Volvo,V40,Cross Country,T5,essence,turbo,essai,test,road,photos,SUV,MPV,suedoise,belge,gand,new,

C’est en 1997 que Volvo a présenté son premier break V70 surélevé et appelé Cross Country. On peut même écrire, sans se tromper, que la marque suédoise a véritablement créé cette mode des véhicules tout-chemin vendus essentiellement pour une utilisation urbaine. De nombreuses marques sont entrées dans la danse et si Volvo a adopté par la suite une terminologie XC moins romantique, voilà qu’elle revient à ses premières amours en nommant la dernière arrivée dans la gamme V40 Cross Country. En toute légitimité.

Volvo,V40,Cross Country,T5,essence,turbo,essai,test,road,photos,SUV,MPV,suedoise,belge,gand,new,

La V40 Cross Country c'est avant tout un style. Cette version tout chemin se distingue principalement d'une V40 ordinaire par ses éléments de carrosserie spécifiques composés de boucliers intégrant une partie basse en plastique brut et des protections basses couleur aluminium. Elle reçoit également des feux de jour verticaux à LED, une calandre revisitée, des barres de toit et des jantes exclusives. Sous cette robe seyante, le châssis dynamique est de série, tout comme la direction électrique. La garde au sol est quant à elle surélevée de 40 mm afin de répondre aux envies toujours possibles de quitter le bitume des jolis boulevards pour s’encanailler à la campagne.

Volvo,V40,Cross Country,T5,essence,turbo,essai,test,road,photos,SUV,MPV,suedoise,belge,gand,new,


Sommet de gamme

Des champs que vous rejoindrez très rapidement si vous avez opté pour cette T5 AWD Summum particulièrement agréable à vivre. Son cinq cylindres 2.5 essence d’origine Ford se révèle très agréable avec ses 254 ch et 360 Nm de couple. Il est disponible, au choix en traction ou en transmission intégrale à l’image de notre modèle d’essai. Et ce moteur est associé à la transmission Powershift à double embrayage. Certes, il n’y a pas de palettes au volant mais cette boîte répond assez précisément aux sollicitations diverses et très vite, on se surprend à adopter une conduite dynamique avec un engin qui, à priori, n’est pas conçu pour ça. Mais ce moteur se révèle tellement agréable en sonorité et en agrément qu’on ne résiste pas à l’appel de la pédale d’accélérateur.

Volvo,V40,Cross Country,T5,essence,turbo,essai,test,road,photos,SUV,MPV,suedoise,belge,gand,new,

Apparences trompeuses

En fait les apparences sont trompeuses parce que la position de conduite est en tous points semblable à celle d'une V40 classique. On ne se sent pas plus en hauteur. Après quelques virages, on apprécie les qualités dynamiques, malgré la garde au sol surélevée de 40 mm. La stabilité en courbe est excellente et la prise de roulis est étonnamment bien contenue. On constate réellement que la transmission intégrale (Haldex de cinquième génération) apporte un surplus de motricité indéniablement sécurisant en sortie de virage lorsque la route se fait glissante. Par contre, si l'amortissement souple se révèle agréable en conduite coulée pour gravir les dos-d'âne de moins en moins bien signalés, nous vous conseillons d'éviter les grosses jantes de 18 pouces qui nuisent considérablement au confort en ville. Look ou confort, il vous faudra choisir.

Volvo,V40,Cross Country,T5,essence,turbo,essai,test,road,photos,SUV,MPV,suedoise,belge,gand,new,

Habitacle vivifiant

A l'intérieur, on retrouve des commandes douces et des formes reposantes. Les amplitudes de réglage des sièges et du volant sont satisfaisantes mais on apprécie moins les dossiers de sièges assez durs. On retrouve également la console centrale mince, très design, mais pas très utile parce qu’il est difficile d'y glisser des objets derrière. La finition se rapproche très fort des meilleures réalisations allemandes. Optez sans hésiter pour les harmonies intérieures beiges, chaleureuses, raffinées, qui donnent visuellement l'impression d'un plus grand espace. C'est important parce que l'habitabilité n'est pas la vertu première du modèle. La V40 est en effet un peu étriquée. Si les places avant sont épargnées, l'accessibilité n'est pas terrible à l’arrière avec un manque de place pour les jambes ou encore la garde au toit limitée. La faible largeur de la banquette n'autorise d'ailleurs pas une cinquième personne. Le coffre, carré et profond se révèle pratique. La visibilité n'est pas non plus exceptionnelle, avec des montants épais à l'avant et un pare-brise très incliné, qui donne l'impression d'une hauteur réduite. La ligne de caisse remontant vers l'arrière réduit aussi la visibilité de trois-quarts arrière. Mais ce n'est pas pire que sur certaines concurrentes optant elles aussi pour des lignes sensuelles.

Volvo,V40,Cross Country,T5,essence,turbo,essai,test,road,photos,SUV,MPV,suedoise,belge,gand,new,

L’addition, svp!

Affichée 40.890 €, cette Volvo V40 CC T5 AWD porte bien son nom de finition Summum puisqu’il s’agit de la version la plus complète avec, en série, le cuir, l’airco électronique, les phares de virage adaptatifs ou encore la radio/CD avec prise auxiliaire. (Photos: Jacques Letihon)

Plus 

Comportement dynamique

Moteur plein de vie

Design intérieur

Moins

Prix haut de gamme

Habitabilité aux places arrière

Visibilité perfectible

Volvo,V40,Cross Country,T5,essence,turbo,essai,test,road,photos,SUV,MPV,suedoise,belge,gand,new,

21:56 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : volvo, v40, cross country, t5, essence, turbo, essai, test, road, photos, suv, mpv, suedoise, belge, gand, new | | |

Les commentaires sont fermés.