Rallye,Régularité,ING,ARdenne,Roads,spa,porsche,victoire,podium,Yves,Noelanders,PV544,Volvo,Delahaye,Van Praag,Closjans

Nous vous l'avions annoncé vendredi, nous allions découvrir les rallyes de régularité en compagnie d'Yves Noelanders sur sa Volvo PV544 de 1961. Et nous avons été gâtés puisque nous avons joué la victoire durant tout le week-end. Seconds samedi soir, derrière la Porsche 914/6 de Ruben Maes, nous abordions la deuxième journée du dimanche particulièrement motivés. Bien concentrés, les choses se passaient au mieux pour nous puisque l'équipage de la Porsche pointait en avance à un départ de RT, prenant 200 points de pénalités. Las, dans l'ultime petit RT disputé à Balmoral, nous perdions deux petits points suffisants pour nous faire plonger au troisième rang derrière la Porsche de Closjans et la Delahaye de Van Praag. Nous nous consolions avec la victoire en Classic mais ce qui est sûr, c'est que nous y avons pris goût.

Rallye,Régularité,ING,ARdenne,Roads,spa,porsche,victoire,podium,Yves,Noelanders,PV544,Volvo,Delahaye,Van Praag,Closjans

Porsche à l’honneur

En remportant cette victoire disputée jusqu’aux derniers mètres, Michel Closjans, associé à Robert Vandevorst, a signé de bien belle manière un troisième succès ici pour le plus grand bonheur d’un partenaire puisqu’il roule en Porsche 356 PRE A.

Rallye,Régularité,ING,ARdenne,Roads,spa,porsche,victoire,podium,Yves,Noelanders,PV544,Volvo,Delahaye,Van Praag,Closjans

«Suite à la création d’un coefficient de pénalité supplémentaire pour les anciens vainqueurs, j’avais un peu délaissé l’épreuve. Mais finalement, en y réfléchissant, quand on dispute le RT à la moyenne impartie et qu’on ne prend aucune pénalité, le coefficient ne change rien puisqu’on est alors à zéro. Et nous voilà avec cette nouvelle victoire dans une épreuve toujours garante de petites routes amusantes et de paysages bucoliques. C’est la troisième fois que je participe à l’ING Ardenne Roads avec cette Porsche de 1954 dont les qualités sont sa boîte et son pont courts sans oublier sa vivacité qui en font la reine des routes sinueuses.»

Rallye,Régularité,ING,ARdenne,Roads,spa,porsche,victoire,podium,Yves,Noelanders,PV544,Volvo,Delahaye,Van Praag,Closjans

Une Delahaye l’emporte en avant-guerre!

Vainqueur l’année dernière, le duo Dirk et Nick Van Praag n’a guère été perturbé par un changement de monture, passant d’une Bentley à une superbe Delahaye 135 M de 1936. Que du contraire, comme nous l’explique Dirk, le papa: «Pour notre dixième participation, nous avons à nouveau joué la victoire. Ce que nous apprécions, avec l’ING Ardenne Roads qui figure toujours en première place dans notre agenda de la saison, c’est qu’il se déroule le week-end et de la sorte, mon fils, qui travaille à Londres, peut plus facilement se libérer. Nous y affrontons des équipages très expérimentés et de cette manière, nous progressons encore. Nous croisons très peu de circulation et les routes sont magnifiques. Enfin, je possède un petit avantage avec la Delahaye sur les autres avant-guerre, c’est qu’elle dispose d’une boîte de vitesses Cotal qui me permet de changer de vitesse d’un doigt parce que le levier est juste à côté du volant. Quand vous devez prendre une épingle sans direction assistée et avec une première non synchronisée, les choses se compliquent. Maintenant, notre monture a besoin d’une bonne révision pour revenir en pleine forme en 2016!» (Photos: J. Mahiels)

Rallye,Régularité,ING,ARdenne,Roads,spa,porsche,victoire,podium,Yves,Noelanders,PV544,Volvo,Delahaye,Van Praag,Closjans

22:20 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye, régularité, ing, ardenne, roads, spa, porsche, victoire, podium, yves, noelanders, pv544, volvo, delahaye, van praag, closjans | | |

autoworld,cinquantenaire,bruxelles,musée,automobile,exposition,temporaire,youngtimers,bmw,mercedes,porsche,renault,peugeot,alpine,lancia,golf

Les Oldtimers font désormais partie du paysage nostalgique automobile et évoquent les voitures d’avant-guerre et des années proches de l’après-guerre. Pourtant, les souvenirs automobiles de la génération des trenta- et quadragénaires sont plutôt liés aux véhicules n’ayant que 20 ou 30 ans, soit ceux des années ’80 et début des années ’90.

Sous le nom de Youngtimers, ces « nouveaux ancêtres » commencent à faire fureur, d’autant plus que leurs prix souvent plus abordables les rendent bien plus accessibles.Durant tout le mois de mai, Autoworld leur consacre une exposition temporaire.

autoworld,cinquantenaire,bruxelles,musée,automobile,exposition,temporaire,youngtimers,bmw,mercedes,porsche,renault,peugeot,alpine,lancia,golf

A côté des voitures de cette époque déjà présentes dans le musée, une dizaine d’exemplaires supplémentaires seront mis en lumière, dont: une BMW M3, une Mercedes-Benz 190E Evo (1989), une Porsche 924 Carrera GT,  une Renault R5 Turbo, une Alpine Renault GTA V6, une Range Rover (1988), une Dodge Viper, une Peugeot 205 Turbo,  une Lancia Delta Evo, une Volkswagen Golf GTi,  autant de modèles liés à la jeunesse de la génération montante.

Détails pratiques:

Autoworld - Esplanade du Cinquantenaire – 1000 Bruxelles

Ouvert tous les jours – même le lundi – de 10h à 18h

Prix d’entrée : * 9€/adulte * 7€/senior & étudiant * 5€/enfant 6-13 ans * gratuit - de 6 ans

Infos : www.autoworld.be ou +32.2.736.41.65 – et Facebook fanpage

autoworld,cinquantenaire,bruxelles,musée,automobile,exposition,temporaire,youngtimers,bmw,mercedes,porsche,renault,peugeot,alpine,lancia,golf

10:51 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : autoworld, cinquantenaire, bruxelles, musée, automobile, exposition, temporaire, youngtimers, bmw, mercedes, porsche, renault, peugeot, alpine, lancia, golf | | |

ING,Ardenne,Roads,rallye,régularité,moyenne,historique,ancêtres,avant-guerre,2015,Spa,Semois,Deflandre,Noelanders,Kegels,Maes,Porsche,Volvo,Triumph,

Pour l'ING Ardenne Roads 2015, le compte à rebours a commencé. La 14e édition du doyen des rallyes de prestige en Belgique débutera ce vendredi 24 avril, au cœur de Spa, avec dès 14h le contrôle administratif et le contrôle de conformité des quelque 145 véhicules qui s'élanceront le lendemain matin à l'assaut des plus belles routes des Ardennes et de la Semois. Avec au départ une quinzaine de véhicules d'avant-guerre et une poignée d'anciens vainqueurs, le millésime 2015 sera à coup sûr un grand cru.

Ce week-end, la ville de Spa vivra au rythme de l'ING Ardenne Roads, qui fait depuis 2002 le bonheur des propriétaires de voitures à vocation sportive et haut de gamme construites jusqu'à 1969, accueillant aussi chaque année de très exclusifs modèles d'avant-guerre. Au cœur de la cité thermale et sur les routes composant le parcours de l'épreuve, les amoureux des belles mécaniques pourront admirer une multitude de Bentley, Ferrari, Aston Martin, Porsche, MG, Jaguar, Triumph, Austin Healey, Alfa Romeo, BMW et autres Chevrolet.

ING,Ardenne,Roads,rallye,régularité,moyenne,historique,ancêtres,avant-guerre,2015,Spa,Semois,Deflandre,Noelanders,Kegels,Maes,Porsche,Volvo,Triumph,

Où et quand les voir ?

Au cœur de Spa, les amateurs d'automobiles exclusives et sportives pourront admirer les voitures participant à la 14e édition de  l'ING Ardenne Roads à diverses reprises. Vendredi, dès 15h et jusqu'à 21h, se tiendront les vérifications administratives et de conformité.

«Samedi matin, les équipages s'élanceront depuis le majestueux Parc des Sept Heures de 8h à 10h30 environ, franchissant un tout nouveau podium, et ils seront de retour entre 17h et 19h,» détaille Jean-François Devillers, organisateur de l'événement. «Dimanche, les promeneurs matinaux profitant de l'agréable atmosphère du centre de Spa pourront encore admirer les véhicules participants entre 8h et 10h. L'arrivée sera célébrée aux alentours de 14h30.»

Par ailleurs, les spectateurs désirant suivre cette grande épreuve de régularité qui sillonnera durant deux jours les plus belles routes des Ardennes et de la Semois pourront trouver dans le courant de la semaine sur le site officiel de l'épreuve, www.ing.ardenneroads.org, les heures de passage en divers endroits stratégiques, qu'ils pourront rejoindre aisément sur la base des coordonnées GPS.

ING,Ardenne,Roads,rallye,régularité,moyenne,historique,ancêtres,avant-guerre,2015,Spa,Semois,Deflandre,Noelanders,Kegels,Maes,Porsche,Volvo,Triumph,

Lutte sportive

Cette année encore, l'ING Ardenne Roads peut se targuer de présenter une liste des engagés particulièrement impressionnante. Un plateau qui fait naturellement le bonheur de l'organisateur. «Comment pourrait-il en être autrement avec 145 équipages et même une liste de réservistes?» sourit Jean-François Devillers. «Au-delà des voitures exclusives qui seront au départ, dont une quinzaine de véhicules d'avant-guerre et assimilés avec des Bentley, Alvis, Riley ou MG, nous aurons le plaisir d'accueillir au départ plusieurs des anciens vainqueurs de l'épreuve et les plus grands spécialistes de la régularité, qu'il s'agisse d'Yves Deflandre (Austin Healey MKII de 1964), Yves Noelanders (Volvo PV444 de 1953), Joris Kegels (Triumph TR4A de 1965), Michel Closjans et Robert Vandevorst (Porsche 356 Pré A) ou encore Ruben Maes (Porsche 914/6), qui a remporté le Zoute Grand Prix et a brillé lors du Rallye Monte-Carlo Historique. La bagarre s'annonce passionnante!»

ing,ardenne,roads,rallye,régularité,moyenne,historique,ancêtres,avant-guerre,2015,spa,semois,deflandre,noelanders,kegels,maes,porsche,volvo,triumph

Ne reculant devant aucun sacrifice, votre serviteur épaulera Yves Noelanders lors de ce week-end. Une première expérience qu'il espère fructueuse même si, je me souviens avoir participé il y a bien longtemps à la seconde édition des Rondes Olnoises à bord d'une autre Volvo, une Amazon qui appartenait à mon meilleur ami. C'était en 1994 et nous avions terminés vingtième sur une quarantaine d'équipages...

ing,ardenne,roads,rallye,régularité,moyenne,historique,ancêtres,avant-guerre,2015,spa,semois,deflandre,noelanders,kegels,maes,porsche,volvo,triumph

Rendez-vous à Spa et sur les routes des Ardennes et de la Semois ces 24, 25 et 26 avril pour vivre l'un des plus grands rendez-vous de l'année pour les amoureux de la régularité en Belgique!

Informations complémentaires : www.ing.ardenneroads.org

09:00 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ing, ardenne, roads, rallye, régularité, moyenne, historique, ancêtres, avant-guerre, 2015, spa, semois, deflandre, noelanders, kegels, maes, porsche, volvo, triumph | | |

autonews,avril,2015,279,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,erc,brc,toyota,retour,aston martin,cherain,verschueren,asaf

Les baroudeurs sont à l’honneur dans ce numéro 280 de votre mensuel favori. En effet, nous vous proposons un reportage exclusif sur les traces des supporters de Thierry Neuville ayant fait le lointain déplacement au Mexique. Vincent Marique, l’infatigable globe-trotter de la rédaction, est allé assister au Rallye d’Irlande dont il vous dit tout. Comme il était accompagné de Wim Doms, le toujours souriant Directeur de la Communication de Peugeot Belgique-Luxembourg, il en a profité pour tailler une petite bavette devant une bonne bière irlandaise avant de nous en relater les infos les plus intéressantes.

A peine revenu en Belgique, il reprenait ses valises pour aller assister à la présentation tchèque de la nouvelle Skoda Fabia R5. Et comme il est prêt à tout pour autonews, il s’est même installé à la droite d'Esapekka Lappi pour tenter de ressentir toute l’efficacité de cette nouvelle venue sur la scène des rallyes.

Une nouveauté que nous ne devrions pas tarder à voir débarquer en Belgique aux mains de Freddy Loix. En attendant, l’homme poursuit sa moisson de succès avec la ″vieille″ Fabia S2000 puisqu’il a remporté le TAC comme nous le raconte nos journalistes. Les épreuves ASAF de ce mois vous sont également largement contées.

Et puis trois interviews retiendront probablement toute votre attention. Ainsi, Kurt Heyndrickx explique à Hugo Van Opstal la vision du rallye qu’il partage avec son pilote, Tim Van Parijs. Essentiellement orientée vers le plaisir qu’ils éprouvent ou qu’ils offrent aux spectateurs, elle n’en est pas moins basée sur un réel calcul en termes d’investissements.

Notre deuxième rencontre du mois devrait plaire à tous ceux qui apprécient ce pilote connu pour sa gentillesse et son professionnalisme. Les autres découvriront un sportif toujours affûté du haut de ses 47 ans. Vincent Radermecker, puisque c’est de lui qu’il s’agit, nous parle de ses trois métiers qui lui permettent de vivre de son amour pour la conduite et les belles trajectoires!

Enfin, nous sommes allés à la rencontre de Paul Lietaer qui est peut-être le prépensionné le plus actif de Belgique. Dans ses ateliers, les Escort et autres Subaru ne cessent d’être bichonnées mais c’est de son dernier bébé, la Legacy RS, dont il est surtout question ici en attendant son arrivée en Historic BRC.

Au rayon des essais, l’équipe s’est fait plaisir ce mois-ci avec un duel de V8 signés AMG et Lexus. La GT S et la RC-F nous ont offert le plein de sensations et ça aussi, nous voulions le partager avec vous. La BMW i8 a également bluffé tout son monde en remportant un succès inouï auprès de tous ceux que nous avons croisés. Retrouvez aussi les découvertes de la Hyundai i30 Turbo et du nouveau Renault Espace sans oublier un inédit comparatif de pneus Hautes Performances.

 

Vous l’aurez compris, nous avons encore fait le maximum pour vous satisfaire!

autonews,mai,2015,280,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,erc,brc,tac,irlande,peugeot,doms,hendrickx,vincent,radermecker,skoda,fabia,r5,wallonie,présentation,bmw,lexus,mercedes,amg,i8,gt s,rc-f

Land Rover,Defender,futur,next,2018,diesel,essence,4 cylindres,turbo,V6,luxe,SVO,SVX,JLR,sportivité,aluminium,poids,allégé

Ce ne sera pas avant 2018 mais nous pouvons déjà garantir que le prochain Defender de Land Rover offrira une gamme réelle allant de la version la plus sportive à la version la plus luxueuse selon Gerry McGovern, le chef du design de la marque anglaise. Développé par le département des opérations spéciales de JLR appelé SVO, le plus dynamique des Defender aura pour objectif de concurrencer le G63 d'AMG pour répondre à la demande des marchés russes et chinois. Ce Land Rover Defender SVX pourrait se voir adjoindre un petit frère jouant la carte de l'hyper-luxe à travers le label SVAutobiography déjà connu du Range Rover. Les illustrations du magazine AUTOExpress nous montrent une version 5 portes et une version trois portes mais il n'est pas facile de savoir, à l'heure actuelle, quelles moteurs seront utilisés. On s'attend à voir des quatre cylindres turbo en essence et en diesel mais on espère aussi un V6 essence plus performant. Grâce à l'utilisation abondant de l'aluminium (châssis mais aussi carrosserie), ce futur defender pourrait profiter de sa relative légèreté pour figurer à nouveau en tête des 4x4 les plus performants en hors piste histoire de poursuivre la légende...

Land Rover,Defender,futur,next,2018,diesel,essence,4 cylindres,turbo,V6,luxe,SVO,SVX,JLR,sportivité,aluminium,poids,allégé

09:38 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : land rover, defender, futur, next, 2018, diesel, essence, 4 cylindres, turbo, v6, luxe, svo, svx, jlr, sportivité, aluminium, poids, allégé | | |

Bertrand,Baguette,Nakajima,Dallara,Honda,2.0,turbo,Monoplace,championnat,japonais,Super Formula,Suzuka,belge,

C’est à Suzuka, généralement considéré comme l’un des plus beaux circuits au monde avec… Francorchamps, que le championnat Super Formula japonais a pris son envol ce week-end. Une compétition dont le niveau est extrêmement relevé. On y trouve d’anciens pilotes de Formule 1 mais aussi des stars de l’endurance. Les 19 concurrents engagés cette saison bénéficient tous du même châssis Dallara. Honda, avec le très performant HR414E de 550 chevaux, est l’un des deux constructeurs impliqués via son moteur 2.0l turbocompressé.

Et c’est de la 17e place sur la grille que Bertrand Baguette s’est élancé ce dimanche.

«Les qualifications ne se sont pas déroulées idéalement», explique notre compatriote. «En fait, mon ingénieur piste a commis une petite erreur en introduisant des données dans l’ordinateur. Du coup, j’ai participé à la séance avec une hauteur de caisse de 5 mm trop importante à l’avant. Cela paraît infime mais, sur une monoplace, ce type de réglage est extrêmement sensible. Heureusement, tout est rentré dans l’ordre pour la course.»

Même si la pluie a fait son apparition pendant le warm-up, c’est sur une piste sèche que la course a eu lieu. Et Baguette a réalisé un départ canon au point de passer en 9e position à la fin du premier tour. «Ma monoplace se comportait remarquablement avec le plein d’essence», observe-t-il. «De la 9e place, j’ai pu continuer à mettre la pression sur les concurrents devant moi.»

Bertrand,Baguette,Nakajima,Dallara,Honda,2.0,turbo,Monoplace,championnat,japonais,Super Formula,Suzuka,belge,

C’est d’ailleurs du 8e rang qu’il est rentré dans les stands pour un changement de pneus: «Le pit-stop s’est déroulé parfaitement. Hélas, j’ai calé le moteur en repartant. Le temps que l’équipe redémarre le groupe et j’ai perdu une vingtaine de secondes. C’est donc en 10e position que j’ai franchi le drapeau à damier au terme des 43 tours de l’épreuve.»

Bertrand Baguette tire cependant un bilan positif de ce résultat.

«Il est clair que ma petite erreur m’a coûté des points. Franchement, je pouvais finir à la 6e place. Mais je suis néanmoins satisfait d’avoir démontré que ma pointe de vitesse en monoplace est intacte alors qu’il y a cinq ans que je n’ai plus piloté un bolide de ce type.»

La prochaine épreuve de Super Formula aura lieu à Okayama le 24 mai.

22:17 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bertrand, baguette, nakajima, dallara, honda, 2.0, turbo, monoplace, championnat, japonais, super formula, suzuka, belge | | |

mercedes,glc,coupé,concept,salon,pékin,chine,suv,sac,bmw,x4,concurrent,dircet,v6,biturbo,3.0,367 ch,futur,next,avenir

Il est bien loin le temps des Mercedes coupées à la serpe. Depuis quelques années, la marque à l'étoile dessine de vraies beautés. Et même si nous ne sommes pas trop amateurs de SUV, force est de constater que Mercedes rend coup pour coup à BMW, son ennemi de toujours. Ainsi, après le GLE Coupé qui s'attaque au X6, voici le GLC Concept qui vise clairement le BMW X4.

mercedes,glc,coupé,concept,salon,pékin,chine,suv,sac,bmw,x4,concurrent,dircet,v6,biturbo,3.0,367 ch,futur,next,avenir

Présentée au Salon de Shanghai, cette étude de style se distingue par un capot bosselé, une large calandre à double lamelle, un regard effilé via des projecteurs LED permettant de varier la portée et la forme du faisceau lumineux. Avec ses 4,73 m de long, la Mercedes s'offre une petite longueur d'avance sur sa concurrente bavaroise qui se contente de 4,67 m. Quant au profil, il est marqué par des marchepieds et des roues au format généreux de 21 pouces.

mercedes,glc,coupé,concept,salon,pékin,chine,suv,sac,bmw,x4,concurrent,dircet,v6,biturbo,3.0,367 ch,futur,next,avenir

La poupe n'est pas en reste, avec une quadruple sortie d'échappement en inox, évocatrice de sportivité. Les feux arrière fins rappellent les gros coupés de la marque tandis que le bouclier intègre un semblant de sabot, couleur aluminium. Pourtant, malgré sa transmission intégrale, le GLC Coupé n'est pas vraiment destiné à la pratique du hors-piste.

mercedes,glc,coupé,concept,salon,pékin,chine,suv,sac,bmw,x4,concurrent,dircet,v6,biturbo,3.0,367 ch,futur,next,avenir

La motorisation du concept confirme la vocation sportive et routière de la bête: les ingénieurs y ont implanté un 3.0 V6 bi-turbo que l'on a récemment vu apparaitre dans la Classe  C450 AMG. Comme dans la familiale, ce bloc annonce 367 ch et développe un couple de 520 Nm. En revanche, dans le GLC Coupé, cette vigueur sera retransmise aux quatre roues via une boîte automatique à neuf rapports, alors que la Classe C se satisfait actuellement d'une 7G-Tronic.

mercedes,glc,coupé,concept,salon,pékin,chine,suv,sac,bmw,x4,concurrent,dircet,v6,biturbo,3.0,367 ch,futur,next,avenir

21:55 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mercedes, glc, coupé, concept, salon, pékin, chine, suv, sac, bmw, x4, concurrent, dircet, v6, biturbo, 3.0, 367 ch, futur, next, avenir | | |

calendrier,horaires,week-end,course,compétitions,date,calendrier,fil,actualité,continu,

C'est à la fin de ce mois que Le Rédacteur Auto fêtera ses six ans. Dans un souci constant d'amélioration, nous continuons à évoluer par petites touches souvent discrètes mais bien réelles. Ainsi, depuis hier, nous accueillons, dans la colonne de droite, un fil d'actualité dédié à l'industrie automobile dans son ensemble. Vous y trouverez des nouvelles des marques mais aussi des fournisseurs et des distributeurs. Nous remercions la société PRnewswire pour cette nouvelle collaboration. N'hésitez pas à y jeter un œil de temps en temps.

calendrier,horaires,week-end,course,compétitions,date,calendrier,fil,actualité,continu,

Autre nouveauté, nous vous offrirons dorénavant, avant chaque week-end de compétition, l'horaire complet du week-end à l'heure belge bien sûr! Essais libres, qualifications et courses, vous saurez quand et où pour mieux suivre le sport automobile sur notre page Facebook où sur internet.

calendrier,horaires,week-end,course,compétitions,date,calendrier,fil,actualité,continu,

11:30 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Industrie, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : calendrier, horaires, week-end, course, compétitions, date, fil, actualité, continu | | |

beaux,livres,AMG,Mercedes,hautes,performances,michel,tona,bouquin,histoire,passion,archives,GT,ETAI,editions,france,nouveau,new,2015,avril

A comme Aufrecht, M comme Melcher, G comme Grossaspach. Derrière ces trois lettres se cachent Hans-Werner Aufrecht et Erhard Melcher, le G symbolisant la ville d’origine du premier cité. En 1967, ces pionniers créent AMG, une officine – la première – dédiée aux préparations de moteurs et à la personnalisation sur base Mercedes. Un nouveau concept est né: hautes performances, exclusivité, le tout marié à la qualité et au confort légendaires de la marque à l’étoile. Réputé pour ses transformations routières et sportives, AMG finit, au bout de vingt ans, par attirer l’attention de son voisin de Stuttgart.

Après le succès de la 1ère parution en 2012, cette nouvelle édition enrichie raconte en détail cette success story jusqu’aux modèles les plus récents. Des 300 SEl 6.3 de 320 chevaux des sixties à la toute nouvelle GT et aux derniers modèles frappés d’un 45, 55 ou d’un 63 AMG, en passant par les versions compétition et les transformations spéciales, toutes les époques sont revisitées. L’ouvrage est préfacé par Jacques Laffite et l’avant-propos est signé de Marc Langenbrinck, l’actuel président de Mercedes-Benz France.

Une véritable saga automobile que Michel Tona raconte de manière méthodique et souvent amusante, ponctuée de splendides images d’archives.

Fiche technique:

Titre: AMG, les Mercedes Hautes Performances

Auteur: Michel Tona

Nombre de pages: 192

Photos: 487 couleurs

Format: 240 x 290 mm

Prix public (France): 39,00 €

www.editions-etai.fr

Wolfsbourg,autostadt,musée,Volkswagen,allemagne,nord,tourisme,parc,thème,automobile,public,famille,visite,simulateur,jeux

Situé dans le Nord de l’Allemagne, Wolfsbourg abrite un parc à thème unique: Autostadt. Comprenant le musée automobile le plus visité au monde, une exposition des derniers modèles du groupe Volkswagen et différentes attractions, ce parc comblera tous les passionnés de voitures. Mais Autostadt est plus que cela. Le parc à thème souhaite attirer un public plus large en misant beaucoup sur les enfants et les familles. Ainsi, les enfants âgés de 5 à 11 ans peuvent y obtenir leur premier permis de conduire dans une mini-Beetle ou une mini-Porsche électriques et apprendre les dangers de la route via un simulateur ludique et interactif. À proximité des neuf charmantes villes de Basse-Saxe et de sa capitale Hanovre, Autostadt constitue une excursion idéale pour toute la famille.

Wolfsbourg,autostadt,musée,Volkswagen,allemagne,nord,tourisme,parc,thème,automobile,public,famille,visite,simulateur,jeux

Autostadt est synonyme d’action et de détente. Point de passage obligé: le ZeitHaus, le musée automobile le plus fréquenté au monde avec des modèles de plus de 50 marques différentes, allant de Porsche à Bentley, en passant par Lamborghini, Bugatti, Audi et Volkswagen bien entendu. Autre attraction qui vaut le détour: les Car Towers, deux immenses tours de verre de 48 mètres de haut contenant les nouvelles Volkswagen. Une plate-forme panoramique vous offre même une vue sur tout le site ainsi que sur le stade du VFL Wolfsburg (le club de Kevin De Bruyne) et l’usine Volkswagen. Si vous êtes quelqu’un d’actif, vous pouvez aussi tester vos compétences sur le circuit All-TerrainTrack, où vous devrez éviter toutes sortes d’obstacles au volant d’un 4x4. Un cours de maîtrise automobile et une formation à la conduite défensive sont également proposés.

Wolfsbourg,autostadt,musée,Volkswagen,allemagne,nord,tourisme,parc,thème,automobile,public,famille,visite,simulateur,jeux

Permis de conduire enfant

Mais Autostadt s’adresse aussi aux tout-petits. Les enfants âgés de 5 à 11 ans peuvent y obtenir leur permis de conduire dans une mini-Beetle ou une mini-Porsche et un simulateur adapté à leur taille leur montre les dangers de la route de façon ludique et interactive. Dans le MobiVersum, les enfants de tous âges peuvent s’en donner à cœur joie sur toutes sortes d’attractions, telles qu’un mur d’escalade géant. Enfin, des ateliers créatifs sont organisés chaque jour à leur intention et il y a un cinéma 3D. Si vous préférez découvrir Autostadt depuis l’eau, vous pouvez également faire une promenade en bateau sur le canal Mittelland qui longe tout le site.

Wolfsbourg,autostadt,musée,Volkswagen,allemagne,nord,tourisme,parc,thème,automobile,public,famille,visite,simulateur,jeux

Combinez Autostadt avec des vacances en famille en Basse-Saxe

 

Autostadt se trouve au beau milieu du Land de Basse-Saxe, dans le Nord de l’Allemagne, qui a encore beaucoup plus à offrir que ce parc à thème innovant. Donc, si vous souhaitez vous plonger dans le charme du Moyen Âge après votre expérience automobile, visitez les neuf charmantes villes de Basse-Saxe facilement accessibles. Allez par exemple à la rencontre du joueur de flûte de Hamelin, personnage incontournable. Hanovre vaut aussi le détour. L’Adventure Zoo, élu plus beau zoo d’Allemagne en 2014, propose ainsi de nombreuses activités à l’occasion de son 150e anniversaire. Tout près de là, le superbe château de Marienburg et le lac de Steinhude, où l’on peut faire du kayak, du surf et du vélo, sont également parfaits pour une journée avec les enfants. Une excursion active et éducative à Autostadt combinée à une escapade culturelle à Hanovre et dans les 9 villes sont les ingrédients par excellence pour des vacances en famille réussies.

Wolfsbourg,autostadt,musée,Volkswagen,allemagne,nord,tourisme,parc,thème,automobile,public,famille,visite,simulateur,jeux

Plus proche que vous ne le pensez

 

Wolfsbourg se trouve à environ 560 km de Bruxelles, mais il ne vous faudra que 3 heures pour y arriver au départ de la frontière germano-néerlandaise. Autostadt est plus proche que vous ne le pensez: les liaisons sont rapides via les autoroutes A2 et A7, les parkings sont nombreux et l’accès au site est aisé. Vous préférez le train? Six heures suffiront pour rallier la gare de Wolfsbourg, avec un changement à Cologne. Informations et réservations: www.nmbs-europe.com 

 

Les autres charmantes villes de Basse-Saxe et la capitale Hanovre sont facilement accessibles en transport en commun. Surfez sur www.bahn.de

 

Plus d’infos sur Autostadt à Wolfsbourg: www.autostadt.de

Plus d’infos sur Hanovre: www.visit-hannover.com

Plus d’infos sur les 9 villes romantiques de Basse-Saxe: www.9staedte.de

 

Formule familiale

 

L’office du tourisme de Hanovre a élaboré une formule spéciale pour les familles, comprenant 2 nuits en chambre familiale dans un hôtel 4* situé dans le centre de Hanovre, un ticket famille pour Autostadt à Wolfsbourg et un ticket famille pour l’Adventure Zoo de Hanovre. Cette formule coûte au total 275 euros pour 2 adultes et 1 enfant. Si vous voyagez avec 2 enfants, vous devrez payer un supplément de 50 euros. Plus d’infos: http://www.visit-hannover.com/en/Accommodation-Arrangemen...

12:21 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : wolfsbourg, autostadt, musée, volkswagen, allemagne, nord, tourisme, parc, thème, automobile, public, famille, visite, simulateur, jeux | | |