Loix.jpg

Alors que Bernd Casier était le favori logique de cette édition particulièrement glissante du rallye du Condroz, c'est Freddy Loix qui est finalement sorti vainqueur à la roulette du casino hutois. Samedi, le pilote limbourgeois réussissait à maintenir le pilote de la Ford Focus WRC05, alors leader, sous pression. Auteur de 7 meilleurs temps sur 8, le Flandrien rentrait à Huy avec un avantage de 27'' sur la Skoda Fabia Super 2000. Auteur d'une petite touchette lui coûtant 50 secondes de pénalités routières et victime d'une crevaison en toute fin de journée, Thierry Neuville (Peugeot 207 Super 2000) avait chuté de la 2e à la 5e place. Le pilote Peugeot pointait alors derrière les WRC de David Bonjean (Subaru) et Melissa Debackere (Subaru).

Neuville.jpg

Dimanche, la toute première spéciale du jour modifiait profondément la hiérarchie. Sortie de route pour Casier, absence au départ pour Bonjean (carter fêlé) et roulement de roue cassé pour Debackere: les trois WRC encore en lice pour le top 5 étaient contraintes d'en rester là. Dès lors, Freddy Loix n'avait plus qu'à gérer une avance colossale sur Thierry Neuville. Ce dernier se mettait en évidence en signant la majeure partie des meilleurs chronos du jour. De quoi lui valoir quelques regrets par rapport au temps perdu lors de la première étape...

Lhonnay.jpg

  
Le retrait massif des WRC a permis à des concurrents a priori moins bien armés de se mettre en évidence. Sur ses terres, Stéphane Lhonnay (Mitsubishi Lancer Evo9) cumule les motifs de satisfaction: victoire et titre en groupe N assorti d'une... 3e place au scratch ! Un résultat inespéré. Un temps remonté par Bertrand Grooten (Subaru Impreza WRC S8) – lequel avait reçu 1'40'' de pénalités (changement de boîte de vitesses samedi soir) – Lhonnay s'adjugeait finalement le podium suite à un tête-à-queue de son adversaire.

Grroten.jpg

Cherain.jpg

Autre performance de choix, la 5e place de Cédric Cherain (Renault Clio R3), excellent vainqueur de la catégorie deux roues motrices, démontre qu'il n'est nul besoin de louer une grosse WRC ou une Super 2000 pour briller quand on a du talent. Menacé par Didier Vanwijnsberghe (Skoda Fabia Super 2000) en fin d'épreuve, Cherain a réussi à conserver sa 5e place.

Van Wijnsberghe.jpg

Duez.jpg

Van Woensel.jpg

Derrière ce top 6, notons la belle prestation de Marc Duez (Porsche 911 GT3 RS) qui remporte pour 27'' son duel en GT face à Chris Van Woensel (Nissan 370Z). Notons encore l'excellente dixième place de Renaud Verreydt sur sa BMW M3!

Verreydt.jpg 

Weijs Jr.JPG

Du côté des coupes de promotion, il a fallu attendre les ultimes spéciales pour connaître les vainqueurs. Ghislain De Mevius (Ford Fiesta R2) et Xavier Baugnet (Citroën C2 R2 MAX), les leaders, semblaient avoir la course bien en mains. Las, ils sortaient tous les deux de la route laissant la victoire finale à Cédric De Cecco (Fiesta) et Hans Weijs Jr (Citroën) qui pouvaient, dans la foulée, fêter leur titre de la plus belle manière qui soit. (photos Citroën C2: Jacques LETIHON)

Matton.JPG

De Cecco.jpg

 

10:47 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : rallye, condroz, 2010, loix, freddy, victoire, sport, automobile, limbourg, huy, mosan, neuville, lhonnay, duez, grooten, cherain, fiesta, trophy, citroën, skoda | | |

Les commentaires sont fermés.