mercedes,c250,c coupé,coupé,essance,cgi,test,essai,road test,photos,pictures,prix

Un bien bel outil de déplacement

L’arrivée d’un nouveau coupé dans la gamme Mercedes est toujours un évènement. Mais remettons d’entrée l’église au milieu du village. Si la disparition récente du petit CLC peut prêter à confusion et si les éléments techniques empruntés à la Classe E ne facilitent pas la compréhension, c’est bien dans la lignée du… CLK que ce nouvel arrivant souhaite s’inscrire. Un coupé disparu lors de l’arrivée de la dernière Classe E… coupé! Vous suivez toujours? En attendant, c’est une voiture plutôt agréable que nous avons découverte durant une semaine.

mercedes,c250,c coupé,coupé,essance,cgi,test,essai,road test,photos,pictures,prix

Il est assez réussi ce coupé C 250 et c’est une bonne nouvelle pour la marque à l’étoile parce qu’il va devoir affronter l’Audi A5 et la BMW Série 3! Le pare-choc avant intègre des éclairages diurnes, les optiques se veulent plutôt agressives tandis que tous les feux adoptent des LED. Et ce coupé n’hésite pas à accentuer son aspect sportif avec une sortie d'échappement chromée, un pare-choc arrière souligné d’un diffuseur, l'arrête du coffre biseauté, un châssis surbaissé, l'encadrement chromé des vitres et une ligne de toit fuyante sans oublier les superbes jantes AMG. Et le blanc nacré de notre véhicule d’essai lui va à ravir!

mercedes,c250,c coupé,coupé,essance,cgi,test,essai,road test,photos,pictures,prix

Intérieur aux petits oignons

Comme toute Mercedes qui se respecte, le coupé C offre un habitacle entièrement dédié au bonheur de ses occupants. Toutes les places se veulent accueillantes et même si l’espace aux places arrière est limité, carrosserie de coupé oblige, il est possible d’y passer quelques kilomètres sans souffrir de claustrophobie. Les grandes portières donnent accès à une sellerie cuir deux tons. Le tableau de bord est dans la veine de ce que l’on trouve actuellement chez Mercedes puisque la console centrale et la planche de bord sont très nettement inspirées par la E. Au centre du tableau de bord, on trouve l'affichage en couleurs qui permet de naviguer dans la multitude de menus de l'ordinateur de bord pour gérer la navigation, la conduite ou encore la hifi. Le petit volant à trois branches est assez agréable à manipuler. Les palettes au volant se montrent également facilement utilisables.

mercedes,c250,c coupé,coupé,essance,cgi,test,essai,road test,photos,pictures,prix

Confortablement sportif

Sans surprise, et malgré ses lignes sportives, le coupé C fait nettement la part belle au confort. Sa suspension est un modèle de progressivité y compris avec les pneumatiques taille basse de notre modèle d’essai. En option, l'amortissement adaptatif vaut aussi le détour, parce qu'il permet de surcroît de rouler «à la carte». En mettant tous les boutons sur Sport, ne vous attendez pas à un déferlement de sensations de la part du 4 cylindres de 204 ch. Certes, l’auto pousse fort et vos vitesses de passage en virage sont époustouflantes et ce, dans une sérénité non-feinte, mais la boîte auto n’aide pas à placer la belle dans de larges travers et ce ne sont pas les routes fréquentées de nos vertes provinces qui nous permettront de tester les limites de cette belle machine. Dommage. L’ESP non-désactivable et la lenteur de la boîte 7G-tronic calmeront définitivement nos ardeurs.

mercedes,c250,c coupé,coupé,essance,cgi,test,essai,road test,photos,pictures,prix

Coûteux équipement

Malgré la réduction du porte-à-faux arrière, le coupé C offre le même volume de chargement que le coupé E (450 l). Les départs en week-end sont donc tout à fait recommandés, d'autant que le dossier de banquette rabattable permet de charger davantage encore. Grâce à la position Economy de la boîte automatique et au petit bouton ECO du tableau de bord, qui enclenche le système Start & Stop, la consommation se limite aux 10 l/100. Et tant que nous sommes à parler de choses peu agréables, nous soulignerons une nouvelle fois la politique excessive du constructeur allemand en matière de tarifs. Affichée 42.229 € en prix de base, la voiture que nous avons essayée s’offrait une liste d’équipements et d’options faisant grimper la note à 60.841 €. Certes Audi et BMW ne sont pas à la traîne en la matière mais que cela ne nous empêche pas, une nouvelle fois, de dénoncer ce dogme. Soulignons aussi la différence de 5.500 € entre le Coupé E et le C à motorisation égale. Le prix d’une certaine prestance qu’il sera difficile de justifier aux yeux des candidats-acheteurs!

mercedes,c250,c coupé,coupé,essance,cgi,test,essai,road test,photos,pictures,prix

Retrouvez cet essai dans le dernier numéro d'AUTOnews (n°237 de septembre 2011) en vente dans toutes les bonnes librairies!

mercedes,c250,c coupé,coupé,essance,cgi,test,essai,road test,photos,pictures,prix

mercedes,c250,c coupé,coupé,essance,cgi,test,essai,road test,photos,pictures,prix

09:14 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Essai, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mercedes, c250, c coupé, coupé, essence, cgi, test, essai, road test, photos, pictures, prix | | |

Les commentaires sont fermés.