Tsjoen

C'est une édition particulièrement délicate qu'ont vécu les équipages présents en bord de Meuse le premier jour. Sous une pluis persistante et sur des routes rendues délicates par les précipitations de la semaine, Pieter Tsjoen (Ford Focus WRC08) prenait un départ particulièrement brillant le samedi en collant dix secondes à François Duval (Mitsubishi Lancer WRC05) dans les cinq premières spéciales. Un progrès expliqué par Fabio Lazzerini, le patron de R-Tec, la société chargée du bon fonctionnement de la bête:

Duval

"Ploius qu'au Touquet, Pieter a franchi un cap important en Italie. Il a modifié sa prise de notes et il a été bien briefé par Freddy Loix."

Snijers

L'obscurité ne tarde pas à s'installer sur la campagne hutoise pour les cinq dernières spéciales du samedi. Duval en profite pour effacer son retard et se ménager une avance de 10 secondes avant de sortir de la route dans Ben-Ahin (ES9). Toujours aussi pressé de rejeter ses erreurs sur les autres, François prétexte une mauvaise note pour justifier sa grosse sortie. Un argument qui ne tient pas la route bien longtemps lorsque vous connaissez le palmarès d'André Leyh et surtout, le faible kilométrage d'une spéciale connue et parcourue depuis de longues années...

Loix

Une erreur qu'allait également commettre Patrick Snijers alors qu'il occupait la troisième place provisoire loin derrière ce duo d'acrobates.

Casier

A la fin de cette première journée, la deuxième place est ainsi occupée par Bernd Casier, étonnant d'aisance et de maîtrise pour sa deuxième course avec la Skoda Super 2000 préparée chez René Georges.

Collard
 

Dans des conditions qu'il affectionne, Bernd occupe largement la tête de la catégorie des S2000 suite aux gros soucis électroniques rencontrés par Freddy loix qui a réparé sa Peugeot en pleine spéciale, démontant le tableau de bord et perdant un quart d'heure dans l'aventure.

Lietar

Dimanche, c'est donc la troisième marche du podium qui est encore en jeu. Olivier Collard, Paul Lietar, Dominique Bruyneel et Xavier Bouche la convoitent.

Jullien

Mais le temps est désormais sec et le beau soleil automnal assiste à la belle journé du vétéran Paul Lietar. Le moustachu installe définitivement sa Subaru Impreza WRC sur l'ultime marche du podium. 

Bruyneel

Finalement quatrième avec sa Subaru gr.A (en fait une groupe N équipée d'une bride de 32 mm), Collard a livré une prestation remarquable, résistant jusqu'au bout au retour de Dominique Bruyneel (Subaru Impreza WRC S5) et Xavier Bouche (Subaru Impreza WRC S9).

Béco

Bouche

Septième, Mélissa Debackere n'a convaincu que ceux qui veulent bien l'être. Toujours loin des chronos de Loix, elle s'approchait de ceux de Casier le dimanche mais celui-ci n'avait-il pas largement levé le pied?

Debackere

Saluons encore la belle 14e place de Thierry Neuville, vainqueur du Citroën racing Trophy. Disponible, sympa et doté d'un coup de volant exceptionnel, gageons que ce garçon trouvera chaussure à son pied pour 2010...

Neuville
  

Neuville'
     

12:12 Écrit par Benoît Lays dans Rallye | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : condroz, 2009, tsjoen, snijers, duval, casier, bouche, beco, neuville, loix, jullien, ford, citroen, subaru, impreza, wrc, s2000 | | |

Les commentaires sont fermés.