Bertrand,Baguette,Nakajima,Dallara,Honda,2.0,turbo,Monoplace,championnat,japonais,Super Formula,Suzuka,belge,

C’est à Suzuka, généralement considéré comme l’un des plus beaux circuits au monde avec… Francorchamps, que le championnat Super Formula japonais a pris son envol ce week-end. Une compétition dont le niveau est extrêmement relevé. On y trouve d’anciens pilotes de Formule 1 mais aussi des stars de l’endurance. Les 19 concurrents engagés cette saison bénéficient tous du même châssis Dallara. Honda, avec le très performant HR414E de 550 chevaux, est l’un des deux constructeurs impliqués via son moteur 2.0l turbocompressé.

Et c’est de la 17e place sur la grille que Bertrand Baguette s’est élancé ce dimanche.

«Les qualifications ne se sont pas déroulées idéalement», explique notre compatriote. «En fait, mon ingénieur piste a commis une petite erreur en introduisant des données dans l’ordinateur. Du coup, j’ai participé à la séance avec une hauteur de caisse de 5 mm trop importante à l’avant. Cela paraît infime mais, sur une monoplace, ce type de réglage est extrêmement sensible. Heureusement, tout est rentré dans l’ordre pour la course.»

Même si la pluie a fait son apparition pendant le warm-up, c’est sur une piste sèche que la course a eu lieu. Et Baguette a réalisé un départ canon au point de passer en 9e position à la fin du premier tour. «Ma monoplace se comportait remarquablement avec le plein d’essence», observe-t-il. «De la 9e place, j’ai pu continuer à mettre la pression sur les concurrents devant moi.»

Bertrand,Baguette,Nakajima,Dallara,Honda,2.0,turbo,Monoplace,championnat,japonais,Super Formula,Suzuka,belge,

C’est d’ailleurs du 8e rang qu’il est rentré dans les stands pour un changement de pneus: «Le pit-stop s’est déroulé parfaitement. Hélas, j’ai calé le moteur en repartant. Le temps que l’équipe redémarre le groupe et j’ai perdu une vingtaine de secondes. C’est donc en 10e position que j’ai franchi le drapeau à damier au terme des 43 tours de l’épreuve.»

Bertrand Baguette tire cependant un bilan positif de ce résultat.

«Il est clair que ma petite erreur m’a coûté des points. Franchement, je pouvais finir à la 6e place. Mais je suis néanmoins satisfait d’avoir démontré que ma pointe de vitesse en monoplace est intacte alors qu’il y a cinq ans que je n’ai plus piloté un bolide de ce type.»

La prochaine épreuve de Super Formula aura lieu à Okayama le 24 mai.

22:17 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bertrand, baguette, nakajima, dallara, honda, 2.0, turbo, monoplace, championnat, japonais, super formula, suzuka, belge | | |

Les commentaires sont fermés.