Nissan Qashqai ouverture

Ils ne connaissent pas la crise

Sur un marché belge fatalement touché par la crise, il est une catégorie qui ne semble guère s’inquiéter de la baisse du pouvoir d’achat des consommateurs. Avec son Qashqai (5.712 exemplaires), Nissan truste, sur les neuf premiers mois de l’année, la première place de la catégorie loin devant la Volkswagen Tiguan (1.654) et la Ford Kuga (1.482). Nous vous proposons un tour des marques qui proposent des véhicules visiblement épargnés par la récession. Grâce à leur prix inférieur à 30.000 €?

BMW X1 0
 

Ce sont les chiffres de ventes du marché belge sur les neuf premiers mois de l’année qui justifient l’ordre dans lequel nous vous proposons ce récapitulatif de l’offre. Un panel qui intégrera bientôt le BMW X1, dont les premiers exemplaires viennent d’entrer dans les concessions et la Skoda Yeti dont nous vous parlions dans le dernier numéro.

Nissan Qashqai 1
 

1.              Nissan Qashqai

Véritable roi des villes, le petit japonais répond parfaitement au besoin des citadin(e)s en offrant une position haute dans un véhicule relativement compact. Le successeur de l’Almera, triste berline 5 portes, a su séduire une clientèle qui n’était pas spécialement acquise à se cause. Grâce à un confort remarquable, un habitacle bien fini et des moteurs modernes, la Qashqai est devenu le roi de la jungle urbaine. Reste à composer avec des plastiques tristes et un volume habitable restreint (heureusement le Qashqai +2 existe). Si vous aussi, vous craquez pour lui, sachez que les prix débutent à 19.450 € pour le 1.6 2WD Visia. Mais il existe également un 1.5 dCi 2WD Tekna à 23.250 €. Et si vous souhaitez les 4 roues motrices, il vous faudra opter pour le 2.0 dCi Tekna à 27.250 €.

VW Tiguan 2
 

2.     Volkswagen Tiguan

Le petit Touareg semble plaire puisqu’il occupe la seconde place des ventes en Belgique. Et certains n’hésitent pas à opter pour certaines couleurs plutôt voyantes. Malgré ses mensurations raisonnables, le tueur de Rav4 offre une habitabilité surprenante avec un espace aux places arrière remarquable. Le coffre est également de belle contenance puisqu’il propose de 500 à 1500 dm³ de volume. Le tableau de bord nous vient en droite ligne de la Golf Plus et l’austérité est de rigueur. Cela manque de couleurs. Sous le capot, les moteurs sont éprouvés mais ils ne se montrent guère alertes. Heureusement, le confort des suspensions ne vous incitera guère à titiller le chrono. Du côté des tarifs, cela débute avec un 1.4 TSI en finition Trend & Fun à 26.740 €. Plutôt chérot. Le même en 4Motion est à 28.350 €. En diesels, le 2.0 TDI de 140 ch est à 28.890 € en deux roues motrices. Les 4 WD s’affichent à 30.500 €.

Ford Kuga 3
 

3.       Ford Kuga

Avec ses lignes sportives, le Kuga dévoile immédiatement ses intentions. Il se pilote plutôt qu’il ne se conduit. Pourtant son comportement très incisif et son freinage mordant n’entament pas son confort. Enfin, pour ceux qui aiment cela, l’habitacle peut adopter de multiples couleurs. Du côté des défauts, il faut citer la visibilité vers l’arrière, le rayon de braquage trop important et le manque d’espace de rangements. Mais cela ne devrait pas entamer le large sourire que l’amateur de conduite peut afficher tout en ayant satisfait la demande de madame, adepte des véhicules surélevés. L’entrée de gamme est proposée à 27.600 €. Pour ce montant, vous avez droit au 2.0 TDCi de 136 ch 2WD Trend. Les quatre roues motrices sont facturées à 2.000 euros. Un 2.5i essence 4WD est également affiché à 30.200 €.

Renault Koleos 4
 

4.       Renault Koleos

Nous ne sommes absolument pas adeptes des lignes de ce petit SUV mais heureusement pour Renault, ce n’est pas l’avis de la majorité. Comme d’autres dans cette catégorie, le SUV au losange fait montre d’un excellent confort qu’il double d’un généreux équipement. Le tout participe au poids trop élevé de l’engin qui justifie à lui seul le peu d’entrain du Koleos en matière de performances, qu’il s’agisse des reprises ou des accélérations. Et puis l’habitabilité et le volume du coffre sont trop restreints en regard du gabarit de l’engin. Le premier prix est à 26.350 € pour le 2.0 dCi 150 4x2 Dynamique. Le 4x4 Dynamique Plus est à 32.650 € tandis qu’un 2.5 essence est affiché à 34.350 €.

Toyota Rav45
 

5.          Toyota RAV4

Initiateur du genre en 1989, le Toyota RAV4 a aujourd’hui du mal à lutter face à des produits particulièrement concurrentiels. Il faut dire que la montée en gamme choisie lors de la présentation de la dernière mouture a bien du mal à se justifier en Belgique. La qualité, la finition et la garantie sont les arguments traditionnels de la marque mais l’habitabilité en progrès et l’excellent moteur diesel ne suffisent visiblement pas pour hisser le RAV4 en haut du classement belge. L’insonorisation n’est pas la qualité première de l’engin tandis que la porte arrière n’est pas des plus pratiques. Mais ce sont avant tout les prix pratiqués qui posent problème au moment du choix. Certes, le 2.0 essence 2WD LX se vend à 22.650 € mais le diesel, le 2.2 150 ch D-4D LX est à 28.330 € mais avec quatre roues motrices.

Kia Sportage 6
 

6.          Kia Sportage

L’atout du Coréen tient avant tout à son tarif puisque le Kia Sportage s’affiche à 18.990 € dans sa version d’accès motorisée par le 2.0 essence avec deux roues motrices. Le 2.0 CRDi 136 2WD est à vous contre un chèque de 24.590 €. Nous sommes bien loin des tarifs de la concurrence et c’est là-dessus que joue avant tout la marque. Car pour le reste, vous avez droit à un engin plutôt vieillissant, de conception datée même si la finition est plutôt bonne. Les moteurs s’en sortent bien aussi en sachant que le Diesel ne fait pas partie de la culture du pays du matin calme.

Hyundai Santa Fe 7
 

7.          Hyundai Santa Fe

Voilà bien un succès qui nous étonne. Car le nombre de Santa Fe que nous croisons sur les routes est plutôt élevé pour un engin aussi encombrant. Mais le Coréen peut faire valoir un tarif particulièrement serré face à la concurrence. A 25.999 €, le 2.7 V6 2WD Comfort propose un prix d’attaque intéressant pour un véhicule de cette taille. Plus recherché dans nos contrées, le 2.2 CRDi est quant même affiché à 30.499 €. Certes, les lignes adoucies du Santa Fe sont plutôt réussies et il a pris ses distances avec son petit frère, le Tucson, mais cela ne nous enlève pas de l’idée qu’à ce prix-là, il doit y avoir mieux ailleurs…   

Chevrolet Epica
 

8.          Chevrolet Captiva

Aussi imposant que le Santa Fe, le Captiva de Chevrolet offre par contre l’avantage fiscal de son 2.0 VCDi de 127 ou 150 ch. Bien mieux équipé que son collègue coréen, le Captiva propose également un comportement routier assez proche de celui d’une berline. Reste que les prestations du moteur ne vous pousseront pas à l’attaque à outrance mais le but premier de ce genre de véhicule n’est pas de battre le chrono de Bruno Thiry dans la spéciale de Tihange. Les prix? Le 2.4 2WD LS est à 24.384 € tandis que le 2.0 VCDi 127 2WD est à 26.834 €. De réelles bonnes affaires!

Suzuki Grand Vitara
 

Voilà pour le top 8 des ventes en Belgique. Il ne faudrait pas néanmoins oublier certains modèles comme la Suzuki Grand Vitara qui vient de s’offrir un léger restylage et qui demeure un excellent maître-achat.

Citroën C-Crosser

Le Mitsubishi Outlander est également à considérer à l’heure du choix. Il faut dire que le 2.0 DI-D est proposé à 27.290 € là où ses frères de sang, les Citroën C-Crosser et Peugeot 4007 s’affichent à respectivement 32.436 € (2.2 HDi) et 33.680 € (idem).

Honda CR-V

Avec son CR-V, Honda joue également son rôle dans la pièce en talonnant le Range Rover Freelander (31.200 €) sur le marché belge. Le Japonais propose un 2.2 i-CTDi Comfort à 29.400 €. Bien fini, agréable à conduire, le CR-V peut facilement prendre la mesure d’un Dodge Journey qui le suit également au classement des meilleurs ventes des neuf premiers mois de l’année. Il faut dire que l’Américain ne coûte pas cher. Le 2.0 CRD SE est affiché à 25.500 €! Certes, la qualité des matériaux n’est pas géniale et le comportement routier est approximatif mais dans les conditions de circulation quotidienne, sa position de conduite et sa compacité devraient briller.

Subaru Forester

Enfin, nous terminerons ce dossier spécial SUV compacts avec la Subaru Forester. La dernière génération a amplifié ses traits de SUV en conservant le comportement sympa caractérisé des produits de la marque aux étoiles. Si la 2.0 essence est à 25.990 €, la 2.0D Luxury dépasse de peu les 30.000 €. Une affaire si vous souhaitez conserver les agréments de la conduite active avec un espace de chargement réellement utilisable. 

01:00 Écrit par Benoît Lays dans Industrie | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : renault, dossier, petits, suv, -30 000euros, proposition, marche, nissan, ford, volkswagen | | |

Les commentaires sont fermés.