvo, v60, phev, 5 cylindres, diesel, hybride, électrique, rechargeable, 280 ch, 4wd, awd, rallye, roue, de, belgique, tdb, 2015, new, energy, lays, halleux | | |

rallye,condroz,présentation,2015,plateau,ds3,citroën,peugeot,ford,mitsubishi,skoda,fabia,wrc,r5,208,lancer,princen,verschueren,toyota,gt86,snijers,matton,ph sport,cherain

Ne nous voilons pas la face, le Championnat de Belgique des Rallyes ne se porte pas bien. La faute à des décideurs jouant constamment à ménager les susceptibilités de toutes les parties. Pour faire en sorte qu'à l'arrivée, personne ne soit content. Ni les importateurs, qui dépensent des milliers d'euros pour aligner des R5 qui n'excitent personne, ni les pilotes privés en WRC qui ont dû mordre sur leur chique durant toute la saison lorsque les organisateurs les reléguaient en queue de peloton sous prétexte qu'ils ne représentaient plus l'avenir de la discipline.

rallye,condroz,présentation,2015,plateau,ds3,citroën,peugeot,ford,mitsubishi,skoda,fabia,wrc,r5,208,lancer,princen,verschueren,toyota,gt86,snijers,matton,ph sport,cherain

Alors certes, il est facile de crier victoire à la vue du plateau réuni pour la dernière manche du championnat, en bord de Meuse, à Huy mais si Peugeot-Citroën n'était pas là, nous retrouverions une liste d'engagés digne des pires années de la compétition. Heureusement, la bande à Matton a une nouvelle fois bien fait les choses en amenant de belles voitures et d'excellents pilotes mais cela ne nous empêchera pas de regretter l'absence du champion 2015 qui n'a jamais caché son allergie pour le Rallye du Condroz. Dans le communiqué officiel de l'organisateur du championnat, on met logiquement l'accent sur le nombre de R5 présentes à Huy. Mais en fonction des conditions climatiques, il ne nous étonnerait pas de voir une WRC triompher dimanche soir sur le podium.

rallye,condroz,présentation,2015,plateau,ds3,citroën,peugeot,ford,mitsubishi,skoda,fabia,wrc,r5,208,lancer,princen,verschueren,toyota,gt86,snijers,matton,ph sport,cherain

En attendant de connaître le verdict final, refaisons un petit topo des forces en présence en commençant par le favori de l'épreuve auprès des suiveurs, Cédric Cherain, qui découvrira, pour l'occasion, la DS3 WRC qu'il a louée chez les Italiens de D-Max. C'est également de cette équipe, qui n'a plus reçu la confiance d'Yves Matton cette année, que proviennent la DS3 R5 de Xavier Bouche et les C4 WRC de Grooten et Bonjean. Sincèrement, nous émettons de gros doutes sur la fiabilité des ces voitures...

rallye,condroz,présentation,2015,plateau,ds3,citroën,peugeot,ford,mitsubishi,skoda,fabia,wrc,r5,208,lancer,princen,verschueren,toyota,gt86,snijers,matton,ph sport,cherain

Les autres WRC de la marque aux chevrons sont les DS3 WRC d'Yves Matton (PH Sport) et Serderidis (J-Motorsport) tandis que nous retrouverons avec plaisir Stéphane Lhonnay sur une Skoda Fabia WRC d'Aldero et Benoît Allart qui tentera de conclure une saison en dent de scie de la plus belle des manières. Enfin n'oublions pas Chris Van Woensel, un fidèle de l'épreuve hutoise qui espère signer un feu d'artifice avec sa Mitsubishi Lancer WRC mais pas sous le capot comme avec l'Impreza WRC l'an passé.

rallye,condroz,présentation,2015,plateau,ds3,citroën,peugeot,ford,mitsubishi,skoda,fabia,wrc,r5,208,lancer,princen,verschueren,toyota,gt86,snijers,matton,ph sport,cherain

Parmi les R5, citons d'abord le meilleur adversaire de Loix cette saison, Kris Princen, qui tentera de ré-éditer sa victoire de 2014 tout en signant un troisième succès à Huy. Mais il aura fort à faire face à une armada de Ford et de DS3. A l'image du jeune Guillaume Dilley qui reçoit une belle promotion pour terminer sa saison en apothéose face à la fine gâchette française, Stéphane Lefebvre, que certains voient déjà sous les couleurs officielles Citroën en 2016 et qui sera une nouvelle fois copiloté par Pieter Tsjoen pour viser sa toute première victoire scratch. Chez Citroën toujours, nous surveillerons également Vicent Verschueren tandis que nous aurons un œil bienveillant pour Yvan Muller qui va rapidement se demander où il débarque...

rallye,condroz,présentation,2015,plateau,ds3,citroën,peugeot,ford,mitsubishi,skoda,fabia,wrc,r5,208,lancer,princen,verschueren,toyota,gt86,snijers,matton,ph sport,cherain

Avec quatre Ford Fiesta R5, la marque à l'ovale bleu peut s'appuyer sur Xavier Baugnet ou encore sur Tom Van Rompuy et Etienne Monfort qui seront surtout là pour emmagasiner de l'expérience. Ce ne sera pas le cas de Davy Vanneste, qui a suffisamment de kilomètres dans les jambes avec sa Fiesta R5 orange pour se montrer à son avantage.

rallye,condroz,présentation,2015,plateau,ds3,citroën,peugeot,ford,mitsubishi,skoda,fabia,wrc,r5,208,lancer,princen,verschueren,toyota,gt86,snijers,matton,ph sport,cherain

Quoiqu'il en soit, le nom du vainqueur sera connu au terme des 22 spéciales de ce Rallye du Condroz. Et le spectacle sera également assuré par les autres catégories. Le public belge aura, rappelons-le, droit à une vraie primeur avec la présence de la nouvelle Toyota GT86 R3, qui sera confiée à Patrick Snijers en voiture-ouvreuse. Les spectateurs se régaleront aussi avec les passages de la Porsche de Lejeune, le dénouement du championnat Historic ou encore la bagarre entre les meilleurs pilotes de R2.

rallye,condroz,présentation,2015,plateau,ds3,citroën,peugeot,ford,mitsubishi,skoda,fabia,wrc,r5,208,lancer,princen,verschueren,toyota,gt86,snijers,matton,ph sport,cherain

14:14 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye, condroz, présentation, 2015, plateau, ds3, citroën, peugeot, ford, mitsubishi, skoda, fabia, wrc, r5, 208, lancer, princen, verschueren, toyota, gt86, snijers, matton, ph sport, cherain | | |