Porsche,911,Targa,boxer,4RM,quattro,350 ch,400 ch,sport chrono,euro6,allemande,

A l’occasion du North American International Auto Show (NAIAS) de Detroit, Porsche dévoile la plus récente génération de la variante extravagante de la Onze qu’est la 911 Targa. Pour la première fois, le concept Targa classique se voit doublé d’un confort tout ce qu’il y a de plus moderne en termes de toit. Comme la légendaire Targa originelle, la nouvelle venue présente un large arceau caractéristique en lieu et place des montants B, un élément de toit mobile au-dessus des sièges avant et une lunette arrière enveloppante sans montant C.

Porsche,911,Targa,boxer,4RM,quattro,350 ch,400 ch,sport chrono,euro6,allemande,

Ce qui la distingue de la classique, c’est le segment de toit qui s’ouvre et se ferme sur simple pression d’un bouton. Le mécanisme de toit 100% automatique fait alors disparaître l’élément derrière les sièges arrière de façon spectaculaire. Caractérisée par une répartition de la force motrice typique de Porsche qui privilégie les roues arrière, la transmission intégrale PTM de série garantit également dans le cas de la plus récente des variantes de la 911 un maximum de dynamique de roulage sur les surfaces les plus diverses, et ce, indépendamment des conditions météorologiques.

Porsche,911,Targa,boxer,4RM,quattro,350 ch,400 ch,sport chrono,euro6,allemande,

Ainsi dotée, la nouvelle 911 Targa se présente sous la forme d’une réédition discutable de la classique de 1965. Parce qu'à l'époque, la Targa servait de variante cabriolet. A partir du moment où celle-ci a réellement existé, la légitimité de cette carrosserie a disparu. C’est d'ailleurs à la 911 Carrera 4 Cabriolet qu’elle s’apparente le plus. En termes de technique et de carrosserie, elles partagent dans une large mesure tout ce qui se situe en dessous du rebord inférieur des glaces. La combinaison de la partie arrière large, spécifique aux versions à transmission intégrale, de l’arceau Targa et de la lunette arrière façon coupole confère à la dernière née des Onze une allure ramassée et extrêmement sportive.

Porsche,911,Targa,boxer,4RM,quattro,350 ch,400 ch,sport chrono,euro6,allemande,

Comme sa devancière, la nouvelle génération de la Targa sera déclinée en deux variantes, toutes deux à transmission intégrale. Sous le capot de la 911 Targa 4, on trouve un moteur Boxer de 3,4 l qui développe 350 ch. Associé à la transmission PDK et au pack Sport Chrono, il permet à la voiture d’accélérer de 0 à 100 km/h en 4"8 et d’atteindre 282 km/h. La consommation moyenne (cycle NCCE) s’établit entre 8,7 et 9,5 l/100 km, à quoi correspondent des émissions de CO2 de 204 et 223 g/km.

Porsche,911,Targa,boxer,4RM,quattro,350 ch,400 ch,sport chrono,euro6,allemande,

La 911 Targa 4S tire pour sa part 400 ch d’une cylindrée de 3,8 l. Affichant une vitesse de pointe de 296 km/h, elle abat le 0 à 100 km/h en 4"4, transmission PDK et pack Sport Chrono à l’appui. En fonction de la boîte de vitesses, sa consommation varie entre 9,2 et 10 l/100 km (CO2: 214-237 g/km). Le potentiel et l’efficacité énergétique des moteurs ainsi que les performances routières atteignent le même niveau, extrêmement élevé, que ceux de la 911 Carrera4 Cabriolet. Les deux déclinaisons sont homologuées Euro 6.

Porsche,911,Targa,boxer,4RM,quattro,350 ch,400 ch,sport chrono,euro6,allemande,

20:50 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : porsche, 911, targa, boxer, 4rm, quattro, 350 ch, 400 ch, sport chrono, euro6, allemande | | |

Les commentaires sont fermés.