3_4_av_studio_d_image_photo_leader

Sacrés constructeurs allemands! A l'heure où les véhicules hybrides ou électriques, tous plus laids les uns les autres, annoncent notre quotidien des années à venir, ils parviennent à nous faire voir l'avenir en rose. Ainsi, après la superbe étude de style signée BMW vue au dernier Salon de Francfort, voilà qu'Audi nous offre un deuxième exercice de style après son R8 hybride rebadgé e-Tron et exposé à l'occasion de la même manifestation.

59472-g-aud-

Cette fois, l'e-Tron 2 est totalement inédite puisqu'elle est chargée d'illustrer ce que pourrait être la petite soeur de la R8, appelée en interne R4. Son arrivée n'est pas prévue avant 2012. Ce nouveau prototype de 3,93 m de long est plus court de 33 cm par rapport à une R8. Ses proportions se rapprochent du gabarit du concept Volkswagen Bluesport, déjà vu à Detroit en 2009. Une coïncidence qui n'a rien de fortuite, puisque ce roadster prêtera sa base à la R4 de série, ainsi qu'à d'éventuels dérivés Seat, Skoda, voire Porsche.

tdb_image_photo_leader

Ce concept e-Tron 2 se montre évidemment moins rationnel que le futur modèle de production puisqu'il s'offre une structure en aluminium ASF, comme l'A8, et adopte le carbone pour son toit, ses portes et d'autres éléments de carrosserie. De quoi contenir le poids à 1350 kg, malgré la batterie lithium-ion de 399 kg placée derrière les deux passagers. Quant à la motorisation, comme sur le précédent concept e-Tron, elle est électrique. Chacune des roues arrière est en effet animée par un moteur électrique, qui confère à l'ensemble une puissance de 204 ch et propulse ce coupé à 100 km/h en 5"9. Mais ce sont surtout les reprises qui impressionnent, avec un 60 à 120 km/h annoncé en 5"1.

3_4_ar_studio_d_image_photo_leader
 

Revers de la médaille, l'autonomie reste limitée: pas plus de 250 km. Au-delà, il faudra recharger, une opération qui prend 11 h sur une prise classique et 2 h sur une borne à fort ampérage. Côté style, par ses feux et ses jantes, cette e-Tron 2 évoque le concept dévoilé à Francfort. Mais son côté plus râblé lui apporte davantage d'agressivité. L'aérodynamisme est également soigné, les lames de la calandre pouvant s'occulter lorsque le besoin d'air frais est limité.

sieges_g_image_photo_leader

Finalement, le plus frappant, c'est le réalisme de ses lignes: la future Audi R4 en sera assurément très proche. L'habitacle, lui, est plus futuriste. Il joue la carte du luxe et de la sobriété, avec un nombre de boutons très réduit. Il reprend aussi le système de navigation de la dernière A8, capable, notamment, de commander les phares pour qu'ils pivotent à l'approche d'un virage. Cette e-Tron se distingue aussi par ses freins arrière à commande électrique et ses rétroviseurs remplacés par des caméras. Mais il n'y aura rien de tel sur la future R4, qui se montrera moins sophistiquée et retrouvera les charmes plus conventionnels d'un moteur thermique.

59472-a-aud-

18:07 Écrit par Benoît Lays dans Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : r4, prototype, hybride, salon, detroit, 2010, e-tron2, audi, futur, concept | | |

Les commentaires sont fermés.