hirvonen66

Venu avant tout pour assurer la promotion de la Ford Fiesta S2000, le dernier modèle commercialisé par M-Sport, la firme de son patron, Malcom Wilson, le Finlandais Mikko Hirvonen n'a pas fait dans le détail en occupant la tête du Rallye de Monte-Carlo dès les premiers mètres. Et si le vice-champion WRC n'a signé que trois meilleurs temps, il n'en a pas moins résisté à la pression de ses adversaires pour s'imposer dans la classique hivernale une nouvelle fois particulièrement délicate à négocier.

ogier35

Dernier adversaire tombé, Sébastien Ogier, vainqueur en 2009, n'a pu compter jusqu'au bout sur la mécanique de sa Peugeot 207 S2000 dont la courroie d'alternateur a laché avant les deux dernières spéciales. Avant cela, Sébastien avait signé quelques jolis chronos pour remonter au deuxième rang à 46" de la Fiesta quand même.

hanninen76

Du coup, suite au retrait du Français, c'est un autre Finlandais, Juho Hänninen qui s'offre la deuxième marche du podium. Régulier durant l’épreuve, il a surtout joué la carte du championnat puisqu'il est sûr de disputer l'IRC dans son intégralité. Il termine devant le Français Nicolas Vouilloz, qui ne nous a guère convaincus en perdant énormément de temps dans la seule spéciale du vendredi matin. 

vouilloz40

Le pilote de la Skoda Fabia financée par l'importateur hexagonal a su profiter des abandons de ses rivaux. Autre Français décevant, Stéphane Sarrazin termine quatrième et premier pilote Peugeot.

sarrazin12

Victime d'une sortie de route le premier jour, l'ex-pilote Subaru en WRC s'intercale entre des Skoda puisqu'il devance les montures de Kopecky et Wilks.

kopecky96

wilks29(1)

Seul pilote engagé par l'équipe Kronos, l'Anglais Kris Meeke est sorti de la route jeudi en évaluant mal un freinage sur le verglas.

meeke33

Côté Belge, nous pointerons encore la superbe victoire de Kris Princen dans la catégorie des tractions. Il remporte ainsi la première épreuve de l'European Trophy 2010 devant les Français Campana et Baral. Un véritable exploit de la part du Trudonnaire!

princens12

Enfin un petit mot sur Toni Gardemeister qui s'alignait courageusement sur l'Abarth Grande Punto S2000 du team Astra. Le Finlandais a dû arrêter  alors qu'il occupait la dixième place du classement général au terme de l'ES10. Il avait tapé un mur de neige jeudi lors de l’avant-dernière étape. Malgré l’intervention de l’équipe, les dommages causés au moteur de l’Abarth étaient irréparables.

gardemeister55
 

21:57 Écrit par Benoît Lays dans Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : skoda, fabia, peugeot, 207, princen, clio, fiesta, monte-carlo, irc, hirvonen, ford, s2000, hanninen, vouilloz | | |

Les commentaires sont fermés.