Porsche 1

La première berline de Stuttgart est une réussite

Encouragée par le joli succès du gros Cayenne, Porsche a choisi de poursuivre la diversification de sa gamme en proposant désormais une berline à quatre portes et moteur avant. Le style extérieur ne va pas traumatiser les amateurs de la marque de Stuttgart même si la longueur de la bête doit être digérée. A l'intérieur, le choc est réel. La faute au tunnel de transmission véritablement imposant. Et sur la route, cela donne quoi?

N'y allons pas par quatre chemins, cette Panamera nous a plutôt interpellés. Nous avons d'abord dû appréhender sa longueur. Pourtant, la Porsche est 10 cm plus courte qu'une BMW Série 7 mais l'empattement fausse notre perception des proportions.

Porsche 2

Poids lourd

Avec 1860 kilos sur la balance, la Panamera 4S n'est pas vraiment un poids-plume. Certes, on ne peut pas tout avoir et une berline ne peut pas revendiquer les prestations d'un coupé. L'équipement pléthorique de la Porsche doit bien se payer quelque part. Car dans l'habitacle, le terme de limousine n'est pas usurpé. Tout est là, le superflu comme le nécessaire. La marque de Stuttgart soigne aussi bien le conducteur que les passagers. Nous dirions même que dans ce cas, le chauffeur n'est peut-être pas le mieux installé. La faute à l'importance du tunnel central réduit fortement l'espace vital. Sans parler du sentiment de solitude qui vous envahit lorsque vous découvrez, en vous installant à bord, les très nombreux boutons et commodos qui entourent le conducteur. Heureusement, la position de conduite est parfaite grâce à de nombreux réglages.

Porsche 3
 

Habitacle royal

A l'image des réglages séparés des supports latéraux pour l'assise et le dossier. Et le réglage en hauteur semble illimité dans les deux sens. De quoi vous sentir parfaitement chez vous une fois assimilés les nombreuses commandes d'un équipement de bord pléthorique. Derrière, les passagers ont droit à un confort cinq étoiles. Et comme l'accès aux places arrière est facilité par un montant central qui semble poussé vers l'avant, les candidats aux places arrière devraient se bousculer. Petit bémol, le hayon arrière ne s'ouvre pas automatiquement et le cran d'arrêt qui le stoppe à mi-course a le don d'agacer. L'espace y est plutôt restreint. Heureusement, Porsche a prévu des dossiers de banquette rabattables. Si la finition ne souffre pas la critique, on regrette que les espaces de rangement soient si rares.

Porsche 4
 

Chevaux de trait

La 4S que nous avions à l'essai emprunte le 4.8 V8 de 400 chevaux développé pour le Cayenne et accompagné d'une toute nouvelle boîte robotisée à 7 rapports (de série) associée à un Stop&Start.  Ce V8 est un régal. Performant et démonstratif d'un point de vue acoustique (grâce l'échappement Sport qui s'éclaire la voix lorsque vous poussez sur le bouton magique), il sait aussi se montrer très discret et procure des reprises linéaires. De série sur la 4S, la boîte PDK s'avère redoutablement efficace et rapide, même si, au pas, elle manque encore un peu de fluidité. Et puis il y a ces boutons poussoirs, appelés à disparaître, qui se montrent totalement inadaptés à toute conduite dynamique. A priori plutôt légère et peu informative, la direction se montre nettement plus précise sur les niveaux supérieurs de l'amortissement piloté (Sport ou Sport Plus). Bien sûr, il faut oublier les impressions de conduite vécues avec la 911 bien plus légère et précise mais le comportement de cette lourde berline demeure agréable.

Porsche 5
 

Agréable au quotidien

En fait, cette Panamera se montre réellement agréable en usage quotidien. Le confort est inédit pour une Porsche et le diamètre de braquage est particulièrement réduit. Comme pour contrebalancer la longueur de l'empattement, Porsche a voulu que sa berline tourne court. Comme le veut une longue tradition, le freinage est difficile à prendre en défaut, surtout avec les disques en carbone-céramique, indestructibles. S'il ne fait aucun doute que la sécurité a été soignée, on se demande pourquoi Porsche n'a pas prévu certains équipements en vogue tels que le détecteur d'angle mort ou l'alerte au franchissement de ligne. Le genre d'équipements qui facilitent la vie... au quotidien.

Porsche 6
 

Consommations astronomiques

V8 à haut rendement, boîte robotisée et Stop&Start: la Panamera réunit tous les ingrédients du politiquement correct. Pourtant, les chiffres de consommation obtenus durant notre trop bref essai se veulent gargantuesques puisqu'ils n'hésitent pas à passer le seuil des 20 l/100 km. Pas vraiment démocratique (105.210 €), elle se calque sur les tarifs de ses semblables. Les options sont nombreuses et plutôt chères et la liste des équipements recèle quelques lacunes, par exemple la fermeture assistée des portières ou divers équipements de sécurité (vision nocturne, détecteurs...).

10897_p09_0830
 

Des candidats?

Les papas Porschistes qui n'ont jamais voulu se laisser séduire par le Cayenne devraient avoir moins de remords à l'heure de signer un bon de commande pour la Panamera. Si le pilote qui sommeille en lui aura du mal à composer avec une certaine inertie à l'inscription en courbe, le père de famille se félicitera des quatre places parfaitement accessibles, la maman louera le confort et les enfants se sentiront comme des princes aux places arrière habitables et accueillantes. Et tant pis pour ses formes discutables et son volume de coffre insuffisant...

16:55 Écrit par Benoît Lays dans Essai | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : 400 ch, berline, porsche, panamera, 4s, v8, 4 portes | | |

hirvonen66

Venu avant tout pour assurer la promotion de la Ford Fiesta S2000, le dernier modèle commercialisé par M-Sport, la firme de son patron, Malcom Wilson, le Finlandais Mikko Hirvonen n'a pas fait dans le détail en occupant la tête du Rallye de Monte-Carlo dès les premiers mètres. Et si le vice-champion WRC n'a signé que trois meilleurs temps, il n'en a pas moins résisté à la pression de ses adversaires pour s'imposer dans la classique hivernale une nouvelle fois particulièrement délicate à négocier.

ogier35

Dernier adversaire tombé, Sébastien Ogier, vainqueur en 2009, n'a pu compter jusqu'au bout sur la mécanique de sa Peugeot 207 S2000 dont la courroie d'alternateur a laché avant les deux dernières spéciales. Avant cela, Sébastien avait signé quelques jolis chronos pour remonter au deuxième rang à 46" de la Fiesta quand même.

hanninen76

Du coup, suite au retrait du Français, c'est un autre Finlandais, Juho Hänninen qui s'offre la deuxième marche du podium. Régulier durant l’épreuve, il a surtout joué la carte du championnat puisqu'il est sûr de disputer l'IRC dans son intégralité. Il termine devant le Français Nicolas Vouilloz, qui ne nous a guère convaincus en perdant énormément de temps dans la seule spéciale du vendredi matin. 

vouilloz40

Le pilote de la Skoda Fabia financée par l'importateur hexagonal a su profiter des abandons de ses rivaux. Autre Français décevant, Stéphane Sarrazin termine quatrième et premier pilote Peugeot.

sarrazin12

Victime d'une sortie de route le premier jour, l'ex-pilote Subaru en WRC s'intercale entre des Skoda puisqu'il devance les montures de Kopecky et Wilks.

kopecky96

wilks29(1)

Seul pilote engagé par l'équipe Kronos, l'Anglais Kris Meeke est sorti de la route jeudi en évaluant mal un freinage sur le verglas.

meeke33

Côté Belge, nous pointerons encore la superbe victoire de Kris Princen dans la catégorie des tractions. Il remporte ainsi la première épreuve de l'European Trophy 2010 devant les Français Campana et Baral. Un véritable exploit de la part du Trudonnaire!

princens12

Enfin un petit mot sur Toni Gardemeister qui s'alignait courageusement sur l'Abarth Grande Punto S2000 du team Astra. Le Finlandais a dû arrêter  alors qu'il occupait la dixième place du classement général au terme de l'ES10. Il avait tapé un mur de neige jeudi lors de l’avant-dernière étape. Malgré l’intervention de l’équipe, les dommages causés au moteur de l’Abarth étaient irréparables.

gardemeister55
 

21:57 Écrit par Benoît Lays dans Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : skoda, fabia, peugeot, 207, princen, clio, fiesta, monte-carlo, irc, hirvonen, ford, s2000, hanninen, vouilloz | | |

Auris 2010_Front

Le facelift de l’Auris fera son apparition dans les concessions au cours du printemps de cette année et vivra ses débuts européens lors du prochain salon de Genève. Outre son excellente réputation actuelle en matière d’espace, de confort, de praticité et de fiabilité, l’Auris 2010 offrira aussi de fortes améliorations de design extérieur, de qualité intérieure et d’ergonomie soit les points sur lesquels ce modèle ne nous a jamais convaincu. Le tout sera combiné à une large palette de motorisations économes ainsi qu’un comportement de conduite plus raffiné.

Auris 2010_Rear

Pour l’Auris 2010, le consommateur aura le choix entre trois motorisations essence et trois moteurs diesel, tous équipés de série avec la technologie Toyota Optimal Drive qui vise à limiter la consommation de carburant ainsi que les émissions nocives. De plus, l’offre sera complétée de l’Auris Hybrid Synergy Drive donnant à l’Auris 2010 la gamme de motorisations la plus homogène du segment C.

10:58 Écrit par Benoît Lays dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : printemps, auris, toyota, 2010, salon, geneve, lifting, ameliorations, nouvelle, rafraichie | | |

Honda GT

Le constructeur nippon vient de présenter officiellement sa nouvelle arme pour le championnat GT500 japonais. Cette compétition qui vous permet de vous amuser, via le jeu GT5 Prologue, avec des propulsions de 500 chevaux au look hallucinant.

Honda GT arriere

Pour remplacer sa plus que vieillissante NSX, qui a pris sa retraite sportive l’année dernière, alors qu'elle n'était plus produite en série depuis 2006, Honda a construit la HSV-010 GT. Contrairement aux Nissan GT-R et autres Lexus SC donc, la HSV-010 GT (HSV pour Honda Sports Velocity d’ailleurs) est basée sur une voiture qui n’existera probablement jamais. Ce que d'aucun regretteront.

Honda GT action

Cette bête de course est équipée d’un 3.4 V8 en position centrale avant, développant autour de 500 chevaux pour un couple d’environ 392 Nm. La puissance passe aux roues arrière via une boîte séquentielle, d’ailleurs seule pièce commune aux trois marques du GT500.
Honda annonce un poids d’environ 1100 kg pour la HSV-010 GT. Au total, ce sont 5 voitures qui seront engagées par l'usine au départ de la première manche du championnat GT500 à Suzuka le 21 mars. Nous n'osons imaginer l'engin bardé de ses couleurs de guerre...

Honda GT face

14:45 Écrit par Benoît Lays dans Circuit | Lien permanent | Commentaires (1) | Tags : propulsion, 1100 kilos, honda, hsv-010, gt500, circuit, japonais, 500 ch | | |

3_4_av_d_4x4_fuite_image_photo_leader

Les lignes du concept Crossover, présenté au Mondial parisien en 2008, ont été préservées mais dans le détail, beaucoup de choses ont tout de même changé. A l'image des phares moins ovalisés, des feux arrière moins étirés, de la calandre revue, de l'apparition d'encadrements de vitres et de la disparition du toit en toile... le modèle de série apparait plus conventionnel. Il troque également la porte de coffre battante, façon Toyota RAV4, contre un hayon, et renonce à la portière arrière droite coulissante. Quant à l'habitacle, il est quasiment identique à celui de l'étude Beachcomber, dévoilée au dernier Salon de Detroit.

3_4_ar_g_4x4_fuite_image_photo_leader

Déjà pas avare en images, le 4x4 anglais reste cependant discret sur son appellation définitive et ses caractéristiques. Mais quelques informations ont déjà filtré. Long de 4,07 m, ce baroudeur est bien loin de la Mini originelle. En revanche, dans la catégorie des SUV compacts, il fait figure de petit gabarit: il se rapproche davantage d'une Kia Soul ou d'une Toyota Urban Cruiser que des BMW X1, Nissan Qashqai et Volkswagen Tiguan. Disponible en 4x2 et 4x4, il sera assemblé sur les chaînes de l'actuel X3, en Autriche, chez Magna Steyr. Nous serons à Genève pour le découvrir.

tdb_4x4_fuite_d_image_photo_leader

11:48 Écrit par Benoît Lays dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mini, 4x4, suv, compact, nouveau, salon, geneve, photos, countryman | | |

Honda CR-Z

Les nostalgiques de l'inimitable coupé CRX ne vont peut-être pas crier victoire trop vite en découvrant le nouveau coupé exposé par Honda au salon de Detroit. En effet, le constructeur japonais nous présente son dernier bébé en lui apposant les qualificatifs de sportif et hybride. Deux mots qui nous semblent, actuellement, incompatibles. Et pourtant...   Pour Honda, l'alliance des deux est possible. Le constructeur nippon explique : "Ce nouveau coupé exaltant doit changer la perception actuelle des hybrides, avec son châssis conçu pour le plaisir de conduite et son moteur réactif assisté par le système hybride Honda IMA (Integrated Motor Assist : Assistance Intégrée au Moteur)".

Honda CR-Z2

En attendant d'y goûter, la puissance annoncée de 125 ch nous semble bien juste. Pour le moment, aucune valeur n'a été communiquée concernant ses performances. En revanche, Honda communique allègrement sur la consommation moyenne de 5 l/100 km et les émissions de CO² limitées à 117 g/km.

Honda CR-Z3

Sur le chapitre mécanique, enfin, Honda précise : "La transmission manuelle est couplée à un moteur 4 cylindres 1,5 litre inédit en Europe. La nature "avide de hauts régimes" de ce moteur de cylindrée moyenne est encouragée par les 78 Nm de couple additionnel fourni par le moteur électrique de 14 chevaux, qui est installé entre le moteur et la transmission. Le moteur 1,5 litre, combiné à la puissance et au couple du système hybride parallèle Honda IMA, atteint une puissance totale de 124 chevaux et 174 Nm de couple. Le moteur électrique procure au CR-Z une inhabituelle courbe de couple plate, avec un couple maximal atteint dès 1 500 tr/min, singulièrement bas pour un moteur atmosphérique. Associé à une transmission manuelle à 6 vitesses, le moteur assisté par le système IMA fournit une excellente flexibilité, un très bon niveau d'émissions et une note sportive à l'échappement". La version européenne du Honda CR-Z fera ses débuts au Salon de Genève  du 4 au 14 mars 2010.

17:57 Écrit par Benoît Lays dans Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : mars, salon, honda, coupe, cr-z, hybride, 1 5, 124 ch, geneve, 2010 | | |

Toyota 1

Avec son mode tout-électrique réservé aux basses vitesses et aux courtes distances, la Toyota Prius s'apprécie avant tout en ville. Mais sa taille n'en fait pas la reine des créneaux. C'est la raison pour laquelle le constructeur japonais prépare une hybride plus compacte, annoncée par le concept FT-CH au Salon de Detroit. Plus courte de 56 cm que sa soeur, cette étude de berline cinq-portes mesure 3,89 m. Un gabarit qui la rapproche davantage d'une Yaris que d'une Auris. En revanche, pour l'heure, Toyota n'indique pas les caractéristiques de sa mécanique hybride.

Toyota 2

Dessinée à Nice, dans le centre de style européen de la marque, cette japonaise adopte aussi un look plus sportif que celui de la Prius. Son hayon abrupt n'est d'ailleurs pas sans évoquer une autre hybride, la Honda CR-Z, d'autant que les poignées de portes dissimulées dans les montants lui donnent de faux airs de coupé.

Toyota 3

Cette Prius compacte, dont la date de commercialisation n'a pas été communiquée, s'annonce donc plus dynamique que sa soeur. En revanche, l'habitacle de cette étude, exagérément futuriste, devrait rester sans lendemain.

Toyota 4

20:37 Écrit par Benoît Lays dans Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : toyota, ft-ch, salon, hybride, compacte, future, projet, detroit, 2010 | | |

3_4_av_studio_d_image_photo_leader

Sacrés constructeurs allemands! A l'heure où les véhicules hybrides ou électriques, tous plus laids les uns les autres, annoncent notre quotidien des années à venir, ils parviennent à nous faire voir l'avenir en rose. Ainsi, après la superbe étude de style signée BMW vue au dernier Salon de Francfort, voilà qu'Audi nous offre un deuxième exercice de style après son R8 hybride rebadgé e-Tron et exposé à l'occasion de la même manifestation.

59472-g-aud-

Cette fois, l'e-Tron 2 est totalement inédite puisqu'elle est chargée d'illustrer ce que pourrait être la petite soeur de la R8, appelée en interne R4. Son arrivée n'est pas prévue avant 2012. Ce nouveau prototype de 3,93 m de long est plus court de 33 cm par rapport à une R8. Ses proportions se rapprochent du gabarit du concept Volkswagen Bluesport, déjà vu à Detroit en 2009. Une coïncidence qui n'a rien de fortuite, puisque ce roadster prêtera sa base à la R4 de série, ainsi qu'à d'éventuels dérivés Seat, Skoda, voire Porsche.

tdb_image_photo_leader

Ce concept e-Tron 2 se montre évidemment moins rationnel que le futur modèle de production puisqu'il s'offre une structure en aluminium ASF, comme l'A8, et adopte le carbone pour son toit, ses portes et d'autres éléments de carrosserie. De quoi contenir le poids à 1350 kg, malgré la batterie lithium-ion de 399 kg placée derrière les deux passagers. Quant à la motorisation, comme sur le précédent concept e-Tron, elle est électrique. Chacune des roues arrière est en effet animée par un moteur électrique, qui confère à l'ensemble une puissance de 204 ch et propulse ce coupé à 100 km/h en 5"9. Mais ce sont surtout les reprises qui impressionnent, avec un 60 à 120 km/h annoncé en 5"1.

3_4_ar_studio_d_image_photo_leader
 

Revers de la médaille, l'autonomie reste limitée: pas plus de 250 km. Au-delà, il faudra recharger, une opération qui prend 11 h sur une prise classique et 2 h sur une borne à fort ampérage. Côté style, par ses feux et ses jantes, cette e-Tron 2 évoque le concept dévoilé à Francfort. Mais son côté plus râblé lui apporte davantage d'agressivité. L'aérodynamisme est également soigné, les lames de la calandre pouvant s'occulter lorsque le besoin d'air frais est limité.

sieges_g_image_photo_leader

Finalement, le plus frappant, c'est le réalisme de ses lignes: la future Audi R4 en sera assurément très proche. L'habitacle, lui, est plus futuriste. Il joue la carte du luxe et de la sobriété, avec un nombre de boutons très réduit. Il reprend aussi le système de navigation de la dernière A8, capable, notamment, de commander les phares pour qu'ils pivotent à l'approche d'un virage. Cette e-Tron se distingue aussi par ses freins arrière à commande électrique et ses rétroviseurs remplacés par des caméras. Mais il n'y aura rien de tel sur la future R4, qui se montrera moins sophistiquée et retrouvera les charmes plus conventionnels d'un moteur thermique.

59472-a-aud-

18:07 Écrit par Benoît Lays dans Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : r4, prototype, hybride, salon, detroit, 2010, e-tron2, audi, futur, concept | | |

vwnewcoupeconc000

Volkswagen a dévoilé, au Salon de Detroit, un concept appelé New Compact Coupé que certains appellent déjà la Jetta Coupé. Long de 4,54m, ce coupé est effectivement aussi long que la berline dérivée de la Golf.

vwnewcoupeconc001
 

Hybride, il utilise un bloc essence TSI de 150 chevaux associé à un moteur électrique de 27 chevaux pour une consommation de 4,2 l/100km et des émissions de CO2 à 98 g/km. Ceci ne l’empêche pas d’être performante avec un 0-100 km/h en 8"6 et une vitesse maximale de 227 km/h, avec l’aide de la boîte DSG à 7 rapports.

vwnewcoupeconc009

Préfigurant le futur coupé de la marque, il reste très conservateur à côté d’un séduisant Scirocco. Sa ligne épouse une face avant de Polo et un arrière de Jetta, tandis que l'allure générale n'est pas sans rappeller les productions du grand frère Audi.

vwnewcoupeconc002

16:13 Écrit par Benoît Lays dans Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : coupe, volkswagen, detroit, 2010, salon, compact, concept, hybride | | |

Focus1

Les premières photos officielles de la nouvelle Focus ont été dévoilées. Le style "cinétique" est toujours d'application mais il est renforcé par la carrure du nouveau modèle et par des feux arrière pénétrant dans les montants. Mais chez Ford, les mauvaises idées ont la vie dure. A l'époque de la première Mondeo, la marque nous avait déjà annoncé cette politique de vouloir vendre la même voiture dans le monde entier. Ce fut un échec. Mais cela n'a pas découragé Ford qui annonce fièrement que cette nouvelle Focus sera vendue dans le monde entier.

Focus2


Pour réussir sa mission, la nouvelle venue dispose d'une nouvelle suspension arrière multibras et de faux-châssis avant et arrière retravaillés. La direction assistée électrique est toute nouvelle aussi. De plus, la Focus profite d'un système de contrôle en virage dynamique transférant la puissance entre les roues avant motrices en fonction du vecteur de couple. La nouvelle plateforme de la Focus, déjà utilisée par le nouveau C-Max, constituera la base de 10 modèles Ford.

Focus 3


Sous le capot, les moteurs seront à injection directe (DI) et turbocompressés. On trouvera des quatre cylindres Ford EcoBoost dont le 1.6 pour l'Europe. Notre continent profitera également d'un choix de moteur Diesel à rampe commune TDCi Duratorq. Les modèles dévoilés au Salon de Detroit disposent d'un tout nouveau 2.0 l à injection directe et double calage variable indépendant (Ti-VCT) destiné au marché nord-américain. Il est couplé à la nouvelle boîte auto à double embrayage et six rapports PowerShift.

Focus 4


L'habitacle a été complètement repensé. Le volant dispose de plusieurs commandes, dont celles utilisées par MyFord. C'est le nom donné par le constructeur à l'interface de commande multifonction. Sur les branches, deux boutons à cinq voies - tels ceux de certains téléphones portables - permettent de se déplacer dans les différents menus. Celui de gauche gère l'écran du tableau de bord et celui de droite, l'écran de la console. Ce mode de réglage complète les boutons classiques et sont là en complément, notamment pour affiner les réglages et personnalisations.

Focus 5


Parmi les équipements qui seront proposés, la Focus pourra recevoir le Bluetooth, l'accès sans clé et le bouton de démarrage « Ford Power », une caméra de recul et un système de stationnement en parallèle semi-automatique. La commercialisation est programmée pour la fin 2010, simultanément en Europe et en Amérique du Nord.

11:08 Écrit par Benoît Lays dans Actualité | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ford, focus, 2010, salon, detroit, mondiale, nouveaute, news, berline, diesel, essence | | |