Audi,A3,MPV,monovolume,futur,next,2014,allemand,TDI,TFSI,quattro,premium

Vous rêvez d'une Audi mais vous ne savez pas y caser votre progéniture? Réjouissez-vous, la marque aux anneaux prépare une version familiale de l'A3 Sportback. Mais attention, famille nombreuse ne signifie pas design roumain et finition du siècle dernier. Ce sera une vraie Audi à tous égards. Le plan initial d'Audi était de construire une version à sept places de la prochaine A4 mais cette solution a été abandonnée au profit d'un petit monospace cinq places. La niche des monovolumes compacts Premium est devenue le nouvel Eldorado des labels allemands comme l'a démontré la nouvelle Classe B de Mercedes et la BMW Concept Tourer Actif. L'Audi sera basée sur une version agrandie de la plateforme MQB du groupe VW avec un empattement allongé de 20 cm par rapport à l'A3 Sportback. Un concept devrait arriver début 2014 avant le modèle de série qui viendra rejoindre la famille A3 qui comprend des carrosseries trois et cinq portes à hayon sans oublier les prochaines Saloon et Cabriolet.

11:00 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : audi, a3, mpv, monovolume, futur, next, 2014, allemand, tdi, tfsi, quattro, premium | | |

autonews,juin,2013,an258,mensuel,revue,magazine,auto,rallye,essais,test,industrie,interview,tac,loix,polo,vw,wrc,ogier,belgique,

Passionnés de rallye, vous êtes servis dans ce numéro d’Autonews puisque nous vous emmenons un peu partout dans le monde pour suivre les différentes compétitions auxquelles nous nous intéressons avec fidélité. A tout seigneur, tout honneur: nous revenons bien évidemment en détail sur le duel entre les Sébastien, Loeb et Ogier, au Rallye d’Argentine. Avant de débarquer à Ypres fin juin, une épreuve dont nous vous parlons évidemment déjà, les animateurs du Championnat d’Europe ont fait le tour des îles. Découvrez nos analyses du Rallye des Açores, remporté par Jan Kopecky, et du Tour de Corse, où Bryan Bouffier s’est imposé. Le rythme soutenu du Championnat de Belgique nous permet aussi de vous présenter ce mois-ci deux épreuves très différentes: le Rallye de Wallonie et le Sezoensrally. Deux épreuves aussi remportées par l’insubmersible Freddy Loix. Notre tour du monde et d’Europe passe aussi par la France, où Cédric Cherain et Kevin Demaerschalk se sont distingués dans les coupes de promotion Peugeot et Citroën. De coupes de promotion, il en est également beaucoup question dans nos sujets traitant du BFO-BRC.

En plus de vous expliquer dans sa chronique mensuelle ce qui l’a poussé à se montrer prudent en Argentine, avec à la clé une belle 5ème place, Thierry Neuville vous présente la nouvelle Ford Fiesta ST qu’il a testée pour nous sur la piste du Lommel Proving Ground de Ford. D’autres modèles “musclés” sont à l’honneur avec notamment la nouvelle Audi S3, la Volkswagen Golf GTI ou encore la Porsche Turbo. Les SUV compacts Chevrolet Trax et Peugeot 2008 figurent aussi parmi les nouveautés du mois.

Outre les traditionnelles rubriques consacrées aux dernières infos “rallye”, au modélisme, à l’agenda ou aux épreuves régionales, nous vous proposons de revivre les exploits de Maxime Martin aux 24 Heures du Nürburgring ou encore la belle victoire d’André Lotterer en WEC aux 6H de Spa. Les Belges ont la cote!

Notre cahier dédié aux épreuves historiques débute ce mois-ci par une longue interview de Léon Lejeune, celui qui a permis à Marc Duez de faire ses débuts en Championnat du Monde des Rallyes. C’était au Portugal, voici 30 ans, au volant de l’Opel Manta Gr.A du Verviétois. Le Costa Brava Historic, le Classic Spring Roads et les annexes historiques du Rallye de Wallonie et du Sezoens Rally vous feront aussi vibrer.

Et dans notre page Shopping, vous saurez comment faire pour bénéficier d’une entrée gratuite à Ypres… (V. Marique)

20:41 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Essai, Histoire, Industrie, Littérature, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : autonews, juin, 2013, an258, mensuel, revue, magazine, auto, rallye, essais, test, industrie, interview, tac, loix, polo, vw, wrc, ogier, belgique | | |

Aston-Martin,Aston,Vantage,S,coupé,compact,propulsion,V10,573 ch,620 Nm,new,2013,sportshift,Graziano,UK,angleterre,Royaume-Uni,ZF

L'Aston Martin V12 Vantage fait indubitablement partie des bolides que nous aurions volontiers dans notre garage de milliardaire. Compacte, très joliement dessinée, elle fait partie de ces bolides qui ne vieillisent pas. C'est sûrement pour cette raison que la marque de Gaydon s'est contentée de jantes et d'un colori inédits du moins esthétiquement.

Aston-Martin,Aston,Vantage,S,coupé,compact,propulsion,V10,573 ch,620 Nm,new,2013,sportshift,Graziano,UK,angleterre,Royaume-Uni,ZF

Parce que sous le capot, les changements sont évidents puisque le fameux bloc AM28, façonné par Ford, développe dorénavant 573 ch (autant que la Vanquish) à 6.750 tr/min pour 620 Nm à 5.500 tr/min (517 ch et 570 Nm auparavant). Désormais, cette mécanique percutante transmet sa puissance aux roues arrière via une boîte de vitesses Sportshift III AMT (manuelle séquentielle, avec palettes au volant à six rapports). Situé à le pont arrière, le système fourni par Oerlikon Graziano permet de gagner 25 kilos par rapport à la transmission manuelle d’origine.

Aston-Martin,Aston,Vantage,S,coupé,compact,propulsion,V10,573 ch,620 Nm,new,2013,sportshift,Graziano,UK,angleterre,Royaume-Uni,ZF

La Vantage S récupère pour la première fois un amortissement piloté à trois réglages (Normal, Sport et Track). Les profils de pilotage affectent également la sensibilité de la direction proposée par ZF.

Aston-Martin,Aston,Vantage,S,coupé,compact,propulsion,V10,573 ch,620 Nm,new,2013,sportshift,Graziano,UK,angleterre,Royaume-Uni,ZF

A l’intérieur, cette Vantage S propose de nouvelles assises tandis que des sièges en carbone (Lightweight) recouverts de Luxmill ou de semi-Alcantara) peuvent être installés à la place du "simple" cuir d’entrée de gamme. Un pack carbone est aussi proposé. Il remplace l’aluminium de la face avant par un grillage en carbone, ainsi que les poignées de porte et les pédales de frein et d’accélérateur.

Aston-Martin,Aston,Vantage,S,coupé,compact,propulsion,V10,573 ch,620 Nm,new,2013,sportshift,Graziano,UK,angleterre,Royaume-Uni,ZF

20:45 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : aston-martin, aston, vantage, s, coupé, compact, propulsion, v10, 573 ch, 620 nm, new, 2013, sportshift, graziano, uk, angleterre, royaume-uni, zf | | |

Essai,BMW,320d,320,Série3,Touring,break,new,nouveau,2013,test,roadtest,confort,perfromance,M Sport,kit,carrosserie,Blau,estoril,allemand,diesel,2.0,184 ch

C’est désormais une tradition, chez BMW comme dans d’autres marques allemandes, le break succède à la berline dans les apparitions. Une bonne occasion pour votre blog préféré de goûter à nouveau à cette BMW 3 largement remodelée l’an passé. Cette déclinaison Touring est plutôt réussie avec une face avant reprise de la berline F30. Nous ne reviendrons pas en détail sur celle-ci. Sinon pour souligner que le pack M qui habille notre modèle d’essai lui donne un caractère plutôt affirmé qui nous plait davantage que les versions de base. L’arrière de cette Touring profite pleinement des traits plus marqués qui caractérise cette génération. Par contre, il devient très difficile de distinguer une 3 d’une 5 lorsqu’elles ne sont pas côte-à-côte. Un souhait manifeste de la marque qui souhaite uniformiser l’ensemble de ses lignes.

Essai,BMW,320d,320,Série3,Touring,break,new,nouveau,2013,test,roadtest,confort,perfromance,M Sport,kit,carrosserie,Blau,estoril,allemand,diesel,2.0,184 ch

Dans l’habitacle siglé lui aussi M, nous avons beaucoup aimé le petit volant à trois branches mais aussi le rappel de la couleur extérieure sur le tableau de bord, allié à un aspect aluminium brossé des plus réussis, sans oublier les très beaux sièges sportifs aux motifs reprenant ce fameux Estoril Blau. Le kit M Sport inclut encore la suspension du même nom. Un petit bouton sur la console centrale permet de choisir entre quatre positions: Eco Pro, Confort, Sport ou Sport +. Et les différences sont sensibles. En mode Eco, vous êtes priés de lever le pied en cas d’accélérations trop viriles et votre conduite vous est constamment dictée pour une optimalisation du rendement de la mécanique. Le mode confort est celui qui se remet automatiquement lorsque vous rallumez votre voiture. En mode sport, la conduite est soutenue par une direction plus ferme, une suspension plus précise et un moteur plus rageur. Entendons-nous, le diesel ne devient pas sauvage mais il répond à la moindre sollicitation et vous laisse grimper dans les tours.

Essai,BMW,320d,320,Série3,Touring,break,new,nouveau,2013,test,roadtest,confort,perfromance,M Sport,kit,carrosserie,Blau,estoril,allemand,diesel,2.0,184 ch

A l’arrière, la nouvelle Série 3 a bien progressé et l’habitabilité y devient vraiment correcte. Certes, la carrosserie Touring permet de conserver une belle hauteur de pavillon au-dessus de la tête des passagers mais les jambes de ceux-ci peuvent bouger sans craindre de donner des coups dans les dos des sièges. Le coffre voit sa capacité augmenter de 35 litres en frôlant dorénavant les 500 litres (495 dm³) tandis que banquette rabattue, le volume atteint les 1500 litres. Le hayon s’ouvre automatiquement en série. Par contre, vous devrez payer un supplément pour l’aide au stationnement arrière, le détecteur de pluie (pas trop réussi à notre goût), l’allumage automatique des phares ou encore le système de navigation professionnel. Comme toute bonne allemande qui se respecte, la 320d passée entre nos mains ajoutaient 9.561 euros d’options htva!

Essai,BMW,320d,320,Série3,Touring,break,new,nouveau,2013,test,roadtest,confort,perfromance,M Sport,kit,carrosserie,Blau,estoril,allemand,diesel,2.0,184 ch

Nous en avons un peu parlé, le comportement de cette auto se concocte à la carte en fonction de l’humeur du conducteur. Nous aimons les grands travers et il est toujours amusant de sortir d’une courbe comme un sourd pour faire décrocher le train arrière même si cela vous catalogue instantanément comme voyou sur les routes encombrées de notre petit royaume. Qu’importe, il est toujours rassurant, pour l’amateur de propulsion que nous sommes, de voir que les BMW ne perdent pas leur caractère malgré l’absence totale de fantaisie chez la plupart de ses acheteurs qui veulent avant tout paraître plus riche que le voisin. Et ce n’est pas l’arrivée prochaine d’un monovolume traction avant siglé de la fameuse hélice qui va nous faire sourire. Bref, cette auto profite de sa puissance pour se dégager au plus vite des nombreuses situations scabreuses rencontrées de plus en plus souvent sur nos routes à cause d’automobilistes qui font tout sauf conduire lorsqu’ils sont au volant, traumatisés par les radars et autres voitures banalisées…

Essai,BMW,320d,320,Série3,Touring,break,new,nouveau,2013,test,roadtest,confort,perfromance,M Sport,kit,carrosserie,Blau,estoril,allemand,diesel,2.0,184 ch

Bref, ce 2.0 turbo diesel délivre ses 184 chevaux de manière autoritaire et son couple de 380 Nm fait merveille lorsqu’il s’agit de se relancer sur un coup de gaz sans toucher au levier de vitesses. Le guidage de la boîte est pourtant parfait même s’il nous a décontenancé à quelques reprises par le verrouillage de ses rapports lorsqu’il s’agissait de rétrograder dans l’urgence. Et là où nous sommes particulièrement fiers, c’est que, sans jouer au héros de l’écologie à tout crin, nous avons enregistré une consommation de 6,5 l/100 de moyenne durant les 500 km de notre essai. Vous l’aurez compris, cet engin va faire le bonheur des flottes et des gros rouleurs, dans des finitions moins jolies et plus passe-partout, hélas, mais on devrait encore en voir un joli nombre sur nos routes dans les prochaines années à moins d’un changement de législation qui verrait enfin les avantages en nature plus taxés. Ah, nous allions en oublier l'essentiel: ce bel objet coûte, tel qu'il apparait sur les photos, 47.920 euros tvac.

Essai,BMW,320d,320,Série3,Touring,break,new,nouveau,2013,test,roadtest,confort,perfromance,M Sport,kit,carrosserie,Blau,estoril,allemand,diesel,2.0,184 ch

16:59 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : essai, bmw, 320d, 320, série3, touring, break, new, nouveau, 2013, test, roadtest, confort, perfromance, m sport, kit, carrosserie, blau, estoril, allemand, diesel, 2.0, 184 ch | | |

Renault,Twin'Run,Twingo,futur,next,2013,berline,urbaine,compacte,ville,V6,320 ch,propulsion

Pour l'instant, la politique produit du constructeur au losange nous échappe. D'abord en misant sur des produits verts totalement invendables puis en proposant aux passionnés de sportivité des modèles aseptisés et banalisés à l'instar de la dernière Clio RS (5 portes et boîte auto). Et que dire du Twin'Z électrique en décalage complet par rapport à son statut de véhicule urbain 100% vert?

Renault,Twin'Run,Twingo,futur,next,2013,berline,urbaine,compacte,ville,V6,320 ch,propulsion

Bref, Renault explore parfois des voies qui nous paraissent impénétrables. Cette fois, avec la Twin'Run, Renault revient au moteur thermique. En l'occurrence un puissant 3.5 V6 de 320 ch et 380 Nm en position centrale arrière pour entraîner les roues arrière. Le bloc est associé à une boîte séquentielle à six rapports avec embrayage bidisque.

Renault,Twin'Run,Twingo,futur,next,2013,berline,urbaine,compacte,ville,V6,320 ch,propulsion

La Twin'Run est construite autour d'un châssis multitubulaire en acier avec une carrosserie en composite fibre de verre-polyester. Les suspensions avant et arrière à double triangulation sont combinées à des amortisseurs Ohlins à 2 voies. La petite voiture de 3680 mm de long ne pèse que 950 kg. Ce prototype, capable de rouler, chausse des pneus Michelin montés sur des jantes de 18 pouces avec écrou central. Les freins à disque ventilés ont un diamètre de 356 mm à l'avant et 328 mm à l'arrière.

Renault,Twin'Run,Twingo,futur,next,2013,berline,urbaine,compacte,ville,V6,320 ch,propulsion

Au final, Renault justifie l'apparition de ce concept Twin'Run en arguant de la préfiguration des lignes de la future petite citadine Twingo qui sera, comme de bien entendu, totalement inintéressante pour le passionné de voitures dynamiques que nous sommes.

Renault,Twin'Run,Twingo,futur,next,2013,berline,urbaine,compacte,ville,V6,320 ch,propulsion

22:15 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Histoire, Industrie, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : renault, twin'run, twingo, futur, next, 2013, berline, urbaine, compacte, ville, v6, 320 ch, propulsion | | |

assurances,auto,comparateur,contrat,résiliation,france,internet,outil,véhicule,moteur,économiser,argent,gagner

De plus en plus de comparateurs voient le jour sur internet et les assurances auto n’y coupent pas. En France, 38 millions de véhicules constituent un parc automobile important pour les assureurs sachant que chaque année, un peu plus de 10% des automobilistes résilient leur contrat. Si les hommes comparent plus facilement que les femmes, ce sont les régions Ile-de-France et Rhône-Alpes qui arrivent en tête des comparateurs. Et selon une étude réalisée en juillet 2012 par le comparateur d’assurance automobile LesFurets.com, 90% de ces personnes réalisent une économie moyenne qui peut atteindre 268€ /an!

09:09 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : assurances, auto, comparateur, contrat, résiliation, france, internet, outil, véhicule, moteur, économiser, argent, gagner | | |

Pneus,pneumatiques,Michelin,course,racing,24 heures du nurburgring,endurance,GT,audi,BMW,Porsche,Maxime,Martin,2013

Certes, la SLS victorieuse cette année aux 24 Heures du Nürburgring n'était pas chaussée en Michelin. Mais la voiture de Maxime Martin, hallucinante d'efficacité sous la pluie du dimanche soir, était bel et bien équipée de pneumatiques français. Nous avons eu le privilège de vivre cette épreuve en compagnie du manufacturier de Clermont-Ferrand et nous avons été, une nouvelle fois, impressionnés par les moyens techniques et humains utilisés durant ce double tour d'horloge.

Pneus,pneumatiques,Michelin,course,racing,24 heures du nurburgring,endurance,GT,audi,BMW,Porsche,Maxime,Martin,2013

Michelin a triomphé à plusieurs reprises aux 24 Heures du Nürburgring, notamment avec son partenaire Porsche entre 2006 et 2009 et, l’an passé, avec Audi. Cette année encore, ces deux marques, comme BMW et Aston Martin, étaient représentées par des voitures officielles chaussées de pneumatiques dits confidentiels du manufacturier français. Ces concurrents pouvaient choisir entre deux types de slicks, à savoir une gomme ‘medium’ pour le roulage de jour et un centrage plus ‘soft’ pour la partie nocturne et, a priori, plus fraîche de la course.

Pneus,pneumatiques,Michelin,course,racing,24 heures du nurburgring,endurance,GT,audi,BMW,Porsche,Maxime,Martin,2013

En raison de la topographie vallonnée et de la longueur exceptionnelle de la Nordschleife, il n’est pas rare de voir les pilotes tomber sur des portions entièrement sèches et des secteurs humides lors d’un seul tour. Dans ce cas, ils ont la possibilité de faire ajouter des ‘cuts’ (sillons) dans la bande de roulement de leurs pneus afin de ‘générer de la température’ ou bien évacuer l’eau en surface.

Pneus,pneumatiques,Michelin,course,racing,24 heures du nurburgring,endurance,GT,audi,BMW,Porsche,Maxime,Martin,2013

Lors des fortes pluies s’étant abattues cette année sur le massif de l’Eiffel, les partenaires officiels de Michelin ont eu trois solutions à leur disposition: une pour conditions séchantes, un pneu pluie et, si la quantité d’eau le dictait, un ‘full wet’ (maxi pluie). C’est ce pneu qui a fait merveille sur la BMW Z4 de Maxime Martin le dimanche soir. Ici encore, leurs sculptures peuvent être retaillées afin de les adapter plus finement aux conditions du moment.

Pneus,pneumatiques,Michelin,course,racing,24 heures du nurburgring,endurance,GT,audi,BMW,Porsche,Maxime,Martin,2013

Il peut y avoir des différences entre les caractéristiques de ces pneus selon l’architecture des voitures. Par exemple, la Porsche 911 et l’Audi R8 LMS ultra sont des propulsions, avec une répartition des masses plus marquée sur les roues arrière. Les autres concurrents équipés de pneus Michelin peuvent également choisir entre deux types de ‘slicks’ (‘medium’ ou ‘soft’), plus la même solution ‘full wet’ évoquée ci-dessus.

Pneus,pneumatiques,Michelin,course,racing,24 heures du nurburgring,endurance,GT,audi,BMW,Porsche,Maxime,Martin,2013

Ces produits sont issus de la gamme ‘client compétition’ de Michelin et sont à commander auprès de distributeurs agréés. Le catalogue prévoit une longue liste de dimensions pour couvrir la grande variété de voitures qui disputent les nombreuses catégories.

Pneus,pneumatiques,Michelin,course,racing,24 heures du nurburgring,endurance,GT,audi,BMW,Porsche,Maxime,Martin,2013

10:51 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Histoire, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : pneus, pneumatiques, michelin, course, racing, 24 heures du nurburgring, endurance, gt, audi, bmw, porsche, maxime, martin, 2013 | | |

Endurance,course,VLN,allemagne,BMW,Z4,GT3,VDS,Maxime,Martin,Belge,bruxellois,Nurburgring

En croisant le drapeau à damier au 2ème rang absolu au volant de la BMW Z4 GT3 BMW Sports Trophy Marc VDS #25 partagée avec Andrea Piccini, Yelmer Buurman et Richard Göransson, Maxime Martin a largement rempli sa mission aux 24 Heures du Nürburgring. Mais au-delà de ce résultat brut, il y a la manière. Et là, force est de reconnaître qu’une fois de plus, le jeune Belge a marqué les esprits.

Endurance,course,VLN,allemagne,BMW,Z4,GT3,VDS,Maxime,Martin,Belge,bruxellois,Nurburgring

Auteur du 7ème meilleur chrono lors de qualifications disputées sur le sec, Maxime Martin s’imposait déjà comme le meilleur performer du clan BMW. Franchement à l’aise lors d’une épreuve qu’il ne disputait pourtant que pour la deuxième fois, le Bruxellois prenait à son compte le début de la course, se maintenant dans le groupe de tête. C’est de nouveau lui qui était au volant lorsque la pluie faisait son apparition en soirée. «J’ai en effet assuré un double relais de nuit sous les hallebardes, raconte Maxime. Ce qui m’a permis de prendre la tête de la course, pour ensuite me ménager une avance d’une minute. Dans ces conditions difficiles, j’étais assez à l’aise.» Si Martin parvenait à se montrer plus rapide que ses adversaires directs, à raison de 30 à 40 secondes au tour, il avouait ne pas prendre de risques insensés, notamment dans la gestion des doublés. Comme il l’a déjà démontré aux 24 Heures de Spa l’an dernier, quand la situation se complique, le pilote belge parvient à faire la différence.

Endurance,course,VLN,allemagne,BMW,Z4,GT3,VDS,Maxime,Martin,Belge,bruxellois,Nurburgring

La pluie s’intensifiant et le brouillard s’invitant à la fête, la Direction de Course décidait d’interrompre la course jusqu’au petit matin. «Une sage décision, confirme Martin. Même si ces conditions plaidaient en ma faveur, il suffit d’un petit rien pour se retrouver dans le mur. Ici, on était victime d’aquaplaning à 50 ou 60 km/h! Et on n’y voyait plus rien! Très dangereux. Comme la pluie violente n’a jamais cessé de la nuit, il a fallu attendre une amélioration des conditions et le lever du soleil pour que le Restart soit entériné. Une fois encore, je me suis retrouvé au volant, passant de la 5ème à la 2ème place au premier freinage, avant de virer en tête au raccordement avec la Nordschleife. Un tour plus tard, je possédais une avance de 20 secondes, que j’ai gérée par la suite.»

Endurance,course,VLN,allemagne,BMW,Z4,GT3,VDS,Maxime,Martin,Belge,bruxellois,Nurburgring

Sur une piste allant en s’asséchant, les pneus Dunlop des Mercedes faisaient la différence. «J’ai entamé un dernier double relais jusqu’à l’arrivée, et j’ai attaqué, sourit Maxime. Lors de l’ultime arrêt au stand, on m’a dit d’attaquer. Encore plus! J’ai alors signé mon meilleur tour en course en 8’22’’.» Frank Stippler, le deuxième plus rapide en piste, a de son côté été crédité d’un temps de 8’30’’! Sur le sec, Maxime revenait sur les Mercedes à coups de 22 ou 23 secondes au tour. Ce qui a mené la Z4 GT3 #25 jusqu’à la 2ème place. Mission accomplie!

Endurance,course,VLN,allemagne,BMW,Z4,GT3,VDS,Maxime,Martin,Belge,bruxellois,Nurburgring

Des chiffres qui parlent d’eux-mêmes, et qui expliquent sans doute que lors des prochaines 24 Heures du Mans, Maxime Martin a été réclamé par l’équipe Thiriet by TDS Racing, engagée en LMP2 avec un Proto Oreca. «BMW Motorsport m’a donné le feu vert pour participer au Mans pour la troisième fois au volant d’un Proto. Je les en remercie. L’équipe TDS Racing a remporté la joute ELMS d’Imola ce week-end, ce qui illustre son potentiel. En attendant cette échéance dans la Sarthe, je vais m’autoriser quelques jours de vacances, avant d’envisager la deuxième manche de la Blancpain Endurance Series sur le circuit de Silverstone.» La pluie, alliée de Maxime Martin, sera-t-elle de nouveau au rendez-vous au pays de Sa Majesté?

Endurance,course,VLN,allemagne,BMW,Z4,GT3,VDS,Maxime,Martin,Belge,bruxellois,Nurburgring

22:15 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : endurance, course, vln, allemagne, bmw, z4, gt3, vds, maxime, martin, belge, bruxellois, nurburgring | | |

Aston Martin,DBR1,Le Mans,concept,CC100,24 heures du mans,24 heures du nurburgring,endurance,barquette,V12,atmosphérique,Speedster

Pour célébrer dignement ses 100 ans, Aston Martin avait réservé une bien jolie surprise aux propriétaires de la marque venus encourager les équipages de la marque anglaise engagés aux 24 Heures du Nürburgring. Pourtant, c'est une autre course d'endurance qui a inspiré les ingénieurs anglais puisqu'ils se sont souvenus de la victoire au Mans en 1959 avec la célèbre DBR1. Absence de pare-brise, capot interminable, deux places et une jolie robe verte, l'étude CC100 adresse de multiples clin d'œil à son ancêtre.

Aston Martin,DBR1,Le Mans,concept,CC100,24 heures du mans,24 heures du nurburgring,endurance,barquette,V12,atmosphérique,Speedster

Mais sa carrosserie en carbone ne s'adonne pas complètement au néo-rétro pour autant. Les phares et la calandre évoquent davantage les créations actuelles de la firme, deux bossages sont apparus derrière les sièges, les flancs se sont creusés, alors que le saute-vent a encore rapetissé. Quant à l'habitacle, il mêle volant et instrumentation digne d'un bolide de compétition moderne avec des lanières en cuir so british.

Aston Martin,DBR1,Le Mans,concept,CC100,24 heures du mans,24 heures du nurburgring,endurance,barquette,V12,atmosphérique,Speedster

Le moteur est également bien de son époque, puisqu'il s'agit du V12 6.0 atmosphérique qui équipe les Vanquish , Rapide et autres  DB9. Seule nuance de taille, il est ici associé à une transmission séquentielle à six rapports, au lieu d'une boîte automatique à convertisseur. Un choix plus sportif, bien en accord avec l'allure radicale de cette CC100 Speedster.

Aston Martin,DBR1,Le Mans,concept,CC100,24 heures du mans,24 heures du nurburgring,endurance,barquette,V12,atmosphérique,Speedster

Encore avare de détails, la barquette anglaise cache sa puissance ou son poids. Mais elle se vante de pouvoir sprinter de 0 à 100 km/h en moins de 4 secondes et d'atteindre la vitesse maximale de 290 km/h, limitée électroniquement.

Aston Martin,DBR1,Le Mans,concept,CC100,24 heures du mans,24 heures du nurburgring,endurance,barquette,V12,atmosphérique,Speedster

 

Mercedes,Classe S,W222,S-Klasse,berline,limousine,luxe,allemande,étoile,nouvelle,new,2013,S500,V8,80.000 euros,

Hier soir, Mercedes a présenté en grande pompe sa nouvelle Classe S, matricule W222 pour les plus pointus de ses fans. Particulièrement aérodynamique, cette berline statutaire fend l'air avec un coéfficient de traînée de 0,24, voire 0,23 sur la nouvelle version S300 Bluetec Hybrid. Un aérodynamisme qui contribue à sa consommation normalisée de 4,4 litres de gazole aux 100 km.

Mercedes,Classe S,W222,S-Klasse,berline,limousine,luxe,allemande,étoile,nouvelle,new,2013,S500,V8,80.000 euros,

Attendue depuis un certain temps, la nouvelle Classe S propose son cocktail habituel de nouveautés technologiques à l'image du Magic Body Control qui analyse en continu le revêtement de la route à l'aide d'une caméra et modifie les réglages des suspensions en fonction des inégalités détectées afin de maximiser le confort et la sécurité.

Mercedes,Classe S,W222,S-Klasse,berline,limousine,luxe,allemande,étoile,nouvelle,new,2013,S500,V8,80.000 euros,

Autre inovation, le bien connu système Presafe se sert de la même caméra et des capteurs du radar pour identifier d'éventuels obstacles et va jusqu'à déclencher un freinage automatique en cas de danger. Et si le crash est toutefois inévitable, les passagers profitent de ceintures gonflables pour amortir le choc en douceur. Et puis un an après son lancement, programmé pour cet été, une nouvelle boîte automatique 9G-Tronic devrait faire son apparition.

Mercedes,Classe S,W222,S-Klasse,berline,limousine,luxe,allemande,étoile,nouvelle,new,2013,S500,V8,80.000 euros,

Chargée de remplacer à la fois l'ancienne S mais aussi la Maybach disparue corps et biens, cette nouvelle limousine propose un habitacle qui peut se révéler très luxueux dans les finitions les plus complètes, notamment en empattement long. C'est d'ailleurs cette configuration qui a servi de base au développement du modèle. Dans le catalogue, on retrouve un package Air-Balance comprenant une climatisation avec diffusion de fragrance. L'ambiance peut être plus zen encore avec le massage Energizing reprenant le principe des pierres chaudes avec 14 coussins à air chauffants.

Mercedes,Classe S,W222,S-Klasse,berline,limousine,luxe,allemande,étoile,nouvelle,new,2013,S500,V8,80.000 euros,

Autre innovation marquante, la Classe S ne tolère aucune ampoule à son bord puisqu'elle s'éclaire à l'aide d'environ 500 diodes électroluminescentes, dont 300 rien que pour l' habitacle et le coffre. Plus modeste, l'offre de motorisations se limite à quatre unités. Dans un premier temps, deux blocs essence et deux diesel doivent suffire, en intégrant les deux hybrides.

Mercedes,Classe S,W222,S-Klasse,berline,limousine,luxe,allemande,étoile,nouvelle,new,2013,S500,V8,80.000 euros,

La panoplie de puissance proposée est néanmoins large: elle va de 204 à 455 ch, en attendant la  S500 Hybrid, le premier hybride rechargeable de la marque, qui devrait se contenter de moins de 4 litres d'essence. En configuration standard, la Mercedes Classe S devrait débuter à un peu plus de 80.000 euros pour la S350 BlueTec.

Mercedes,Classe S,W222,S-Klasse,berline,limousine,luxe,allemande,étoile,nouvelle,new,2013,S500,V8,80.000 euros,

21:17 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mercedes, classe s, w222, s-klasse, berline, limousine, luxe, allemande, étoile, nouvelle, new, 2013, s500, v8, 80.000 euros | | |