jaguar,XF,2.2,diesel,hdi,peugeot,ford,anglaise,berline,luxe,cuir,test,essai,pictures,photos

De réelles corrections

Sous ses airs de ne pas y toucher, la Jaguar XF restylée apporte de réelles avancées en termes d’agrément, de finition et de consommation. En gardant bien en tête sa position de challenger, ne pouvant réellement lutter à armes égales contre les grosses machines allemandes, Jaguar poursuit sa route en offrant quelque chose de différent qui séduit les amateurs d’originalité et de confort à l’anglaise. Et même si le 6 cylindres diesel est passé à la trappe, son remplaçant n’en n’offre pas moins un réel agrément doublé d’une sobriété non-feinte.

jaguar,XF,2.2,diesel,hdi,peugeot,ford,anglaise,berline,luxe,cuir,test,essai,pictures,photos

Cette fois, la messe est dite. Dernier défenseur des moteurs multicylindres parmi les constructeurs premium, Jaguar cède à son tour à la mainmise des quatre cylindres. Après l'échec de la petite X-Type sur base de Ford Mondeo, il avait pourtant juré qu'on ne l'y reprendrait plus. Seulement le marché dicte sa loi et le félin ne pouvait ignorer plus longtemps que ces petits moteurs diesel assurent plus de 70 % des ventes du segment dans lequel évolue la XF en Europe. Il est vrai qu'en matière de moteurs, les Allemands ont perdu toute fierté puisque Mercedes installe, sans honte, un quatre cylindres sous le capot de sa prestigieuse Classe S pendant que BMW sacrifie son sacro-saint six cylindres atmosphérique sans même verser une larme. La Jaguar XF peut donc bien adopter un 2.2 Diesel d'origine PSA Ford sans remords.

jaguar,XF,2.2,diesel,hdi,peugeot,ford,anglaise,berline,luxe,cuir,test,essai,pictures,photos

Adoption réussie

La place ne manque pas sous le capot de la XF habituée à recevoir des moteurs bien plus imposants alors le petit 2.2 s’y sent bien. Les quelques modifications apportées ont eu pour objectif principal la maîtrise du bruit et des vibrations. En revanche, Jaguar est particulièrement fière du système d'arrêt démarrage automatique spécifique à la XF. Car si le démarreur est fourni par Denso, c'est bien la marque anglaise qui a développé toute la cartographie. Il fallait en effet adapter le système à la boîte automatique à 8 rapports. A l'usage, l’ensemble apparaît effectivement comme une réussite. On relève parfois quelques arrêts intempestifs mais le redémarrage est si rapide et si discret que l'on s'y habitue sans difficulté. Les quatre cylindres exhalent une note sonore logiquement bien moins noble que celle du V6 3.0 Diesel. C'est particulièrement tangible à l'accélération, où son timbre tranche avec l'ambiance luxueuse et feutrée de l'habitacle de la XF. Heureusement, les moments où le moteur donne de la voix sont rares car la transmission ZF à huit rapports est programmée pour réduire au maximum son régime de rotation, sans toutefois provoquer de sous-régimes. Lorsque l'on roule calmement, les claquements du diesel se font donc très peu entendre. L'insonorisation apparaît d'ailleurs excellente à tout point de vue. Mais n'hésitez pas à user du S de la boîte automatique pour retrouver un peu de punch si vous aimez, comme nous, sentir du répondant sous la pédale de droite.

jaguar,XF,2.2,diesel,hdi,peugeot,ford,anglaise,berline,luxe,cuir,test,essai,pictures,photos

Agrément bien réel

La boîte automatique à huit vitesses partagée avec Audi et BMW montre une nouvelle fois sa très grande efficacité à bord de la XF. Ses passages de rapports très rapides et sa douceur remarquable font littéralement oublier sa devancière à 6 rapports. Un bonheur n'arrivant jamais seul, elle se montre très économe pour une boîte à convertisseur. Jaguar annonce 5,4 litres aux 100 km en cycle mixte et  149 g de CO2/km. Des valeurs tout à fait comparables à la concurrence puisque l'Audi A6 2.0 TDI Multitronic 170 ch émet 151 g/km et la BMW 520d équipée de la même transmission, 137 g/km. Pour le reste, avec 190 ch et 450 Nm de couple, le diesel remplit son office avec constance. Il offre des performances très suffisantes malgré les 1.745 kg de l'auto. Le 0 à 100 km/h est abattu en 8’’5. Le châssis brille par son efficacité, avec des vitesses de passage en courbe impressionnantes et un confort de suspension excellent. Le train avant se révèle particulièrement incisif, en parfaite harmonie avec une direction très bien assistée et communicative.

jaguar,XF,2.2,diesel,hdi,peugeot,ford,anglaise,berline,luxe,cuir,test,essai,pictures,photos

Habitacle avant-gardiste

Dans l'habitacle, vous serez surpris par l'alliage d'aluminium, de bois et de cuir. Superbe, ce dernier vous enveloppe dans un environement où luxe, calme et volupté sont les maître-mots. Le volant n'offre pas les boutons les plus utilisables et le système d'info-divertissement demande un certain temps d'adaptation mais on finit par se consoler de ces petites imperfections en profitant pleinement du luxe exclusif. Les photos valent mieux qu'un long discours. Pour le prix, il vous faut partir d'un tarif de base de 45.700€ mais la voiture essayée s'affiche à plus de 60.000€.

jaguar,XF,2.2,diesel,hdi,peugeot,ford,anglaise,berline,luxe,cuir,test,essai,pictures,photos

20:33 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : jaguar, xf, 2.2, diesel, hdi, peugeot, ford, anglaise, berline, luxe, cuir, test, essai, pictures, photos | | |

Commentaires

Je cherche a connaitre les defaux de la marque

Écrit par : Sbenter | samedi, 03 novembre 2012

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.