VDS,GT001-R,soufflerie,France,Raphaël,ven der straten,institut,aéro,technique,versailles

Depuis l’annonce officielle du forfait en vue des 24 Heures de Spa, on n’a pas chômé dans les rangs de VDS Cars, le développement de la VDS GT001-R se poursuivant à un rythme soutenu. Ces derniers jours, la dernière voiture belge en date a pris la direction de la France, non pas pour tâter du bitume sur une quelconque piste ensoleillée, mais plutôt pour s’engouffrer dans une soufflerie, en quête d’équilibre aérodynamique. C’est à l’Institut Aéro Technique de Saint-Cyr-l’Ecole, près de Versailles, que les tests se sont déroulés, avec succès.

«L’objectif de ce passage en soufflerie était double, explique Patrick Bataille, qui assure le développement technique de la VDS GT001-R. Il s’agissait avant tout de recentrer l’équilibre aérodynamique de l’auto, et d’en améliorer l’appui et le coefficient aérodynamique (Cx). Et les résultats sont très positifs, car désormais, on sait comment régler l’auto de manière idéale. On a également travaillé sur le passage de l’air sous l’auto, en améliorant extracteur et fond plat. Si toutes les données n’ont pas encore été analysées, ce passage par l’IAT valait vraiment la peine…»

Au total, une trentaine de tests ont été réalisés, et ils ont permis d’en apprendre beaucoup sur les caractéristiques aérodynamiques de l’auto… « Par définition, une voiture présentant une face inversée, comme c’est le cas de la VDS GT001, est difficile à régler, poursuit Patrick Bataille. En multipliant ces essais en soufflerie, on comprend d’abord dans quelles voies il ne faut surtout pas aller. Comme les différentes solutions sont testées dans des conditions rigoureusement similaires, le verdict est sans appel. C’est très instructif, et cela permet surtout de gagner du temps par la suite.»

Une fois ces informations digérées, la VDS va reprendre la piste, ce qui sera déjà le cas à Spa-Francorchamps les 14 et 15 juillet. « Depuis Dubaï, on a procédé à des essais de torsion du châssis, à un remontage intégral de l’auto, et maintenant à ces tests aérodynamiques très importants, explique Raphaël van der Straten. A partir de là, il faut rouler, rouler et encore rouler ! Les essais de Francorchamps ne seront que les premiers d’une longue série, et j’avoue que je me réjouis de reprendre le volant de la VDS GT001-R aussi rapidement.»

Et le travail de développement de se poursuivre… http://www.vds-cars.com/ ou http://www.vds-racing.be/vds/

16:15 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : vds, gt001-r, soufflerie, france, raphaël, ven der straten, institut, aéro, technique, versailles | | |

Les commentaires sont fermés.