endurance,24 heures,dubai,sls,mercedes,amg,gt3,vincent,radermecker

Les 24 Hours of Dubai marquent le coup d’envoi des compétitions d’endurance sur circuit. A l'image de la saison dernière, l’équipe luxembourgeoise Gravity Racing International est de la partie. Mais la vieillissante Mosler MT900R a cédé sa place à une rutilante Mercedes SLS AMG GT3. «Il s’agit de l’une des voitures de l’équipe Charouz engagée ici sous la bannière Gravity Racing International, explique Loris de Sordi, le team-manager. L’équipage est identique à celui de l’édition 2011, avec Tomas Enge, Vincent Radermecker, Gérard Lopez, Eric Lux et moi-même. Au total, il y a quatre Mercedes engagées à Dubaï, et l’objectif est bien sûr de s’imposer comme la meilleure des SLS AMG.»

C’est ce jeudi que les choses sérieuses ont débuté sur le Dubai Autodrome, avec les essais libres, mais aussi la session qualificative déterminant l’ordre de la grille de départ. Et c’est une prestation en deux temps qui était de mise pour la Mercedes Gravity. «Le règlement des 24 Heures de Dubaï a ceci de particulier que pour les qualifications, un temps pivot de 2’05’’ est fixé, poursuit Loris de Sordi. Libre aux concurrents de le respecter ou pas. Celui qui descend sous ce chrono, comme la Ferrari qui a décroché la pole en 2’02’’, par exemple, hérite d’une pénalité en poids de 75 kilos pour la course, en plus de ravitaillements en carburant de 10 litres inférieurs aux concurrents qui ont respecté le temps pivot. Vous comprendrez aisément que le jeu n’en vaut pas la chandelle. Nous avons dès lors demandé à Vincent Radermecker de faire ce qu’il fallait, et le résultat répond pleinement à nos attentes.»

endurance,24 heures,dubai,sls,mercedes,amg,gt3,vincent,radermecker

Lors des essais libres, le temps pivot n’était donc pas de mise, et le pilote belge a signé le 2ème meilleur chrono absolu, en 2’03’’052. Soit le temps de référence des quatre Mercedes présentes. Par contre, lors des qualifications, il était décidé de rester au-delà du temps de 2’05’’000, afin de ne pas hériter de cette pénalité en poids et en carburant. Résultat : 2’05’’164, soit une fois encore le meilleur chrono d’une Mercedes, et la 12ème meilleure performance générale. A l’issue de cette prestation, le quintet composé de Radermecker, Enge, Lopez, Lux et de Sordi a pris part aux essais de nuit, afin de procéder aux derniers réglages de base. Le départ de la course est fixé ce vendredi à 14 heures, heure de Dubaï, avec une arrivée deux tours d’horloge plus tard. Et c’est Vincent qui donnera le tempo, en prenant le premier relais à son compte, sans lest de 75 kilos, et avec la possibilité d’effectuer des pleins complets lors des différents pit-stops.

16:11 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Circuit | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : endurance, 24 heures, dubai, sls, mercedes, amg, gt3, vincent, radermecker | | |

Les commentaires sont fermés.