VW Passat.jpg

A Paris, Volkswagen a présenté sa collection hiver 2010-2011 avec, entre autres nouveautés, la 7e génération de la Passat qui opte pour l'air de famille actuel des modèles de la marque, sans vraiment révolutionner son segment. La grande innovation de cette génération est l'Easy Open. Avec cet équipement, en combinaison avec le système clé en poche Keyless, le coffre peut s'ouvrir d'un mouvement de pied sous le bouclier arrière facilitant ainsi le chargement. Mais la nouvelle Passat peut également s'équiper d'un freinage d'urgence automatique en ville, d'un détecteur de fatigue ou encore les phares actifs Dynamic Light Assist du Touareg sans oublier le différentiel autobloquant électronique XDS de la Golf GTI.

VW Passat 2.jpg

Sous le capot, VW proposera des motorisations à injection directe. Les quatre moteurs essence offrent une palette de 122 ch à 300 ch. En Diesel, l'offre débute avec le 1.6 TDI BlueMotion de 105 ch et les trois autres moulins disponibles sont les 2.0 TDI et 2.0 BlueTDI de 140 ch et le 2.0 TDI de 170 ch. Tous les TDI ont droit au start&stop et à la récupération de l'énergie au freinage. La boîte robotisée à double embrayage DSG est bien sûr au programme.

VW Jetta.jpg

Autre nouveauté parisienne, la nouvelle Jetta gagne 9 cm en longueur passant à 4,64 m et voit son empattement allongé de 7 cm. Cette berline familiale ne se présente plus comme une Golf à coffre car plus aucun élément n'est partagé avec celle-ci. Par contre, esthétiquement, elle affiche bel et bien la nouvelle signature VW définie par Walter de'Silva. Son habitacle a été entièrement redessiné. Il profite de nouvelles mensurations pour offrir plus d'espace aux jambes des passagers.

VW Jetta 2.jpg

Au rayon des moteurs, on en découvrira six avec les 1.2 TSI de 105 ch, les 1.4 TSI de 122 et 160 ch et le 2.0 TSI de 200 ch en essence. En Diesel TDI, la Jetta sera proposée avec le 1.6 TDI de 105 ch ou 2.0 TDI de 140 ch. Hormis le 1.2 TSI, tous les moteurs peuvent être associés aux boîtes robotisées à double embrayage DSG à six ou sept rapports selon la motorisation.

VW Eos.jpg

Absente de Paris, l'Eos adopte à son tour le style familial mais elle reçoit au passage des feux de jours LED. À l'arrière, la base du pare-chocs adopte un diffuseur. Derrière la nouvelle calandre, la palette de motorisations ira de 122 ch à 210 ch mais c'est au Salon de Los Angeles à la mi-novembre que nous en saurons plus. On peut déjà vous dire que le 2.0 TDI de 140 ch se montre moins gourmand avec une baisse de la consommation moyenne mixte de 0,7 l, soit 4,8 l aux 100 km. La commercialisation de cette nouveauté est annoncée pour la mi-janvier 2011. 

VW Eos 1.jpg

 

 

10:51 Écrit par Benoît Lays dans Actualité, Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : volkswagen, passat, jetta, eos, 2011, salon, paris, nouvelles, tdi, tfsi, 300 ch, bluemotion, vag | | |

Les commentaires sont fermés.