essai,test,Volkswagen,Passat,VW,Variant,new,TDI,120,1.6,DSG7,impressions,sur route,quotidien,usage,44.000,euros,break,VRP

Vous connaissez notre amour immodéré et totalement assumé pour les automobiles sportives à l’extrême. Pourtant, il nous arrive, comme tout le monde, de redescendre un instant sur terre et de nous installer au sein d’un habitacle qui n’est pas implanté à quelques centimètres du sol. Ainsi, cette semaine, nous avons goûté aux joies de la nouvelle Volkswagen Passat, fraîchement élue Voiture de l’Année 2015. Alors tant qu’à se mettre dans la peau d’un homme ordinaire, nous avons opté pour une version Variant de cette huitième génération motorisée par le petit 1.6 TDI de 120 chevaux accouplé à une boîte DSG7.

essai,test,Volkswagen,Passat,VW,Variant,new,TDI,120,1.6,DSG7,impressions,sur route,quotidien,usage,44.000,euros,break,VRP

Une fois quitté Bruxelles, l’autoroute s’ouvre à nous et très vite, nous comprenons que ce petit moteur ne se laisse guère impressionner par la taille de l’engin qu’il doit déplacer. La boîte DSG7 se révèle parfaitement étagée et nous prenons la direction de l’Est en toute décontraction. Le confort est royal, la finition est absolument parfaite et les lignes de la planche de bord, sobres et classiques, nous plaisent. Le nouveau tableau de bord entièrement numérique (Info Active Display) et configurable demande un petit temps d’adaptation mais le conducteur comprendra très vite le paramétrage des données. L’écran central, tactile, est aussi très facile à appréhender.

essai,test,Volkswagen,Passat,VW,Variant,new,TDI,120,1.6,DSG7,impressions,sur route,quotidien,usage,44.000,euros,break,VRP

L'un des principaux critères d'achat d'une berline familiale est évidemment l'espace à bord. L'exploitation de la plateforme MQB a justement permis à la nouvelle Passat de gagner en habitabilité. Face à la précédente génération, l'empattement est allongé de 7,9 cm au dépend des porte-à-faux avant et arrière. La longueur totale reste ainsi inchangée ou presque à 4,77 m (soit -2 mm et -4mm pour le break SW). Mais l'espace intérieur augmente pour s'imposer comme la référence de la catégorie. Surtout aux places arrière, où les passagers bénéficient de 4 cm supplémentaires d'espace aux genoux (97,3 cm) et de 2,6 cm de plus au niveau de la garde au toit (96,4 cm et 97,2 cm pour le SW). Le volume du coffre du break en profite aussi, avec une augmentation de 47 litres pour atteindre 650 litres (1.780 litres, banquette rabattue).

essai,test,Volkswagen,Passat,VW,Variant,new,TDI,120,1.6,DSG7,impressions,sur route,quotidien,usage,44.000,euros,break,VRP

Vous l’aurez compris, les passagers sont parfaitement installés, quelle que soit la place occupée et leurs bagages profitent pleinement du volume du coffre. Le toit vitre panoramique doit être un des plus grands de la catégorie. Il illumine l’habitacle de belle façon. Mais revenons à nos moutons, ou plutôt, à nos chevaux. Le petit 1.6 TDI se montre à l’aise même si, une fois toutes les places occupées, il a un peu plus de mal à faire montre de sa superbe. Les indécrottables défenseurs du downsizing me rétorqueront qu’il est rare de voir des voitures totalement occupées et sur ce point, ils n’ont pas tort.

essai,test,Volkswagen,Passat,VW,Variant,new,TDI,120,1.6,DSG7,impressions,sur route,quotidien,usage,44.000,euros,break,VRP

D’ailleurs, une fois nos passagers débarqués, nous en profitons pour tester l’auto et voir un peu ce qu’elle offre puisque le constructeur annonce 85 kilos de moins par rapport à sa devancière. Les palettes au volant poussent au jeu mais il faut impérativement mettre la boîte en mode Sport pour avoir davantage de répondant. Et là, on doit bien avouer que l’auto nous a bluffés. Bon, nous sommes loin des capacités d’une sportive mais sur des routes où la plupart des usagers ignorent qu’ils peuvent rétrograder pour doubler et se contentent de suivre l’usager le plus lent, nous avons effectué nos dépassements en toute décontraction. Et une fois les routes désertes atteintes, nous nous sommes surpris à aborder des courbes à de belles vitesses même si les pneus hiver rendaient le train arrière un peu vivant. Ce qui n’est pas pour nous déplaire. Bref, la Passat se mène avec suffisamment de précision et d'allant pour offrir un certain plaisir de conduite. Et ce qui ravira son utilisateur/propriétaire, c’est qu’elle offre en même temps un confort nettement amélioré, que ce soit en matière de filtrage, d'insonorisation ou de qualité d'assise.

essai,test,Volkswagen,Passat,VW,Variant,new,TDI,120,1.6,DSG7,impressions,sur route,quotidien,usage,44.000,euros,break,VRP

Pour en revenir aux équipements qui raviront les geeks à l’allure pas fraîche, la sécurité profite, dès le niveau d'accès, d'un radar de distance avec une fonction de freinage autonome, une exclusivité dans le segment. La suite sera bien entendu fonction du budget, mais on pourra s'offrir tant du classique avec le système de parking automatisé, les alertes de franchissement de ligne et des objets cachés dans les angles morts que de l'exclusif par le biais des feux full LED (1.514,92 euros), du double vitrage latéral, du pare-brise dégivrant, des sièges chauffants, ventilés et massants, de la vue par caméras à 360°, de la connexion internet Guide&Inform gratuite la première année, ou encore de la fonction MirrorLink qui permet de reproduire à l'identique l'environnement de votre smartphone sur l'interface de bord. Sachez encore que le prix de la voiture telle que vous la voyez sur ces photos est de 44.813 euros tvac. C’est franchement pas donné pour une Passat Variant équipée du plus petit moteur diesel…

essai,test,Volkswagen,Passat,VW,Variant,new,TDI,120,1.6,DSG7,impressions,sur route,quotidien,usage,44.000,euros,break,VRP

Entièrement revue, la Volkswagen Passat VIII perpétue les qualités des générations précédentes: une habitabilité record, une finition excellente et une polyvalence d'utilisation à toute épreuve. En cela, cette nouvelle génération continue de tracer sa voie, tout en tentant désormais aussi de monter en gamme par le biais d'une présentation plus soignée, d'un confort de marche sensiblement accru ainsi que d'une palette de moteurs et d'équipements plus high tech. Autant dire que ses lignes sobres mais si classieuses risquent bien d’envahir, une fois encore, le paysage automobile de ces prochaines années.

essai,test,Volkswagen,Passat,VW,Variant,new,TDI,120,1.6,DSG7,impressions,sur route,quotidien,usage,44.000,euros,break,VRP

13:08 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, test, volkswagen, passat, vw, variant, new, tdi, 120, 1.6, dsg7, impressions, sur route, quotidien, usage, 44.000, euros, break, vrp | | |

autonews,avril,2015,279,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,erc,brc,toyota,retour,aston martin,cherain,verschueren,asaf,

Cette fois, la saison du BRC est bel et bien lancée et autonews vous dit tout sur les deux premières manches qui ont vu la victoire de Kris Princen au Rally Haspengouw et de Freddy Loix au Spa Rally. Ce dernier a été marqué par de nombreuses frustrations et de cela aussi nous parlons dans ce numéro. Et puis comme toujours, nous laissons également la parole à ceux qui nous font rêver en bord de spéciales ou sur les manches du Championnat du Monde. Ainsi, le jeune Gino Büx revient sur son début de saison, malchanceux en ERC puis plutôt brillant à Spa tandis que Kevin Abbring nous parle de ses choix difficiles mais qu’il espère justes.

Et puis deux autres personnalités de notre sport favori ont été soumises à nos questions, en l’occurrence Stéphane Prévot, qui se lance à nouveau dans le grand bain du WRC en compagnie du jeune prodige français Stéphane Lefebvre tandis que Benoît Allart nous explique comment le pistard qu’il était est devenu un fervent adepte des épreuves routières.

Le Rallye du Mexique vous est conté en long, en large et surtout en travers par notre spécialiste Vincent Marique qui revient également sur la troisième victoire de François Duval aux Legend Boucles. Sans oublier le volet ASAF avec le Rallye de Hannut et les Boucles Claviéroises tandis que le Challenge Bruno Thiry repart pour une nouvelle saison.

Au rayon des essais, le Rédacteur en Chef s’est fait plaisir au volant de la Porsche Cayman GTS mais il n’est pas du genre à garder tout pour lui alors il a partagé son expérience dans un bel article. Le Subaru Forester 2.0 D-CVT et les nouveaux pneus été de Nokian font également l’objet de compte-rendu.

Enfin, notre envoyé spécial Benoît Lays est revenu du Salon de Genève avec des photos par centaines et des nouveautés à ne plus savoir qu’en faire. Il en a sélectionnées quelques-unes et fait rentrer le tout dans quatre pages. Un exploit!

Nul doute que ce numéro printanier aura tout pout vous plaire...

autonews,avril,2015,279,mensuel,revue,librairie,vente,magazine,auto,rallye,essais,industrie,interview,wrc,erc,brc,toyota,retour,aston martin,cherain,verschueren,asaf,

jaguar,xf,nouvelle,new,g-b,uk,berline,statutaire,luxe,diesel,essence,salon,new-york,présentation,awd

La nouvelle Jaguar XF sera lancée en première mondiale au Salon de New York ce 1er avril. Avec une habitabilité supérieure à ses concurrentes directes, un design dynamique et un style de coupé, la nouvelle XF repose sur une architecture à utilisation intensive d'aluminium pour associer une ligne équilibrée et pure à un coefficient aérodynamique exceptionnellement bas. Les mauvaises langues diront qu'elle ressemble trop aux autres berlines de la marque mais ce sont là les limites du concept d'uniformité du style au sein d'une marque.

jaguar,xf,nouvelle,new,g-b,uk,berline,statutaire,luxe,diesel,essence,salon,new-york,présentation,awd

La nouvelle XF s'appuie sur son architecture constitué à 75% d'aluminium pour encore réduire son poids de 190 kg tout en augmentant sa rigidité torsionnelle de 28%. Cette architecture améliore aussi l'habitabilité et l'équilibre des lignes au cœur du style Jaguar. Bien que 7 mm plus courte et 3 mm plus basse que la version précédente, la XF dispose d'un empattement de 2960 mm (+ 51 mm) privilégiant l'espace à l'arrière.

jaguar,xf,nouvelle,new,g-b,uk,berline,statutaire,luxe,diesel,essence,salon,new-york,présentation,awd

Cette berline est dotée de moteurs raffinés et puissants. Les 2.0 Diesel Ingenium développent 163 ch / 380 Nm et 180 ch / 430 Nm associés à des transmissions manuelles à 6 rapports ou automatiques à 8 rapports. Avec ses 163 ch et sa boîte de vitesse manuelle, la nouvelle XF ne rejette que 104 g/km de CO2. Elle est alors la plus légère et la plus sobre des modèles Diesel non-hybrides de son segment - avec 80kg de moins que sa concurrente la plus directe.

jaguar,xf,nouvelle,new,g-b,uk,berline,statutaire,luxe,diesel,essence,salon,new-york,présentation,awd

Toutes les autres motorisations sont exclusivement associées à des transmissions automatiques à 8 rapports. Le 2.0 litres essence suralimenté à injection directe développe 240 ch / 340 Nm; le V6 essence suralimenté sera proposé en deux versions: 340 ch / 450 Nm et 380 ch / 450 Nm. Le 3.0 V6 Diesel à double turbo est doté des toutes dernières technologies pour atteindre 300 ch et 700 Nm de couple. La structure légère mais rigide devrait contribuer aux qualités dynamiques de la nouvelle XF. La suspension à double triangulation et Integral Link, et la répartition 50:50 des masses, procurent un parfait équilibre entre agilité, confort et raffinement. S'appuyant sur l'expérience acquise avec la F-TYPE et la XE, l'assistance de direction électrique (EPAS) préserve le ressenti au volant tout en contribuant à la sobriété de la voiture. La technologie d'amortissement passif permet d'atteindre un confort exceptionnel; le système Adaptive Dynamics optimise la calibration de l'amortissement en fonction des conditions de conduite. La technologie de dynamique configurable, proposée d'abord sur la F-TYPE, permet au conducteur de sélectionner les paramètres des amortisseurs, de la direction, du moteur et de la transmission automatique à 8 rapports.

jaguar,xf,nouvelle,new,g-b,uk,berline,statutaire,luxe,diesel,essence,salon,new-york,présentation,awd

Pour les marchés exigeant la transmission intégrale (AWD), Jaguar a conçu un nouveau système de couple à la demande. La boîte de transfert est dotée d'une chaîne d'entraînement plutôt que de pignons; elle est donc plus légère, plus silencieuse et plus efficace. Les aptitudes de la voiture sont aussi renforcées par le système déjà vu sur la F-TYPE AWD: l'Intelligent Driveline Dynamics (IDD) qui combine la tenue de route d'une propulsion aux performances et à la motricité de la transmission intégrale. Le contrôle de motricité toutes surfaces (ASPC), développé pour rouler à faible allure dans des conditions difficiles, gère automatiquement les freins et l'accélérateur pour optimiser la motricité et permettre de démarrer sans difficulté: le conducteur ne s'occupe que de la direction.

jaguar,xf,nouvelle,new,g-b,uk,berline,statutaire,luxe,diesel,essence,salon,new-york,présentation,awd

L'infodivertissement et la connectivité proposés n'ont jamais été aussi évolués sur une Jaguar. Le nouveau système InControl Touch Pro est doté d'un écran tactile de 10,2'' et de la technologie Dual View qui permet au conducteur de voir des informations telles que la navigation, pendant que le passager avant regarde la télévision ou un DVD. Pour gérer une telle quantité de données, InControl Touch Pro est doté d'un disque dur et d'un processeur quad-core; il fonctionne en Ethernet, une technologie de réseau ultra-rapide permettant des vitesses de transfert de données exceptionnelles. Cette association permet d'obtenir des graphismes incroyables et des temps de réponse particulièrement rapides.

jaguar,xf,nouvelle,new,g-b,uk,berline,statutaire,luxe,diesel,essence,salon,new-york,présentation,awd

Pour rendre chaque trajet plus sûr et plus relaxant, la nouvelle XF propose une gamme étendue d'aides à la conduite; elle est aussi la première Jaguar à proposer des feux avant full-LED. La nouvelle Jaguar XF sera produite dans l'usine Jaguar Land Rover de Castle Bromwich (Royaume-Uni) aux côtés de la F-TYPE et de la XJ.

13:00 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : jaguar, xf, nouvelle, new, g-b, uk, berline, statutaire, luxe, diesel, essence, salon, new-york, présentation, awd | | |

Scoop,Lexus,RX,camouflage,prototype,waterloo,nouveau,new,salon,New-York

Un lecteur fidèle et averti, Alexis R., nous a gentiment fait parvenir des clichés pris hier soir dans la région de Waterloo, du nouveau Lexus RX qui sera dévoilé ce premier avril au Salon de New-York. Et comme c'est la partie arrière, plus fuyante, qui devrait davantage évoluer que l'avant, l'angle de vue est le bon. Merci Alexis!

Scoop,Lexus,RX,camouflage,prototype,waterloo,nouveau,new,salon,New-York

scoop,lexus,rx,camouflage,prototype,waterloo,nouveau,new,salon,new-york

08:46 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : scoop, lexus, rx, camouflage, prototype, waterloo, nouveau, new, salon, new-york | | |

15:31 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ford, rs, escort, capri, fiesta, sportive, compactes, allemandes, usa, futur, next, génération, 4wd | | |

Vallelunga,Classic,Peter,auto,organisation,six, courses,endurance,Touring,cup,sixtie's,trofeo,nastro,rosso,courses,circuit,piste,track,historique,

Après quelques mois de repos, le petit monde des courses historiques se retrouve en Italie les 28 et 29 mars pour l’ouverture de la saison. Les quatre plateaux by Peter Auto seront réunis à l’occasion du Vallelunga-Classic, un meeting organisé dans la lignée des précédents Mugello-Classic (2014) et Imola-Classic (2013, 2012). Disputé sur deux jours, Vallelunga-Classic verra les séances qualificatives des quatre plateaux animer la journée du samedi 28 mars alors que six courses se succéderont le lendemain. L’entrée sera gratuite pour les spectateurs.

Vallelunga,Classic,Peter,auto,organisation,six, courses,endurance,Touring,cup,sixtie's,trofeo,nastro,rosso,courses,circuit,piste,track,historique,

Classic Endurance Racing
 
Avec 55 voitures réparties en deux grilles, le doyen des plateaux by Peter Auto confirme son succès ininterrompu depuis plus d’une décennie. Martin O’Connell, lauréat des saisons 2012 et 2014, remet son titre en jeu, toujours au volant d’une Chevron B 19 (1971) qu’il partage avec Andrew Kirkaldy. Parmi les attractions notables de ce premier rendez-vous de l’année, notons la présence d’une Porsche 917 (1970) pilotée par le vainqueur des 24 Heures du Mans 1977 Jürgen Barth. Les spectateurs italiens auront quant à eux les yeux rivés vers les machines transalpines comme l’Alfa Romeo 33 (1971), la Lancia Beta Gr A (1979) ou la Ferrari 512 BBLM (1980).

Vallelunga,Classic,Peter,auto,organisation,six, courses,endurance,Touring,cup,sixtie's,trofeo,nastro,rosso,courses,circuit,piste,track,historique,

Heritage Touring Cup

Pour sa seconde année d’existence, le plateau passe de trois à cinq manches et, surtout, il devient un véritable championnat avec un classement par points. Les tendances des premières confrontations de 2014 donnent les BMW favorites, notamment la 635 CSi de Philipp et Siggi Brunn – voiture ayant participé à l’European Touring Car Championship (ETCC) en 1984 et 1985. Il faudra aussi compter sur la Rover Vitesse de Richard Postins dont la montée en puissance au fil des manches (2ème en octobre aux Dix Mille Tours) laisse présager d’une saison âprement disputée.

Vallelunga,Classic,Peter,auto,organisation,six, courses,endurance,Touring,cup,sixtie's,trofeo,nastro,rosso,courses,circuit,piste,track,historique,

Sixties' Endurance

Avec 35 voitures engagées, la première confrontation de la saison à Vallelunga s’annonce somptueuse. Le champion en titre Yvan Mahé revient au volant de sa Shelby Cobra (1965) associé à Dominique Guénat. Il trouvera sur sa route une autre Cobra (1964) pilotée par deux pilotes vus aux 24 Heures du Mans: Raymond Narac et Michel Lecourt. Face aux puissantes Américaines, le clan des Jaguar ne sera pas en reste avec l’arrivée d’une Type E (1964) emmenée par Da Rocha-Mestrot. Nouvelle dans ce plateau, cette voiture est déjà connue des spécialistes pour avoir terminé 2ème du dernier Tour Auto aux mains de Jean-Pierre Lajournade. Notons enfin la présence remarquable de trois Porsche 904!

Vallelunga,Classic,Peter,auto,organisation,six, courses,endurance,Touring,cup,sixtie's,trofeo,nastro,rosso,courses,circuit,piste,track,historique,

Trofeo Nastro Rosso
 
Le plateau réservé aux voitures italiennes sera assurément l’un des plus en vue dans la province de Rome. Difficile d’extraire une favorite de cette grille exceptionnelle composée d’Alfa Romeo, de Ferrari, de Bizzarrini ou encore de quatre barquettes Maserati (300 S, 200 SI et A6 GSC Barchetta)!

Vallelunga,Classic,Peter,auto,organisation,six, courses,endurance,Touring,cup,sixtie's,trofeo,nastro,rosso,courses,circuit,piste,track,historique,

10:33 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Histoire | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vallelunga, classic, peter, auto, organisation, six, courses, endurance, touring, cup, sixtie's, trofeo, nastro, rosso, courses, circuit, piste, track, historique | | |

BMW,crossover,mini,urbin,compact,série1,X1,futur,2017,anticipation,traction,UKL,25.000 euros

Pour 2017, BMW envisagerait de compléter son catalogue avec un crossover plus petit encore que le  X1 (4,48 m de long). Le patronyme qui semble tenir la corde est Urban Cross et le modèle sera probablement rattaché à la prochaine génération de Série 1. Comme cette dernière, l'Urban Cross sera donc une traction dans l'âme, avec la transmission intégrale en option. À l'image des Mini et BMW Série 2 Active et Gran Tourer, mais aussi du prochain X1, il sera décliné de la plate-forme UKL, et fera donc appel à des motorisations à trois et quatre cylindres, avec une hypothétique version hybride Plug-in. Sa taille ne dépassera guère les quatre mètres, mais à la différence de la Mini Paceman (qui n'est pas à proprement parler un succès), la BMW sera dotée de quatre portes. Le pavillon bas et la poupe fuyante pénaliseront l'habitacle et le volume du coffre au bénéfice d'un style dynamique. Comme pour la plupart des autres baroudeurs de cette catégorie, sa position d'assise plus haute risque donc être son principal atout, comparé à une classique Série 1. En contrepartie, le surcoût exigé par rapport à la berline devrait se limiter à 1.500 € environ, à motorisation égale. Le billet d'entrée se situera donc aux alentours des 25.000 €. (Sources: L'Automobile Magazine)

BMW,crossover,mini,urbin,compact,série1,X1,futur,2017,anticipation,traction,UKL,25.000 euros

14:26 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bmw, crossover, mini, urbin, compact, série1, x1, futur, 2017, anticipation, traction, ukl, 25.000 euros | | |

zenvo,st1,coupé,gt,supercar,danoise,dk,nord,v8,1104 ch,transmission,new,nouvelle,salon,genève,2015

A première vue la Zenvo ST1 n'évolue pas sur le plan esthétique malgré cette robe d'un vert criard. En fait, la nouvelle version de la supercar danoise se concentre sur des perfectionnements techniques et c'est certainement le point le plus important aux yeux de ses riches acheteurs. Le constructeur a décidé de ne pas toucher au gros 6.8 V8 et ses 1.104 ch.

zenvo,st1,coupé,gt,supercar,danoise,dk,nord,v8,1104 ch,transmission,new,nouvelle,salon,genève,2015

Il a préféré se concentrer sur la transmission. Développée avec l'équipementier CIMA, cette nouvelle boîte robotisée à sept rapports gagne en réactivité et affiche un temps de passage de 35 millisecondes. Dans le même temps, la gestion de l'ESP, du Launch Control et du contrôle de traction bénéficie de nouveaux paramétrages selon trois niveaux d'action. On note également l'arrivée de nouveaux disques de frein et d'un éclairage Full LED.

zenvo,st1,coupé,gt,supercar,danoise,dk,nord,v8,1104 ch,transmission,new,nouvelle,salon,genève,2015

15:49 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : zenvo, st1, coupé, gt, supercar, danoise, dk, nord, v8, 1104 ch, transmission, new, nouvelle, salon, genève, 2015 | | |

Volkswagen,Passat,CC,Sport,Coupé,Concept,GTE,salon,Genève,2015

Alors qu’elle vient tout juste d’être sacrée Voiture de l’année 2015, la Volkswagen Passat de huitième génération fait à nouveau parler d’elle à travers ce Sport Coupé Concept GTE qui préfigure la future Passat CC. Il bénéficie d'un empattement allongé de 50 mm et de montants de pare-brise reculés et plus inclinés.

Volkswagen,Passat,CC,Sport,Coupé,Concept,GTE,salon,Genève,2015

Si la longueur s'établit à 4,87 m, soit 100 mm de plus que la berline, la largeur progresse de plus de 30 mm tandis que l'esprit coupé transpire à travers une silhouette abaissée de 62 mm. Reste qu’il va devenir de plus en plus compliqué de distinguer une Passat CC d’une Skoda Superb ou d’une Audi A5…

Volkswagen,Passat,CC,Sport,Coupé,Concept,GTE,salon,Genève,2015

14:56 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : volkswagen, passat, cc, sport, coupé, concept, gte, salon, genève, 2015 | | |

Toyota,nouveautés,salon,genève,2015,Mirai,Avensis,restylage,hydrogène,155 ch,66.000,septembre,arrivée,concessions,avensis,auris

Premier véhicule à pile à combustible produit en série selon la marque, la Toyota Mirai débarque en Europe et intrigue la concurrence si nous en croyons le nombre de curieux tournant autour de l’engin. Rappelons que les voitures à pile à combustible sont alimentés par de l’hydrogène stocké dans un réservoir pressurisé à 700 bars.

Toyota,nouveautés,salon,genève,2015,Mirai,Avensis,restylage,hydrogène,155 ch,66.000,septembre,arrivée,concessions,avensis,auris

L’électricité produite par la pile alimente un moteur électrique de 155 ch, tandis que les émissions de l’auto se limitent à de la vapeur d’eau. Pas spécialement jolie, mais suffisamment différente pour que son conducteur puisse se distinguer, la Mirai offre une autonomie de 480 km et le plein est fait en trois minutes seulement. En Europe, la Toyota Mirai sera distribuée, à partir de septembre 2015, en Allemagne, au Danemark et au Royaume Uni et sera commercialisée au prix de 66 000 €.

Toyota,nouveautés,salon,genève,2015,Mirai,Avensis,restylage,hydrogène,155 ch,66.000,septembre,arrivée,concessions,avensis,auris

A priori, les évolutions stylistiques semblent mineures sur la nouvelle Avensis mais en y regardant de plus près, on découvre une calandre inédite mais aussi des bas de caisse et des jantes de 17 ou 18 pouces retouchés sans oublier les feux LED de la poupe. L'intérieur reçoit une planche de bord entièrement remodelée avec une console centrale distincte du tunnel de servitude. Sous le capot de la berline et du break, Toyota place les nouveaux 1.6 D-4D de 112 ch et 2.0 D-4D de 143 ch. Avec ce dernier, l'Avensis peut atteindre les 200 km/h. Il est jumelé à un Stop&Start pour limiter sa consommation normalisée à 4,5 l aux 100 km (119 g CO2/km). Le 1.6 l fait mieux avec 4,1 l aux 100 km (108 g CO2/km). En essence, les moteurs ont été adaptés aux normes et les 1.6 de 132 ch, 1.8 de 147 ch et le - non commercialisé en Belgique - 2.0 de 152 ch consomment jusqu'à 11 % de moins. Même la boîte CVT a été revue.

Toyota,nouveautés,salon,genève,2015,Mirai,Avensis,restylage,hydrogène,155 ch,66.000,septembre,arrivée,concessions,avensis,auris

14:51 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : toyota, nouveautés, salon, genève, 2015, mirai, avensis, restylage, hydrogène, 155 ch, 66.000, septembre, arrivée, concessions, auris | | |