littérature,endurance,le mans,24 heures,bob,wollek,alsacien,ski,porsche,daytona,

Disparu il y a plus de onze ans, Bob Wollek est un champion atypique. Sportif de haut niveau, il s’est d’abord fait connaître par le ski, intégrant l’équipe de France des Killy et Périllat. Non sélectionné pour les JO de Grenoble, il se tourne alors vers sa seconde passion: le sport auto où il débute en 1967. Le début d’une carrière de 34 ans au cours de laquelle il va devenir un des plus grands spécialistes mondiaux des courses d’endurance. Daytona, Sebring, Brands Hatch, Silverstone, le Nürburgring, Bob gagnera partout sauf au Mans où, victime d’une malchance incroyable il terminera maintes fois sur le podium, mais jamais premier. Bien que son nom soit intimement lié à celui de Porsche, il a conduit pour de nombreux constructeurs et côtoyé les plus grands noms de trois générations de champions de Graham Hill à Allan McNish en passant par Mario Andretti, AJ Foyt, Dale Earnhardt ou Henri Pescarolo. Et des personnalités du sport automobile telles que Norbert Singer, Reinhold Joest, Manfred Kremer ou Cesare Fiorio ont tenu à apporter leurs témoignages sur ce champion hors du commun, fauché sur une route de Floride alors qu’il assouvissait une troisième passion, le vélo.

08:38 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit, Littérature | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : littérature, endurance, le mans, 24 heures, bob, wollek, alsacien, ski, porsche, daytona | | |

Commentaires

Merci Jean-Marc de rendre cet hommage à Bob.Michelle son épouse en est toute émue.
Ton ouvrage rend bien compte de ce qu'à été notre grand champion.

Écrit par : Bernard VOINSON | mercredi, 06 juin 2012

Répondre à ce commentaire

Merci cher Jean Marc de ce merveilleux hommage rendu à Bob. Il le mérite tant. Très amicalement en souvenir du bon temps passé tous les troi sur les innombrables circuits. Jacqueline.

Écrit par : jACQUELINE DE JUST PELLICER | samedi, 14 juin 2014

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.