Abarth,595,Competizione,test,essai,roadtest,traction,160 ch,230 Nm,bombe,GTI,jeune,

Versions musclées de la petite Fiat 500, apparue, rappelons-le, en 2007, les Abarth profitent du turbo accolé au 1.4 essence pour offrir des puissances de petites sportives. Ainsi, la version classique de l’Abarth 500 dispose de 135 ch mais comme si cela ne suffisait pas, il existe une 595 Competizione qui pousse le petit moulin à 160 canassons pour 230 Nm! Autant dire que le train avant ne chôme pas. Surtout dans des conditions hivernales. Appuyez sur la pédale des gaz et le TTC (Traction Torque Control, soit le différentiel électronique) tente de transmettre, de la manière la plus efficace la puissance, toute la puissance sur le sol humide et gras de nos routes belges. Les accélérations sont viriles, la mécanique chante à plein poumon tout en lâchant des détonations effrayantes via les échappements Monza. Bref, l’ambiance y est et le tout se montre sympathique. La direction, précise, pointe le train avant sur les cordes et les freins puissants (étriers Brembo) ne faiblissent jamais. Il faut dire que l’ensemble ne dépasse guère la tonne et ne nécessite guère des moyens démesurés. Vous l’aurez compris, cette 595 Competizione nous a largement séduits.

Abarth,595,Competizione,test,essai,roadtest,traction,160 ch,230 Nm,bombe,GTI,jeune,

A l’intérieur, pourtant, tout est question de compromis. La position de conduite est archaïque avec de superbes sièges signés Sabelt mais qui ne se règlent pas en hauteur. Et comme la colonne de direction ne bouge que sur le plan vertical, il n’est guère évident de trouver une position de conduite appropriée si vous dépassez 1m85. Et puis il y a une finition très moyenne et un meuble de bord qui ne cache plus ses rides à l’image du combiné central qui ne dispose que d’un tout petit écran. Et nous tairons le rayon de braquage digne d’un chalutier et la suspension peu charitable envers nos vertèbres. Mais heureusement, ce n’est pas pour cela que vous craquerez pour cette Abarth boostée. Il existe un petit bouton Sport sur la console centrale qui libère l’échappement et offre davantage de souffle au moteur. Si vous en abusez, vous verrez l’autonomie de l’engin décliner rapidement mais quel bonheur de faire gicler cette petite bombinette qui n’est pas vite impressionnée face à des engins autrement plus virils. Ce bout de nerf est disponible contre 23.540€!

Abarth,595,Competizione,test,essai,roadtest,traction,160 ch,230 Nm,bombe,GTI,jeune,

08:00 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : abarth, 595, competizione, test, essai, roadtest, traction, 160 ch, 230 nm, bombe, gti, jeune | | |

Les commentaires sont fermés.