mercedes,slk,250,blueefficiency,coupé,cabriolet,test,road,route,essai,prix,puissance,moteur,caractéristiques,2011,new,nouvelle,allemande,roadster

La même en mieux

Les discours du département marketing sont souvent emprunts de poncifs, de généralités et de raccourcis douteux. Comparer la face avant de la SLK à la plus performante des Mercedes fait partie de ces entourloupes visant à persuader le futur propriétaire qu’il achète un morceau de la super sportive étoilée du moment. La précédente génération justifiait ainsi son museau plutôt fade qui s’inspirait de l’invendable SLR. Cette fois, ce serait la superbe SLS qui aurait inspiré le dessin de cette SLK. Et pour une fois, nous voulons bien croire ce que ces beaux parleurs nous vendent.

mercedes,slk,250,blueefficiency,coupé,cabriolet,test,road,route,essai,prix,puissance,moteur,caractéristiques,2011,new,nouvelle,allemande,roadster

Elle a un joli regard viril cette SLK. Ses lignes tendues, filées, la disparition de ses rondeurs trop fades, tout tend à la rendre plus mature, plus masculine. Pourtant la ligne générale est inchangée mais elle s’offre une prestance que l’ancienne n’avait pas. Nous on l’aime en tous cas! Et l’arrière est assez réussi lui aussi avec de jolies courbes qui rendent son fessier plutôt agréable à l’œil. Enfin la SLK, c’est avant tout une ambiance. On y descend pour s’installer à bord et nous voilà plongés dans un univers bien à elle.

mercedes,slk,250,blueefficiency,coupé,cabriolet,test,road,route,essai,prix,puissance,moteur,caractéristiques,2011,new,nouvelle,allemande,roadster

Un alu des plus réussis

On est bien assis dans cette SLK! Ce ne sont pas des sièges baquets mais le maintien est plutôt bon tandis que le confort est digne de la réputation de la marque. La position de conduite est parfaite. Certains trouveront certainement le dessin général de l’habitacle un peu trop voyant mais nous apprécions cette différenciation du reste de la gamme. Et puis il y a ces éléments en alu brossé qui ressemblent vraiment à de l’aluminium. C’est assez unique par rapport à une concurrence qui ne parvient pas à masquer le plastique que cela cache trop souvent. Malheureusement, cet aspect très réussi ne parvient pas à gommer la qualité de certains plastiques qui sont vraiment trop léger pour le prix demandé. Certes, les constructeurs rognent sur tout pour baisser les coûts de production mais certaines choses sont inadmissibles chez les marques les plus huppées. Et tant que nous sommes dans les choses qui dérangent, comment ne pas revenir sur ce levier du régulateur/limiteur de vitesse que l’on ne cesse de prendre pour le levier des clignoteurs placé plus bas. Une habitude certainement prise par les aficionados de la marque mais qui reste perturbante quand vous goûtez à l’étoile sporadiquement.

mercedes,slk,250,blueefficiency,coupé,cabriolet,test,road,route,essai,prix,puissance,moteur,caractéristiques,2011,new,nouvelle,allemande,roadster

Un moteur qui a du coeur!

Le modèle que nous avons essayé est équipé du petit 1.8 turbocompressé auquel nous avons déjà goûté dans le Coupé C précédemment essayé. Il développe toujours 204 ch et 310 Nm dès 1800 t/min. Nous n’avons pas compté tous les chevaux mais nous pouvons vous garantir qu’ils sont bien là. Le moteur est volontaire, il répond présent à tous les régimes et franchement, il offre un rendement digne d’un V6. Et puis si l’on vous dit que nous profitons pleinement de sa légèreté sur le train avant par rapport aux plus gros moteurs mais aussi de sa faible gloutonnerie grâce à son injection directe de dernière génération (et au Stop & Start proposé d’office pour toute la gamme), il vous est maintenant difficile de justifier l’achat d’une plus grosse cylindrée. Ultime précision, les ingénieurs ont installé une soupape qui a pour effet de moduler le son de l'échappement de manière très suggestive. Franchement, on s’y croirait!

mercedes,slk,250,blueefficiency,coupé,cabriolet,test,road,route,essai,prix,puissance,moteur,caractéristiques,2011,new,nouvelle,allemande,roadster

Confort à bord

Elle peut paraître frivole à certains cette SLK simple biplace à toit escamotable. Pourtant, ce modèle jouit de tout le savoir-faire de la marque en matière de confort et de toucher de route. Sans en faire trop, son comportement se montre sain en toutes circonstances mais c’est une Mercedes. Ne rêvez pas de la mettre en travers à la moindre averse. Les béquilles électroniques qui surveillent son comportement sont toujours présentes et elle n’a plus de propulsion que le nom. Mais bon, ce roadster ne s’est jamais voulu sportif et la conduite dynamique n’est pas sa tasse de thé. La balade cheveux au vent demeure sa spécialité et cela tombe bien parce qu’elle fait tout pour vous la rendre agréable. A l’image du système de chauffage de nuque inadapté à certaines morphologie ou encore du toit en verre dont l’intensité peut varier. Nous ne pouvons malheureusement pas vous en parler davantage car nous n’en disposions pas sur notre véhicule d’essai. Reste un coffre suffisant pour un long week-end en amoureux qui ne pourra malheureusement pas se prolonger faute de bagages suffisants pour tenir une semaine!

mercedes,slk,250,blueefficiency,coupé,cabriolet,test,road,route,essai,prix,puissance,moteur,caractéristiques,2011,new,nouvelle,allemande,roadster

Prix injustifiable

Affichée à 43.076€ en prix de base, la SLK 250 n’est pas donnée. D’autant que la liste des options est à la mesure de la réputation de la marque. Longue et particulièrement tentante, elle fera vite grimper la note vers des sommets injustifiables (58.096 € pour le modèle illustré avec le pack sport AMG…) pour une voiture qui, nous le répétons, offre une qualité de finition trop légère. A l’image des ouïes de ventilation très légères ou de certains plastiques malgré leur aspect alu. Mais puisque cela ne décourage pas les clients, Mercedes aurait bien tort de se gêner. D’autant que toutes les marques allemandes Premium pratiquent la même politique. Notons quand même que la BMW Z4, principale concurrente de la SLK depuis qu’elle adopte elle aussi le toit en dur, s’affiche à seulement 36.850€ avec sous le capot un 6 cylindres en ligne de 204 ch. A méditer!

mercedes,slk,250,blueefficiency,coupé,cabriolet,test,road,route,essai,prix,puissance,moteur,caractéristiques,2011,new,nouvelle,allemande,roadster

mercedes,slk,250,blueefficiency,coupé,cabriolet,test,road,route,essai,prix,puissance,moteur,caractéristiques,2011,new,nouvelle,allemande,roadster

mercedes,slk,250,blueefficiency,coupé,cabriolet,test,road,route,essai,prix,puissance,moteur,caractéristiques,2011,new,nouvelle,allemande,roadster

mercedes,slk,250,blueefficiency,coupé,cabriolet,test,road,route,essai,prix,puissance,moteur,caractéristiques,2011,new,nouvelle,allemande,roadster

mercedes,slk,250,blueefficiency,coupé,cabriolet,test,road,route,essai,prix,puissance,moteur,caractéristiques,2011,new,nouvelle,allemande,roadster

mercedes,slk,250,blueefficiency,coupé,cabriolet,test,road,route,essai,prix,puissance,moteur,caractéristiques,2011,new,nouvelle,allemande,roadster

11:43 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mercedes, slk, 250, blueefficiency, coupé, cabriolet, test, road, route, essai, prix, puissance, moteur, caractéristiques, 2011, new, nouvelle, allemande, roadster | | |

Les commentaires sont fermés.